CALDARA : La Maddalena ai piedi di Cristo par René Jacobs

CaldaraPARIS, le 16 avril 2022. Philharmonie : CALDARA : la Maddalena ai piedi di Christo. René Jacobs… Le chef flamand reprend pour la 3è fois le sommet de l’art lyrique italien du XVIIè, après l’avoir enregistré dans une réalisation demeurée légendaire (HM, janvier 1995, avec les troupes de la Schola Cantorum de Bâle, et Chiara Banchini en “konzertmeisterin”). Amours terrestre et profane, céleste et spirituel se disputent l’âme et le cœur de la Madeleine ; en elle, se cristallise toutes les ferveurs de ce monde ; la quête du pardon et la rémission des « péchés », après leur aveu, la confession et la volonté de réfléchir en soi sur ses propres désordres. Caldara a signé là une partition captivante, plusieurs rôles chantés absolument sidérants que Jacobs cisèle d’autant mieux qu’il les connaît parfaitement.
Voici donc la brûlante ferveur de Madeleine, telle que l’a magnifiquement exprimée et mise en musique, le Vénitien Antonio Caldara, né sur la lagune vers 1670. Caldara à l’égal d’un Cavalli plus tardif et montéverdien, incarne le second âge d’or de l’opéra vénitien au XVIIè. C’est le maillon manquant entre Monteverdi et ses élèves, et Vivaldi.

________________________
Paris, Philharmonie
Samedi 16 avril 2022, 20h30
CALDARA :
RÉSERVEZ VOS PLACES ici
directement sur le site de la Philharmonie Paris
https://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/concert-vocal/22912-caldara-madeleine-aux-pieds-du-christ

Antonio Caldara
Marie-Madeleine aux pieds du Christ
Freiburger Barockorchester
René Jacobs, direction
Joshua Ellicott, Christo
Giulia Semenzato, Maddalena
Marianne Beate Kielland, Marta
Alberto Miguélez Rouco, Amor Celeste
Helena Rasker, Amor terreno
Johannes Weisser, Fariseo

________________________

Maître exceptionnel de l’opéra comme de l’oratorio, CALDARA offre à Barcelone le premier opéra en terre catalane, Il più bel nome (1708), commande de son futur patron Charles VI, auprès duquel il s’installera, à Vienne, en 1716. Caldara, dont la catalogue totalise environ 3000 œuvres à son actif, décède dans la capitale Habsbourg en 1736 (dans la même Kärtnerstrasse que Vivaldi…) et comme le Pretre Rosso, dans l’oubli et la misère. Johann Mattheson l’admire à le place à l’égal de Haendel et de Vivaldi.
Dans le genre créé à Rome, au moment de la Contre-Réforme, par Carissimi et Landi, Caldara éblouit l’histoire musicale dans sa Maddalena ai piedi di Cristo / La Madeleine aux pieds du Christ, oratorio « volgare », c’est-à-dire récité en italien […] soit en langue vernaculaire et non en latin.
A Venise, Caldara écrit ses premiers oratorios pour la Fava et aussi les Incurabili. La Maddalena date certainement de la saison 1697 / 1698 à La Fava. Elève de Legrenzi, Caldara s’impose tout autant à l’opéra (genre qui est la source de la notoriété des plus grands créateurs) que dans l’oratorio. Alors que Pallavicino occupe aussi la scène vénitienne, Caldara s’affirme également comme compositeur de drames sacrés, lui qui est aussi violoncelliste épisodique dans l’orchestre de San Marco. La Maddalena en datant des années de maturité vénitienne, s’inscrit surtout à l’époque où le compositeur quittant Rome, souhaite obtenir un avancement et un poste à Vienne: pour convaincre d’éventuels patrons, il réécrit en 1713, sa Maddalena créée en 1698. Défi gagnant puisqu’il s’attire les faveurs de l’Empereur, mélomane fervent et pieux, très féru d’oratorios, et grand amateur d’ouvrages italiens.

Une oeuvre vénitienne réécrite à Vienne
… Dans La Maddalena, le compositeur invente un nouveau personnage, celui de Marthe, contrepoint expressif au portrait central de Madeleine dont il traite avec génie les déchirements intérieurs entre vanité et renoncement. Mais la Pêcheresse, être compatissant, se montre capable de sublimation: elle éprouve finalement la vanité des plaisirs terrestres et accomplit son destin de sainte. Amor terreno et amor celeste incarnent les deux facettes de cette âme déchirée, puis apaisée.
La version de René Jacobs s’appuie sur le seul manuscrit parvenu (l’autographe de 1713 écrit quand Caldara reprend son ouvrage pour sa reprise à Vienne). La restitution sonore soigne en particulier cette “euphonie sensuelle, typiquement vénitienne” qui caractérise le milieu et le contexte esthétique dans lequel le compositeur a produit son chef d’oeuvre sur le livret de Forni. La caractérisation dramatique et psychologique des personnages atteint un rare accomplissement. Le chef flamand choisit de confier le rôle de l’Amor celeste, angélique, à un contre-ténor, celui d’Amor terreno, à un contralto féminin. D’ailleurs, cette dernière d’entité séductrice finit à la fin de la partition en monstre diabolique, d’une sensualité vénéneuse, mais … vaincue. Et pour couronner symboliquement l’itinéraire vertueux de Madeleine, Caldara imagine un air du Christ, (dévolu à un ténor : tenue par Jacobs dans la version discographique de 1995), particulièrement moralisatrice et spectaculaire.
Les 6 protagonistes se partagent la Terre et le Ciel : Marthe, Madeleine et un Pharisien ; Jésus, l’Amour Terrestre et l’Amour Céleste. En 33 airs et ensembles, de forme récitatif-aria, chacun témoigne de sa ferveur et de son trouble confronté au Sacrifice de Jésus sur la Croix. Après un enregistrement légendaire signé rené Jacobs (qui a donc ressuscité et dévoilé la puissance incantatoire et sensuelle de ce sommet musical), voici la nouvelle génération baroqueuse prête à relever les défis de ce sommet de la ferveur italienne baroque.

________________________
LIRE aussi le programme de salle du ce concert Philharmonie
https://deneb.philharmoniedeparis.fr/uploads/documents/NPGS-16-04-20h30-Madeleine-Web.pdf?_ga=2.242413314.1005108080.1649665510-1022803072.1649665510

________________________
LIRE aussi l’annonce puis la critique cd : CALDARA : Maddalena ai piedi di Cristo (1 cd Alpha, Damien Guillon, 2017)
http://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-caldara-maddalena-ai-piedi-di-cristo-1-cd-alpha-damien-guillon-2017/
________________________
CRITIQUE CD / CALDARA : Maddalena ai piedi di Cristo (1 cd Alpha, Damien Guillon, 2017) :
http://www.classiquenews.com/cd-evenement-critique-caldara-maddalena-ai-piedi-di-cristo-1-cd-alpha-damien-guillon-2017/

/////////////

Comments are closed.