CD, annonce. Miguel Yisrael : le luth de Louis XIII (parution chez Brilliant classics en décembre 2014).

Cover CD Les Rois de Versailles_V1CD, annonce. Miguel Yisrael : le luth de Louis XIII (parution chez Brilliant classics en décembre 2014). Miguel Yisrael, disciple d’Hopkinson Smith, est aujourd’hui le jeune luthiste le plus doué de sa génération, un tempérament rare qui défend, seul, la noblesse et l’élégance inégalables du luth, le roi des instruments (ou l’instrument du Roi, en particulier Louis XIII). Couronné « prince du luth » par la Rédaction de classiquenews, entre autres pour son dernier album dédié aux compositeurs autrichiens baroques et précisément à l’école viennoise,  – Austria, 1676 : Wolff Jacob Lauffensteiner (1676-1754), Johann Georg Weichenberger (1676-1740): Partitas-, Miguel Yisrael fait paraître un nouvel opus très prometteur annoncé en décembre 2014 qui met en lumière deux compositeurs renommés à l’époque de Louis XIII et de Louis XIV : Germain Pinel (circa 1600-1664) et De Visée (circa 1650-après 1732). Aboutissement d’un long travail de recherche sur l’instrument à la Cour de France, sur son statut privilégié au sein de l’élite politique française, le programme ainsi abordé gagne de nombreux éclaircissements qui soulignent l’irrésistible ascension du luth à l’époque de Louis XIII qui en jouait dès 3 ans, l’impose à sa Cour, lui consacre des cycles de « concerts » privés devant une assemblée choisie d’amateurs et de praticiens comme lui. Louis XIII joue du luth ; Louis XIV danse… la formule est certes un raccourci mais elle indique clairement le caractère saturnien, mélancolique, infiniment rêveur du père du Roi-Soleil dont on sous-estime la profondeur et la personnalité complexe…

Si Louis XIV qui en joue de 9 à 18 ans (grâce à son professeur, Germain Pinel), délaisse le luth pour la guitare (sous l’influence de sa mère espagnole), jamais le Roi Soleil n’oubliera le goût de son père, figure inégalée et référence du style monarchique : c’est Louis XIII qui invente le mythe de Versailles : un lieu où il aimait se retrouver seul et que son fils prit soin de magnifier à sa mesure. Avant l’artifice solennel des ornements du “grand Versailles “, celui de Louis XIV, Miguel Yisrael dévoile un pan oublié du goût français classique, celui du premier XVIIème, où Louis XIII favorise avec son luth, un art premier dont le raffinement était perdu. Le nouvel album édité en décembre chez Brillant classics devrait encore confirmer l’immense talent du jeune luthiste qui n’a jamais été aussi engagé pour la réévaluation du luth en France. Prochain dossier spécial dédié au Luth dans les colonnes de classiquenews, et compte rendu développé du cd Les rois de Versailles par Miguel Yisrael, luth, au moment de la parution de l’album, en décembre 2014.

CD, annonce. Les rois de Versailles. G. Pinel, R. De Visée. Miguel Yisrael, luth.  1 cd Brilliant classics. Parution annoncée courant décembre 2014.

2 thoughts on “CD, annonce. Miguel Yisrael : le luth de Louis XIII (parution chez Brilliant classics en décembre 2014).

  1. Pingback: LUTH à la française : Le Luth Doré, une perfection contemporaine, accessible à tous | Classique News

  2. Pingback: Dossier cadeaux de NOËL 2016 : nos meilleurs cd, dvd, livres à offrir et à partager | Classique News