CD coffret événement, critique, « The New Stravinsky Complete Edition », 30 cd Deutsche Grammophon DG, CLIC de CLASSIQUENEWS, Printemps 2021.

Stravinsky-Complete-Works-Edition-Limitee-Coffret classiquenews review critiqueCD coffret, événement, critique. NEW STRAVINSKY COMPLETE EDITION STRAVINKSY (30 cd Deutsche Grammophon) – Il est mort il y a juste 50 ans (le 6 avril 1971) : Igor Stravinsky reste celui par lequel le scandale est venu : génie des ballets Russes, son Sacre du Printemps de 1913 aura marqué l’histoire du TCE à Paris ; furieuse, incandescente, voluptueuse et aussi sacrificielle, la musique d’Igor ne cesse depuis de nous interroger ; à l’aube de la première guerre mondiale, le Sacre a plongé l’histoire musicale dans l’ironie cynique et sanglante du XXè. Voici que pour fêter l’événement, DG Deutsche Grammophon publie l’intégrale la plus complète de son œuvre : la somme définitive sur STravinsky jamais réalisée, avec le soin éditorial et le niveau artistique qui font le prestige de la marque jaune.
Présentée par ordre chronologique et aussi par genre, l’édition regroupe en 30 cd les œuvres scéniques (ballets, opéras, oratorio), orchestrales, chorales, vocales pour solistes, de chambre, pour piano sans omettre plusieurs inédits, des raretés dignes du jubilé 2021 : quelques enregistrements historiques. Les grands interprètes de l’œuvre de Stravinsky se rassemblent ici en un brillant aréopages des mieux inspirés, tels les chefs Abbado, Barenboim, Boulez (ce dernier bien représenté), Bernstein, Gardiner, Levine, Chailly, Nagano,… les solistes Argerich, Ashkenazy, Bostridge, Craft, Knussen, les sœurs Labèque, Langridge, Maisky, Mustonen, Mutter, Pletnev, Pollini, Sacher, Shelton, Terfel… sans omettre le compositeur et chef Stravinsky lui-même.
Comme les facettes portraits de l’auteur polymorphe qui orne les faces du cube en or, les manières du génial compositeur son ainsi évoquées : l’écriture post romantiques comme auteur pour les Ballets Russes de Diaghilev (L’oiseau de feu, Petrouchka) ; le choc transcendant du Sacre du printemps, ici défendu par Pierre Monteux, le créateur de l’œuvre-, dont les audaces exploitent en réalité la facture instrumentale à Paris au début du XXè (ici défendu par ; les ouvrages néoclassiques (Pulcinella), celle plus jazzy (Ebony Concerto, Ragtime) ; l’épure spirituelle (Symphonie des Psaumes et le fabuleux oratorio néo antique : Oedipux Rex sur le livret de Cocteau) ; le maître de la scène et des registres mêlés : The Rake’s progress….

La somme ainsi réalisée complète la précédente de 2015 (3 œuvres en plus) enrichie d’un livret trilingue de 150 pages : à savoir précisément le Chant funèbre (le manuscrit est restitué par par Riccardo Chailly et l’orchestre du Festival de Lucerne) ; l’orchestration par Stravinsky de « Vom Himmel hoch da komm ich her » BWV 769′ de JS Bach ; enfin l’hymne national des États-Unis « A Star-Spangled Banner » réécrit par Stravinsky. Box coffret indispensable, incontournable. La première intégrale événement de l’année 2021.

________________________________________________________________________________________________

CD coffret événement, critique, « The New Stravinsky Complete Edition », 30 cd Deutsche Grammophon DG, CLIC de CLASSIQUENEWS, Printemps 2021. CLIC de CLASSIQUENEWS, printemps 2021.

Comments are closed.