CD, critique. HEINICHEN : Flavio Crispo (Il Gusto Barocco / Jörg Halubek – 3 cd CPO, 2016)

heinichen flavio crispo CPO il gusto barocco jorg halubek cd review critique classiquenewsCD, critique. HEINICHEN : Flavio Crispo (Il Gusto Barocco / Jörg Halubek – 3 cd CPO, 2016. L’opéra vénitien à Dresde… Avant de rejoindre Venise puis Dresde, Heinichen, précurseur de Haendel, reçoit l’enseignement de Schelle et Kuhnau à Leipzig, ayant comme condisciples Graupner ou Fasch ! Il repernd aussi le Collegium Musicum à la succession de Telemann… Voilà qui situe son tempérament et le milieu d’où vient le compositeur de cet opéré révélé : Flavio Crispo, composé à Dresde pour le Carnaval de 1720 (et probablement jamais représenté). D’emblée, Il Gusto Barocco nous en dévoile sa verve lyrique et profane, équation convaincante entre l’élégance haendélienne et la vitalité vivaldienne. A Dresde, Heinichen entend prolonger voire surpasser les opéras de son prédécesseur, le vénitien Antonio Lotti (comme en témoignent les parties très développées, au sein d’une riche orchestration, des flûtes traversières et des cors… aux couleurs cynégétiques dès l’ouverture). Mais l’auteur au tempérament bien trempé se querella avec les castrats italiens de la Cour (Senesino et Berselli) pendant les répétitions : l’opéra ne vit jamais le jour.

 

 

Heinichen, précurseur de Haendel
Crispo en première mondiale, révélé par le pétillant chef Jörg HALUBEK

 

 

HALUBEK-JORG-il-gusto-barocco-concert-critique-review-streaming-classiquenews-opera-baroque

 

 

Inspiré de l’histoire impériale romaine tardive, l’opéra Crispo Flavio met en scène les intrigues politiques et amoureuses de la cour de Constantin (sa tête colossale parâit en couverture du coffret) dont l’épouse Fausta aime son beau-fils, fils de Constantin donc, Crispo. L’élégance de l’écriture doit beaucoup à l’opéra vénitien dont Heinichen offre une brillante synthèse ; autant de sincérité dans chaque air, autant de justesse dans l’expression des sentiments de cet échiquier et ce labyrinthe des cœurs épris, souvent impuissants (Crispo aime la princesse anglaise Elena, mais il est aimé de sa belle-mère Fausta et aussi de la princesse Imilee…) affirment un talent rare pour le drame à la fois héroïque et tendre : de passage à Dresde, le saxon Haendel saura y cueillir les fondements de sa propre langue lyrique, recrutant à l’occasion les chanteurs dont il avait besoin pour ses serias à Londres.
Il revient au chef (et claveciniste) Jörg Halubek, acteur majeur du Baroque à Stuttgart (résidence de son ensemble Il Gusto Barocco) de révéler ce jalon de l’opéra seria en terres dresdoises – un accomplissement après sa précédente exhumation Tisbé de Brescianello (2008) : la caractérisation fine et nerveuse du continuo, la cohérence de la distribution – quelque soit les personnages, rendent justice à une partition dense et flexible, bel emblème de l’esthétique galante propre aux années 1720. Magistrale recréation.

 

Avec Leandro Marziotte, Dana Marbach, Alessandra Visentin, Silke Gäng, Nina Bernsteiner, Tobias Hunger, Ismael Arronitz / Il Gusto Barocco, Jörg Halubek (direction). CD, critique. HEINICHEN : Flavio Crispo (Il Gusto Barocco / Jörg Halubek – 3 cd CPO, 2016). 3 cd CPO, DDD, enregistré en 2016. / Portrait de Jörg Halubek (© M Borggreve).

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

PLUS D’INFOS sur le chef Jörg Halubek :
https://www.halubek.com/en/photos/

PLUS D’INFOS sur le collectif Il Gusto Barocco :
https://www.halubek.com/ilgustobarocco/
Page dédiée à l’opéra Flavio Crispo :
https://www.halubek.com/ilgustobarocco/2019/12/14/welturauffuehurng-einer-barockoper-cd-release-von-heinichens-oper-flavio-crispo/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Comments are closed.