BD, critique. THAÏS : Guy Delvaux / Antonio Ferrara, d’après l’opéra de Massenet. Editions Kifadassé

CLIC D'OR macaron 200BD, critique. THAÏS : Guy Delvaux / Antonio Ferrara, d’après l’opéra de Massenet. Editions Kifadassé. Souvent, quoiqu’on en dise, les livrets d’opéras sont dignes d’un bon scénario cinématographique. Prenez le cas de Thaïs, ouvrage de Jules Massenet, compositeur postromantique qui marque l’Opéra de Paris à la fin du XIXè. Le drame créé en 1894 s’inspire lui-même d’Anatole France, d’où sa très solide structure narrative. L’éditeur belge Kifadassé réinvente la BD et l’accès au lyrique en inaugurant ainsi une nouvelle collection qui met l’accent sur l’intrigue captivante des opéras célèbres (Collection « Si l’opéra m’était dessiné »). A venir après Thaïs, deux nouveaux ouvrages annoncés sur Alcina (de Haendel) et Norma (de Bellini).

thais-si-lopera-metait-conté-kifadasse-bd-opera-critique-annonce-opera-critique-classiquenewsIcône d’Alexandrie, Thaïs est incarnation de la volupté la plus lascive, provocante, adorée, entretenue par le dilettante obsessionnel, Nikias ; face à elle, le moine Athanaël que son amour pour la belle courtisane, prêtresse de Vénus, submerge. Et voilà plantée la situation de départ… L’une des plus captivantes à l’opéra car Massenet traite musicalement d’un mouvement de bascule croisé, à l’évolution progressive inversée : à mesure que la courtisane pécheresse se voue à Dieu, le moine ne peut écarter sa propre volupté et son désir charnel pour la superbe créature. D’un côté la grande pécheresse d’Alexandrie devient une sainte ; de l’autre, le moine cénobyte tombe dans le gouffre du désir charnel… Amour divin, amour lascif s’entrechoquent en une rencontre au destin opposé.
Au centre de ce parcours qui ébranle deux cœurs exacerbés, la fameuse « Méditation », joué à l’opéra au violon et qui sur le plan dramatique, indique la transformation de Thaïs, de sirène à pieuse… dans la BD, la beauté égyptienne se coupe les cheveux.
Le dessin aigu, acéré (Antonio Ferrara) souligne les arêtes de ce conflit intérieur qui déchire les âmes. L’Egypte scandaleuse (avec citation de l’art égyptien du Nouvel Empire), l’aridité brûlante du désert où se devine aux confins éblouissants le couvent des filles blanches, jusqu’au tumulte des adorateurs d’une vie de débauche au cœur d’Alexandrie, véritable Babylone obscène (foule et danseurs à la fin de l’acte II), … tout est scrupuleusement évoqué, exposé avec une lumineuse clarté. Jusqu’à la couverture dont le dessin linéaire et aigu là encore fait crisser le brûlant désir du moine pour la déesse incarnée : il est nu, démuni, terrassé par ce désir qui l’embrase. Superbe album.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

BD, critique. THAÏS : Guy Delvaux / Antonio Ferrara, d’après l’opéra de Massenet. Editions Kifadassé – Collection « Si l’opéra m’était dessiné »… (parution : début décembre 2019). CLIC de CLASSIQUENEWS. A suivre : Alcina (de Haendel) et Norma (de Bellini).

 

thais-massenet-kifadasse-bande-dessinee-critique-opera-classiquenews-critique-livre-opera-thais-athanael

 

________________________________________________________________________________________________

Editeur : Kifadassé
Titre : Thaïs
Collection : Si l’opéra m’était dessiné…
Auteurs : Guy Delvaux / Antonio Ferrara
Format : 22 x 29 cm
Nombre de pages : 60
Reliure : Cartonné
Poids : 550 g
Prix public : 24,90 €
EAN : 9782931035009
CLIL : 3772 – Parution : 28 novembre 2019

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

thais-si-loperametait-dessine-editions-kifadasse-critique-compte-rendu-classiquenews

 

 

athanael-opera-massenet-classiquenews-critique-livre-bande-dessinee-kifadasse-clic-de-classiquenews-THAIS-ATHANAEL-1200-1200-nc

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.