testeeeeeee testeeeeeee privado

testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee testeeeeeee

 

Privado

Opéra de Tours: Thaïs de Massenet (octobre 2011)

L’OpĂ©ra de Tours ouvre sa nouvelle saison lyrique 2011-2012 avec une nouvelle production de ThaĂŻs de Massenet (1894). Oeuvre majeure du théâtre romantique français, la partition brosse deux portraits psychologiques flamboyants: l’un, celui d’une pĂ©cheresse qui reçoit la rĂ©vĂ©lation de Dieu (ThaĂŻs); le second, celui du moine cĂ©nobite, AthanaĂ«l, tout autant foudroyĂ©, saisi par la beautĂ© de l’ancienne courtisane. D’après Anatole France, ThaĂŻs de Massenet est un opĂ©ra prenant, certes orientalisant (l’action se passe Ă  Alexandrie), surtout parcours psychologique oĂą deux spiritualitĂ©s se croisent sans guère se comprendre. Dans la fosse, Jean-Yves Ossonce dirige l’Orchestre Symphonique RĂ©gion Centre Tours dont les affinitĂ©s avec le romantisme français ne sont plus Ă  dĂ©montrer… Production lyrique Ă©vĂ©nement. Premières images (bande-annonce) avant notre grand reportage vidĂ©o.

Continue reading

Smetana: Les deux Veuves, 1874 (Angers Nantes Opéra)

En crĂ©ation française, l’opĂ©ra de Smetana, Les Deux Veuves (1874) tient le haut de l’affiche d’Angers Nantes OpĂ©ra. La mise en scène Ă©blouit par sa justesse, son esthĂ©tisme, sa profondeur; tout en Ă©clairant la saveur comique de certaines scènes, Jo Davies renforce la trame Ă©motionnelle de l’intrigue: du contraste nĂ© entre les deux profils fĂ©minins, Karolina et Anezka, deux veuves portĂ©es par un tempĂ©rament opposĂ© vis Ă  vis du deuil et de l’amour, la production Ă©claire surtout la mĂ©tamorphose qui s’accomplit Ă  l’acte II: air d’Anezka d’une sensualitĂ© toute straussienne… En dĂ©finitive, celle qui semble la plus pĂ©tillante et la plus insouciante garde le deuil tandis que sa cousine, apparemment plus recueillie, s’ouvre peu Ă  peu Ă  l’amour. Finesse des sentiments exprimĂ©s, confrontations et pĂ©ripĂ©ties sincères et mordantes, surtout ivresse et vertige de la musique Ă©crite par Smetana: Les Deux Veuves prĂ©sentĂ©es en crĂ©ation française par Angers Nantes OpĂ©ra est bel et bien, l’Ă©vĂ©nement lyrique de la rentrĂ©e 2012. A l’affiche jusqu’au 24 octobre 2012. Voir le dossier spĂ©cial sur classiquenews.com.

Marco Mencoboni: Il Vespro de Monteverdi (2010)

Au festival d’Ambronay 2010 et en ouverture de l’Ă©dition, le chef italien Marco Mencoboni prĂ©sente une version personnelle et passionnĂ©e des VĂŞpres de Claudio Monteverdi: sens exaltĂ© du collectif, ardente prières individuelles, proclamation et mĂ©ditation…, Jamais la double Ă©criture du maĂ®tre baroque dans cette partition Ă©ditĂ©e en 1610 n’a semblĂ© mieux comprise et dans sa rĂ©vĂ©rence Ă  la tradition liturgique et dans ses audaces concertantes et vocales qui empruntent Ă  l’opĂ©ra. Reportage exclusif classiquenews.com

MĂ©moire des vents du sud

Denis Raisin Dadre et son ensemble Doulce MĂ©moire rencontrent danseuses et musiciens de la compagnie taĂŻwanaise Han Tang Yuefu: il en rĂ©sulte un spectacle magique et enchanteur oĂą l’art impĂ©rial des empereurs Tang chinois dialogue avec le raffinement du gothique international occidental. Les VIIIè siècle chinois et XVè europĂ©en Ă©changent, exaltent leur idĂ©al d’Ă©lĂ©gance et de raffinement en une rĂ©alisation inĂ©dite entre Orient et Occident… Les Ă©changent entre europĂ©ens (chrĂ©tiens nestoriens) et artistes de la maison impĂ©riale sont avĂ©rĂ©s. Spectacle Ă©vĂ©nement et coup de coeur de classiquenews.com

Opéra. Grandeur et décadence, Gluck, Spontini, Cherubini

Festival ANTIQUITÉ, MYTHOLOGIE ET ROMANTISME: 7 juillet 2012 Église Saint-Loup, Namur (Belgique). Le CAV&MA et le Palazzetto Bru Zane poursuivent leur redĂ©couverte des opĂ©ras rares du romantisme français. Après la recrĂ©ation mondiale, en novembre 2010 Ă  Liège de l’opĂ©ra « La Mort d’Abel » de Rodolphe Kreutzer composĂ© en 1825, le CAV&MA et le Palazzetto Bru Zane poursuivent leur partenariat pour la saison 2012-2013 autour de la redĂ©couverte d’opĂ©ras français de la fin du 18e et du dĂ©but du 19e siècle. Les AgrĂ©mens. Guy Van Waas, direction. Jennifer Borghi, mezzo-soprano

Vidéo. Le Baroque Nomade: Daphné (2010)

En juillet 2010, le festival Musique et MĂ©moire (Haute SaĂ´ne) favorise la nouveautĂ© et les nouvelles rĂ©alisations entre théâtre et musique: pas moins de 5 spectacles et concerts en crĂ©ation… Parmi plusieurs temps forts, le festival dirigĂ© depuis ses dĂ©buts par Fabrice Creux, accueille la crĂ©ation du nouveau spectacle du Baroque Nomade: DaphnĂ©, production dĂ©veloppĂ©e comme un voyage Ă  pĂ©ripĂ©ties, vĂ©ritable Ă©popĂ©e humaniste qui souligne l’universalitĂ© des fraternitĂ©s mĂ©tissĂ©es… Les camĂ©ras de classiquenews.com Ă©taient prĂ©sentes lors de la première, le 23 juillet 2010 Ă  l’Ă©glise Saint-Martin de Lure.

Continue reading

Cauchemar Ă  Venise (2011)

Cauchemar Ă  Venise. Polar vivaldien… Entre théâtre musical et comĂ©die dĂ©jantĂ©e, la compagnie ThéâtreNuit mĂŞle très habilement fantaisie et rĂ©fĂ©rences historiques. Le plus large public y (re)dĂ©couvrira l’univers Ă©tonnant d’Antonio Vivaldi, ĂŞtre excitĂ© et superactif, gĂ©nie mĂ©lodiste, habitĂ© par la furiĂ  des notes. La rĂ©ussite des auteurs tient aussi Ă  la crĂ©ation de caractères irrĂ©sistibles, souvent saisissants par leurs drĂ´leries et leurs dĂ©lires… Angers Nantes OpĂ©ra, jusqu’au 12 fĂ©vrier 2011. Reportage classiquenews.com

Juliana Steinbach joue Debussy

Voilà un disque qui séduit des ces premiers notes, nous sommes immédiatement pris par le son, grâce a une précise captation du sublime piano du facteur de Leipzig Blüthner.

Tout artiste d’aujourd’hui rêverait, comme fût au 19° siècle, avoir la complicité d’un facteur aguerrit, pour pouvoir échanger des connaissances ; en effet Juliana Steinbach a remporté le prix de la Fondation Alfred Reinhold et à cette occasion a reçu un piano à queue de la manufacture Blüthner. Cette collaboration a donné vie à un premier disque dédié à Mussorgsky (Tableaux d’une exposition) et à Debussy (Estampes et L’Isle Joyeuse) pour le label discographique Paraty, que nous également convaincu.

La rencontre de Juliana Steinbach et Blüthner est la fusion idéale entre une facture instrumentale et une démarche artistique.

Ce disque comprend trois grands cycles du compositeur (Suite Bergamasque, Pour le Piano, Images I & II) ainsi que quelques œuvres isolées (Valse Romantique, Rêverie, Mazurka). Debussy lui même possédait depuis 1905 un piano de la maison Blüthner qui l’a particulièrement touché, le qualifiant d’extraordinaire.

Le jeu de Juliana se déploie dans ce disque avec une grande précision ; les quelques brusqueries que nous avons remarquées à la scène du Théâtre de L’Athénée à Paris ont été complètement sublimées ici par une prise de parole soutenue et un discours animé, ciselant toutes les influences et images qui comportent la musique de Debussy. L’énergie solaire de cette jeune franco-brésilienne est complètement au service de la rêverie.

Voilà un disque de chevet, une mise en vérité de tous les univers musicaux qui ont influencé Debussy, un souffle Genuine qui rend Debussy encore plus vivant dans cette année anniversaire de 150 ans de naissance.

Chabotterie (Vendée): Hugo Reyne dirige une nouvelle production du Devin du village de Jean-Jacques Rousseau (7 août 2012)

L’annĂ©e Rousseau continue sa carrière (2012: tricentenaire de la naissance) et connaĂ®t grâce au festival vendĂ©en Musiques Ă  la Chabotterie l’un de ses temps forts: Hugo Reyne et La Simphonie du Marais proposent en plein air le 7 aoĂ»t 2012, sous la voĂ»te Ă©toilĂ©e et dans la cour d’honneur d’un logis historique parmi les plus beaux du dĂ©partement (La Chabotterie), Le devin du village (1752), pastorale en deux actes qui fut l’un des succès les plus importants au XVIIIè, et dans l’oeuvre de Jean-Jacques Rousseau, outre sa plus grande fiertĂ© musicale, un hommage Ă  la comĂ©die italienne.