AVIGNON : Les Variations Goldberg par B Allard

bach jean sebastian sebastien portrait vignette par classiquenews bach_js-jean-sebastianAVIGNON, CRR. JS BACH : Variations Goldberg, le 18 mars 2018. CLAVIERS VERSATILES… Dans le cadre de sa saison Musicale 2017-2018, le Festival Musique baroque en Avignon souligne et stimule la proposition musicale innovante voire audacieuse. Ainsi le geste ample, acrobate de l’instrumentiste Benjamin Allard, habile interprète qui dévoile la richesse des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach, hier exploré, sublimé au piano par Glenn Gould ou Rosalyn Tureck… Du clavecin à l’orgue, le Français enrichit encore la palette des possibles sonores et expressifs. Abordées en concert dès 2006, les Variations Goldberg sont pour le claveciniste Benjamin Allard une sorte de Graal, jamais épuisé, jamais réellement déchiffré. Leur interprétation requiert humilité et réflexion… face à l’énigme de leur excellence contrapuntique, face à l’un des cycles miraculeux aussi où l’exposition du thème du début, en réapparaissant à la fin de la partition, ne signifie pas la même chose, l’écoute et l’oreille étant riches de l’expérience traversée, parcourue précédemment. Face à un te massif qui se pose souvent comme une énigme, le claviériste a pris la décision du recul et de l’approfondissement, soit un temps long et une patience acceptée pour en mesurer l’ineffable poésie comme sonder et exprimer l’éloquent mystère. Aujourd’hui, Benjamin Allard poursuit une tournée générale avec pour objectif prochain, un enregistrement discographique.

Les Goldberg … Variations enchantées de l’orgue au clavecin

« C’est aussi un travail de transcription qui m’a permis de m’en dé-familiariser, condition sine qua non pour faire sonner les Goldberg sur … un grand orgue typiquement français. Il ne s’agissait donc pas de chercher ce que Bach aurait pu faire sur l’un de ces orgues (allemands), mais de mettre à profit l’abondance orchestrale de couleurs très distinctes, typiques de la facture française, pour exacerber toutes ces oppositions des mains qui sont propres aux Goldberg. Un canon se métamorphosait sans effort en parant des messes de Couperin, d’autres pages résistaient, impliquaient des modifications substantielles. Certaines dimensions de l’écriture qui m’avait échappé passaient au premier plan. L’orgue m’a amené à (re)faire mille choix dont je n’avais même pas conscience et à réviser certains tempos à la baisse. Ce qui m’a en retour inspiré au clavecin, où la tentation de laisser faire la virtuosité au fil d’un enthousiasme brouillon est grande… dans cette œuvre qui ne s’épanouit vraiment qu’avec une parfaite clarté » précise aussi l’interprète, l’un des seuls qui ose jouer les Goldberg, au clavecin et à l’orgue.
Si l’on ne s’étonne plus d’écouter les Variations au piano, le jeune Allard poursuit l’exploration de Bach, en élargissant la palette des découvertes et des trouvailles sonores et expressives sur le grand orgue à la français. Une extension de la conscience musicale qui profite évidemment à la richesse de son jeu au clavecin.

 
 

——————————-

 
 

JS Bach : Variations Goldberg
Benjamin ALARD, clavecin 

AVIGNON, Conservatoire à Rayonnement Régional / Auditorium Mozart
avignon baroque en avignon musique baroque en avignon festival saison 2017 2018 coup de coeur de classiquenews 20664797_1482893888453523_2776363418729602027_n

Dimanche  18 mars 2018 , 17h
 
    
 

 
INFOS & RESERVATIONS:
www.musiquebaroqueenavignon.com

Réservation à la billetterie de l’Opéra Grand Avignon :
Espace Vaucluse Place de l’Horloge Avignon
au téléphone :  04 90 14 26 40
 
 

 

télécopie : 04 90 14 26 43 ou au lien www.operagrandavignon.fr
En co-réalisation avec l’Opéra Grand Avignon

  
 

Comments are closed.