CD, événement. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre ténor (1 cd Klarthe records 2019)

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueCD événement, critique. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre ténor (1 cd Klarthe records 2019) – Mathieu Salama chante Haendel et Vivaldi : l’interprète peut s’appuyer aujourd’hui sur une solide expérience du concert ; une aisance qui explique ce naturel engagé qui perce et le porte en studio. Investi, incarné, d’une intensité qui touche par son immédiate sincérité, le chant du contre ténor Mathieu Salama rayonne en clarté et acuité expressive. Pour Klarthe, le chanteur offre un récital emblématique de ses possibilités et de son tempérament : agilité, engagement, profondeur. Le soliste s’entoure de deux autres chanteurs pour entre autres exprimer d’autres langueurs amoureuses en duo (Duo final Poppée / Néron de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi). Mathieu Salama chante l’ivresse et le vertige des coeurs amoureux, du délire inquiet à la détermination audacieuse voire éruptive… voilà qui convient à sa nature fougueuse voire intempestive (d’où le titre Furioso Barocco). Mathieu Salama dévoile le vertige des sens qu’habite son chant direct, puissant, d’une rondeur constante, écartant les acidités de bon nombre de ses confrères. De fureur il est question certes, mais sous l’élan quasi instinctif, se cachent en vérité un désarroi, voire une inquiétude et une impuissance panique à demi mots que le chanteur révèle peu à peu, apportant à son jeu, une richesse de couleurs qui séduit inexorablement.

Ainsi se déploie une hypersensibilité active portée par l’écriture souvent incandescente de deux génies lyriques du XVIIIè, le vénitien Vivaldi et le plus italien des saxons, Haendel. Habilement associées ici, les héros vivaldiens et haendéliens font crépiter un tempérament taillé pour le drame. Ce programme s’articule comme un condensé d’opéra: à chaque air correspond un personnage en souffrance ou en désir, une situation clé dont le soliste éclaire les enjeux manifestes et souterrains. Son Tolomeo (« Stille amare ») touche dans l’ample lamento traversé par la mort ; en un précipité nostalgique, le chanteur en exprime le frisson glaçant de la mort. Plus rugueux et combattif voire impérieux, Serse affirme sa volonté guerrière et conquérante, à la limite du caprice royal (« Si, la volgio e l’ottero »). Et la somptueuse cantate RV 684 de Vivaldi souligne par son timbre incandescent, au verbe attentif, le diamant d’un cœur exacerbé lui aussi, toujours digne mais blessé, qui semble avoir vécu tous les tourments de l’amour.

CLIC D'OR macaron 200Interprète soucieux d’éloquence comme de finesse poétique, Mathieu Salama offre une remarquable collection d’airs d’opéras parmi les plus saisissants du répertoire. Difficile de rester de marbre d’autant qu’à son contact, la complicité des instrumentistes de l’ensemble La Réjouissance s’affirme sans réserve, – que des cordes impétueuses et bondissantes, sous la direction du chef italien, lui-même passionné par les affetti baroques, Stefano Intrieri. Superbe récital lyrique.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CD, événement. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre ténor (1 cd Klarthe records 2019) - sortie discographique le 23 octobre 2020 – Plus d’infos : https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/furioso-barocco-detail

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

VOIR la vidéo FURIOSO BAROCCO par le contre ténor Mathieu Salama, teaser de son nouveau cd édité par Klarthe records :
https://www.youtube.com/watch?v=obOQ11enrjc&feature=emb_logo

 

 

 

 

Programme détaillé :

Antonio Vivaldi (1678 – 1741)
Il Farnace RV 711, Venezia 1727 : “Gelido in ogni vena”
cantate RV 684, ca. 1727 : “Ah, ch’infelice sempre”
Orlando RV 728, Venezia 1727 : “Nel profondo cieco mondo”

Georg Friedrich Händel (1685 – 1759)
Giulio Cesare in Egitto HWV 17, London 1724 : “Piangerò la sorte mia”

Claudio Monteverdi (1567 – 1643)
L’incoronazione di Poppea SV 308, Venezia 1643 : “Pur ti miro, pur ti godo”

Girolamo Frescobaldi (1583 – 1643)
Primo libro d’arie musicali, Firenze 1630 : “Se l’aura spira”

Antonio Vivaldi (1678 – 1741)
Il Giustino RV 717, Roma 1724 : “Sento in seno ch’in pioggia di lagrime”

Georg Friedrich Händel (1685 – 1759)
Serse HWV 40, London 1738 : “Sì, la voglio e l’otterrò”

Henry Purcell (1659 – 1695)
Ode for the Birthday of Queen Mary Z. 323, London 1694 : “Sound the trumpet”

Georg Friedrich Händel (1685 – 1759)
Tolomeo, re d’Egitto HWV 25, London 1728 :
Recitativo, Accompagnato & Aria “Stille amare”

 

 

 

Mathieu SALAMA, contre-ténor
Jeanne PARIS, mezzosoprano
Benjamin LOCHER, contre-ténor II

Gruppo strumentale La Réjouissance
Jan Pieter van COOLWIJCK, violon I
Evert-Jan SCHUUR, violon II
Niek IDEMA, alto
Jérôme VIDALLER, violoncelle
Michel FRÉCHINA, viole de gambe & contrebasse

Stefano INTRIERI, clavecin & direction

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre présentation du concert de Mathieu Salama, Salle Cortot, le 16 oct 2020 : https://www.classiquenews.com/paris-cortot-mathieu-salama-furieusement-baroque/

 

________________________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre ENTRETIEN avec Mathieu SALAMA : http://www.classiquenews.com/entretien-avec-mathieu-salama-contre-tenor-a-propos-de-son-nouveau-cd-furioso-barocco-1-cd-klarthe-records/

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueENTRETIEN avec Mathieu Salama, contre ténor. Fougueux voire furieux, le chant investi du contre ténor français Mathieu Salama marque les esprits par la qualité de son implication pour chaque air choisi. Au concert dont il est familier depuis des années, le chanteur se passionne dans l’expression des affects baroques. Fort de cette expérience, Mathieu Salama enregistre son dernier album chez Klarthe records, « Furioso barocco », nouveau jalon dans la maturation d’un tempérament vocal franc, direct, à l’impérieuse intensité. Pour classiquenews, Mathieu Salama dévoile les coulisses de l’enregistrement (distingué par le CLIC de CLASSIQUENEWS) et précise quelques éléments de sa genèse.

________________________________________________________________________________________________

 

Comments are closed.