CD événement, annonce. L’Eve future : Beethoven (Promothée) / Hoffmann (symphonie) – Orchestre de Caen / Nicolas Simon (1 cd Klarthe records).

eve future hoffmann symphonie beethoven cd critique annonce nicolas simon orchestre de caen classiquenews KLA128couv_lowCD événement, annonce. L’Eve future : Beethoven (Promothée) / Hoffmann (symphonie) – Orchestre de Caen / Nicolas Simon (1 cd Klarthe records). Dans l’Eve future (1886), l’écrivain novelliste Villiers de l’Isle-Adam, jamais en retard d’une nouveauté fantastique onirique, imagine que le savant Thomas Edison parvient à dupliquer la jeune femme qu’aime secrètement (et vainement) le jeune lord Ewald: susciter une nouvelle ève, mais celle ci totalement acquise à celui qui la désire et plus intelligente que l’originale (une pseudo cantatrice, frappée de la bêtise la plus crasse !). Au final, l’ombre ainsi créée deviendra Antonia du « conteur Hoffmann » (Villiers cite sa source fantastique et littéraire ETA Hoffmann), filiation des plus convaincantes.
Animer un nouvel être fabriqué en lui attribuant une nouvelle âme : Prométhée fit de même en dérobant le feu de Zeus pour donner vie à ses créatures d’argile. Le ballet de Vigano pour Vienne que met en musique Beethoven en 1801, « Les créatures de Prométhée » illustre ce thème et exprime dans la fougue beethovénienne cette ambition humaine plus bouleversante qu’aucun dieu ne l’avait pensée : le thème de Prométhée (rondo conclusif du ballet) est ensuite recyclé avec quelle maestrià dans le finale de la Symphonie n°3 (Eroïca)
CLIC D'OR macaron 200Nicolas Simon ex violon des Siècles, devenu depuis plusieurs décennies l’un des chefs les plus audacieux et attachants qui soient, s’empare du thème fantastique et littéraire, associant justement Beethoven et… Hoffmann : belle conjonction entre littérature et musique que le second incarne idéalement : le programme présente ici sa seule symphonie (1806) d’une douceur sombre et déjà romantiques, aux accents éminemment mozartiens (celui de la dernière trilogie symphonique), dans une orchestration que n’aurait pas renié Haydn ni… Beethoven. Dans l’équilibre entre bois et cordes dès le premier mouvement (adagio e maestoso) s’affirme une conscience de l’ampleur symphonique qui semble prolonger les dernières avancées de Mozart et s’inscrire de pleins pieds dans le romantisme. L’équation Eve / Promothée, Beethoven / Hoffmann scelle l’intérêt du programme. / Sortie digitale : 15 oct 2021sortie physique : 26 nov 2021 – Prochaine critique complète à venir dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com.

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

TOUTES LES INFOS sur le site de Klarthe records :
https://www.klarthe.com/index.php/en/records-en/leve-future-detail

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

tracklisting / programme

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Les Créatures de Prométhée, opus 43 – Extraits
1 . Ouverture
2. Introduction
3. N°10 Pastorale – Allegro
4. N°5 Adagio – Andante (Violoncelle solo : Stéphane André)
5. N°8 Marcia – Allegro con brio – Presto
6. N°9 Adagio – Allegro molto
7. N°16 Finale

E.T.A. Hoffmann (1776-1822)
Symphonie en mi bémol majeur
8. I. Adagio e maestoso – Allegro
9. II. Andante con moto
10. III. Menuetto
1 1. IV. Finale (Allegro molto)

Comments are closed.