CD événement, annonce. Giovanni Simone Mayr : L’amor conjugale, 1805. Opera Fuoco, David Stern (2 cd Aparté).

mayr opera fuoco david stern amor conjugale 805 critique opera classiquenewsCD événement, annonce. Giovanni Simone Mayr : L’amor conjugale, 1805. Opera Fuoco, David Stern (2 cd Aparté). Avant Beethoven, il y eut MAYR, maître de Donizetti à Bergame, qui s’empare en 1805, avec sa partition de L’Amor conjugale, de la même trame qui inspira à Beethoven son unique opéra Fidelio. L’amour loyal, lumineux, irrépressible et finalement victorieux qui unit ici Amorveno et Zeliska, fusionne aussi style germanique et italien, soit l’union parfaite entre deux approches lyriques du nord et du sud des Alpes. Alors que l’orchestration est clairement influencée par Mozart et Haydn, l’écriture vocale est souvent purement bel canto. Et le traitement des voix, leur conception associée rappelle aussi le Mozart des opéras avec Da Ponte, tel Don Giovanni (comment ne pas voir le duo Peters, Moroski, tel le prolongement des expérience scéniques et vocales de Don Giovanni / Leporello ?).

Ici Mayr fabrique de merveilleux ensembles vocaux – duos, trios, quatuors et sextuors – sans omettre plusieurs mélodies inoubliables entêtantes, qui jalonnent sans temps morts un drame emporté en un acte de quatre-vingt-dix minutes, alliant humour, gravité, sentiment. Sans posséder la frénésie éruptive virile d’un Beethoven, Mayr séduit par son style courtois, aimable d’une élégance très articulée.
CLIC_macaron_2014Après sa création au Teatro Nuovo de Padoue en 1805, L’amor conjugale exploite avec intelligence les ressorts du buffa italien accordé à l’élégance viennoise (Mozart et Haydn). C’est un festival de timbres et de couleurs aussi grâce à l’orchestre sur instruments d’époque (comprenant de très nombreux solos pour flûte, cor, violon…), et une réalisation dans l’esprit d’une troupe, menée par un maestro qui sait partager sa passion du drame, David Stern. Eloquence, vitalité, et … implication dramatique d’une jeune équipe de nouveaux talents (comme l’excellent baryton Olivier Gourdy), ou des tempéraments désormais familiers telle la mezzo Natalie Pérez… CLIC découverte de CLASSIQUENEWS – Critique complète à venir dans le mag cd vd livres de classiquenews.com.

 

 

 

Giovanni Simone Mayr
L’amor conjugale (1805)
texte original français de Bouilly
adapté par le librettiste italien Gaetano Rossi
création au Teatro Nuovo de Padoue en 1805

Chantal Santon Jeffery – Zeliska
Léo Vermot-Desroches – Amorveno
Natalie Pérez – Floreska
Olivier Gourdy – Peters
Halidou Nombre – Moroski
Guy Elliott – Ardelao
Orchestre Opera Fuoco
David Stern – direction musicale

Enregistré à Massy en avril 2021.

 

 

 

En concert :

 

LEVALOIS-PERRET, Dimanche 12 décembre 2021, 18h
Salle Ravel – 33 rue Gabriel Péri, 92300 Levallois-Perret
RÉSERVEZ
https://billetterie-ville-levallois.tickandlive.com/reserver/amor-conjugale/10112

 

 

 

 

Comments are closed.