CD, compte rendu critique. Mozart : L’Enlèvement au sérail, Die Entfhürung aus dem serail. Schweinester, Prohaska, Damrau, Villazon, Nézet-Séguin (2 cd Deutsche Grammophon)

ttt

mozart-2-cd-deutsche-grammophon-die-entfurhung-aus-dem-serail-enlevement-au-serail-yannick-nezet-seguin-villazon-prohaska-paul-schweinester-rolando-villazonCD, compte rendu critique. Mozart : L’Enlèvement au sérail, Die Entfhürung aus dem serail. Schweinester, Prohaska, Damrau, Villazon, Nézet-Séguin (2 cd Deutsche Grammophon). Après Don Giovanni et Cosi fan tutte, que vaut la brillante turquerie composée par Mozart en 1782, au coeur des Lumières défendue à Baden Baden par Nézet-Séguin et son équipe ? Évidemment avec son léger accent mexicain le non germanophone Rolando Villazon peine à convaincre dans le rôle de Belmonte;  outre l’articulation contournée de l’allemand, c’est surtout un style qui reste pas assez sobre, trop maniéré à notre goût, autant de petites anomalies qui malgré l’intensité du chant placent le chanteur en dehors du rôle.

Mozart_Die_Entfu_hrung_aus_dem_Serail_DG_Nezet_Seguin_Selig_Schweinester_Prohaska classiquenews juillet 2015Plus problématique est la Contanze de Diana Damrau dont l’agilité parfois mise à mal et les aigus comme les trilles de son grand air « Martern aller Arten ». … vraie déclaration de guerre de la captive à l’endroit de son geôlier et dans une moindre mesure, expression pour l’émancipation de la femme, de toutes les femmes, sont tirés et laissent une impression d’inabouti; la soprano coloratoura que nous avions tant appréciée dans La Traviata d’ouverture de la nouvelle saison de La Scala en novembre 2014, ne maîtrise pas le legato ni la pureté du phrasé mozartien : qu’on écoute simplement l’évidence et l’assurance d’une Grubarova pour mesurer l’enjeu dramatique, psychologique, technique de cet air axial .. ici mal emmanché et qui fait aussi les délices des concerts comme air séparé. L’articulation mozartienne exige l’excellence, c’est ainsi. Son premier air cd 1/11 fait saillir un vibrato mal maîtrisé, des vocalises approximatives, des aigus sans tenus proches du larsen. … puis l’air 19 (doloriste et presque désespérée préfiguration de Pamina dont le caractère convient pourtant mieux à son timbre blessé ) et l’air plus redoutable encore dont nous venons de parler  – d’émancipation celui là, hélas soulignent les mêmes limites vocales (souffle court, aigus vibrés  sans soutien, et parfois justesse sacrifiée). La diva paierait-elle un surcroît d’activité  récente? De toute évidence,  nous l’avons connue mieux chantante et son personnage souffre de ce manque d’évidence.

 

 

 

Paul Schweinestet et Anna Prohaska,
vrais champions de cet Enlèvement

 

 

schweinester-paul-tenor-mozart-revelation-die-entfurhung-aus-dem-serail-mozart-classiquenews-nezet-seguin-ete-2015Nous confirmons ce qui a été dit dans notre article d’annonce de cette production de Baden  Baden 2014 : la jubilation vient des autres chanteurs et aussi de la direction du chef Nézet Seguin : les deux jeunes  tempéraments que sont Pedrillo (le ténor tyrolien Paul Schweinester) et Blonde (Anna Prohaska) devancent leurs aînés par le naturel, la précision, la pétillance, l’amusement facétieux car ils ne sont pas que les doubles comiques des deux protagonistes : ils sont doués d’une profondeur et d’une vérité inédite que Mozart a fouillé de façon aussi géniale qu’inattendue. .. la grâce comique de ce Pedrillo irrésistible;  l’engagement hyperfeminin et séducteur de Blonde font la valeur de cette lecture incarnée, offrant enfin de vrais instants de théâtre quand les deux sont confrontés au vieil ours Osmin. La caractérisation antagoniste qui joue du grotesque bouffon de la basse saisit  par sa justesse. Et pourtant ni l’un ni l’autre n’ont des voix réellement puissantes. Leur instinct musical compense et se révèle payant.

seguin_yannick_nezet_chef_maetroDe son côté, le chef détaille la brillante parure orchestrale que Mozart a conçu pour chaque épisode ; en jouant constamment l’écoute chambriste, le délicat  équilibre entre voix et instruments, le chef relève les défis d’une partition raffinée, subtile, palpitante qui regarde et vers La Flûte enchantée (ensembles de solistes, éclat privilégiée des clarinettes, bassons et hautbois) et l’urgence fraternelle de Fidelio. Les ensembles de choeur ou entre les solistes sont ciselés ; l’ajout du pianoforte dans les récitatifs ajoute au raffinement sonore qui coule ici comme une onde riche et percutante. Oublions l’air isolé « Martern aller Arten » où le maestro soucieux de préserver l’allure de la soliste épaissit le trait et opte pour des tempi parfois surprenants. Le mouvement général, le sens du théâtre, la bouillonnante énergie de la comédie turque, trop dotée en notes, où perce la vitalité des janissaires (entre autres) sont très convaincants.

CD, compte rendu critique. Mozart : L’Enlèvement au sérail, Die Entfhürung aus dem sérail. 2 CD Deutsche Grammophon 479 4064

Konstanze : Diana Damrau
Belmonte : Rolando Villazón
Osmin : Franz-Josef Selig
Blondchen : Anna Prohaska
Pedrillo : Paul Schweinester
Bassa Selim : Thomas Quasthoff

Vocalensemble Rastatt
Chamber Orchestra of Europe
Yannick Nézet-Séguin, direction.
Baden-Baden, été 2014.
2 CD Deutsche Grammophon 479 4064

 

LIRE aussi notre compte rendu critique de DON GIOVANNI et de COSI FAN TUTTE par la même équipe Villazon / Nézet-Séguin qui fait actuellement l’affiche de Banden Baden chaque été (cycle des opéras de Mozart à Baden Baden)

 

 

 

seguin_yannick_nezet_chef_maetroA VENIR… LA SUITE DU CYCLE MOZART PAR NEZET-SEGUIN. Portés par le succès de leurs précédents Mozart (Cosi fan tutte, Don Giovanni et donc le plus récent enregistré en juillet 2014 : L’Enlèvement au sérail / Die Entführung aus dem serail), Yannick Nézet Séguin, le ténor Rolando Villazon et l’équipe réunie à Baden Baden, annoncent leur prochain projet, présenté sur scène et au disque pour Deutsche Grammophon : Les Noces de Figaro. Ce cycle Mozart / Baden Baden / Nézet-Séguin, fruit de prises live corrigées / complétées par des compléments en studio dans la foulée, s’achèvera en 2020. A venir en 2016 : Les Noces de Figaro avec un choix de solistes prometteur, tant du point de vu de leur tempérament vocal que de leur aisance mozartienne : Luca Pisaroni en Figaro, Sonya Yoncheva en Comtesse, Thomas Hampson en Comte, Christiane Karg en Susanna, Anne Sofie von Otter en Marcellina, Jean-Paul Fouchécourt en Don Curzio… à venir sur classiquenews : annonce, infos et compte rendu du concert puis du coffret programmés à partir de l’été 2016…

LIRE l’entretien avec le producteur exécutif Renaud Loranger de l’Enlèvement au sérail sur le site le club Deutsche Grammophon

 

One thought on “CD, compte rendu critique. Mozart : L’Enlèvement au sérail, Die Entfhürung aus dem serail. Schweinester, Prohaska, Damrau, Villazon, Nézet-Séguin (2 cd Deutsche Grammophon)

  1. Pingback: OPERA, New York. Yannick Nézet-Séguin succède à James Levine au Metropolitan Opera | Classique News