STREAMING : CENTENAIRE PIAZZOLLA

PIAZZOLLA-ASTOR-bandoneon-tango-liber-tango-centenaire-piazzolla-1921-2021-classiquenews-concert-festival-dossierLIVE STREAMING. HOMMAGE Ă  ASTOR PIAZZOLLA, jeudi 11 mars 2021, 20h. Sur ARTEconcert et France Musique, le Philharmonique de Radio France prĂ©sente une soirĂ©e spĂ©ciale ASTOR PIAZZOLLA : le compositeur et bandonĂ©oniste argentin mĂ©ritait bien ce programme en Live Streaming pour son CENTENAIRE en 2021. NĂ© en 1921, mort en 1992, celui qui a rĂ©volutionnĂ© l’écriture du Tango en lui assurant une exposition planĂ©taire, a rĂ©ussi ainsi Ă  rĂ©concilier savant et populaire. En direct de la Maison de la Radio, retransmis sur France Musique, voici entre tendresse, mĂ©lancolie et grand lyrisme, “la musique populaire et contemporaine de la ville de Buenos Aires »  Ainsi, Richard Galliano et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de LĂ©onardo GarcĂ­a AlarcĂłn, plus habituĂ© aux Ă©critures baroques mĂ©diterranĂ©ennes, mais Piazzoliste de cƓur, cĂ©lĂšbrent, de Libertango Ă  la Sinfonia Buenos Aires, ce bandonĂ©oniste amoureux de Bach et passionnĂ© de jazz. Photo : Astor Piazzolla © D Rosenfeld / ARTEmag, presse.

_____________________________________________________________________________________

CONCERT PIAZZOLLA, jeudi 11 mars 21, 20h, Ă  voir, Ă  Ă©couter sur ARTEconcert, France Musique

Au programme :

NADIA BOULANGER
Fantaisie variée pour piano et orchestre

ASTOR PIAZZOLLA
Aconcagua, concerto pour bandonéon et orchestre
Improvisations sur Libertango
Quatre chansons
Sinfonia Buenos Aires

RICHARD GALLIANO, bandonéon
MARIANA FLORES, soprano
ÉRIC LE SAGE, piano
WILLIAM SABATIER, bandonéon
LYSANDRE DONOSO, bandonéon
ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE
LEONARDO GARCÍA ALARCÓN, direction

FESTIVAL DE PONTOISE / STREAMING #1 : Des Italiens Ă  PARIS

pontoise festival baroque logo visuel 2020 critique annonce classiquenews 2020STREAMING, FESTIVAL DE PONTOISE, le 5 mars 2021, 20h30. CASANOVA rĂ©sistant
 Des Italiens Ă  PARIS. Qui pourrait imaginer Casanova baissant les bras devant les difficultĂ©s ? CASANOVA, hĂ©ros de la rĂ©silience
 Une Ă©vasion de la prison la plus sĂ»re de Venise, 18 ans d’exil dans toute l’Europe, un duel Ă  mort contre le sous-chambellan du roi de Pologne, toutes les pĂ©ripĂ©ties et les rebondissements de la vie d’un des italiens les plus cĂ©lĂšbres du XVIIIe siĂšcle peuvent nous inspirer Ă©nergie et rĂ©silience aujourd’hui.
Les PincĂ©es Musicales, le Festival Baroque de Pontoise et le thĂ©Ăątre de l’AntarĂšs de VaurĂ©al ont donc dĂ©cidĂ© de maintenir la crĂ©ation « Des italiens Ă  Paris » autour des compositions pour mandoline de Gabriele Leone confrontĂ©es Ă  une vision Ă©lectro acoustique contemporaine de Giulia Lorusso et Alessandro Ratoci et ponctuĂ©es par la lecture des lettres de Casanova Ă©crites lors de son sĂ©jour Ă  Paris.

MIGRAZIONE : 35Ăšme Festival Baroque de PontoiseLes contraintes sanitaires empĂȘchant encore de recevoir du public, le Festival de Pontoise s’invite chez vous et gratuitement : la captation vidĂ©o du spectacle sera disponible Ă  la date et Ă  l’heure prĂ©vue, le vendredi 5 mars Ă  20h30 sur le site www.festivalbaroque-pontoise.fr et sur la page https://www.facebook.com/festivalbaroque.depontoise

Être prĂ©sent, suivre le spectacle mĂȘme Ă  distance, reste aujourd’hui le seul moyen de tĂ©moigner du soutien Ă  la culture et au spectacle vivant en ces temps « oĂč les clics ont remplacĂ© les applaudissements. »

Enregistrement au ThĂ©Ăątre de l’AntarĂšs Ă  VaurĂ©al. PLUS D’INFOS ICI :
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/vendredi-15-janvier-2021-20h30-ensemble-spirituoso-theatre-de-l-antares-vaureal

CASANOVA 
 Des Italiens à Paris

VENDREDI 5 MARS 2021, 20h30
Les Pincées Musicales
Gabriele Leone / Giulia Lorusso / Alessandro Ratoc
VOIR LE SPECTACLE ICI :
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr

_____________________________________________________________________________________

PROGRAMMATION DU FESTIVAL DE PONTOISE EN STREAMING / MARS 2021
#EN MARS, RETROUVEZ LE FESTIVAL DE PONTOISE CHEZ VOUS :

Le Festival de Pontoise s’invite chez vous dĂšs le 5 mars avec trois spectacles qui seront disponibles gratuitement sur le site du Festival
Des Italiens Ă  Paris / Ensemble Spirituoso (Th. de L’AntarĂšs, VaurĂ©al)
> vendredi 5 mars Ă  20h30

Le Grand Tour / Ensemble Masques (Th. de Jouy, jouy-le-Moutier)
> vendredi 12 mars Ă  20h30

Les Récréations de Leclair / La Diane Française (Cathédrale St-Maclou, Pontoise)
> dimanche 21 mars Ă  17h00

_____________________________________________________________________________________

> Site internet :
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr

> Facebook :
@festivalbaroque.depontoise

Migrazione_festival_Baroque_pontoise_toutelaculture

FESTIVALS 2021 : la jauge Ă  5000 festivaliers ; l’étĂ© se profile et devrait ĂȘtre festif !!

FESTIVALS 2021 : la jauge Ă  5000 festivaliers ; l’étĂ© se profile enfin car la Ministre de la culture (Roselyne Bachelot, bien silencieuse actuellement) depuis le 18 fĂ©v dernier vient de confirmer qu’il sera possible de tenir festival sous rĂ©serve d’y accueillir au maximum 5000 personnes, mais assises, en plien air et Ă  bonne distance. La mesure est adaptable Ă  nombre de festivals d’étĂ© ; mais elle est plus contraignante pour les grandes machines ; masquĂ©s, distanciĂ©s, assis (la mesure Ă©tait dĂ©jĂ  appliquĂ©e l’étĂ© dernier), les festivaliers 2021 pourront retrouver concerts, programmes, expĂ©riences festives dans le partage et la convivialitĂ©. L’annonce s’est concrĂ©tisĂ©e aprĂšs une consultation avec les festivals de musique actuelle ; gageons qu’elle sera applicable aux festivals de musique classique qui attire beaucoup moins de foules compactes (et debout). Les prochains jours devaient ĂȘtre dĂ©cisifs : l’embellie est au bout du tunnel et les festivals de l’étĂ© voient enfin une sortie de secours. Oui l’étĂ© sera festif. Gardons espoir.

 
 

 
 

festival-1001-notes-4-aout-2020-critique-classiquenews-bar-buvette-plein-air-festival-deconfinement-classiquenews

 

Le Festival 1001 NOTES dans le Limousin avait dĂšs l’Ă©tĂ© dernier, sut appliquer les mesures sanitaires aujourd’hui requises pour l’Ă©tĂ© 2021 (DR)
_____________________________________________________________________________________

 
 

 
 

PROCHAIN RENDEZ VOUS ATTENDU : le 8 avril 2021 : la ministre a annoncĂ© la tenue d’un colloque pour identifier des tests et expĂ©riences afin de dĂ©ployer partout oĂč cela est possible la rĂ©ouverture des festivals de l’étĂ© 2021. Une perspective optimiste qui donne enfin un cap ; a contrario des mesures de couvre feu et de confinements partiels ici et lĂ  (Nice et Dunkerque
) imposĂ©s Ă  une population Ă©prouvĂ©e


_____________________________________________________________________________________
 

 
 

 

DĂ©couvrez ici les 4 Festivals coups de coeur de classiquenews pour l’étĂ© 2021 :

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals Ă  suivre particuliĂšrement. Les mesures sanitaires ayant rĂ©duit drastiquement l’activitĂ© des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu gĂ©nĂ©ralisĂ© laisse espĂ©rer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvĂ© du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement dĂ©cuplĂ©. Pour mieux prĂ©parer ce moment attendu, inĂ©luctable, voici notre sĂ©lection des festivals et Ă©vĂ©nements de l’étĂ© Ă  venir Ă  suivre particuliĂšrement. C’est lĂ  que le mĂ©lomane avisĂ© saura retrouver (avec application stricte des gestes barriĂšres – comme ce fut le cas Ă  l’étĂ© 2020) les dĂ©lices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations Ă  suivre absolument (page rĂ©actualisĂ©e en permanence selon les communiquĂ©s et informations que nous recevons). Notre premiĂšre sĂ©lection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & MĂ©moire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelĂ© grĂące Ă  Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin
 VOIR les 4 FESTIVALS DE l’ETE 2021 Ă  suivre absolument

 
 

 
 

28Ăšmes VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE (24 fev 2021)

victoires musique classique 2021 classiquenews palmares votes resultat 2021 revelations solistesVICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2021, PALMARES. Les 28Úmes Victoires de la musique classique 2021 ont rendu leur palmarÚs ce mercredi 24 février lors de la soirée téléduffisée en huis clos sur France 3.

Marie-Laure Garnier, soprano, 30 ans : révélation lyrique
AgĂ©e de 30 ans, la soprano Marie-Laure Garnier avait remportĂ© en 2019 la premiĂšre Ă©dition du concours Voix des Outre-mer qui vise Ă  donner plus de visibilitĂ© Ă  ces rĂ©gions en manque de conservatoires mais pas de talents. Digne, sincĂšre, sobre, adepte de la mĂ©lodie française comme du lied, la soprano guyanaise a chantĂ© l’air d’Elisabeth de TannhĂ€user de Wagner ; Ă  l’issue, aprĂšs avoir reçu sa Victoire, la cantatrice a dĂ©diĂ© sa rĂ©compense “Ă  tous les chanteurs en herbe d’Outre-mer”. Marie-Laure Garnier Ă©tait accompagnĂ©e par l’Orchestre de Lyon dirigĂ©e par la cheffe d’orchestre Glass Marcano dĂ©couverte Ă  l’automne dernier lors du concours de cheffes d’orchestres La Maestra (Philharmonie de Paris, 2020). Par ailleurs, la cheffe d’orchestre, issue du programme d’enseignement El Sistema au Venezuela, – celui-lĂ  mĂȘme d’oĂč provient aussi le cĂ©lĂšbre chef Gustavo Dudamel -, a su affirmer l’étendue de son tempĂ©rament, entre urgence et intĂ©rioritĂ© dans le finale de la Symphonie n°4 de TchaĂŻkovski.

La Victoire d’honneur a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©e Ă  deux Ă©tudiants du Conservatoire de Lyon
Le premier Prix attribuĂ© lors de la soirĂ©e (la Victoire d’honneur), rĂ©compense deux Ă©tudiants du Conservatoire de Lyon, oĂč s’est tenue la cĂ©rĂ©monie.
Puis huit musiciens du Conservatoire ont rendu hommage à une grande figure du violon, Ivry Gitlis, disparu en décembre 2020.

Le percussionniste Aurélien Gignoux, 23 ans : Révélation soliste instrumental
AprÚs Adélaïde FerriÚre (Révélation en 2017), voici donc un second percussionniste spécialiste du marimba qui est ainsi couronnée.

Betsy Jolas, compositrice de l’annĂ©e - Un an aprĂšs Camille PĂ©pin, honneurs pour la Franco-AmĂ©ricaine Betsy Jolas (94 ans) pour son quatuor Ă  cordes Topeng. Illustrant l’écriture de l’auteure contemporaine, l’Orchestre national de Lyon a jouĂ© des extraits de sa derniĂšre partition, La source d’Yggdrasil.

Julie Fuchs, soprano : Artiste lyrique de l’annĂ©e
DĂ©jĂ  nommĂ©e RĂ©vĂ©lation lyrique de l’annĂ©e, Julie Fuchs (36 ans), alors en rĂ©pĂ©tition Ă  Naples pour Le Turc en Italie de Rossini, est aussi distinguĂ©e.

Le pianiste Alexandre Tharaud, 52 ans : Artiste soliste instrumental de l’annĂ©e.
RĂ©vĂ©lĂ© au public avec l’enregistrement des Suites de clavecin de Rameau, en 2001. DĂ©jĂ  saluĂ© et couronnĂ© Ă  maintes reprises par les Victoires, le pianiste n’en doutons aurait tout Ă  fait accueilli l’idĂ©e qu’un plus jeune tempĂ©rament du clavier soit Ă  sa place reconnue et cĂ©lĂ©brĂ© en fĂ©vrier 2021

Le Quatuor EbĂšne, Victoire de l’Enregistrement de l’annĂ©e
Le Quatuor EbĂšne rĂ©unissant les violonistes Pierre Colombet et Gabriel Le Magadure, l’altiste Marie Chilemme et le violoncelliste RaphaĂ«l Merlin ont marquĂ© les esprits du jury 2021 grĂące Ă  leur album Beethoven, Around the world (Erato).

Parent pauvre de cette édition 2021, la musique baroque était pourtant bien représentée pendant la soirée grùce à Jordi Savall soulignant les trente ans de Tous les matins du monde et Leonardo Garcia Alarcon et La Cappella Mediterranea, qui ont joué des musiques du Nouveau Monde.

Enfin pĂ©pite mĂ©morable d’une soirĂ©e souvent avare en moments de grĂące : le tĂ©nor amĂ©ricain Michael Spyres (dans un air du Barbier de SĂ©ville), Marie Oppert (dĂ©lirante dans I got the rythm de Gershwin) ; Lea Desandre (dans My fair Lady). Vite, l’édition 2022
 dans un monde libre oĂč la culture est flamboyante et les artistes proches de leur public.

STREAMING OPERA (chez soi) : DON GIOVANNI par Ivo van Hove (2019)

don-giovanni-jordan-van-hove-car-dreisig-critique-opera-classiquenewsCULTUREBOX, mar 2 mars 2021, 21h. MOZART : DON GIOVANNI. Ivo van Hove met en scĂšne au Palais Garnier le chef d’oeuvre mozartien au printemps 2019. C’était le monde d’hier. Production dominĂ© par l’excellent baryton quĂ©bĂ©cois Etienne Dupuis qui prologne l’incarnation fĂ©line, animale, carnassiĂšre voire viscĂ©rale du rĂŽle titre tenu Ă  Bastille en 2006, 2007 et 20212 par son confrĂšre Peter Mattei (qui faisait aussi en hĂ©ros dĂ©sabusĂ© distanciĂ© un non moins mĂ©morable EugĂšne OnĂ©guine
).

A mesure qu’il sĂ©duit et soumet chaque femme rencontrĂ©e, Don Giovanni a le sentiment contraire d’une perte irrĂ©mĂ©diable. L’aristocrate dĂ©lurĂ© se fuit lui-mĂȘme dans une quĂȘte infinie, esclave de son dĂ©sir, victime d’une insatisfaction toujours rĂ©itĂ©rĂ©e
 La musique de Mozart exprime ce vertige existentiel qui Ă  dĂ©faut d’un amour vĂ©ritable (celui que lui propose mais en vain, la fidĂšle Elvira), se perd et se consume dans la pulsion Ă©rotique immĂ©diate. L’engagement ne fait pas partie du mode opĂ©ratoire de Don Giovanni : la dissimulation (avancer masquĂ©) et sĂ©duire pour tromper et voler.

Présentation par culturebox :
« Don Giovanni (Don Juan) n’aspire qu’à une chose, jouir par tous les moyens sans tenir compte du mal qu’il fait autour de lui. Sa derniĂšre victime est Donna Anna, la fille du Commandeur, qu’il violente sans Ă©prouver le moindre remords. Fou de rage, le commandeur provoque Don Giovanni en duel. Pourtant la chance rĂ©compense le bourreau : le pĂšre de Donna Anna Ă©choue Ă  venger sa fille et y perd la vie. Don Giovanni multiplie alors les provocations et invite deux fois le dĂ©funt Ă  revenir d’entre les morts pour diner avec lui. Combien de temps encore le comportement frivole et amoral de Don Giovanni restera-t-il impuni ?

Pour sa deuxiĂšme collaboration avec Da Ponte, Mozart devait marquer au fer rouge l’histoire de l’opĂ©ra. Kierkegaard nous invitait Ă  Ă©couter dans ce Dissolu puni « le chuchotement de la tentation, le tourbillon de la sĂ©duction, le silence de l’instant ». Fruit de la collaboration mythique entre Mozart (le compositeur) et Da Ponte (le librettiste) Don Giovanni est rĂ©alisĂ© ici par Ivo Van Hove, habituĂ© Ă  interroger le sens politique des Ɠuvres, qui aprĂšs Boris Godounov, pilote ainsi sa deuxiĂšme mise en scĂšne pour l’OpĂ©ra de Paris ».

Le spectacle est suivi de Simon Boccanegra Ă  l’opĂ©ra de Dijon.
Crédit photo : © Charles Duprat / OnP

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

CULTUREBOX, LE SPECTACLE CONTINUE
VOIR ici Don Giovanni par Ivo van Hove Ă  l’OpĂ©ra de Paris, 2019 :
https://www.france.tv/spectacles-et-culture/2261129-culturebox-en-direct.html

Plus d’infos sur Don Giovanni par Ivo van Hove Ă  l’OpĂ©ra de Paris, 2019
https://www.francetvpro.fr/contenu-de-presse/9653920

 

 

Présentation de la production de Don Giovanni par Ivo Van Hove à Paris (2019) :
http://www.classiquenews.com/ce-soir-19h30-don-giovanni-de-wolfgang-amadeus-mozart-en-acces-gratuit-du-23-mars-des-19h30-philippe-jordan-direction-ivo-van-hove-mise-en-scene/
Sur la scĂšne de l’OpĂ©ra Garnier, voici une lecture de DON GIOVANNI (Prague, 1787), bien peu poĂ©tique. La mise en scĂšne d’Ivo Van Hove remplace celle antĂ©rieure conçue par Michael Haneke pour Bastille, souvent glaçante et passablement cynique ; la nouvelle production toute de grise et de noir, sise dans un dĂ©cor minĂ©ral et bĂ©tonnĂ© (en construction) se concentre sur les situations et le profil des personnages. C’est miroir de notre sociĂ©tĂ©, froid, dĂ©shumanisĂ©, livide. Exit toutes rĂ©fĂ©rences au XVIIIĂš mozartien, sauf dans la scĂšne du bal et des masques et la tentative de viol par le sĂ©ducteur sur la pauvre Zerlina. DĂšs l’ouverture, l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Paris montre qu’il sait articuler et nuancer, avec une sensibilitĂ© active, habilement cultivĂ©e par l’excellent Philippe Jordan. Mais les instruments modernes n’ont pas cette fragilitĂ© ailleurs magistralement expressive. Les tutti sont droits et sonnent secs (trompettes), comme plus tard dans la confrontation finale Don Giovanni / Commandeur.

 

 

THE BEGGAR’S ENSEMBLE : Le violon britannique au XVIIIĂš

augustin lusson the beggar ensemble concert critique steaming classiquenewsSTREAMING concert Baroque : The BEGGAR’S ENSEMBLE. Le violon anglais au XVIIIĂš. RĂ©cente formation, trop peu connue Ă  notre avis, The Beggar’s Ensemble, portĂ© par le violon incandescent d’Augustin LUSSON dĂ©voile dans ce programme d’inĂ©dits, les perles mĂ©connues de l’école de violon britannique au dĂ©but du XVIIIĂš : Richard Jones, MC Festing, GS. Carbonelli, William Viner
 Programme rĂ©vĂ©lation.

________________________________________________________________________________________________

Augustin LUSSON, violoniste virtuose et nouveau prodige de la scĂšne baroque propose avec les instrumentistes de son ensemble The Beggar’s Ensemble la captation de leur concert qu’ils auraient dĂ» donner le 2 fĂ©vrier Ă  l’Auditorium Saint-Germain de Poitiers. Le programme met l’accent sur l’école britannique de violon au dĂ©but du XVIIIĂš, pĂ©riode et esthĂ©tique encore mĂ©connus, qui renaissent ainsi, fruit de « longues recherches » 

Concert du Beggar’s Ensemble
LIVE | THE BEGGAR’S ENSEMBLE AT PRIMA LA MUSICA | BRITISH SONATAS – diffusĂ© Ă  partir du 25 fĂ©v sur YOUTUBE / The BEGGARS ENSEMBE.

VOIR le concert ici :

________________________________________________________________________________________________

https://www.youtube.com/watch?v=hAG_hqziZzs&feature=youtu.be
Durée : 58mn

________________________________________________________________________________________________

Augustin Lusson : Violon
Daria Zemele : Clavecin
Matthieu Lusson : Viole de gambe

Prise de son : Tom Namias
RĂ©alisation : SĂ©bastien Biget
Cadreurs : Djason Demassey & SĂ©bastien Biget

EnregistrĂ© Ă  l’auditorium Saint-Germain, Poitiers, FĂ©vrier 2021
Coproduction – The Beggar’s ensemble et le Conservatoire de Grand Poitiers – CommunautĂ© urbaine.

________________________________________________________________________________________________

Qu’en est-il de la Sonate pour violon et basse continue en Angleterre au tout dĂ©but du XVIIIĂš ? A contrario des Ă©coles françaises, italiennes, germaniques, l’essor du violon baroque au XVIIIĂš est trop peu connu. Le sujet mĂ©ritait un Ă©claircissement que propose The Biggar’s Ensemble dans ce programme dĂ©fricheur. On y retrouve une Suite de l’Opus 3 de Richard Jones, compositeur prĂ©cĂ©demment abordĂ© dans un cd coup de cƓur oĂč rayonne la vivacitĂ© complice des jeunes instrumentistes rĂ©unis autour d’Augustin Lusson. Ce dernier met aussi en lumiĂšre l’éclat tout particulier de MC Festing (opus 1, 1730) dont l’oeuvre prolifique, attestant un rapport direct avec Francesco Geminiani, se rapproche aussi de Jones avec lequel Festing Ă©tudia

Les Italiens Ă  Londres ne manquent pas alors : le violoniste GS. Carbonelli, probable membre actif de la Royal society of musicians, semble connaĂźtre les secrets de la syntaxe britannique (formes asymĂ©triques, harmonies inĂ©dites
). Ses Sonates fourmillent d’idĂ©es et de singularitĂ©s passionnantes pour l’interprĂšte, pourtant confrontĂ© Ă  rude Ă©preuve (prĂ©sence frĂ©quente du 5Ăšme doigt
).
Pourtant rien n’est comparable au tempĂ©rament de William Viner violoniste actif Ă  Dublin, et prĂ©curseur de Francesco Geminiani au poste de master of the state music en Irlande. Ses variations ornĂ©es des Sonates de l’Opus 5 de Corelli, modĂšle absolu depuis le XVIIĂš sont devenues lĂ©gendes. Pour Augustin Lusson, aucun doute : « L’omniprĂ©sence d’harmonies parallĂšles, de techniques virtuoses et d’influences cosmopolites dans sa musique nous fait croire qu’il existait bel et bien une Ă©cole britannique de violon dĂšs le dĂ©but du XVIIIĂšme siĂšcle ».

Toutes les sonates pour violon prĂ©sentes dans ce programme n’ont encore jamais Ă©tĂ© enregistrĂ©es Ă  ce jour. PremiĂšre mondiale.
The violin sonatas in this programme were never recorded before.
THE BEGGAR’S ENSEMBLE SUR BANDCAMP : CD RIchard JONES – Chamber Air’s for a violin and through bass

https://thebeggarsensemble.bandcamp.com

Toujours disponible sur la plateforme digitale bandcamp, le disque dĂ©diĂ© au compositeur Londonien Richard Jones (Diapason d’or, CLIC de CLASSIQUENEWS) : Chamber Air’s for a Violin, rĂ©alisĂ© en 2017 en partenariat avec le label Flora. Disponible Ă©galement en CD sur le site du label www.labelflora.net

________________________________________________________________________________________________

PROCHAINS CONCERTS / The Beggar’s Ensemble :

7 Juillet 2021
Festes baroques
Bordeaux, FR

4 Septembre 2021
Oude Muziek Utrecht
Utrecht, NL

FESTIVAL PABLO CASALS PRADES : du 30 juillet au 13 août 2021

PRADES-FESTIVAL-CASALS-pierre-Bleuse-festival-2021-annonce-critique-classiquenewsPRADES, Festival Pablo Casals : 30 juil – 13 aoĂ»t 2021. L’étĂ© 2021 marque un nouveau chapitre dans l’histoire du Festival Catalan, fondĂ© par Pablo Casals. Le chef Pierre Bleuse reprend la direction artistique, dĂšs cet Ă©tĂ© 2021, insufflant au premier Festival des PyrĂ©nĂ©es Orientales, une nouvelle Ă©nergie et des projets particuliĂšrement prometteurs. En inscrivant Prades parmi les grands Festivals europĂ©ens de l’étĂ© comme le Gstaad Menuhin Festival, Pierre Bleuse regroupe autour de lui, les tempĂ©raments musicaux les plus originaux, soulignant le caractĂšre unique du site de l’Abbaye de Saint-Michel de Cuxa. Transmission, pĂ©dagogie, ouverture (Demos) ancrĂ©es sur le territoire ; Ă©mulation grĂące Ă  la rencontre entre le nouvel Orchestre de musique de chambre du Festival et deux ensembles professionnels partenaires : le Quintette Klarthe et le Quatuor Dutilleux ; Ă©clectisme et nouveaux genres musicaux (nouveau « club » de musique)
 sont quelques uns des piliers du nouveau Prades, portĂ© par son bouillonnant directeur artistique. InvitĂ©s Ă  Prades en 2021 : Sol Gabetta, Vladimir Spivakov, Josef Pons, Anastasia Kobekina, Gauthier et Renaud Capuçon, Elisabeth Leonskaja, le trio Ă©phĂ©mĂšre Ă©vĂ©nement composĂ© pour le festival 2021, d’Isabelle Faust / Sol Gabetta / Bertrand Chamayou ; l’ensemble Smoking Josephine
 et aussi une crĂ©ation du compositeur colombien Daniel Arango Prada. Du 30 juillet au 13 aoĂ»t 2021 

 
 

 

INFOS & RÉSERVATIONS :
https://prades-festival-casals.com/5178-2/

 

 

TEASER VIDEO FESTIVAL DE PRADES 2021

 

 

_____________________________________________________________________________________

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals Ă  suivre particuliĂšrement. Les mesures sanitaires ayant rĂ©duit drastiquement l’activitĂ© des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu gĂ©nĂ©ralisĂ© laisse espĂ©rer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvĂ© du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement dĂ©cuplĂ©. Pour mieux prĂ©parer ce moment attendu, inĂ©luctable, voici notre sĂ©lection des festivals et Ă©vĂ©nements de l’étĂ© Ă  venir Ă  suivre particuliĂšrement. C’est lĂ  que le mĂ©lomane avisĂ© saura retrouver (avec application stricte des gestes barriĂšres – comme ce fut le cas Ă  l’étĂ© 2020) les dĂ©lices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations Ă  suivre absolument (page rĂ©actualisĂ©e en permanence selon les communiquĂ©s et informations que nous recevons). Notre premiĂšre sĂ©lection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & MĂ©moire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelĂ© grĂące Ă  Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin
 CONSULTEZ ICI notre sĂ©lection des Festivals 2021

 

 

 

 

 

FESTIVAL MUSIQUE ET MÉMOIRE : du 16 juillet au 1er aoĂ»t 2021

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsMUSIQUE ET MÉMOIRE : VOSGES du SUD. 16 juil – 1er aoĂ»t 2021
 Programme 2021 Ă  venir. AprĂšs avoir proposĂ© en 2020 une programmation allĂ©gĂ©e en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et MĂ©moire reviendrait en 2021 Ă  son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inĂ©dit rĂ©alisĂ© avec la complicitĂ© des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associĂ©, aprĂšs Les Timbres), Faenza, La RĂȘveuse, le CaravansĂ©rail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, de la violoniste Alice Julien-LaferriĂšre, du comĂ©dien Jean-Denis Monory, du flĂ»tiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner
 Superbe et somptueuse exploration Ă  venir. Consultez rĂ©guliĂšrement le site du Festival pour dĂ©couvrir la programmation estivale et identifier les concerts que vous ne souhaitez pas manquer.

INFOS & RESERVATIONS
https://musetmemoire.com

_____________________________________________________________________________________

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals Ă  suivre particuliĂšrement. Les mesures sanitaires ayant rĂ©duit drastiquement l’activitĂ© des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu gĂ©nĂ©ralisĂ© laisse espĂ©rer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvĂ© du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement dĂ©cuplĂ©. Pour mieux prĂ©parer ce moment attendu, inĂ©luctable, voici notre sĂ©lection des festivals et Ă©vĂ©nements de l’étĂ© Ă  venir Ă  suivre particuliĂšrement. C’est lĂ  que le mĂ©lomane avisĂ© saura retrouver (avec application stricte des gestes barriĂšres – comme ce fut le cas Ă  l’étĂ© 2020) les dĂ©lices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations Ă  suivre absolument (page rĂ©actualisĂ©e en permanence selon les communiquĂ©s et informations que nous recevons). Notre premiĂšre sĂ©lection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & MĂ©moire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelĂ© grĂące Ă  Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin
 CONSULTEZ ICI notre sĂ©lection des Festivals 2021

 

 

 

 

 

28Ú VICTOIRES de la MUSIQUE CLASSIQUE (24 fév 2021)

victoires musique classique 2021 classiquenews palmares votes resultat 2021 revelations solistesFRANCE 3, Victoires de la musique classique, 24 fev 21, 20h – Quel sera le palmarĂšs des nouveaux artistes et des personnalitĂ©s confirmĂ©es ayant marquĂ© rĂ©trospectivement l’annĂ©e 2020 ? Une annĂ©e somme toute inclassable et inĂ©dite, marquĂ©e essentiellement par le confinement et l’interdiction des artistes Ă  jouer en public, tout au moins depuis fin octobre 2020. AprĂšs Camille PĂ©pin (compositrice), Karine Desahyes (mezzo soprano), Alexandre Kantorow (pianiste)
 heureux Ă©lus de l’édition de fĂ©vrier 2020, quels seront les noms des tempĂ©raments ainsi distinguĂ©s, Ă  suivre dĂ©sormais, « élus » de cette Ă©dition, la 28Ăš en 2021 ?
Les Victoires de la musique classique prĂ©sente plusieurs « candidats » dans plusieurs catĂ©gories : RĂ©vĂ©lations (pour les jeunes artistes Ă  suivre), Solistes (instrumental et lyrique pour les plus confirmĂ©s), ensuite compositeur et enregistrement

On s’étonne toujours de l’étroitesse du spectre ainsi mis en avant ; Ă  quand une meilleure reprĂ©sentativitĂ©, diversitĂ©, audace dans le choix des propositions ? Bien souvent les mĂȘmes noms ; une vision Ă©triquĂ©e du monde classique ; Ă  quand en effet une catĂ©gorie, musique romantique française, musique baroque française, chefs d’orchestre, orchestre, et tant d’autres !!!

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Nommés pour les Victoires de la musique classique 2021 :

 

 

Révélation instrumentale 2021
Aurélien Gignoux, percussions / marimba
Jean-Paul Gasparian, piano
Eva Zavaro, violon

 

_____________________________________________________________________________________

Révélation lyrique 2021
Marie-Laure Garnier, soprano
Jeanne GĂ©rard, soprano
Marie Oppert, soprano

 

_____________________________________________________________________________________

Soliste instrumental
Khatia Buniatishvili, piano
Thibaut Garcia, guitare
Alexandre Tharaud, piano

_____________________________________________________________________________________

Artiste lyrique
Lea Desandre,mezzo-soprano
Julie Fuchs,soprano
VĂ©ronique Gens, soprano

 

_____________________________________________________________________________________

Compositeur

BenjaminAttahir-Istiraha, sonate pour violon et piano(création / France)
BetsyJolas -Topeng, pour quatuor à cordes(création / France)
Benoßt Menut -Iroise, deux traversées pour violoncelle (CD Les Iles, Harmonia Mundi)

 

_____________________________________________________________________________________

Enregistrement

«Beethoven, Around the world»-Quatuor EbÚne-Erato

«L’Heure bleue,H. de Bingen, Hersant, Chostakovitch, Hartmann»
Marianne Piketty,Le Concert Idéal-Evidence Classics

«Nuits»-Véronique Gens,I Giardini-Alpha Classics

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les 28 Ăšmes Victoires de la musique classique
FRANCE 3, mercredi 24 février 2021, 20h
https://www.lesvictoiresdelamusique.fr/victoires-classique.php
En direct de l’Auditorium de Lyon, avec l’Orchestre national de Lyon dirigĂ© par Nikolaj Szeps-Znaider

_____________________________________________________________________________________

Les Victoires de la musique classique sur le site de FRANCE 3
https://www.france.tv/france-3/les-victoires-de-la-musique-classique/

Le site des Victoires de la musique classique 2021
https://www.lesvictoiresdelamusique.fr/victoires-classique.php

STREAMING opéra : Der SchauspielDirektor à La Monnaie

Mozart Wolfgang portrait par classiquenews -by-Croce-1780-81STREAMING, opĂ©ra. MOZART : Der SchauspielDirektor, 19 fĂ©v 21, 20h. En streaming depuis l’opĂ©ra La Monnaie Ă  Bruxelles, l’opĂ©ra de Mozart n’a jamais semblĂ© plus actuel, dĂšs les premiĂšres paroles du livret : « Nous avons la permission de jouer! ». Dans cette (trop) courte « comĂ©die accompagnĂ©e de musique », Mozart scrute voire parodie avec humour et invention le petit monde de l’opĂ©ra dont les susceptibilitĂ©s et rivalitĂ©s entre les divas. Voici les coulisses d’une production d’opĂ©ra imaginĂ©es par  Wolfgang alors qu’il Ă©crit dans le mĂȘme temps son chef d’Ɠuvre Les Nozze di Figaro d’aprĂšs Beaumarchais
 Comme « opera seria » de Gassmann et plus rĂ©cemment, Ariadne auf Naxos de Strauss et son librettiste Hugo Von Hofmmansthal, la partition du SchauspielDirektor Ă©gratine avec humour et finesse les travers souvent ridicules du milieu musical et lyrique et au delĂ , des passions humaines
 Rien de plus vaniteux et susceptible qu’un… artiste ?

joseph II empereurUN DRAME COMIQUE GERMANIQUE POUR JOSEPH II
 Le titre « SchauspielDirektor » ou impresario est un singspiel (drame chantĂ© en allemand), plutĂŽt comique composĂ© par Mozart sur le livret de Gottlieb Stephanie Ă  la demande de l’empereur Joseph II pour un divertissement privĂ©, donnĂ© au palais de Schönnbrunn Ă  Vienne le 7 fĂ©v 1786. L’Ɠuvre de Mozart, emblĂšme du gĂ©nie germanique est alors opposĂ©e Ă  la veine italienne incarnĂ©e par Salieri, en particulier son drame rival, l’opĂ©ra buffa « Prima la musica e poi le parole »  Mozart Ă©crit un drame extrĂȘmement court comprenant une ouverture, 4 arias : un air pour chacune des deux sopranos, un trio (les  2 sopranos et le tĂ©nor), un ensemble final (les 2 sopranos, le tĂ©nor, le baryton).

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

MOZART : Der SchauspielDirektor
STREAMING opéra vendredi 19 février 2021, 20h
sur le site de La monnaie.be
https://www.lamonnaie.be/fr/program/1765-der-schauspieldirektor
Production visionnable sur le site de La Monnaie Bruxelles jusqu’au 26 fĂ©vrier 2021

Production à l’affiche du
19.02.2021 - 20:00 (jusqu’au 26 fĂ©vrier 2021)
Diffusion sur Musiq3 et Klara le 6 mars 2021

Version avec un scénario et des dialogues actualisés en collaboration avec les directeurs du KVS (Michael De Cock) et du Théùtre National Wallonie-Bruxelles (Fabrice Murgia).

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Préparez votre soirée streaming opéra grùce à la série de podcasts diffusés préalablement par La Monnaie sur son site : Résonances.
Fabrice Murgia et Peter de Caluwe sont les invitĂ©s de ce premier Ă©pisode consacrĂ© à Der Schauspieldirektor, oĂč ils discuteront, entre autres, du fait de se produire sans public. Dans la version nĂ©erlandophone, Michael De Cock et Peter de Caluwe se questionnent sur ce que signifie ĂȘtre un bon Schauspieldirektor en 2021.

https://www.lamonnaie.be/fr/program/1765-der-schauspieldirektor

https://www.lamonnaie.be/fr/mmm-online/1876-resonances

DISTRIBUTION
Direction musicale : Alain Altinoglu
Concept, mise en scÚne & adaptation du livret : Michael De Cock & Fabrice Murgia
Video : Giacinto Caponio

Frank : Mieke De Groote
Eiler : Achille Ridolfi
Buff  : Dietrich Henschel
Madame Pfeil : Marie-Aurore d’Awans
Mesdames Krone : Nadine Baboy & Hervé Loka Sombo
Madame Volgelsang : Evelien Van Hamme
Herr Vogelsang : Yves Saelens
Madame Herz : Lenneke Ruiten
Mademoiselle Silberklang : Simona Ơaturovå

Orchestre symphonique de la Monnaie

STREAMING, opéra filmé. ACTEON de MA CHARPENTIER par Les Cris de Paris

acteon geoffroy jourdain critique cris de paris charpentier classiquenews critique opera critique review opera classiquenewsSTREAMING, opĂ©ra. MA CHARPENTIER : ActĂ©on, d’aprĂšs Ovide. DĂšs le 16 fĂ©vrier 2021 sur ARTEconcert. Les Cris de Paris proposent une version visuellement trĂšs lĂ©chĂ©e du drame tragique inspirĂ© par Ovide (et ses mĂ©tamorphoses) : ActĂ©on du gĂ©nie baroque français au XVIIĂš, Marc-Antoine Charpentier. Instrumentalement et cĂŽtĂ© chƓur, la lecture se laisse Ă©couter, en affinitĂ© avec les plans sĂ©quences (rĂ©alisĂ©s en dĂ©c 2020 au ChĂątelet). Cependant, cĂŽtĂ© solistes les choses hĂ©las se gĂątent trĂšs nettement, nous laissant un sentiment de dĂ©ception (lire notre critique « NOTRE AVIS », ci dessous). La production a tournĂ© pendant l’étĂ© 2020 sous une forme rĂ©duite, privilĂ©giant surtout les rĂ©pĂ©titions pour en dĂ©duire ce rĂ©sultat Ă  la fois thĂ©Ăątral et cinĂ©matographique.

Marc-Antoine Charpentier : ACTÉON
opéra filmé (déc 2020, Chùtelet)
Les Cris de PARIS
A partir du 16 février 2021
VOIR sur Arteconcert
https://www.arte.tv/fr/arte-concert/

________________________________________________________________________________________________

Marc-Antoine Charpentier

ACTÉON, H. 481, 1684

Constantin Goubet, Actéon
AdĂšle Carlier, Diane
Marielou Jacquard, Junon

Judith Chemla, la femme qui rĂȘve (comĂ©dienne)

Les Cris de Paris, solistes, chƓur et orchestre
Geoffroy Jourdain, direction musicale
Benjamin Lazar, mise en scĂšne

________________________________________________________________________________________________

SYNOPSIS

Au cours d’une chasse, ActĂ©on surprend au bain la dĂ©esse Diane et ses compagnes alors qu’elles croyaient Ă  l’abri de tout regard indiscret. Diane s’en aperçoit ; furieuse de l’audace du chasseur, elle le mĂ©tamorphose en cerf. Il est alors poursuivi et mis en piĂšces par ses propres chiens.

Marc-Antoine Charpentier, inspirĂ© par Ovide (Livre III des MĂ©tamorphoses), compose un« opĂ©ra de chasse » au milieu des annĂ©es 1680, Ă  la fois poĂ©tique et tragique ; en 40 mn, soit un acte (divisĂ© en 6 scĂšnes), l’action mĂšne de la joie du chasseur Ă  sa mise Ă  mort comme la proie de Diane. Les plans sĂ©quences (Ă  deux camĂ©ras ; sur grue, Ă  l’épaule comme une camĂ©ra embarquĂ©e pour suivre de prĂšs l’action
 jusqu’à devenir camĂ©ra subjective) soulignent la continuitĂ© d’un dĂ©roulement sans dilution qui semble ainsi s’accomplir en temps rĂ©el, sans pause ni ellipse. La force de la partition tient Ă  son Ă©conomie et Ă  la puissance tragique de l’action : le chasseur devient le chassĂ© ; il Ă©prouve in fine, la souffrance et l’implacable agonie dĂ©chirante qu’il faisait endurer Ă  ses proies. Qu’il se fasse ensuite dĂ©vorer par ses propres chiens indique aussi la terrible vengeance des animaux sur tous ceux qui les font souffrir. Si tout chasseur savait la douleur qu’il inflige Ă  sa proie, pourrait-il encore s’adonner Ă  son loisir ?

________________________________________________________________________________________________

NOTRE AVIS. Version vocalement dĂ©ficiente. Oubliez trĂšs vite le chant tendu, aigre, serrĂ© du tĂ©nor qui incarne le chasseur ActĂ©on transformĂ© en cerf pour ĂȘtre dĂ©vorĂ© par ses propres chiens : que son chant de fait, pour citer le texte de l’opĂ©ra « est une confuse 
 voix » ! ; mĂȘme les chanteuses choisies pour Diane et Junon manquent singuliĂšrement d’articulation comme d’intelligibilitĂ© ; sans les sous-titres en français, leur chant est souvent incomprĂ©hensible. La tenue des choristes est meilleure (en fin d’action Ă  l’apparition de Junon sur son escabeau). La mise en scĂšne soigne lumiĂšres comme dĂ©cors en rĂ©fĂ©rence au Douanier Rousseau, et la rĂ©alisation, ses plans sĂ©quences. RĂ©serve visuelle : le costume d’ActĂ©on changĂ© en cerf relĂšve davantage d’un ours mal lĂ©chĂ© ou d’une grosse peluche avec bois, qu’un fier cervidĂ© hĂ©las condamnĂ© Ă  une mort atroce. Las, malgrĂ© le prĂ©ambule thĂ©Ăątral oĂč « la femme qui rĂȘve » compatit au sort d’ActĂ©on, victime d’une Diane pudique inflexible, la rĂ©alisation artistique demeure bancale ; faute Ă  la distribution des solistes, vocalement trop perfectible. Dommage car la musique de Charpentier, elle, dans sa parure Ă©purĂ©e, directe, est superbe : efficace… Ă  la fois tendre, tragique, dramatique.

STREAMING, concert. ON LILLE : Orchestre National de Lille, FX ROTH joue Beethoven et Stravinsky

roth-francois-xavier-concert-maestro-concert-classiquenews-critique-concert-classiquenewsSTREAMING, concert. LILLE, sam 13 fĂ©v 2021, 20h. BEETHOVEN / STRAVINSKY, ON LILLE, FX Roth. Nouveau concert en streaming du National de Lille ce samedi 13 fĂ©vrier 2021 (dans le cadre de son offre digitale intitulĂ©e « AUDITO 2.0 » : tous les concerts sont enregistrĂ©s diffusĂ©s depuis l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille). Au programme deux Ɠuvres dont l’effectif restent compatibles avec les mesures sanitaires exigĂ©es pour la pratique en orchestre, soit deux Ɠuvres en formation Mozart et de chambre : le premier Concerto pour piano de Beethoven, encore redevable Ă  l’esprit de Mozart, Ă  l’élĂ©gance de Haydn (surtout dans l’énergie rythmique du Finale), son maĂźtre Ă  Vienne ; puis Danses concertantes de Stravinsky. Deux partitions rĂ©Ă©clairĂ©es par la sensibilitĂ© du chef François-Xavier Roth, spĂ©cialiste des timbres historiques et de la direction millimĂ©trĂ©e (grĂące Ă  son activitĂ© comme chef fondateur du passionnant orchestre sur instruments d’époque, Les SiĂšcles). Photo : FX Roth (DR).

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
BEETHOVEN & STRAVINKSY

Samedi 13 février 2021, 20hORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
A VOIR & à vivre sur la chaüne YOUTUBE de l’ON LILLE
Orchestre National de Lille
En replay pendant 3 mois aprĂšs la date de diffusion

BEETHOVEN : Concerto pour piano n°1
Soliste : Javier Perianes, piano

STRAVINSKY : Danses concertantes

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

BEETHOVEN 2020Beethoven repense le genre du concerto, rĂ©servant au piano face Ă  l’ampleur symphonique de l’orchestre, une partie libre, formellement inĂ©dite qui place le discours et le dialogue des deux, dans une nouvelle arĂšne poĂ©tique. Le premier est encore emprunt de l’esthĂ©tique XVIIIĂš, bientĂŽt remodelĂ© de fond en comble par la volontĂ© romantique et rĂ©volutionnaire du premier gĂ©nie symphonique au dĂ©but du XIXĂš. L’ut majeur opus 15 publiĂ© Ă  Vienne en 1801, est composĂ© dĂšs 1796, proche des compositions sĂ©duisantes (tels ses Trios pour clarinette, violoncelle, piano, rĂ©cemment publiĂ© par le Shostakovitch Ensemble et F Pinto-Ribeiro, 1 cd Paraty). Ludwig semble y dĂ©velopper la langue courtoise et urbaine des salons viennois qui lui permettent alors de tisser son propre rĂ©seau de protecteurs au sein de l’aristocratie, mais aussi de se faire un nom comme virtuose au piano (dont ses fabuleuses improvisations annoncent celles de Liszt). L’orchestration est proche de Mozart, avec cependant 2 clarinettes qui colorent spĂ©cifiquement la texture orchestrale. Lâ€˜Ă©loquence et l’indĂ©pendance affirmĂ©e du clavier se dĂ©ploie sans entraves dans le Largo conçu comme un lied (mouvement central en la bĂ©mol mineur) oĂč aux cĂŽtĂ©s du piano, rayonne aussi le chant Ă  la fois tendre et grave de la clarinette, bien sollicitĂ©e. Cependant que l’entrain dĂ©terminĂ© du dernier Ă©pisode (Rondo, allegro scherzando) Ă©gale les meilleures conclusions de Haydn.

stravinksy igor_stravinsky_compositeurEgalement conçue pour un orchestre rĂ©duit, ici de chambre, la partition des Danses concertantes d’Igor Stravinsky est crĂ©Ă©e Ă  Los Angeles le 8 dĂ©c 1942 : Balanchine sut en exploiter l’alacritĂ© expressive et rythmique (en en dĂ©duisant un ballet autonome), dĂ©veloppĂ©e sur un schĂ©ma structurel nĂ©oclassique par sa recherche d’équilibre et de contrastes : les 5 mouvements (Marche-introduction, Pas d’action, ThĂšme variĂ© qui l’axe du cycle, Pas de deux, Marche-conclusion) offrent un succession d’épisodes et de tableaux particuliĂšrement travaillĂ©s et caractĂ©risĂ©s. L’esprit scherzando, la lĂ©gĂšretĂ© produisent le mouvement ; la libertĂ© du geste (parfois soliste avec le cor et le violon mis en avant dans la premiĂšre Marche-introduction) affirme ici une quĂȘte de la respiration et de la flexibilitĂ© brillante. Un vrai dĂ©fi pour l’orchestre et les instrumentistes, considĂ©rĂ©s comme des solistes. Photo : Stravinsky (DR)

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

STREAMING opĂ©ra. R. STRAUSS : Ariadne auf Naxos en direct d’ANVERS

Richard Strauss, un "gĂ©nie contestĂ©"STREAMING, opĂ©ra chez soi. STRAUSS : Ariadne auf Naxos, OpĂ©ra des Flandres, dim 14 fĂ©v 2021, 20h. Mais pourquoi Ariane se dĂ©sespĂšre sur son rocher de l’Ăźle de Naxos ?Celle qui fut aimĂ©e par ThĂ©sĂ©e, lequel lui doit d’avoir pu s’Ă©chapper du labyrinthe et de son monstre, le minautore, est comme Armide et Alcina, une amoureuse loyale, trahie et abandonnĂ©e. L’OpĂ©ra d’Anvers diffuse en live streaming, l’opĂ©ra nĂ©o baroque de Richard Strauss, Ariane Ă  Naxos, inspirĂ© de la mythologie, mais dans sa premiĂšre partie, le prologue (avant le drame antique proprement dit) prĂ©sente sur la scĂšne la troupe des artistes en rĂ©pĂ©tition et en divagation : troupe mĂȘlĂ©e de comĂ©diens buffons italiens et solistes trĂšs sĂ©rieux choisis pour tenir les rĂŽles d’Ariane, l’amante dĂ©laissĂ©e par ThĂ©sĂ©e et qui se morfond, suicidaire, dĂ©sespĂ©rĂ©e sur l’üle de Naxos, jusqu’à ce qu’elle rencontre le pĂ©tillant Bacchus / Dyonisos, dieu du vin et des plaisirs qui par son ivresse irrĂ©sistible permet la mĂ©tamorphose qui sauvera Ariane

Dans le prologue, Strauss et son librettiste Hugo von Hoffmansthal imaginent le compositeur en proie aux doutes de la crĂ©ation, qui revĂȘt ici les habits d’un Mozart juvĂ©nile, d’une ardente Ă©nergie comme un jeune dĂ©miurge, conquĂ©rant, enthousiaste mais trop inexpĂ©rimentĂ©, Ă  l’Ă©nergie irrationnelle voire trop naĂŻve… (superbe rĂŽle pour une mezzo hofmannsthal Hugo_von_Hofmannsthal richard strausstravesti). De surcroĂźt, la partition imaginĂ©e par Richard Strauss et son librettiste le poĂšte Hugo von Hofmmansthal, abordent le dĂ©fi de l’opĂ©ra, Ă  la fois thĂ©Ăątre et chant, oĂč les disciplines convoquĂ©es ballet, orchestre, chanteurs et comĂ©diens, entre comĂ©die et tragĂ©die, sont repensĂ©es, rĂ©Ă©valuĂ©es. Musique ou paroles, orchestre ou texte, chant ou thĂ©Ăątre ? Qu’est ce qui prime rĂ©ellement ? L’Ă©quilibre est fragile et les deux crĂ©ateurs, dans l’esprit prĂ©servĂ© des baroques français, surtout de MoliĂšre, renouvellent l’approche de l’opĂ©ra au dĂ©but du XXĂš siĂšcle.

La production aversoire, annulée sur les planches, revit ici grùce à sa proposition en streaming, diffusée dÚs 20h

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

ARIANE A NAXOS / Ariadne auf Naxos
STRAUSS / HOFMANNSTHAL
Opéra en un acte avec prologue, 1916

LIVE STREAMINGstrauss richard
Dimanche 14 février 2021
Opera Ballet Vlaanderen / Anwerpt
Opéra des Flandres à Anvers
En version de concert
Alejo PĂ©rez, direction
Orchestre Symphonique de l’OpĂ©ra des Flandres
Opera Ballet Vlaanderen Symphony Orchestra
A VOIR sur le site de l’OpĂ©ra de Flandres
www.operaballet.be

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PRIMADONNA, ARIADNE : Carla Filipcic-Holm
DER TENOR, BACCHUS : Michael Weinius
ZERBINETTA : Lisa Mostin
HARLEKIN : Leon Koơavić
SCARAMUCCIO : Stefan Adriaens*
TRUFFALDIN : Goran Jurić
BRIGHELLA : Daniel Arnaldos°
DER KOMPONIST : Raehann Bryce-Davis
EIN MUSIKLEHRER : Werner Van Mechelen
DER TANZMEISTER/BRIGHELLA : Denzil Delaere
DER HAUSHOFMEISTER : Freek De Craecker
DER PERRÜCKENMACHER : Thierry Vallier*
LAKAI : Onno Pels*
DER OFFIZIER : Davy Smets*
NAJADE : Elisa Soster° / DRYADE : Raphaële Green / ECHO : Chia Fen Wu*

°Member young ensemble Opera Ballet Vlaanderen
*Chorus member Opera Ballet Vlaanderen

Opera Ballet Vlaanderen Symphony Orchestra

Live online from Opera Antwerp
Sun 14 feb 8 pm
and available until 28 february

Tickets : €10 | www.operaballet.be

EN DIRECT : La Clémence de Titus à GenÚve

MOZART-1790-le-derneir-mozart-photo-de-pedro-par-CLASSIQUENEWS-dossier-special-dernier-Mozart-et-exposition-Mozart-a-parisSTREAMING, opĂ©ra. MOZART : ClĂ©mence de Titus, en direct, le 19 fĂ©v 2021, 20h. Le GTG Grand ThĂ©Ăątre de GenĂšve diffuse en direct sa nouvelle production mozartienne, La ClĂ©mence de Titus, mise en scĂšne par le suisse Milo Rau. La direction de l’impĂ©tueux maestro russe Maxim Emelyanychev devrait faire fouetter les cordes et s’alanguir les hĂ©roĂŻnes de ce drame politique et amoureux, en particulier les personnages opposĂ©s : Vitelia, l’intriguante haineuse prĂȘte Ă  tuer l’empereur en manipulant Sesto / Sestus ; surtout l’angĂ©lique et tendre Servilia grĂące Ă  laquelle le miracle de la mĂ©tamorphose s’accomplit ; ainsi la terrible et machiavĂ©lique Servilia renonce et pardonne ; Titus diffuse sa clĂ©mence
 l’humanitĂ© dont rĂȘve Mozart se rĂ©alise et s’affirme dans l’amour fraternel. Une prĂ©figuration de la fraternitĂ© beethovĂ©nienne Ă  venir (Fidelio et finale de la Symphonie n°9 avec son ode Ă  la joie de Schiller). Reste le personnage de Publius, sage dans l’ombre de Titus, qui lui souffle et lui inspire sa grandeur d’ñme, la distance du souverain philosophe.
Que vaudra cette nouvelle production du dernier seria de Mozart, Ă©crit l’annĂ©e de sa mort, 1791, quand il achĂšve simultanĂ©ment son autre chef d’Ɠuvre, La FlĂ»te enchantĂ©e ?
Ainsi La ClĂ©mence de Titus au verbe ciselĂ© (sobriĂ©tĂ© expressive des recitatifs dont la coupe et la vĂ©ritĂ© valent Racine), portĂ© par un orchestre incandescent (l’incendie du Capitole) est une partition bouleversante. L’empereur Titus fait l’expĂ©rience amĂšre de la trahison et de la solitude, mais sait pardonner Ă  tous ceux qui l’ont trahi ; sa clĂ©mence devient l’emblĂšme du politique vertueux. Le cƓur de Vitelia incarne la haine changĂ©e en amour.. un miracle Ă©motionnel dont seul l’opĂ©ra sait nous exprimer la sincĂ©ritĂ©.

Opéra diffusé en direct
Vendredi 19 février 2021, 20h
sur le site de RTS Play et GTG Digital.
https://www.gtg.ch/en/digital/

LA CLÉMENCE DE TITUS – W.A. Mozart
Nouvelle production du Grand Théùtre de GenÚve
Mise en scĂšne : Milo Rau
Direction musicale : Maxim Emelyanychev

________

Le metteur en scĂšne suisse Milo Rau fait ses dĂ©buts dans le monde lyrique avec cette production Ă  l’invitation d’Aviel Cahn, directeur du Grand ThĂ©Ăątre de GenĂšve.
Dans La ClĂ©mence de Titus, il fait le procĂšs des Ă©lites politiques et culturelles du XVIIIĂš siĂšcle soi-disant tolĂ©rantes qui trouvent dans l’art un moyen de sublimer la violence symbolique exercĂ©e et de se pardonner leurs dĂ©rives.
La scĂ©nographie d’Anton Lukas fait alterner les lieux opulents du pouvoir (palais et galerie d’art) et un monde post-apocalyptique (favelas et camp de rĂ©fugiĂ©s) en prĂ©sence de camĂ©ras et de projecteurs sur scĂšne dans un concept vidĂ©o signĂ© Moritz von Dungern qui attise le regard critique.
Le jeune chef russe spĂ©cialiste du baroque, Maxim Emelyanychev, dirige depuis le pianoforte pour la premiĂšre fois l’Orchestre de la Suisse Romande et le trio vocal formĂ© par le tĂ©nor suisse Bernard Richter (Tito), la mezzo russe Anna Goryachova (Sesto) et la soprano italienne Serana Farnoccchia (Vitellia).

STREAMING : Concert “WAGNER AMOUREUX” / Orchestre National de Lille

wagner_hartmut haenchen maestro orchestre national de lille concert streaming Lille critique concert audito 2 classiquenews wagner wesendoncklieder brahms concert critique classiquenewsSTREAMING, concert. Sam 6 fĂ©v 2021, 20h. WAGNER, Orchestre national de Lille. Suite de son offre digitale, « AUDITO 2.0 » : l’Orchestre National de Lille joue Wagner sous la baguette d’un wagnĂ©rien chevronnĂ©, Hartmut Haenchen. Au programme les Wesendonck-lieder de Wagner (soliste : Marina Prudenskaya). Le cycle de mĂ©lodies exprime l’amour ardent de Richard Wagner et de Mathilde Wesendonck dont le mari Otto finance alors le travail du compositeur. ComposĂ©s sur les poĂšmes de Mathilde, Ă  l’hiver 1857-1858, les Wesedonck-lieder synthĂ©tise alors cette ivresse extatique sentimentale qui bientĂŽt prendra figure dans Tristan und Isolde (1865). Enchantement, hallucination, langueur ineffable, l’écriture de Wagner exprime mieux que tout autre les vertiges du sentiment amoureux, vĂ©ritable transe poĂ©tique dont il sublime la formulation grĂące Ă  une orchestration et un talent mĂ©lodique, souvent irrĂ©sistibles. AprĂšs la dĂ©voilement de leur liaison adultĂ©rine, Richard et Mathilde doivent se sĂ©parer ; le compositeur fuit Ă  Venise pour y composer entre autres, les prĂ©mices de son opĂ©ra Tristan

REPENSER WAGNER... Marek Janowski Ă  l'Ă©preuve du RingHartmut Haenchen propose en seconde partie la Symphonie n°3 de Brahms (crĂ©Ă©e Ă  Vienne en 1883) dans une nouvelle version, plus proche des annotations du compositeur qui souhaite se rapprocher le plus possible de la lĂ©gĂšretĂ© nuancĂ©e de Mozart. VoilĂ  qui tranche avec la plupart des lectures sur instruments modernes, souvent compactes, denses, Ă©paisses. Si l’esprit conquĂ©rant du premier mouvement (Allegro con brio) donne son titre Ă  l’opus 90 en fa majeur : « HĂ©roĂŻque » (claire rĂ©fĂ©rence Ă  Beethoven), le cycle symphonique conçu par Johannes Brahms (photo ci dessous) est plus complexes, traversĂ©s comme Ă  son habitude de sentiments et d’épisodes contrastĂ©s, ambivalents, d’une opacitĂ© subtile et secrĂšte. En tĂ©moigne surtout le 3Ăš mouvement « Poco allegretto » qui n’est pas un scherzo, mais l’émergence d’uneBRAHMS HD pour GSTAAD reportage2018 sĂ©quence trouble, entre langueur Ă  la fois sensuelle et douloureuse dont le motif est l’une des trouvailles les plus inspirĂ©es de Brahms. Le finale du dernier mouvement (Allegro) Ă©paissit encore l’ambiguitĂ© brahmsienne : conclusion toute en retenue et majestĂ©, mĂ©ditation psychologique et recul pudique. Du trĂšs grand Brahms. Ainsi le National de Lille offre une somptueuse soirĂ©e romantique et germanique, affichant 2 auteurs symphoniques particuliĂšrement inspirĂ©s par la lyre amoureuse. Streaming Ă©vĂ©nement.

________________________________________________________________________________________________

Wagner – BrahmsORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Hartmut Haenchen, direction
Samedi 6 février 2021, 20h
STREAMING, concert Ă  voir ici
https://www.youtube.com/watch?v=qcSUR1j7RSM&list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Programme « Wagner amoureux »

WAGNER : Wesendonck-Lieder
BRAHMS : Symphonie n°3
Hartmut Haenchen, direction  /  ‹Marina Prudenskaya, mezzo-soprano

Plus d’infos sur le site de l’ON LILLE / Orchestre National de LILLE :
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/wagner-amoureux/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

REPORTAGE VIDEO
L’Orchestre national de Lille Ă  l’épreuve de la pandĂ©mie
Comment le National de Lille rĂ©siste et s’adapte Ă  la crise sanitaire
en poursuivant coĂ»te que coĂ»te son activité 

http://www.classiquenews.com/lancement-de-la-nouvelle-saison-2020-2021-de-lon-lille-orchestre-national-de-lille/

ON-LILLE-Orchestre-national-de-lille-audito-2.0-concerts-annonce-critique-classiquenewsREPORTAGE VIDEO. L’ONL Orchestre National de Lille Ă  l’épreuve de la covid 19. Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020 – RĂ©alisation : Philippe-Alexandre PHAM – Entretiens avec François Bou (Directeur GĂ©nĂ©ral), Alexandre Bloch (directeur musical), Fabio Sinacori (dĂ©lĂ©guĂ© artistique), Edgar Moreau (violoncelle / Concerto pour violoncelle n°1 de Haydn, concert d’ouverture du 24 sept 2020 au Nouveau SiĂšcle Ă  Lille)


________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

 

AIDA de VERDI sur ARTE (Kaufmann, Radvanovsky)

Londres, Royal Opera House : Jonas Kaufmann chante Andrea ChĂ©nierSTREAMING, opĂ©ra chez soi. ARTE. VERDI : Aida, jeudi 18 fĂ©v 2021, 19h30. Paris, l’OpĂ©ra de Bastille affiche l’opĂ©ra Ă©gyptien de Verdi, inaugurĂ© Ă  l’ouverture du Canal de Suez, inspirĂ© par l’ñge d’or de l’histoire pharaonique, soit le Nouvel Empire. Le gĂ©nĂ©ral RadamĂšs (tĂ©nor hĂ©roĂŻque) couvert d’or et glorieux est accueilli en hĂ©ros par la foule et Pharaon : mais il aime la princesse Aida (soprano dramatique d’un angĂ©lisme ardent), rĂ©duite en esclave, soumise Ă  la fille de Pharaon AmnĂšris (bel emploi d’alto sombre et passionnĂ©e)
 C’est compter sans la volontĂ© d’AmnĂ©ris et sa jalousie destructrice, pourtant bientĂŽt dĂ©faite devant l’horreur du sort qui les prĂȘtres rĂ©servent Ă  RadamĂšs. N’a-t-il pas finalement trahi la Cour de Pharaon ? Comme Don Carlo, Aida, tout en se prĂȘtant au genre du grand opĂ©ra historique avec ballet, reste un huis clos psychologique dont la tension se resserre sur les 3 protagonistes : Aida, AmnĂšris, RadamĂšs. Verdi qui aime la tessiture de baryton, ajoute un 4Ăš personnage clĂ©, Amonasro, le pĂšre d’Aida, lui aussi captif de Pharaon. Photo : portrait de Jonas Kaufmann  (DR) tĂ©nor hallucinĂ© qui chante le rĂŽle du gĂ©nĂ©ral RadamĂšs.

2021 marque aussi le 150e anniversaire de la crĂ©ation de l’ouvrage dont la conception profite aussi de la coopĂ©ration de l’égyptologue français Auguste Mariette : d’oĂč le grand rĂ©alisme historique de la partition et la vraisemblance du livret.

EN REPLAY sur ARTE concert dÚs le jeudi 18 février 2021, 19h30, puis sur ARTE  dim 21 février 2021, 14h05 :
https://www.arte.tv/fr/videos/RC-016485/saison-arte-opera/

CrĂ©Ă© en dĂ©cembre 1871 Ă  l’OpĂ©ra du Caire pour cĂ©lĂ©brer l’inauguration du canal de Suez, AĂŻda est devenu un pilier du rĂ©pertoire lyrique, avec La Traviata et Le TrouvĂšre, l’opĂ©ra le plus jouĂ© de Verdi. Dans cette nouvelle production, la metteuse en scĂšne nĂ©erlandaise Lotte de Beer entend soulignes avec une acuitĂ© critique les « reprĂ©sentations europĂ©ennes des peuples assujettis”. Il est vrai qu’avec Aida et son pĂšre, Amonasro, Verdi a brosser le portrait de deux captifs rĂ©duits en esclavage. La distribution rĂ©unie par la scĂšne parisienne promet de superbes moments dont Ă©videmment le dernier tableau, Ă  la fois bouleversant et glaçant
 quand les deux amants inflexibles sont condamnĂ©s Ă  mourir emmurĂ©s vivants.

AĂŻda
Opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi
Livret : Antonio Ghislanzoni d’aprùs une intrigue d’Auguste Mariette
Mise en scĂšne : Lotte de Beer
Direction musicale : Michele Mariotti
Choeur et orchestre de l’OpĂ©ra de Paris

Avec : Sondra Radvanovsky (AĂŻda), Ksenia Dudnikova (AmnĂ©ris), Jonas Kaufmann (RadamĂšs), Ludovic TĂ©zier (Amonasro), Dmitry Belosselskiy (Ramfis), l’Orchestre et les ChƓurs de l’OpĂ©ra national de Paris
Réalisation : François-René Martin
Coproduction : ARTE France, Telmondis, Opéra national de Paris (France, 2021, 3h)
Présenté par : Saskia De Ville

L’opĂ©ra sera disponible en ligne dĂšs le jeudi 18 fĂ©vrier, 19h30 – Saison ARTE OpĂ©ra
arteconcert.com

Approfondir

________________________

VERDI_402_Giuseppe-Verdi-9517249-1-402La dramaturgie de Giuseppe Verdi fait Ă©voluer les personnages du drame. Au dĂ©part, vĂ©ritable type psychologique, presque figĂ©, associĂ© Ă  une voix (soprano tragique, mezzo sombre et envieuse, baryton noble, tĂ©nor vaillant et amoureux), les caractĂšres se modifient, et Ă  partir des annĂ©es 1870, -AĂŻda est crĂ©e en 1871 Ă  l’opĂ©ra du Caire-, les individus mĂȘlent la gravitĂ© et la tendresse, le tragique et le combatif, en un mĂ©lange complexe qui imite la vie.
Dans cette veine réaliste et de couleur tragique là aussi, verdi composa Rigoletto qui inaugura le nouvel opéra du Caire, en 1869.
Commande du KhĂ©dive Ă©gyptien, IsmaĂŻl Pacha pour le nouvel opĂ©ra caĂŻrote, AĂŻda est d’autant moins artificiel ou dĂ©coratif, que le livret s’appuyant sur une trame validĂ©e par le directeur du musĂ©e Ă©gyptien du Louvre, Auguste Mariette, met en scĂšne non plus des “types” mais des ĂȘtres de chair et de sang, qui Ă©prouvent sur la scĂšne, l’horloge des sentiments les plus extrĂȘmes. Un temps comptĂ©, et des Ă©preuves passionnelles qui rĂ©vĂšlent et brĂ»lent caractĂšres et ardeurs. En quatre actes, AĂŻda recompose une lente chute vers le gouffre : la dĂ©chĂ©ance du hĂ©ros certes, mais l’élĂ©vation a contrario d’un coeur amoureux, fidĂšle, jusqu’à la mort.

La carriĂšre du gĂ©nĂ©ral RadamĂšs, gloire de l’Egypte, amoureux de l’esclave AĂŻda, fille d’un roi ennemi, illustre cette descente aux abĂźmes : trahison, passion amoureuse, exĂ©cution. Historique, tragique, l’opĂ©ra verdien rĂ©vĂšle sa triple identitiĂ© : psychologique.
Verdi sous l’influence de Wagner, son contemporain, abolit les anciennes conventions de l’aria et du rĂ©citatif, de la cabalette triomphale, pour un drame musical continu. Le choix des options pour une vraisemblance accrue est d’autant plus rĂ©vĂ©latrice des intentions du compositeur que c’est Verdi lui-mĂȘme qui Ă©crit le livret final ou, du moins, valide la dramaturgie gĂ©nĂ©rale.
Dans ce mode formel renouvelĂ©, l’air d’AĂŻda Ă  l’acte I : “Ritorna Vincitor” incarne l’expression la plus Ă©laborĂ©e d’un arioso dramatique oĂč se dilue l’ancien air classique. Et mĂȘme l’ouverture d’AĂŻda aurait Ă©tĂ© composĂ©e dans le souvenir du choc que lui causa l’ouverture de TannhĂ€user, dĂ©couvert et admirĂ© en 1865 Ă  Paris.

AĂŻda,
opéra en quatre actes
Livret de Verdi, versifié par Ghislanzoni
sur un texte de Camille du Locle (1868) d’aprùs
l’intrigue d’Auguste Mariette
CrĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra du Caire, le 24 dĂ©cembre 1871.

STREAMING, le Gala de la Danse de l’OpĂ©ra de Paris

opera-garnier-vestibule-escalierSTREAMING DANSE. GALA DE DANSE DE L’OPÉRA DE PARIS, 27 puis 30 janvier 2021. MalgrĂ© la fermeture des thĂ©Ăątres, opĂ©ras, des salles de concerts, l’OpĂ©ra de Paris prĂ©sente nĂ©anmoins son gala d’ouverture de la saison de danse 2021. La soirĂ©e suit un rituel bien rodĂ© chaque dĂ©but d’annĂ©e ; elle donne le ton des prochains ballets proposĂ©es au Palais Garnier et Ă  Bastille. UN GALA DEPUIS CHEZ SOI, sur invitation (le 27 janv) puis en accĂšs payant le 30 janv 2021). Ce soir mercredi 27 janvier 2021 Ă  20h, en premiĂšre session, l’OpĂ©ra national de Paris propose en direct son gala de danse exclusivement en streaming sur la plateforme chezsoi.operadeparis.fr et sur invitation. Le spectacle marque le grand retour des danseurs du Ballet de l’OpĂ©ra de Paris sur la scĂšne du Palais Garnier, aprĂšs des mois de silence [depuis le 29 oct 2020].

Programme
Ouverture : Défilé du Ballet
Pas de deux : Grand pas classique de Victor Gsovsky,
The vertiginous thrill of exactitude de William Forsythe
In the night de Jerome Robbins.

VOIR le gala de danse de l’OpĂ©ra de Paris,
Sur invitation le 27 janvier, le gala est  accessible ensuite à tous les internautes le 30 janvier sur la plateforme :
https://chezsoi.operadeparis.fr

STREAMING : Classicaval 2021, concert digital depuis VAL D’ISERE

val-d-isere-eglise-festival-classicaval-concerts-par-classiquenews-festival-hiver-saisonSTREAMING, e concert CLASSICAVAL, aujourd’hui, merc 27 janv 2021, 18h. Le Festival de musique classique Ă  Val d’IsĂšre, Classicaval rĂ©siste et propose un concert exceptionnel en streaming ce jour dĂšs 18h – La musique et la montagne face Ă  la crise sanitaire. Pour conurer l’effet du silence imposĂ© et malgrĂ© la fermeture des salles de concerts, CLASSICAVAL a annulĂ© son Ă©dition habituelle hivernale (initialement prĂ©vu du 25 au 28 janvier 2021). Mais l’esprit de la montagne et de la culture s’active et Val d’IsĂšre propose au public une performance musicale digitale, comme signal fort de rĂ©silience.

Le concert de Val d’IsĂšre, captĂ© dans l’Ă©glise baroque Saint Bernard de Menthon (- lieu emblĂ©matique du festival, Ă©crin chambriste situĂ© au cƓur du village), est diffusĂ© sur le site du festival ce jour mercredi 27 janvier Ă  18h (Ă©galement sur les rĂ©seaux sociaux de Val d’IsĂšre).
L’invitĂ© d’honneur du festival, Volkhard Steude, premier violon de l’Orchestre Philharmonique de Vienne, et le Trio Georges Sand (Anne-Lise Gastaldi, Virginie Buscail, Diana Ligeti) ont enregistrĂ© deux Ɠuvres, sujet de ce programme digital destinĂ© au public internaute en un instant suspendu. Le concert met en avant la musique, la complicitĂ© des musiciens, mais Ă©galement la montagne et Val d’IsĂšre, Ă  travers de somptueuses images qui rendent hommage Ă  la beautĂ© du site.

En parallĂšle, le cĂ©lĂšbre pianiste Michel BĂ©roff a enregistrĂ© avec sa fille un concert-lecture exceptionnel autour de l’histoire de Babar (au profit de l’association Petits Princes qui Ɠuvre pour les enfants gravement malades). Ce concert caritatif pour les enfants devait avoir lieu Ă  Val d’IsĂšre dans le cadre du festival. MalgrĂ© l’annulation, Michel BĂ©roff n’a pas renoncĂ© et a enregistrĂ© ce concert depuis son domicile.

 

 

VOIR le concert digital CLASSICAVAL
Mercredi 27 janvier 2021, 18h – ICI :
https://www.festival-classicaval.com/

Editions passĂ©es du Festival CLASSICAVAL Ă  Val D’ISERE (2019) :

 

 

classicaval-festival-2019-frederic-lagarde-mars-2019-piano-concert-critique-opera-lieder-r-strauss-david-walter-transcriptions-hautbois-val-d-isere-festival-2019

Posted in Backup, classiquenews, dĂ©pĂȘches, internet, sĂ©lection 02 (les plus lues), sĂ©lection 02 (tĂ©lĂ©chargements) | Tagged , ,

CONFINEMENT, COUVRE FEU 2021. Opéras, concerts, spectacles CHEZ SOI, en STREAMING

DEGAS orchestre de l opĂ©ra palais garnier degas a l opĂ©raCONFINEMENT, COUVRE FEU 2021 : opĂ©ras, concerts, festivals CHEZ SOI, en STREAMING. La sĂ©lection  CLASSIQUENEWS des Ă©vĂ©nements de musique classique sur le Net. A dĂ©faut de pouvoir vivre physiquement concerts, rĂ©citals, festivals et opĂ©ras, voici l’offre alternative que nombre d’institutions et d’ensembles proposent pendant ce temps oĂč la culture vivante est empĂȘchĂ©e de partager en public, le grand frisson du spectacle vivant. STREAMING, le mot est devenu magique en l’espace de quelques mois : c’est une issue salvatrice et souhaitons-le provisoire Ă  la mise sous cloche de la musique et des spectacles. Vite, rĂ© ouvrons les lieux de crĂ©ation, les salles du spectacle musical et du concert ; mais pour patienter, voici notre sĂ©lection des programmes actuellement accessibles, des directs Ă  ne pas manquer : concerts, rĂ©citals, orchestres, … spectacles (danse, opĂ©ras, …)   –  CLIQUEZ sur l’image pour accĂ©der au site de visionnage (programmes et Ă©vĂ©nements souvent accessibles ensuite aprĂšs leur premiĂšre diffusion en REPLAY, voir la derniĂšre date de mise en ligne).

 

 

 

 

 

FÉVRIER 2021

________________________________________________________________________________________________

 

 Vendredi 19 février 2021, 20h
OPERA, GenĂšve – MOZART : La ClĂ©mence de Titus / Emelyanychev & Eau

 
MOZART-1790-le-derneir-mozart-photo-de-pedro-par-CLASSIQUENEWS-dossier-special-dernier-Mozart-et-exposition-Mozart-a-parisSTREAMING, opĂ©ra. MOZART : ClĂ©mence de Titus, en direct, le 19 fĂ©v 2021, 20h. Le GTG Grand ThĂ©Ăątre de GenĂšve diffuse en direct sa nouvelle production mozartienne, La ClĂ©mence de Titus, mise en scĂšne par le suisse Milo Rau. La direction de l’impĂ©tueux maestro russe Maxim Emelyanychev devrait faire fouetter les cordes et s’alanguir les hĂ©roĂŻnes de ce drame politique et amoureux, en particulier les personnages opposĂ©s : Vitelia, l’intriguante haineuse prĂȘte Ă  tuer l’empereur en manipulant Sesto / Sestus ; surtout l’angĂ©lique et tendre Servilia grĂące Ă  laquelle le miracle de la mĂ©tamorphose s’accomplit ; ainsi la terrible et machiavĂ©lique Servilia renonce et pardonne ; Titus diffuse sa clĂ©mence
 l’humanitĂ© dont rĂȘve Mozart se rĂ©alise et s’affirme dans l’amour fraternel. Une prĂ©figuration de la fraternitĂ© beethovĂ©nienne Ă  venir (Fidelio et finale de la Symphonie n°9 avec son ode Ă  la joie de Schiller). Reste le personnage de Publius, sage dans l’ombre de Titus, qui lui souffle et lui inspire sa grandeur d’ñme, la distance du souverain philosophe. EN LIRE PLUS
Que vaudra cette nouvelle production du dernier seria de Mozart, Ă©crit l’annĂ©e de sa mort, 1791, quand il achĂšve simultanĂ©ment son autre chef d’Ɠuvre, La FlĂ»te enchantĂ©e ? LIRE notre prĂ©sentation et VOIR le programme

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 13 février 2021, 20h
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE



roth-francois-xavier-concert-maestro-concert-classiquenews-critique-concert-classiquenewsSTREAMING, concert. LILLE, sam 13 fĂ©v 2021, 20h. BEETHOVEN / STRAVINSKY, ON LILLE, FX Roth. Nouveau concert en streaming du National de Lille ce samedi 13 fĂ©vrier 2021 (dans le cadre de son offre digitale intitulĂ©e « AUDITO 2.0 » : tous les concerts sont enregistrĂ©s diffusĂ©s depuis l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille). Au programme deux Ɠuvres dont l’effectif restent compatibles avec les mesures sanitaires exigĂ©es pour la pratique en orchestre, soit deux Ɠuvres en formation Mozart et de chambre : le premier Concerto pour piano de Beethoven, encore redevable Ă  l’esprit de Mozart, Ă  l’élĂ©gance de Haydn (surtout dans l’énergie rythmique du Finale), son maĂźtre Ă  Vienne ; puis Danses concertantes de Stravinsky. Deux partitions rĂ©Ă©clairĂ©es par la sensibilitĂ© du chef François-Xavier Roth, spĂ©cialiste des timbres historiques et de la direction millimĂ©trĂ©e (grĂące Ă  son activitĂ© comme chef fondateur du passionnant orchestre sur instruments d’époque, Les SiĂšcles). Photo : FX Roth (DR). LIRE NOTRE PRÉSENTATION, VOIR LE PROGRAMME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JANVIER 2021

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Lundi 18 janvier 2021, 19h30Debussy Claude Pelleas
opéra / DEBUSSY : PELLEAS ET MELISANDE
En direct depuis le Grand Théùtre de GenÚve
Diffusion digitale aprĂšs l’annulation du spectacle initialmeent programmĂ© du 18 au 28 janvier 2021.
A suivre sur GTG digital https://www.gtg.ch/digital/
et sur le PLAYS RTS https://www.rts.ch/play

En streaming sur la plateforme OPERA VISION
dÚs le 19 février et ultérieurement sur RTS Télévision (date à confirmer).

Conçue par le trio Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet et Marina Abramović, la production est dirigĂ©e par Jonathan Nott
RĂ©alisation de la captation : Andy Sommer

Orchestre de la Suisse Romande (OSR)

Plus d’informations sur:
https://www.gtg.ch/saison-20-21/pelleas-et-melisande/

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Jean-Joseph_Cassanéa_de_Mondonville_(original_replica)_by_Maurice_Quentin_de_La_TourMardi 19 janvier 2021, 20h
opĂ©ra / MONDONVILLE : TITON ET L’AURORE
Livestream gratuit Ă  voir ICI
Production prĂ©sentĂ©e Ă  l’OpĂ©ra-Comique
Replay gratuit pendant 3 mois ICI
Jean-Joseph CassanĂ©a de Mondonville : TITON ET L’AURORE - Pastorale hĂ©roĂŻque en trois actes et un prologue. Livret de l’abbĂ© de La Marre. CrĂ©Ă©e en 1753 Ă  l’AcadĂ©mie royale de musique

Direction musicale : William Christie
Mise en scÚne, décors, costumes, marionnettes : Basil Twist

Titon : Reinoud Van Mechelen
L’Aurore : Gwendoline Blondeel
PalĂšs : Emmanuelle De Negri
Eole : Marc Mauillon
Amour : Julie Roset
Prométhée : Renato Dolcini
Nymphes : Virginie Thomas, Maud Gnidzaz, Juliette Perret
Marionnettistes


ChƓur et orchestreLes Arts Florissants
DurĂ©e estimĂ©e : 2h – spectacle en français, surtitrĂ© en anglais et en français

 

LIRE ici notre critique complĂšte de MONDONVILLE : Titon et l’Aurore par Bill Christie / Les Arts Florissants

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Samedi 23 janvier 2021, 18hpesson-trois-contes-opera-critique-classiquenews-opera-chez-soi-classiquenews-critique-opera
opéra / GERARD PESSON : TROIS CONTES
Durée : 1h30
Diffusion : samedi 23 janvier 2021 Ă  18h
lundi 25 et mardi 26 janvier 2021 Ă  20h.
Sur le site de l’OpĂ©ra de RENNES
Production filmée à Lille en mars 2019.
VOIR LA PRODUCTION ICI :
https://opera-rennes.fr/fr

Direction musicale : Georges-Elie Octors / Ensemble Ictus

Le Roi | Jacques Guérin | Gardien du beffroi : Marc Mauillon.
Le Prince | Werner | Garçon : Enguerrand de Hys.
Vidéo : Production Opéra de Lille
/ Ozango Productions – RĂ©alisation SĂ©bastien Glas.

PrĂ©sentation de la production Ă  l’OpĂ©ra de Rennes :
AprĂšs L’Inondation en 2020, crĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra Comique puis repris quelques mois plus tard en Bretagne et en Pays de la Loire, l’OpĂ©ra de Rennes et Angers Nantes OpĂ©ra s’attachent de nouveau Ă  enrichir le rĂ©pertoire lyrique de nouveaux titres. Cette fois encore, il s’agit de partager l’une des crĂ©ations les plus marquantes de ces derniĂšres saisons, et de lui donner une nouvelle vie sur nos plateaux. Car il est essentiel que les nouvelles Ɠuvres ne soient pas prĂ©sentĂ©es uniquement dans les thĂ©Ăątres qui les crĂ©ent, mais qu’elles puissent voyager et rencontrer un public Ă©largi en Ă©tant portĂ©es avec engagement par d’autres maisons d’opĂ©ras.Cette saison, nous invitons donc les spectateurs Ă  dĂ©couvrir Trois Contes, opĂ©ra de GĂ©rard Pesson et David Lescot, avant que le spectacle poursuive sa route Ă  Rouen. L’esthĂ©tique singuliĂšre de GĂ©rard Pesson allie raffinement et humour, une apparente simplicitĂ© dans une Ă©criture complexe et particuliĂšrement recherchĂ©e. Quant Ă  l’auteur et metteur en scĂšne David Lescot, rĂ©compensĂ© Ă  de nombreuses reprises, son travail a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  Rennes avec une mĂ©morable Finta Giardiniera. À l’invitation de l’OpĂ©ra de Lille, les deux artistes ont uni leurs mĂ©thodes de travail et leurs univers originaux pour engendrer en 2019 une crĂ©ation unique en son genre, oĂč musique et texte dialoguent en une fructueuse Ă©mulation. Ces Trois Contes questionnent dans des univers trĂšs contrastĂ©s notre rapport Ă  l’altĂ©ritĂ©, avec beaucoup d’humour et de poĂ©sie. Le rĂ©sultat est une rĂ©ussite exemplaire, prix du syndicat de la critique en 2019, que nous sommes fiers de partager, avec l’Orchestre National de Bretagne dirigĂ© par AurĂ©lien Azan Zielinski, Ă  travers 7 reprĂ©sentations.

Il s’agit de proposer Ă  notre communautĂ© de spectateurs numĂ©riques de dĂ©couvrir, sur notre page Facebook  le spectacle “dans les conditions du direct”, c’est-Ă -dire uniquement les jours et heures auxquels il aurait dĂ» ĂȘtre prĂ©sentĂ© dans notre salle :

LIRE le programme de salle ICI
https://www.opera-rennes.fr/sites/default/files/2021-01/PROGRAMME%20SALLE%20TROISCONTES.pdf

Synopsis
Un prince revient d’un voyage autour du monde sans avoir trouvĂ© la princesse de sestrois-contes-pesson-critique-concert-opera-classiquenews-gerard-pesson rĂȘves. Peu aprĂšs, une jeune femme, surprise par l’orage se prĂ©sente Ă  la porte du chĂąteau, et demande l’asile pour la nuit. La Reine la fait dormir sur un lit composĂ© de vingt matelas et vingt Ă©dredons, sous lesquels elle a placĂ© secrĂštement un petit pois. Le cĂ©lĂšbre rĂ©cit d’Andersen qui a bercĂ© notre enfance s’ouvre Ă  mille formes de narrations possibles : et si la princesse n’en Ă©tait pas une ? Et si cette nuit-lĂ  l’on n’avait pas ouvert la porte Ă  cette Ă©trangĂšre ?
(photo © Simon Gosselin)

STREAMING Ă©vĂ©nement : CHAUSSON, ESCAICH par l’Orchestre National de LILLE

ESCAICH_thierry_448_escaich-6736-c-guy-vivienE CONCERT : LILLE, sam 16 janvier 2021, 20h. CHAUSSON, ESCAICH. Musique française romantique et contemporaine. Confinement du secteur oblige, L’ONLille poursuit son cycle de concerts digitaux (Audito 2.0). Le concert programmĂ© le 14 janvier 2021 est proposĂ© en STREAMING ce sam 16 janvier 2021 Ă  20h sur le site YOUTUBE de l’Orchestre National de Lille. La Symphonie de Chausson est un monument orchestral du romantisme français encore mĂ©connu et mĂȘme sousestimĂ©. AprĂšs l’avoir enregistrĂ© au disque, l’Orchestre National de Lille la joue lors de ce premier concert 2021 rpĂ©sentĂ© ainsi en streaming samedi prochain.

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

E CONCERT, STREAMING : Samedi 16 janvier 20hboutonreservation
Symphonie de Chausson / Concerto pour orgue de Thierry Escaich
Orchestre National de Lille, Alexandre Bloch (direction)

_____________________________________________________________________________________

 

Eblouissant symphonisme de ChausonPremier rendez-vous digital de l’annĂ©e 2021, Alexandre Bloch dirige le compositeur français Ernest Chausson, gĂ©nie de la texture purement romantique et française, sa Symphonie en si bĂ©mol majeur est en 1891, le premier coup d’éclat d’un compositeur singulier. Voici la critique de notre rĂ©dacteur Lucas Irom Ă  propos du cd Symphonie de Chausson par l’Orchestre National de Lille / Alexandre Bloch : « MĂȘme geste nuancĂ© pour le flux de la Symphonie en si bĂ©mol majeur (1891) qui dĂ©livre le mĂȘme sentiment d’irrĂ©pressible malĂ©diction. Le premier mouvement saisit par son souffle tragique (tchaikovskien : on pense Ă  la 4Ăš symphonie) et Ă©videmment l’immersion dans la psychĂ© wagnĂ©rienne la plus sombre et la plus rĂ©signĂ© (avant l’essor de l’Allegro vivo). Chausson est un grand romantique tragique qui cependant Ă©gale par son orchestration scintillante et colorĂ©e, ses Ă©clairs rythmiques, les grands opus de Ravel comme de Debussy. VoilĂ  qui inscrit le compositeur fauchĂ© en 1899, – trop tĂŽt, dans un sillon prestigieux, celui des grands symphonistes romantiques français : Berlioz, Lalo, Ă©videmment Franck, mais aussi Dukas
 Le « TrĂšs lent », volet central, s’immerge dans le pur dĂ©sespoir, fier hĂ©ritier des prĂ©ludes de Tristan und Isolde de chaussonWagner (mĂȘme couleur d’une douleur foudroyĂ©e), lĂ  encore. Comme s’il reprenait son souffle et sa respiration avec difficultĂ© (en un « effet » volontaire, maĂźtrisĂ©), l’orchestre, clair et prĂ©cis, fluide et ondulant, plonge en eaux profondes. Lamento de la douleur inĂ©narrable, l’épisode de presque 9 mn, Ă©tire sa langueur dĂ©sespĂ©rĂ©e que la parure orchestrale recharge et Ă©nergise cependant constamment : en cela, la direction du chef se montre trĂšs efficace : jamais Ă©paisse, toujours transparente : elle fait respirer chaque pupitre. DĂ©voilant des trĂ©sors d’harmonies rares, et d’alliages de timbres
 d’une ivresse gĂ©niale. » – LIRE la critique complĂšte : http://www.classiquenews.com/cd-evenement-critique-ernest-chausson-poeme-de-lamour-et-de-la-mer-symphonie-opus-20-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-veronique-gens-1-cd-alpha-2018/

Le concert marque aussi les retrouvailles avec l’organiste et compositeur Thierry Escaich (nĂ© en 1965) – fidĂšle compagnon de l’orchestre et de son directeur musical Alexandre Bloch ; avec son premier Concerto pour orgue, Thierry Escaich, titulaire depuis 1997 des orgues Ă  Saint-Etienne du Mont Ă  Paris (comme DuruflĂ©), confirme qu’il est l’un de nos grands compositeurs et organiste. Il enseigne l’écriture et l’improvisation au Conservatoire de Paris (CNSMD) depuis 1992. En 1995, Escaich a trente ans. AprĂšs de brillantes Ă©tudes au Conservatoire de Paris, il se fait trĂšs tĂŽt remarquer par sa musique au lyrisme incandescent. Depuis l’enfance, l’orgue est l’instrument de prĂ©dilection du musicien dont il renouvelle en profondeur la palette expressive, l’imaginaire poĂ©tique. FiĂ©vreux, brĂ»lant et d’une clartĂ© exceptionnelle, le Concerto pour orgue n°1 est l’un des chefs-d’oeuvre de son auteur et est l’une de ses piĂšces les plus jouĂ©es.

INFOS & RESERVATIONS :

www.onlille.com/saison_20-21/concert/la-symphonie-de-chausson

_____________________________________________________________________________________

 

 

A retrouver en février sur France Musique et BFM Grand Lille / Grand Littoral.
Retrouvez aussi en streaming gratuit les 8 premiers concerts de l’Orchestre dans l’Audito 2.0 – disponible depuis fin octobre 2020 : https://bit.ly/2INlAIg

FESTIVALS Ă©tĂ© 2021 : notre sĂ©lection des festivals de l’Ă©tĂ© 2021

vezere-festival-de-la-vezere-festivals-2019-musqiue-classique-selection-classiquenewsETE 2021 – Les Festivals Ă  suivre particuliĂšrement. Les mesures sanitaires ayant rĂ©duit drastiquement l’activitĂ© des spectacles depuis fin octobre dernier (29 oct 2020), la menace d’un nouveau confinement et pour le moment le couvre feu gĂ©nĂ©ralisĂ© laisse espĂ©rer que le moment venu, les festivaliers pourront enfin profiter du plein air et des concerts, dans le temps retrouvĂ© du partage et de la musique. Avec un enthousiasme certainement dĂ©cuplĂ©. Pour mieux prĂ©parer ce moment attendu, inĂ©luctable, voici notre sĂ©lection des festivals et Ă©vĂ©nements de l’étĂ© Ă  venir Ă  suivre particuliĂšrement. C’est lĂ  que le mĂ©lomane avisĂ© saura retrouver (avec application stricte des gestes barriĂšres – comme ce fut le cas Ă  l’étĂ© 2020) les dĂ©lices du monde d’hier. Du moins souhaitons le. Consultez ici nos coups de coeur et les programmations Ă  suivre absolument (page rĂ©actualisĂ©e en permanence selon les communiquĂ©s et informations que nous recevons). Notre premiĂšre sĂ©lection, distingue 4 Festivals estivals : Musique & MĂ©moire dans les Vosges du Sud et le Gstaad Menuhin Festival en Suisse, Prades renouvelĂ© grĂące Ă  Pierre Bleuse et 1001 NOTES dans le Limousin


 

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

musique-et-memoire-2021-festial-vosges-du-sud-classiquenewsMUSIQUE ET MÉMOIRE : EXCELLENCE MUSICALE DANS LES VOSGES du SUD. Du 16 juillet au 1er aoĂ»t 2021

Programme 2021 Ă  venir. AprĂšs avoir proposĂ© en 2020 une programmation allĂ©gĂ©e en raison de la crise sanitaire, le festival Musique et MĂ©moire reviendrait en 2021 Ă  son format habituel en explorant de nouveaux horizons musicaux avec un projet artistique inĂ©dit rĂ©alisĂ© avec la complicitĂ© des ensembles a nocte temporis (nouvel ensemble associĂ©, aprĂšs Les Timbres), Faenza, La RĂȘveuse, le CaravansĂ©rail, Masques, Les Meslanges, Les Surprises, de la violoniste Alice Julien-LaferriĂšre, du comĂ©dien Jean-Denis Monory, du flĂ»tiste Pierre Hamon, du claveciniste Yoann Moulin, des organistes Jean-Charles Ablitzer, Jean-Luc Ho et Yves Rechsteiner
 Superbe et somptueuse exploration Ă  venir.
INFOS & RESERVATIONS
https://musetmemoire.com

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

GSTAAD Menuhin Gstaad Festival & Academy 2021 : cap to LONDON !

GSTAAD-photo-classiquenews-eglise-chruch-saanen-juillet-2018-copyright-classiquenews-concert-presentation-GSTAAD-Menuhin-festivalAprĂšs le choc du Brexit et son retour aux frontiĂšres comme au tout insulaire, le temps de la dĂ©couverte et de l’ouverture s’impose cet Ă©tĂ© Ă  Gstaad. Christoph Muller, directeur gĂ©nĂ©ral du Festival fondĂ© il y a plus de 60 ans par le lĂ©gendaire Yehudi Menuhin « le « violon du siĂšcle ») explore les capitales europĂ©ennes : aprĂšs Paris, Vienne, voici Londres. GSTAAD, SAANEN et plusieurs site du Saanenland : Gstaad Menuhin Festival : 65Ăš Ă©dition «  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021. Musiques de Dowland, Purcell et Haendel, Elgar, Britten, Queen et les Beatles, sans omettre le fulgurant Thomas AdĂšs (crĂ©ation mondiale)
 artistes invitĂ©s en 2021 : Daniel Hope (qui ouvrira les feux avec trois soirĂ©es hautes en couleurs), Julia Fischer, Thomas Hampson, The King’s Singers, Khatia Buniatishvili (dans TchaĂŻkovski), Chick Corea (qui cĂ©lĂ©brera ses 80 ans sous la Tente), Isabelle Faust, Bertrand Chamayou, Patricia Kopatchinskaja, Fazil Say, HĂ©lĂšne Grimaud ou encore Maria JoĂŁo Pires
 ; Valery Gergiev et son orchestre du thĂ©Ăątre Mariinsky de Saint-PĂ©tersbourg, l’orchestre du Festival : Gstaad Festival Orchestra sous la direction de par Jaap van Zweden (dans Brahms, Dvoƙák et Elgar – sublime Concerto pour violoncelle sous l’archet de Sol Gabetta) 
 temps fort : «I puritani» de Bellini en version de concert (avec l’Orchestre de la Suisse Romande, Lisette Oropesa et Javier Camerana dans les rĂŽles titres) et un concert de clĂŽture du City Light Symphony Orchestra. INFOS & RÉSERVATIONS :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/london

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

PRADES : LE NOUVEAU DÉPART

PRADES-FESTIVAL-CASALS-pierre-Bleuse-festival-2021-annonce-critique-classiquenewsL’étĂ© 2021 marque un nouveau chapitre dans l’histoire du Festival Catalan, fondĂ© par Pablo Casals. Le chef Pierre Bleuse reprend la direction artistique, dĂšs cet Ă©tĂ© 2021, insufflant au premier Festival des PyrĂ©nĂ©es Orientales, une nouvelle Ă©nergie et des projets particuliĂšrement prometteurs. En inscrivant Prades parmi les grands Festivals europĂ©ens de l’étĂ© comme le Gstaad Menuhin Festival, Pierre Bleuse regroupe autour de lui, les tempĂ©raments musicaux les plus originaux, soulignant le caractĂšre unique du site de l’Abbaye de Saint-Michel de Cuxa. Transmission, pĂ©dagogie, ouverture (Demos) ancrĂ©es sur le territoire ; Ă©mulation grĂące Ă  la rencontre entre le nouvel Orchestre de musique de chambre du Festival et deux ensembles professionnels partenaires : le Quintette Klarthe et le Quatuor Dutilleux ; Ă©clectisme et nouveaux genres musicaux (nouveau « club » de musique)
 sont quelques uns des piliers du nouveau Prades, portĂ© par son bouillonnant directeur artistique. InvitĂ©s Ă  Prades en 2021 : Sol Gabetta, Vladimir Spivakov, Josef Pons, Anastasia Kobekina, Gauthier et Renaud Capuçon, Elisabeth Leonskaja, le trio Ă©phĂ©mĂšre Ă©vĂ©nement composĂ© pour le festival 2021, d’Isabelle Faust / Sol Gabetta / Bertrand Chamayou ; l’ensemble Smoking Josephine
 et aussi une crĂ©ation du compositeur colombien Daniel Arango Prada. Du 30 juillet au 13 aoĂ»t 2021
INFOS & RÉSERVATIONS :
https://prades-festival-casals.com/5178-2/

TEASER VIDEO FESTIVAL DE PRADES 2021

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

1001 NOTES, ELDORADO FESTIF DANS LE LIMOUSIN

1001 NOTES festival concerts 2019 logo vignettePortĂ© par son dynamique directeur Albin de la Tour, le Festival estival Ă  quelques encablures de Clermont-Ferrand soigne la vitalitĂ© de sa programmation, offrant comme nul part ailleurs et dans un esprit Ă  la fois convivial et festif, les interactions entre artistes et spectateurs. Depuis la crise sanitaire, le Festival a dĂ©montrĂ© une capacitĂ© de rĂ©silience admirable, jouant la carte de la crĂ©ativitĂ© et de l’interaction, proposant plusieurs concerts sur le net (e-concerts), comme alternative salvatrice, bĂ©nĂ©fique pour les artistes, bĂ©nĂ©fique pour les mĂ©lomanes. Un cas de libĂ©ration par la musique grĂące Ă  internet (cycle d’e concert : « Aux notes citoyens »). Prochaines dates et programmation estivale Ă  venir.

Programmation du festival 2021 Ă  venir.
INFOS & RESERVATIONS
https://festival1001notes.com

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

GSTAAD Menuhin Festival & Academy 2021 : LONDON (16 juil – 4 sept 2021)

GSTAAD-SAANEN-eglise-church-yehudi-menuhin-heritage-festival-photo-copyright-classiquenewsGSTAAD Menuhin Festival & Academy 2021 : cap to LONDON ! (16 juil – 4 sept 2021)  -  AprĂšs le choc du Brexit et son retour aux frontiĂšres comme au tout insulaire, le temps de la dĂ©couverte et de l’ouverture s’impose cet Ă©tĂ© Ă  Gstaad. Christoph Muller, directeur gĂ©nĂ©ral du Festival fondĂ© il y a plus de 60 ans par le lĂ©gendaire Yehudi Menuhin « le « violon du siĂšcle ») explore les capitales europĂ©ennes : aprĂšs Paris, Vienne, voici Londres. GSTAAD, SAANEN et plusieurs site du Saanenland : Gstaad Menuhin Festival : 65Ăš Ă©dition «  LONDON », du 16 juillet au 4 septembre 2021. Musiques de Dowland, Purcell et Haendel, Elgar, Britten, Queen et les Beatles, sans omettre le fulgurant Thomas AdĂšs (crĂ©ation mondiale)
 artistes invitĂ©s en 2021 : Daniel Hope (qui ouvrira les feux avec trois soirĂ©es hautes en couleurs), Julia Fischer, Thomas Hampson, The King’s Singers, Khatia Buniatishvili (dans TchaĂŻkovski), Chick Corea (qui cĂ©lĂ©brera ses 80 ans sous la Tente), Isabelle Faust, Bertrand Chamayou, Patricia Kopatchinskaja, Fazil Say, HĂ©lĂšne Grimaud ou encore Maria JoĂŁo Pires
 ; Valery Gergiev et son orchestre du thĂ©Ăątre Mariinsky de Saint-PĂ©tersbourg, l’orchestre du Festival : Gstaad Festival Orchestra sous la direction de par Jaap van Zweden (dans Brahms, Dvoƙák et Elgar – sublime Concerto pour violoncelle sous l’archet de Sol Gabetta) 
 temps fort : «I puritani» de Bellini en version de concert (avec l’Orchestre de la Suisse Romande, Lisette Oropesa et Javier Camerana dans les rĂŽles titres) et un concert de clĂŽture du City Light Symphony Orchestra.

 

 

 

INFOS & RÉSERVATIONS :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/london

 

 

 

GSTAAD-MENUHIN-FESTIVAL-2021-annonce-critique-concerts-festival-classiquenews

 

 

 

 

 

 

NOUVELLES PISTES PROTOCOLAIRES pour la réouverture des salles de spectacles

virus-covid-coronavirus-2020NOUVELLES PISTES PROTOCOLAIRES pour la rĂ©ouverture des salles de spectacles. Masques FFP2, gestes barriĂšres, artistes testĂ©s chaque semaine, spectateurs testĂ©s Ă  chaque entrĂ©e dans la salle
 L’Espagne, en particulier Madrid et Barcelone, adapte l’ouverture des salles de concerts et des musĂ©es Ă  l’exigence sanitaire. De fait, les artistes et les musĂ©es ont maintenus leur activitĂ©, les concerts et les salles musicales sont restĂ©s ouverts (certes en adaptant les jauges). Une situation encore inimaginable en France, Ă  Paris, Lille, Lyon ou Marseille.

En 2021, L’AVENIR DU CONCERT ET DU SPECTACLE : UN NOUVEAU PROTOCOLE MÉDICALE ? Pourtant la France sait Ă  prĂ©sent mesurer le volume de particules aĂ©roportĂ©es par les instruments ; partout se prĂ©cise la volontĂ© de trouver de nouvelles solutions pour rĂ©ouvrir le monde de la culture vivante. De concilier activitĂ© artistique, partage public et sĂ©curitĂ© sanitaire
 A l’heure des vaccins enfin certifiĂ©s par l’Union EuropĂ©enne, Ă  l’heure aussi des variants de la covid 19, il est nĂ©cessaire pour les populations de retrouver l’accĂšs Ă  la culture (qui n’est pas accessoire comme le pensent nos gouvernants dĂ©cidĂ©ment bien Ă©loignĂ©s de la vie des Français).
Pour l’heure l’Espagne fait figure de modĂšle ; d’autant plus en France oĂč la culture si dĂ©veloppĂ©e et favorisĂ©e est rĂ©duite Ă  un silence assourdissant. Qu’attendons nous alors pour suivre l’exemple espagnol ? Messieurs, mesdames les politiques, SAUVEZ LA CULTURE. FaĂźtes confiance Ă  la responsabilitĂ© citoyenne. Que naisse enfin cette intelligence collective mise Ă  mal par un discours continument infantilisant et anxiogĂšne.
Les prochains concerts tests en France sont annoncĂ©s en fĂ©vrier 2021 : Ă  l’initiative du Syndicat des musiques (Sma) selon des protocoles validĂ©s par l’Inserm (Institut de la santĂ© et de la recherche mĂ©dicale), par le Conseil scientifique du professeur Delfraissy, suivi par un colloque de restitution des rĂ©sultats, Ă  la mi avril 2021. L’espoir serait-il en train de poindre ? D’autant que d’aprĂšs les chiffres de dĂ©cembre 2020, la consommation en France a explosĂ© : les Français Ă©tant mĂȘme les meilleurs consommateurs europĂ©ens sur la pĂ©riode (jusqu’Ă  +27% sur la seconde semaine de dĂ©cembre), ayant chauffĂ© la carte bleue. L’embellie se rapproche. Pour tous, responsabilitĂ© et Ă©galitĂ©. A suivre.

Pelléas FOG, éditorialiste / classiquenews

L’ÉDITO (janvier 2021). DiversitĂ© et excellence. Par PellĂ©as FOG.

orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-symphonie-8-critique-classiquenews-des-mille-symphonie-des-mille-lille-20-nov2020-classiquenewsEDITO (janvier 2021). DiversitĂ© et excellence. Le sociĂ©tal s’invite Ă  la table de l’artistique. Par PellĂ©as FOG. Alors que le monde de la culture vivante reste sonnĂ© par son empĂȘchement Ă  poursuivre l’activitĂ©, covid oblige, un nouvel aiguillon frappe Ă  la porte des ensembles artistiques : la diversitĂ© ethnique. Les ensembles de musique comme les compagnies de danse doivent reflĂ©ter au plus prĂšs la diversitĂ© de la rue. Le thĂšme n’est pas neuf : il avait dĂ©jĂ  concernĂ© en son temps, les programmes de tĂ©lĂ©vision. Pour la musique en 2021, une nouvelle Ă©quation s’invite Ă  prĂ©sent : comment concilier excellence et diversitĂ© ?

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

L’OpĂ©ra de Paris et le Wiener Philharmoniker Ă  l’épreuve de la diversitĂ©. Depuis le temps, emblĂ©matique d’une tendance souvent dĂ©criĂ©e, que la scĂšne lyrique, investie par les nouveaux metteurs en scĂšne venus du cinĂ©ma et du thĂ©Ăątre, ne cessent de rapprocher la scĂšne thĂ©Ăątrale de la rue, au prix d’actualisations souvent sauvages voire confuses, voilĂ  qu’un sujet sociĂ©tal trĂšs actuel, envahit l’espace musical : la diversitĂ© ethnique. Il est juste de se poser la question de la reprĂ©sentativitĂ© et de l’équilibre ethnique au sein des plateaux artistiques, des ensembles instrumentaux, des distributions, et rĂ©cemment des ballets de danseurs. Surtout lorsqu’il s’agit d’institutions financĂ©s par les deniers du contribuable (comme c’est le cas de la « grande boutique », comprenez l’OpĂ©ra de Paris).

 

 

La qualitĂ© artistique doit elle ĂȘtre sacrifiĂ©e
au nom de la diversité ethnique ?

Soyons divers et excellents !

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

CINAMEN-opera-de-paris-classiquenews-video-concert-classiquenews-critique-operaLA QUESTION DE LA DIVERSITÉ A L’OPÉRA… En dĂ©cembre 2020, son nouveau directeur, le canadien Alexander Neef a pris acte d’un manifeste signĂ© en septembre 2020 par les salariĂ©s de l’OpĂ©ra (400 signataires sur 1895), soucieux de dĂ©noncer l’absence criante d’artistes non blancs au sein de la troupe ou parmi les oeuvres du rĂ©pertoire (« de la question raciale Ă  l’OpĂ©ra national de Paris », texte Ă©crit par 5 danseurs du Ballet) ; le directeur a rĂ©pondu qu’il fallait s’interroger sur l’histoire et la tradition mĂȘme du genre chorĂ©graphique, quitte Ă  Ă©carter dĂ©sormais certains piliers du rĂ©pertoire ; non sans susciter de trĂšs vives rĂ©actions. DĂ©jĂ  Ă  terre, depuis les grĂšves nĂ©es de la rĂ©forme des retraites, puis soumis Ă  la fermeture des salles de spectacles, crise sanitaire oblige, l’OpĂ©ra de Paris doit aujourd’hui refonder ses valeurs identitaires et rassurer les partisans de l’égalitĂ© raciale au sein de l’institution. Et donc envisager probablement d’écarter certaines oeuvres clĂ©s comme La BayadĂšre (et sa danse des « nĂ©grillons »), Le Lac des cygnes et Casse-Noisette, chorĂ©graphiĂ©s par Rudolf Noureev.
En Ă©cho Ă  la « cancel culture » qui tend aux USA, Ă  effacer dĂ©sormais toute oeuvre ou tout auteur qui imposerait la suprĂ©matie blanche en relĂ©guant les minoritĂ©s, la France reçoit Ă  son tour ce questionnement, fondĂ© dans son approche critique, mais qui nĂ©glige ce qui compose l’identitĂ© mĂȘme d’une nation et d’une culture : son histoire, ses particularitĂ©s, admirables ou moins avouables, donc ses contradictions
 Notre Ă©poque est Ă  la rĂ©Ă©criture ; quitte Ă  nier la vĂ©ritĂ© de ce qui fut; ou de ce qui a Ă©tĂ© conçu. Les dĂ©tracteurs de cette chasse aux sorciĂšres n’ont pas manquĂ© de souligner que le nouveau directeur de la premiĂšre maison de France (par les subventions publiques dont elle bĂ©nĂ©ficie), Ă©tant canadien, a Ă©tĂ© d’une certaine façon imprĂ©gnĂ© par la culture amĂ©ricaine et son rapport Ă  l’identitĂ©. Alexander Neef est-il prĂȘt Ă  sacrifier un pan entier de l’histoire de l’OpĂ©ra au prĂ©texte qu’elle ne serait plus politiquement correcte ? Dans le cas du Ballet de l’OpĂ©ra, l’excellence technique comme l’identitĂ© artistique sont fondĂ©es sur l’école de danse : une tradition qui mĂȘle au plus haut niveau, virtuositĂ© et rĂ©pertoire, c’est Ă  dire un langage gestuel particulier, une typologie spĂ©cifique d’emplois, de rĂŽles, de personnages. Autant d’élĂ©ments qui caractĂ©risent aujourd’hui l’excellence du corps de ballet de l’OpĂ©ra national. Diversifier, oui ; censurer, non.

 

 

 

 

NOUVEL AN Ă  Vienne : Un 1er janvier sans publicREPRÉSENTATIVITÉ DU PHILHARMONIQUE DE VIENNE… Plus proche de nous, c’est la question de la composition du plus cĂ©lĂšbre orchestre au monde, le Philharmonique de Vienne / Wiener Philharmoniker qui a Ă©tĂ© critiquĂ©e lors de son dernier Concert du Nouvel An, le 1er janvier dernier, dirigĂ© par le chef Riccardo Muti, et diffusĂ© dans le monde entier via le petit Ă©cran (90 pays / 35 millions de tĂ©lĂ©spectateurs ce 1er janvier 2021). Spectateur de la retransmission planĂ©taire, le trompettiste Ibrahim Maalouf questionnait la diversitĂ© (ethnique) au sein d’une phalange rĂ©putĂ©e traditionnaliste et que la notion de paritĂ© au sein des pupitres avait dĂ©jĂ  Ă©branlĂ©. A partir de 1997, le cercle jusque lĂ  exclusivement masculin s’est ouvert Ă  la « diversité » : timide avancĂ©e
 aujourd’hui, 19 femmes seulement au sein d’un orchestre de 140 instrumentistes. Certes on peut regretter l’uniformitĂ© qui rĂšgne au sein des pupitres viennois, cependant la notion d’équilibre identitaire ne devrait pas peser sur l’excellence du niveau artistique. Les critĂšres d’acceptation au sein de la phalange orchestrale demeurent essentiellement artistiques et Ă  l’aveugle (c’est le cas aussi de tous les orchestres professionnels) : le recrutement se fait sur l’aptitude musicale, en rien sur le fait d’ĂȘtre africain, asiatique, grand, blond, petit ou poilu, gay, hĂ©tĂ©ro, homme ou femme

AgacĂ©e, la violoniste Zhang Zhang du Philharmonique de Monte-Carlo, a rappelĂ© Ă  sa façon, la prĂ©Ă©minence salvatrice de l’artistique sur l’identitaire sociĂ©tal : « Peut-ĂȘtre M. Malouf l’ignore-t-il : le concours de recrutement des orchestres symphoniques professionnels est menĂ© derriĂšre un paravent. Le jury ne voit pas les candidats, il n’Ă©coute que la qualitĂ© de la prestation. Les artistes sont choisis en fonction de leur musique, et NON en fonction de leur couleur de peau/genre/ethnicité ». Discipline, travail et encore travail
 Ces valeurs il est vrai n’ont plus rien de sexy. Surtout dans un monde en pĂ©ril, sans repĂšres ni valeurs, oĂč le discours officiel qui lisse et attĂ©nue en permanence, proclame que tout se vaut et inversement.
Et Zhang Zhang de conclure : « Laissez le Philharmonique de Vienne tranquille ! Vous voulez jouer avec eux ? RĂ©pĂ©tez !». On souhaite que tous les orchestres respectent Ă  la lettre ce principe d’équitĂ© et de travail. La discrimination Ă  valeur artistique Ă©gale ne devrait plus avoir lieu. L’avenir des orchestres passera Ă©videmment par la diversitĂ© sans rien sacrifier ni de l’excellence artistique ni des particularismes qui fonde son rĂ©pertoire. Un seul mot d’ordre : soyez fiers d’ĂȘtre qui vous ĂȘtes et travaillez ! Soyons donc divers et excellents.

Pelléas FOG
Ă©ditorialiste / classiquenews.com

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Illustration : ON LILLE / Orchestre National de Lille, Alexandre Bloch © ON LILLE Ugo Ponte

L’Orchestre National de Lille joue la symphonie de Chausson

BLOCH alexandre ON LILLE metamorphosesLILLE, ONL, le 14 janv 2021. Chausson : Symphonie. Alexandre Bloch nous offre un somptueux concert de musique française en faisant dialoguer deux Ɠuvres importantes, la Symphonie du Romantique Ernest Chausson, et le Concert pour orgue de Thierry Escaich… (avec en soliste le compositeur lui-mĂȘme) Alliage rĂ©ussi entre romantisme et musique contemporaine. AprĂšs l’avoir enregistrĂ© au disque, L’Orchestre National de Lille et Alexandre Bloch (directeur musical) jouent la Symphonie de Chausson, sommet orchestral du compositeur romantique français, avec son diptyque Ă©blouissant « PoĂšme de l’amour et de la mer » opus 19.
Notre rĂ©dacteur Lucas Irom Ă©crivait alors (au moment de la sortie du disque, en mars 2019) : « On y sent et le poison introspectif wagnĂ©rien et la subtile texture debussyste et mĂȘme ravĂ©lienne dans un raffinement inouĂŻ de l’orchestration » 

 

 

Chausson : un symphonisme wagnérien


Eblouissant symphonisme de Chauson« MĂȘme geste nuancĂ© pour le flux de la Symphonie en si bĂ©mol majeur (1891) qui dĂ©livre le mĂȘme sentiment d’irrĂ©pressible malĂ©diction. Le premier mouvement saisit par son souffle tragique (tchaikovskien : on pense Ă  la 4Ăš symphonie) et Ă©videmment l’immersion dans la psychĂ© wagnĂ©rienne la plus sombre et la plus rĂ©signĂ© (avant l’essor de l’Allegro vivo). Chausson est un grand romantique tragique qui cependant Ă©gale par son orchestration scintillante et colorĂ©e, ses Ă©clairs rythmiques, les grands opus de Ravel comme de Debussy.
VoilĂ  qui inscrit le compositeur fauchĂ© en 1899, – trop tĂŽt, dans un sillon prestigieux, celui des grands symphonistes romantiques français : Berlioz, Lalo, Ă©videmment Franck, mais aussi Dukas
 Le « TrĂšs lent », volet central, s’immerge dans le pur dĂ©sespoir, fier hĂ©ritier des prĂ©ludes de Tristan und Isolde de Wagner (mĂȘme couleur d’une douleur foudroyĂ©e), lĂ  encore. Comme s’il reprenait son souffle et sa respiration avec difficultĂ© (en un « effet » volontaire, maĂźtrisĂ©), l’orchestre, clair et prĂ©cis, fluide et ondulant, plonge en eaux profondes. Lamento de la douleur inĂ©narrable, l’épisode de presque 9 mn, Ă©tire sa langueur dĂ©sespĂ©rĂ©e que la parure orchestrale recharge et Ă©nergise cependant constamment : en cela, la direction du chef se montre trĂšs efficace : jamais Ă©paisse, toujours transparente : elle fait respirer chaque pupitre. DĂ©voilant des trĂ©sors d’harmonies rares, et d’alliages de timbres
 d’une ivresse gĂ©niale.
Alexandre Bloch et l’Orchestre National de Lille ouvrent de larges perspectives dont l’ampleur nous terrifie comme elle nous captive : faisant surgir les guirlandes mĂ©lodiques sur un nuage brumeux de plus en plus menaçant et lĂ©tal (aprĂšs le motif du « temps des lilas » au cor anglais, rĂ©miniscence de Tristan). Le III applique Ă  la lettre le principe cyclique de son maĂźtre Franck, rĂ©capitulation des motifs prĂ©cĂ©dents mais harmonisĂ©s diffĂ©remment, et dans un climat d’agitation voire de panique au dĂ©but primitif. Alexandre Bloch exprime l’énergie brute, comme Ă  vif, comme incandescente, son ivresse primitive, sa noirceur large et enveloppante (wagnĂ©rienne), tout en se souciant de l’intelligibilitĂ© de la texture (bois, cordes, cuivres sont d’une couleur toute française). » 

chaussonLa puissante Ă©criture de Chausson (1891), son absence de tout formalisme ni rĂ©vĂ©rences, affirme un tempĂ©rament original, qui inscrit la partition de l’auteur comme un jalon dans la riche et mĂ©sestimĂ©e histoire de la symphonie romantique française, portĂ©e par de compositeurs innovants, tous marquants pour leur audace formelle : Cherubini (1815), Berlioz (Symphonie Fantastique, 1830), Bizet (1855), Lalo (Symphonie espagnole, 1875), Saint-SaĂ«ns (5 symphonies dont la n°2 avec orgue, 1886), D’Indy (Symphonie CĂ©venole, 1887), enfin Franck (Symphonie en rĂ©, 1889) ou Gounod (Symphonie n°2, 1890).

 

 

 

 

 

boutonreservationLILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcle
Jeudi 14 janvier 2021, 20h
1h sans entracte

ESCAICH
Concerto pour orgue et orchestre n°1
CHAUSSON
Symphonie
Alexandre Bloch, direction
Thierry Escaich, orgue
Orchestre National de Lille

————————————————————————————————————————————————–

 

RÉSERVEZ VOTRE PLACE
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/la-symphonie-de-chausson/

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

Approfondir
LIRE notre critique complĂšte du cd CD Ă©vĂ©nement, critique. ERNEST CHAUSSON : PoĂšme de l’amour et de la Mer, Symphonie opus 20 (Orchestre National de Lille, Alexandre Bloch / VĂ©ronique Gens – 1 cd Alpha 2018) / CLIC de CLASSIQUENEWS de mars 2019 :
http://www.classiquenews.com/cd-evenement-critique-ernest-chausson-poeme-de-lamour-et-de-la-mer-symphonie-opus-20-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-veronique-gens-1-cd-alpha-2018/
______________

Les 40 ans de l’Orchestre de chambre Nouvelle Aquitaine

tap poitiers heisser concert 2021 annonce critique concertsPOITIERS, TAP. Le 19 janv 2021. DVORAK, TCHAIKOVSKY, MANOURY, OCNA. Anniversaire orchestral. L’Orchestre de chambre Nouvelle Aquitaine marque la reprise de l’activitĂ© des concerts au dĂ©but 2021 tout en fĂȘtant ainsi ses 40 ans ; un Ă©vĂ©nement espĂ©rĂ©, attendu, enfin effectif, d’autant que pour l’anniversaire de la phalange, son directeur musical, le chef et pianiste Jean-François Heisser invite son Ă©lĂšve Jean-FrĂ©dĂ©ric Neuburger comme soliste du Concerto pour piano de Piotr Illyitch Tchaikovski, sommet de l’écriture pianistique. Autre perle et accomplissement orchestral, la symphonie romantique au souffle irrĂ©prĂ©sible d’Antonin Dvorak, dite « du Nouveau Monde », tĂ©moignage du compositeur tchĂšque alors en terres amĂ©ricaines. ComposĂ©e en 1893, crĂ©e le 15 dĂ©cembre de la mĂȘme annĂ©e au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9Ăš Symphonie de Dvorak tĂ©moigne de l’enthousiasme du Praguois pour les States, en particulier le charme de la culture et de la musique amĂ©rindienne dont il tente de recycler et sublimer la sĂ©duction mĂ©lodique. Pour le public poitevin, le concert est d’autant plus incontournable qu’aucune partition n’a Ă©tĂ© jouĂ©e in loco : ni le Concerto pour piano de Tchaikovski, ni la symphonie amĂ©ricaine de Dvoral.

________________________________________________________________________________________________

 

Poitiers, TAP, Auditorium
Mardi 19 janvier 2021 – 19h30
Durée : 1h30
ORCHESTRE DE CHAMBRE NOUVELLE AQUITAINE / Jean-François Heisser, direction
Jean-Frédéric Neuburger, piano
> Philippe Manoury : TrauermÀrsche
> Piotr Ilitch Tchaïkovski : Concerto n°1 en si bémol mineur op. 23
> AntonĂ­n Dvoƙák Symphonie n° 9 en mi mineur op. 95 dite « du Nouveau Monde »

________________________________________________________________________________________________

 

INFOS & RÉSERVATIONS
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/dvorak-neuburger-borodine/#js-accordion-1

CONCERT DU NOUVEL AN Ă  VIENNE, histoire d’un rite devenu lĂ©gendaire

NOUVEL AN Ă  Vienne : Un 1er janvier sans publicCONCERT DU NOUVEL AN A VIENNE 2021 : Histoire d’un rituel lĂ©gendaire. Ce 1er janvier 2021, tous Ă  Vienne pour suivre le mythique concert du NOUVEL AN 2021, dĂšs 11h, retransmis en mondiovision dans 90 pays (quand mĂȘme) ; rien de mieux coupe de champagne en mains, pour fĂȘter l’annĂ©e nouvelle et son lot d’espoirs, d’autant plus opportuns aprĂšs une annĂ©e aussi dĂ©sastreuse que celle de 2020. Sans public, – covid oblige, le concert du Concert du Nouvel An Ă  Vienne ce 1er janvier 2021 doit sa renommĂ©e Ă  l’excellence de son orchestre, le subtil et Ă©lĂ©gantissime Philharmonique de Vienne au passĂ© prestigieux: expert dans l’interprĂ©tation de Strauss (Richard), Mozart, Mahler, Beethoven
 la phalange lĂ©gendaire a aussi imposĂ© sa marque en cĂ©lĂ©brant chaque 1er janvier, les partitions des rois de la valse, spĂ©cialitĂ© viennoise, les Johann Strauss pĂšre et fils, mais aussi Josef Strauss frĂšre de ce dernier.
En partenariat avec le Ballet de l’OpĂ©ra de Vienne, la cĂ©lĂ©bration orchestrale est devenue au fil des 10 derniĂšres annĂ©es, un vĂ©ritable spectacle chorĂ©graphique, les ballets Ă©tant rĂ©aliser dans les lieux emblĂ©matiques du patrimoine viennois, vĂ©ritable carte postale aussi pour doper le tourisme autrichien.

MUTI riccardo Muti_120128_041_crop_Todd_Rosenberg-e1365787405319Le 1er janvier 2021, le Concert du Nouvel An Ă  Vienne fĂȘte ses 80 ans (opĂ©ration lancĂ©e le 1er janvier 1941), comme leur chef invitĂ© Ă  diriger les Wiener Philharmoniker, Riccardo Muti, familier de l’exercice (80 ans en juillet 2021, et voici sa dĂ©jĂ  …7Ăšme occassion de diriger les Wiener pour le Nouvel An) : il a rĂ©cemment rĂ©alisĂ© la direction musicale du Concert du Nouvel An Ă  Vienne le 1er janvier
 2018 (Lire ici notre critique : Vienne, Musikverein, le 1er janvier 2018. CONCERT DU NOUVEL AN 2018. Wiener Philharmoniker / Riccardo Muti, direction /
http://www.classiquenews.com/compte-rendu-critique-concert-vienne-musikverein-le-1er-janvier-2018-concert-du-nouvel-an-2018-wiener-philharmoniker-riccardo-muti/ )

DĂšs 1939, c’est Clemens Kraus, grand spĂ©cialiste des opĂ©ras de Richard Strauss qui dirige le Philharmonique de Vienne pour un concert de l’an neuf, alors au sein du grand Reich nazi. AprĂšs la guerre 39-45, Joseph Krips dirige le Concert jusqu’en 1948, avant que Krauss ne remonte sur le podium jusqu’en 1954.
En 1959, le Concert devient rituel tĂ©lĂ©visĂ©, touchant aujourd’hui 30 millions de tĂ©lĂ©spectateurs. Premier violon, Willi Boskowski, baguette lyrique et passionnĂ©e, dirige  l’orchestre jusqu’en 1979. Le cadre se fixe alors, comptant ses kitcheries dĂ©sormais emblĂ©matiques : plans larges et serrĂ©s sur le dĂ©cor nĂ©oclassique de la salle dorĂ©e du Musikverein (cariatides dorĂ©es aux seins dĂ©voilĂ©s, gros plans sur les fleurs multicolores dĂ©ployĂ©es pour l’occasion…).

Dans les annĂ©es 1980, avec l’invitation de Lorin Maazel, le Concert du Nouvel An Ă  Vienne devient dĂ©filĂ© des grands chefs internationaux : certains reviennent comme une confirmation de leur charisme planĂ©taire, ainsi Lorin Maazel (rĂ©invitĂ© 4 fois entre 1994 et 2005), surtout le dieu de Berlin, Karajan (et un concert mythique avec Kathleen Battle en 1984), surtout l’argentin Carlos Kleiber, digne fils de son pĂšre (Erich, lui aussi immense chef), qui dirigea les Wiener en 1989 et 1992 ; puis Claudio Abbado, Zubin Mehta, Nikolaus Harnoncourt, Mariss Jansons, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim, Franz Welzer-Most, Christian Thielemann, Gustavo Dudamel ou l’unique français George PrĂȘtre, jusqu’au plus lisse Andris Nelsons en 2020.

Et pour le 1er janvier 2021, qui sera l’heureux Ă©lu, se prĂ©valant ainsi d’une reconnaissance mĂ©diatique et planĂ©taire, un graal en quelque sorte ? Concernant Riccardo Muti, l’annonce en avait Ă©tĂ© faite dĂšs  janvier 2020 : LIRE notre dĂ©pĂȘche annonce Riccardo Muti dirige le CONCERT DU NOUVEL AN 2021


Kiril Petrenko / Berliner Philharmoniker : concert de la Saint-Sylvestre 2021

petrenko-kiril-philharmoniker-berliner--concert-critique-review-concert-de-la-saint-sylvestre-2020ARTE, jeudi 31 dĂ©c 2020, 18h05. Berliner Philharmoniker : Concert de la Saint-Sylvestre 2020. Pour fĂȘter l’entrĂ©e dans la nouvelle annĂ©e 2021 (que nous rĂ©servera-t-elle ?), l’Orchestre philharmonique de Berlin, vrai rival de son homologue germanique, le Wiener Philharmoniker, un concert de la Saint-Sylvestre placĂ© sous le signe de l’Espagne, programme idĂ©al pour rĂ©chauffer les coeurs grĂące aux partitions de Falla et Rodrigo. L’un des solistes stars de la soirĂ©e, le guitariste Pablo SĂĄinz Villegas, joue les grands classiques du rĂ©pertoire dont le Concerto d’Aranjuez de Joaquin Rodrigo. Puis Kiril Petrenko, directeur musical du Philharmonique de Berlin, dirige ses confrĂšres musiciens dans deux oeuvres majeures du dĂ©lire orchestral hautement caractĂ©risĂ© : le Capriccio Espagnol d’un gĂ©nie de l’orchestration, Rimsky-Korsakov ; enfin la Suite Le Taon, Ă  l’origine ballet conçu d’aprĂšs le film Ă©ponyme de Feinzimmer (1955). En ouverture, clin d’oeil Ă  l’annĂ©e Beethoven 2020, ouverture de Leonore III, esquisse avant l’ouverture dĂ©finitive de l’opĂ©ra Fidelio.

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

Programme de la soirée

Interview
approx. 20 min avant le concert: Kirill Petrenko en conversation avec Julia Gartemann

Ludwig van Beethoven
Leonore Overture No. 3 in C major, op. 72

Manuel de Falla
El amor brujo: Introduction et “Ritual Fire Dance”

JoaquĂ­n Rodrigo
Concierto de Aranjuez pour guitar et orchestra

Pablo SĂĄinz-Villegas, guitare
Anonymous
Spanish Romance extrait du film Jeux interdits (arr. by Chris Hazell)

Pablo SĂĄinz-Villegas guitar
Heitor Villa-Lobos
Bachianas brasileiras No. 4

Nikolai Rimsky-Korsakov
Capriccio espagnol, op. 34

Dmitri Shostakovich
The Gadfly / Le Taon, Suite from the Film Music, op. 97a: No. 3 Folk Feast

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

PLUS D’INFOS sur
le site d’ARTE CONCERT: dùs 18h10 :
https://www.arte.tv/fr/videos/098796-001-A/concert-de-la-saint-sylvestre-2020/

Le site du Berliner Philharmoniker / Digital concert
https://www.digitalconcerthall.com/en/concert/53132

 

 

 

 

 

 

CONCERTS du NOUVEL AN 2021

NOUVEL AN Ă  Vienne : Un 1er janvier sans publicConcerts du Nouvel An 2021 : l’offre digitale plĂ©thorique ce vendredi 1er janvier 2021 permet de fĂȘter la nouvelle annĂ©e, cĂ©dant l’inquiĂ©tude pour l’espoir. En ce temps de pandĂ©mie et de virus mutant, quelques orchestres et chanteurs rĂ©pondent prĂ©sents pour cĂ©lĂ©brer le passage Ă  l’an neuf, porteur d’espĂ©rance. Classiquenews ajoute ici sa sĂ©lection d’évĂ©nements remarquables Ă  vivre et revoir sur les ondes (tĂ©lĂ©, radio) et sur plusieurs sites qui ont dĂ©montrĂ© depuis quelques semaines une Ă©tonnante inventivitĂ©.
Evidemment toutes les phalanges s’inspirent du modĂšle du genre, le CONCERT DU NOUVEL AN Ă  VIENNE, cette annĂ©e dirigĂ©e par Riccardo Muti, diffusĂ© dĂšs 11h en direct (mais Ă©videmment sans spectateur dans la salle du Musikverein) sur France Musique et France 2. EvĂ©nement incontournable : http://www.classiquenews.com/concert-du-nouvel-an-2021/

 

 

 

 

OPÉRA DE MASSY
Vendredi 1er janvier 2021 Ă  11h
——————————————————

Le traditionnel concert du nouvel an offert par l’agglomĂ©ration Paris Saclay est maintenu par l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Massy, en accord avec l’agglomĂ©ration, sous forme d’un concert gratuit sur internet, sur le site de l’agglomĂ©ration (www.paris-saclay.com), de l’orchestre (https://orchestredemassy.com) et de l’OpĂ©ra de Massy (www.opera-massy.com), ainsi que les diffĂ©rents rĂ©seaux sociaux. Rendez-vous le 1er Janvier Ă  11h pour la premiĂšre diffusion qui rĂ©serve comme chaque annĂ©e de nombreuses surprises musicales (le concert sera disponible en Replay) – Direction : Constantin Rouit et Dominique Rouits

 

 

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MULHOUSE
Vendredi 1er janvier 2021 Ă  17h
——————————————————

De son cĂŽtĂ© l’Orchestre symphonique de Mulhouse cĂ©lĂšbre l’an neuf grĂące Ă  son concert du Nouvel An diffusĂ© en ligne sur la page Facebook de l’OSM le vendredi 1er janvier Ă  17h. Concert, « sous un format numĂ©rique inĂ©dit, (
) festif et joyeux » ! Jacques Lacombe dirige les instrumentistes dans un cycle musical qui associe la virtuositĂ© Ă  la fosi insolente et humoristique des Viennois : Haydn puis Johann Strauss fils
 De quoi bien dĂ©marrer l’annĂ©e 2021 en musique et tourner dĂ©finitivement la page de 2020.

Programme :
Wolfgang Amadeus MOZART
Die Zauberflöte, ouverture, KV620

Joseph HAYDN
Concerto pour trompette
Marc GEUJON, trompette
Johann STRAUSS Jr.
Pizzicato-Polka‹Kaiser Walzer, Op. 437  /  ‹Auf der Jagd‹Die Fledermaus, ouverture‹  /  Unter Donner und Blitz  /  ‹An der schönen blauen Donau / Le Beau Danube bleu, Op. 314

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MULHOUSE
Jacques LACOMBE, direction

 

 

 

 

LILLE : ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
——————————————————

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-concerts-critique-AUDITO-2.0-nouvelles-concerts-alexandre-bloch-classiquenews-confinement-concertsLes mois de novembre et dĂ©cembre 2020 ont permis au National de Lille de nous rĂ©galer rĂ©guliĂšrement de concerts diffusĂ©s sur le Net, grĂące Ă  sa nouvelle offre numĂ©rique AUDITO 2.0. La fin d’annĂ©e est tout aussi festive et crĂ©ative avec une version inĂ©dite de CASSE NOISETTE de Tchaikovski, diffusĂ© dĂšs le 22 dĂ©cembre sur la chaĂźne YOUTUBE de l’Orchestre National de Lille:
https://www.youtube.com/watch?v=LTIsM8ojDXY&feature=emb_logo

______________

 

 

 

 

 

BERLIN : Kiril Petrenko dirige le Berliner Philharmoniker
——————————————————

petrenko-kiril-philharmoniker-berliner--concert-critique-review-concert-de-la-saint-sylvestre-2020DĂšs jeudi 31 dĂ©cembre 2020, 18h sur ARTE, puis en replay sur ARTEconcert, le directeur musical des Berliner Philharmoniker, Kiril Petrenko, dirige un cycle festif, rĂ©solument ibĂ©rique, comprenant De Falla, Rodrigo (Concerto d’Aranajuez avec le guitariste Pablo SĂĄinz-Villegas), couplĂ©s avec des oeuvres de Chostakovitch, Rimsky (dont le sublime et dĂ©lirant Cappricio Espagnol)… LIRE notre prĂ©sentation du concert de la Saint-Sylvestre par les Berliner Philharmoniker / Kiril Petrenko, jeudi 31 dĂ©cembre 2020, 18h, ARTE.

 

 

 

 

 

 

 

 

OPERA EN LIGNE, opĂ©ra chez soi : Offenbach, Les Contes d’Hoffmann par Barrie Kosky, dim 27 dĂ©c 19h

OPERA-CHEZ-SOI-OPERA-EN-LIGNE-annonces-critiques-classiquenews-opera-actualites-classiquenewsOPERA EN LIGNE, opĂ©ra chez soi : Offenbach, Les Contes d’Hoffmann par Barrie Kosky, dim 27 dĂ©c 19h (Berlin, Komische Oper). Dans l’imagination fiĂ©vreuse du poĂšte Hoffmann, le Don Giovanni de Mozart l’entraĂźne dans un voyage frĂ©nĂ©tique voire cauchemardesque oĂč l’amour revĂȘt 3 visages fĂ©minins, chacun distinct et hallucinĂ© : Olympia, la poupĂ©e Ă©lectrique ; Antonia, la chanteuse maudite ; Giuletta, courtisane manipulatrice. Autour du poĂšte piĂ©gĂ©, circulent et Ɠuvrent les figures dĂ©moniaques enclines Ă  le perdre : Spalanzani, Coppelius, Crespel, Miracle, Pitichinaccio, Dapertutto
 Admiratif de Mozart, Hoffmann se perd dans ce dĂ©dale amoureux, en vertiges de l’amour, illusions sĂ©rielles au terme desquels il perd toute identitĂ©.

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach
BERLIN, Komische Oper
dÚs dim 27 déc 2020, 19h
https://operavision.eu/fr/bibliotheque/spectacles/operas/les-contes-dhoffmann-komische-oper-berlin
REPLAY jusqu’au 27 janvier 2021

 

————————————————————————————————————————————————–

 
Production de 2015

Hoffmann 1 : Uwe Schönbeck
Hoffmann 2 : Dominik Köninger
Hoffmann 3 : Edgaras Montvidas
Stella / Olympia / Antonia / Giulietta : Nicole Chevalier
La Muse : Karolina Gumos
Lindorf / Coppélius / Le docteur Miracle / Dapertutto: Dimitry Ivashchenko
AndrĂšs / Spalanzani / Frantz / Pitichinaccio: Peter Renz
Cochenille / Crespel / Peter Schlémil: Philipp Meierhöfer
La mùre d’Antonia: Karolina Gumos
ChƓurs: Chorsolisten der Komischen Oper Berlin

Musique: Jacques Offenbach
Livret: Jules Barbier
Direction musicale: Stefan Blunier
Mise en scĂšne: Barrie Kosky

————————————————————————————————————————————————–

 

 

CONCERT du NOUVEL AN 2021

vienne-musikverein-conert-nouvel-an-vienne-critique-annonce-concert-classiquenewsEN DIRECT, VIENNE : le concert du Nouvel An sans public. Le Musikverein de Wien accueille le 1er janvier 2021, le lĂ©gendaire concert du Nouvel An, rĂ©alisĂ© par le Philharmonique de Vienne cette annĂ©e sous la direction de Riccardo Muti est diffusĂ© en direct en mondiovision (France 2 / 90 pays) et sur France Musique depuis une salle aux ors dĂ©sormais mythiques et pour l’occasion covid oblige, sans public. Mais pour prĂ©server l’ambiance, les applaudissements des spectateurs qui le souhaitent pourront ĂȘtre diffusĂ©s dans la salle via une application. Riccardo Muti prolonge la tradition viennoise, laissant la part belle dans le programme aux Ɠuvres de Johann Strauss fils dont l’exceptionnel et sublime chant du printemps (pour orchestre et soprano, une partition adulĂ©e par Karajan en son temps, accompagnant la pimpante et volubile coloratoura Kathleen Battle, 1987).
https://www.youtube.com/watch?v=VBrfSzlSPII

L’évĂ©nement est retransmis en direct le 1er janvier 2021 Ă  partir de 11h15 sur France Musique et sur France 2.

Pour participer au concert, il faut s’inscrire sur le site Internet du concert du nouvel an, un lien est ensuite envoyĂ© Ă  chaque personne inscrite afin de participer virtuellement et en direct au concert grĂące Ă  son tĂ©lĂ©phone portable. Toujours via l’application, les participants virtuels pourront se prendre en photo afin que celle-ci soit diffusĂ©e en direct Ă  la tĂ©lĂ©vision ainsi que sur un mur d’Ă©crans situĂ© juste derriĂšre l’orchestre philharmonique de Vienne.

 

NOUVEL AN Ă  Vienne : Un 1er janvier sans public

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

VISITER le site des WIENER PHILHARMONIKER
https://www.wienerphilharmoniker.at/en/

VOIR la page du Concert du Nouvel An 2021 / Neujahrskonzert 2021
https://www.wienerphilharmoniker.at/en/newyearsconcert

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Programme
https://live.wienerphilharmoniker.at/en/konzerte/new-years-concert/9893/

Franz von SuppĂš : Fatinitza March
Johann Strauß (Sohn) : Schallwellen (Sound Waves), Waltz, op. 148 Johann Strauß (Sohn) : Niko Polka, op. 228
Josef Strauß : Ohne Sorgen (Without a Care), Fast Polka, op. 271
Carl Zeller : Grubenlichter (Davy Lamps), Waltz
Carl Millöcker : In Saus und Braus (Living It Up), Galop

Entracte

Franz von SuppĂš : Overture to “Poet and Peasant”
Karl Komzák : Bad’ner Mad’ln (Girls of Baden), Waltz, op. 257
Josef Strauß : Margherita Polka, op. 244
Johann Strauß (Vater) : Venetian Galop, op. 74

Johann Strauß (Sohn) :
FrĂŒhlingsstimmen (Voices of Spring), Waltz, op. 410

Johann Strauß (Sohn) : In the Krapfenwaldl, Polka française, op. 336 Johann Strauß (Sohn) : New Melodies Quadrille. op. 254
Johann Strauß (Sohn) : Emperor Waltz, op. 437
Johann Strauß (Sohn) : Tempestuous in Love and Dance, Fast Polka, op. 393

 

Reprise (avec applaudissements synchronisés ?) : Johann Strauss pÚre : La Marche de Radetzky, puis Johann Strauss fils : Le Beau Danube Bleu

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Approfondir

 

 

VOIR le concert du Nouvel An / Karajan, Battle, Vienne 1987 :

 

 

LIRE aussi notre annonce du Concert du Nouvel An Ă  Vienne 1er janvier 2021 : Riccardo Muti pour la 6Ăš fois !

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

CRITIQUES et présentations des CONCERTS DU NOUVEL AN passés :


musikverein saal concert du nouvel an 2016njk14_TRY_0497COMPTE-RENDU, critique, concert du NOUVEL AN 2020. VIENNE, Musikverein, le 1er janvier 2020. STRAUSS
 Wiener Phil. Andris Nelsons
, direction. Le concert du NOUVEL AN Ă  VIENNE, ce 1er janvier 2020 marque les dĂ©buts dans cet exercice du chef letton Andris Nelsons (41 ans), musicien dĂ©jĂ  familier des instrumentistes viennois, avec lesquels il a enregistrĂ© l’intĂ©grale des Symphonies de Beethoven pour DG Deutsche Grammophon. C’est aussi un concert de gala qui ouvre les festivitĂ©s des 150 ans de la crĂ©ation du Musikverein, salle mythique, dite la boĂźte Ă  chaussure magique, dans laquelle tous les concerts du Nouvel An se sont dĂ©roulĂ©s.

 

 

 

 

LIRE nos précédents critiques et comptes rendus du CONCERT DU NOUVEL AN à VIENNE :

1er janvier 2018 : Riccardo MUTI dirige le concert du NOUVEL AN Ă  VIENNECompte rendu, critique, concert. Vienne, Musikverein, le 1er janvier 2018. CONCERT DU NOUVEL AN 2018. Wiener Philharmoniker / Riccardo Muti, direction. Pour le concert du Nouvel An Ă  Vienne ce 1er janvier 2018, revoici les instrumentistes du Philharmonique de Vienne sous la direction du chef familier pour eux, Riccardo Muti. Nous les avions quittĂ©s ici mĂȘme le 1er janvier 2017 sous la direction de Gustavo Dudamel : jeune et trĂšs prĂ©cis maestro : le plus jeune alors depuis des dĂ©cennies Ă  diriger les prestigieux instrumentistes autrichiens. Les ors et les fleurs en surabondance, selon le goĂ»t spĂ©cifique des Viennois pour l’ultra kitsch (Sissi n’est pas loin, sans omettre les fastes sirupeux de Schönbrun), soulignent l’importance musical, surtout mĂ©diatique de l’évĂ©nement.

 

 

gustavo-dudamel-dirigiert vignette maestro classiquenews -erstmals-wiener-neujahrskonzertCompte-rendu critique, concert. VIENNE, Musikverein, dimanche 1er janvier 2017. Wiener Philharmoniker.  Gustavo Dudamel, direction. Depuis 1958, le concert du Nouvel An au Musikverein de Vienne est retransmis en direct par les tĂ©lĂ©visions du monde entier soit 50 millions de spectateurs ; voilĂ  assurĂ©ment Ă  un moment important de cĂ©lĂ©bration collective, le moment musical et symphonique le plus mĂ©diatisĂ© au monde. En plus des talents dĂ©jĂ  avĂ©rĂ©s des instrumentistes du Philharmonique de Vienne, c’est Ă©videmment le nouvel invitĂ©, pilote de la sĂ©quence, Gustavo Dudamel, pas encore quadra, qui est sous le feu des projecteurs (et des critiques).

 

 

et aussi :

LIRE AUSSI nos prĂ©cĂ©dents comptes rendus du Concert du NOUVEL AN Ă  VIENNE 2016, 2015, 2014, 2012, 2010
 :

Mariss Jansons / Concert du nouvel AN Ă  VIENNE 2016
http://www.classiquenews.com/cd-evenement-concert-du-nouvel-an-2016-a-vienne-neujahrskonzert-new-years-concert-2016-vienna-philharmonic-wiener-philharmoniker-orchestre-philharmonique-de-vienne-mariss-jansons-directio/
Zubin Mehta / Concert du Nouvel An Ă  VIENNE 2015
L’hommage au gĂ©nie de Josef Strauss
http://www.classiquenews.com/cd-concert-du-nouvel-an-a-vienne-2015-philharmonique-de-vienne-zubin-mehta-1-cd-sony-classical/

 

Daniel Barenboim / Concert du Nouvel An Ă  VIENNE 2014
http://www.classiquenews.com/compte-rendu-vienne-konzerthaus-le-1er-janvier-2014-concert-du-nouvel-an-oeuvres-de-johann-strauss-i-et-ii-edouard-josef-et-richard-strauss-avec-les-danseurs-de-lopera-de-vienne-wiener-phil/
Franz Welser-Möst / Concert du Nouvel An à VIENNE 2013
http://www.classiquenews.com/neujahrskonzert-new-years-concert-concert-du-nouvel-an-vienne-2013franz-welser-mst-1-cd-sony-classical/
Mariss Jansons / Concert du Nouvel An Ă  VIENNE 2012
http://www.classiquenews.com/vienne-musikverein-le-1er-janvier-2012-concert-du-nouvel-an-wiener-philharmoniker-mariss-jansons-direction/
Georges PrĂȘtre / Concert du nouvel AN Ă  VIENNE 2010

 

 

ENTRETIEN avec Iakovos Pappas. 6 Sonates clavecin / violon de Charles-François CLÉMENT…

yakovos pappasENTRETIEN avec Iakovos Pappas. L’écriture de Charles-François CLÉMENT nous est rĂ©vĂ©lĂ©e par l’instinct et le goĂ»t d’un interprĂšte enquĂȘteur de premier plan, Iakovos Pappas dont l’esprit de dĂ©frichement est demeurĂ© intact. ClĂ©ment, gĂ©nie oubliĂ© du XVIIIĂš français, Ă©blouit par sa virtuositĂ© facĂ©tieuse, son mordant expressif, son goĂ»t du jeu formel et de l’invention : les 6 Sonates que le claveciniste inspirĂ© ressuscite aujourd’hui (nouveau cd Ă©ditĂ© par Maguelone – CLIC de CLASSIQUENEWS NoĂ«l 2020), avec le concours du violoniste, aussi imaginatif qu’espiĂšgle, Augustin Lusson, saisissent par leur vitalitĂ© inclassable : une exception Ă  classer dĂ©sormais aux cĂŽtĂ©s des opus de Leclair, Rameau, Mondonville… Entretien exclusif pour classiquenews.com

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Comment définir le style de Clément comparé à Leclair, Rameau, Mondonville ?

IAKOVOS PAPPAS : Je dirais en prĂ©ambule que dĂ©finir est de nature restrictive, et cela doit ĂȘtre maniĂ© avec circonspection. Lorsqu’on dĂ©finit des Ă©tats simples ceci ne pose pas de difficultĂ©, mais dĂšs que nous trouvons en face des Ă©tats si complexes qu’un style artistique, l’art de la dĂ©finition s’obscurcit souvent, et surtout inutilement. Il est plus aisĂ© d’apercevoir, ou sentir si on veut, un style que le dĂ©finir d’une façon pleinement satisfaisante adĂ©quate.

On surmonta cette difficultĂ©, laquelle causa beaucoup de cĂ©phalĂ©es, en dĂ©finissant par la nĂ©gation, que les mĂ©taphysiciens appellent apophatisme. Bien-sĂ»r ce n’est pas pareille chose vouloir dĂ©finir le Divin que circonscrire l’Ɠuvre d’un simple mortel.

Cette mise en garde Ă©mise, il faut souligner un autre point essentiel, quant Ă  la stylistique française, je veux parler de la tradition. En restant dans le domaine musical français des XVII et XVIII siĂšcles , une chose remarquable frappe un auditeur tant soi peu attentif : sa continuitĂ© stylistique. Des personnes n’ayant ni l’ouĂŻe assez fine et attentive, ni un esprit dĂ©gagĂ© de prĂ©jugĂ©s, trouvent que cette musique se ressemble et se rĂ©pĂšte.

Alors il est important de dĂ©gager ce qui appartient Ă  la tradition, c’est-Ă -dire le vocabulaire commun de ce qui est proprement personnel.

Comme Leclair et Rameau, ClĂ©ment est un harmoniste accompli ; j’ai dĂ©jĂ  Ă©numĂ©rĂ© un certain nombre de remarquables passages tĂ©moins de sa maĂźtrise en la matiĂšre. D’un autre cĂŽtĂ© il est capable d’écrire des passages, tel que le second mouvement de la premiĂšre sonate, d’une tendresse simple comme Mondonville qui y excelle. Il manie Ă©galement la forme avec une facilitĂ© dĂ©sinvolte, toute personnelle.

La meilleure voie pour comprendre une telle musique est de l’écouter avec une attitude active, sans jamais oublier qu’elle n’est pas conçue comme un loisir ou pour servir de fond sonore.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : La part du clavecin est spécifique, comptant 2 voix. Comment se réalisent ses dialogues avec le violon ?

IAKOVOS PAPPAS : Certes ClĂ©ment intitule son Ɠuvre Sonates en trios en comptant une voix pour le violon et deux pour le clavecin! Cependant la rĂ©alitĂ© est bien plus complexe et deux exemples suffiront Ă  le prouver facilement. En comparant le final de la IIe sonate et le second air de la IVe sonate on s’aperçoit que le premier final est Ă©crit strictement en trois parties, alors que le second en quatre. C’est selon le besoin de chaque piĂšce, le cadre prĂ©Ă©tabli peut se rĂ©ajuster. Une Ă©criture obĂ©issant scrupuleusement au postulat du titre conduirait inĂ©vitablement Ă  une Ă©criture scolaire et fatalement Ă  faire bailler! Ceci est un point commun avec Rameau et Mondonville.

D’autre part j’ai dĂ©jĂ  indiquĂ© (IIe remarque de mon Essaie) l’absence totale de la basse-continue dans cette Ɠuvre de ClĂ©ment. Par consĂ©quent le clavecin se voit obligĂ© de supplĂ©er le manque d’improvisation qu’une basse chiffrĂ©e lui permettrait avec une sĂ©rie d’accompagnements Ă©crits en toutes notes. Cette profusion d’accompagnements ingĂ©nieusement variĂ©s que ces Sonates offrent, dĂ©passe d’une part les Ɠuvres antĂ©rieures des Mondonville, Corrette et Rameau ; l’imbrication fusionnelle de deux partenaires provoque l’effacement des limites entre les passages d’accompagnement, et, passages solistes. MĂȘme le Concerto (1e mouvement, Ve Sonate) ne respecte pas une dĂ©limitation nette entre les parties, pourtant signe distinctif d’un concerto.

Il ne faut pas perdre de vue que ce rapport de stricte Ă©galitĂ© entre les deux instruments n’a jamais Ă©tĂ© attestĂ© auparavant, et que peu de compositeurs postĂ©rieurs peuvent s’en prĂ©valoir d’y ĂȘtre arrivĂ©s.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous avez choisi comme partenaire le violoniste Augustin Lusson. Sur quels aspects musicaux et techniques avez-vous particuliÚrement travaillé ?

IAKOVOS PAPPAS : Pendant la pĂ©riode qui nous intĂ©resse, la distinction entre musique proprement dite et technique est quasi nulle. Des Ɠuvres didactiques telles que l’Art de toucher le Clavecin de F. Couperin, ou les Exercices de D. Scarlatti sont Ă©minemment des compositions exigeant un travail d’interprĂ©tation, la partie mĂ©canique Ă©tant un de ces aspects. Distinguer musique et technique mĂ©canique est une conception bien plus tardive. On peut ĂȘtre musicien exĂ©crable et pouvoir jouer sans difficultĂ© les Ɠuvres didactiques d’un Carl Czerny.

Pour ce qui est dĂ©chiffrage d’une partition inconnue, on se trouve dans une position mentale semblable Ă  celle de Jean-François Champollion devant la Pierre de Rosette. Il ne reste que le travail par analogie, puisqu’aucune tradition interprĂ©tative ne peut nous ĂȘtre secourable directement. Pouvoir travailler analogiquement suppose obligatoirement une vaste connaissance du rĂ©pertoire voisin.

Prenons le cas d’indications du mouvement : le finale de la IVe sonate comporte comme indication Presto ; jusqu’à quelle vitesse faut-il le jouer ? La prĂ©sence d’un grand nombre d’ornements (tremblements et pincĂ©s) exclue un jeu trop pressĂ©, comme on pourrait se permettre dans une piĂšce qui en serait dĂ©pourvue. Les ornements sont par ailleurs le sceau de cette musique française, quand bien mĂȘme elle se trouverait maquillĂ©e avec quelque fard italianisant. Le Concerto mouvement initial de la Ve sonate Ă  l’opposĂ© manque d’indications ; comment procĂšde-t-on en pareil cas ? Ainsi un travail expĂ©rimental commence afin de trouver l’équilibre entre le dĂ©bit harmonique, la propretĂ© des ornements et le brillant qu’exige pareille forme musicale. Jouer son instrument est insuffisant quant Ă  ce travail minutieux demandant beaucoup de patience, un esprit ouvert aimant l’aventure ; il faut des personnalitĂ©s que l’inconnu n’effraie pas, ce qui n’est pas donnĂ© Ă  tous. Voici comment fut dictĂ© le choix portĂ© Ă  Augustin Lusson.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : En quoi dévoiler la maniÚre de Clément permet-il de mieux comprendre la forme Sonate au XVIIIe ?

IAKOVOS PAPPAS : Mon dessein initial, Ă©tait simplement de partager avec le public cette musique qui vient du passĂ© et tend vers l’avenir.

AussitĂŽt, il apparut indispensable, au cours de l’élaboration du prĂ©sent enregistrement, de l’accompagner de quelques Ă©claircissements Ă  l’usage aussi bien des auditeurs curieux que des musiciens se voulant avertis.

Cependant plus je me plongeais dans diffĂ©rents textes en rapport avec mon objet, plus je constatais l’invraisemblable amas d’erreurs, de lieux communs et d’affirmations doctement

Ă©talĂ©s avec un aplomb stupĂ©fiant. Et je me suis trouvĂ© dans l’obligation, par honnĂȘtetĂ© envers les auditeurs et moi-mĂȘme, d’élargir le plan de la rĂ©daction initiale.

En premier lieu se pose le problĂšme des vocables : le sort de certains mots fort usitĂ©s est toujours le mĂȘme, l’altĂ©ration ; soit de sa forme soit de son sens, soit des deux Ă  la fois. Quand le signe demeure inchangĂ© et la chose signifiĂ©e s’altĂšre, nous nous trouvons nĂ©cessairement devant des barriĂšres infranchissables. Sonate ne signifie pas la mĂȘme chose sous la plume d’un Domenico Gabrielli et sous la plume d’un Jiry Benda ; un menuet de Lully n’a de commun que le nom d’avec celui de Beethoven.

En second lieu le problĂšme des modĂšles se pose pour pouvoir opĂ©rer des comparaisons : affirmer quoi que ce soit du point de vue stylistique, sans avoir une quantitĂ© suffisante de sources Ă  comparer, nous condamne Ă  conjecturer au mieux ou Ă  pĂ©rorer au pire. Encore une fois plus la dĂ©finition est restrictive plus on risque de se trouver avec des exceptions embarrassantes. Prendre le cas particulier pour le cas gĂ©nĂ©ral afin d’ Ă©tablir une rĂšgle se soldera invariablement par un Ă©chec et une vision estropiĂ©e ; le rĂ©trĂ©cissement de la connaissance devient inĂ©vitable.

En troisiĂšme et dernier lieu, la notion linĂ©aire de l’histoire, amenant par Ă©volution vers un Ă©tat de perfection, est un colifichet enfantin. La vĂ©ritable connaissance s’obtient par des longs et pĂ©nibles travaux, et pour y parvenir on ne peut aspirer au repos.

Propos recueillis en décembre 2020.

 

 

 

 

clement-sonates-en-trio-pappas-lusson maguelone critique cd classiquenewsCD, Ă©vĂ©nement critique. CLÉMENT : Sonates enCLIC_macaron_20dec13 trio, Iakovos Pappas / Augustin Lusson (Maguelone, 2019). Connaissez-vous les Sonates pour clavecin et violon de Charles François ClĂ©ment (c 1720 – Paris, 1789) ? En polĂ©miste virtuose, d’une acuitĂ© parfois mordante, par son verbe et son geste, le Iakovos Pappas souligne la clartĂ© audacieuse de CF ClĂ©ment, puissant crĂ©ateur aux cĂŽtĂ©s des Leclair, Rameau, Mondonville
 A la maniĂšre des polĂ©mistes du XVIIIĂš, Iakovos Pappas prend la plume, trempĂ©e dans un bain de verve critique voire acerbe contre les tenants du goĂ»t et de la culture « classique ». On y goĂ»te son humour et son sens parodique, son esprit libre qui « ose » non sans raison et nombreux arguments, attaquer la lĂ©gitimitĂ© de tout ceux qui jugent ; affichant, claironnant des contre vĂ©ritĂ©s souvent aussi Ă©normes qu’elles sont Ă©mises sans vrai discernement. Ce sens analytique s’applique ensuite dans une sĂ©rie de « remarques » qui commente et explique la maniĂšre inventive voire dĂ©cisive de Charles François ClĂ©ment dont la carriĂšre s’arrĂȘte Ă  la RĂ©volution.

L’oratorio de NoĂ«l de JS Bach

bach jean sebastian sebastien portrait vignette par classiquenews bach_js-jean-sebastianNOËL 2020. CĂ©lĂ©brons le temps de NOËL
 avec Jean-SĂ©bastien Bach et ses 5 partitions dĂ©diĂ©es Ă  la naissance de JĂ©sus et qui compose dĂ©sormais un ensemble d’une saisissante unitĂ©. Cycle miraculeux d’invention et de dramatisme, l’oratorio de NoĂ«l (Weihnachts Oratorium) est bien un opĂ©ra sacrĂ©. JS Bach montre une imagination vive, proche du sens spirituel de ce temps de l’annĂ©e bĂ©ni entre tous.

L’opĂ©ra sacrĂ© de Jean-SĂ©bastien Bach

NoĂ«l 2020 : Jordi Savall sublime JS BachNe prenons que la construction et la progression dramatique de la Partie IV. Le choeur d’ouverture (avec cuivres rutilants et subtilement pastoraux) concilie idĂ©alement la tendresse et la victoire, celle du Christ dont on cĂ©lĂšbre la naissance. JS Bach affectionne l’effusion admirative : il se place du cĂŽtĂ© des bergers enclins Ă  adorer comme un petit frĂšre, l’Enfant nouveau nĂ©. Puis, expression de l’ñme fervente du croyant, la basse accompagnĂ©e par le choeur recueille tous les sentiments que produit l’évĂ©nement natal : questionnement et sens de ce miracle dans le coeur de chacun, Ă©mu voire troublĂ© par la Naissance inespĂ©rĂ©e. L’espoir et la tendresse culminent dans l’air de la soprano, en dialogue avec le hautbois, – optimisme et lĂ  aussi tendresse Ă©perdue ; tandis que le tĂ©nor et son non moins cĂ©lĂšbre air (d’extase mystique « Ich will nur dir zu Ehren leben
 / Je veux vivre pour ta seule gloire ») fixe avec une tension dramatique manifeste (accompagnement du violon et de l’alto en duo), l’ardeur presque inquiĂšte du chrĂ©tien qui veut adorer JĂ©sus. L’enchaĂźnement de ces 4 sĂ©quences relĂšve du miracle, fruit du gĂ©nie musical et dramatique de JS BACH.

Version recommandĂ©e : nouveautĂ© Ă©ditĂ©e par Alia Vox sous la direction de Jordi Savall, live rĂ©alisĂ© en dĂ©cembre 2019 (Barcelone). LIRE notre critique complĂšte du Weihnachts Oratorium de JS Bach par Jordi Savall (2 cd Alia Vox) – CLIC de CLASSIQUENEWS de NoĂ«l 2020

LIRE aussi notre présentation et annonce du coffret Weihnachts Oratorium de JS Bach par Jordi Savall

CD événement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS
 La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020)

BEETHOVEN si tu nous entends critique cd review cd critique cd klarthe records Beethoven Robin melchior KLA105couv_lowCD Ă©vĂ©nement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS
 La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020). La Symphonie de Poche dirigĂ©e par Nicolas Simon aborde Ă  son tour Beethoven particuliĂšrement Ă  l’honneur en 2020 pour les 250 ans de sa naissance. Le rafraĂźchissant programme Ă©ditĂ© chez Klarthe emporte l’adhĂ©sion par son originalitĂ© et le soin apportĂ© Ă  sa rĂ©alisation (raffinement de l’écriture en particulier de l’orchestration, assemblage des thĂšmes et structuration du parcours thĂ©matique, interprĂ©tation dĂ©taillĂ©e
) : « Beethoven, Si tu nous entends  » est une surprise inattendue parmi les cd de cette annĂ©e Beethoven. Le titre est formidable pied de nez Ă  la surditĂ© du Romantique dont la volontĂ© Ă  surmonter son handicap reste le pilier d’un gĂ©nie jamais dĂ©truit. Conçu par le compositeur Robin Melchior, le parcours-hommage d’1h15, enregistrĂ© Ă  Malakoff en aoĂ»t 2020, sĂ©duit ; c’est une exploration de l’Ɠuvre symphonique du grand Ludwig dont le riche terreau thĂ©matique des 9 symphonies est rĂ©assemblĂ©, disposĂ©, mis en dialogue (5 sĂ©quences principales avec PrĂ©lude et 3 interludes) en un enchaĂźnement thĂ©matisĂ© qui fait sens et « raconte » l’odyssĂ©e symphonique beethovĂ©nienne.

Le nouvel assemblage installe une nouvelle texture dont les thĂ©matiques (en Ă©cho, en rĂ©sonance) permettent de rĂ©Ă©couter ce qui fait la singularitĂ© de l’écriture beethovĂ©nienne (y dialoguent l’ouverture de la 5Ăš, l’Ode Ă  la Joie, mais aussi la cĂ©lĂšbre sonate pour piano « Au clair de lune » ). RevifiĂ©e, la pensĂ©e musicale de Beethoven s’en trouve comme explicitĂ©e : sa fulgurance sonore, sa puissance rythmique, son intelligence mĂ©lodique. L’unitĂ© organique du tout est assurĂ©e par le choix thĂ©matique des interludes (oĂč revient le flux motivique de la Pastorale, avec inserts dĂ©rivĂ©s de la 9Ăš, de la 5Ăš et son motif « du destin »). Ainsi, le Scherzo de la Pastorale devient « trio de la RĂ©volte » ; c’est mĂȘme le motif central du cyle rĂ©investi : clĂ© de voĂ»te quand il est associĂ©, dans le dernier mouvement « rĂ©conciliation », au fameux « Es Muss Sein ! » du Quatuor n°16.
Les paysages sonores sont Ă  la fois raffinĂ©s, expressifs, habilement agencĂ©s. Chaque sĂ©quence constituant comme un vaste parcours sonore, devient un Ă©pisode de la vie de Beethoven, Ă  l’image de la 6Ăš « Pastorale » dont chaque mouvement exprime le sentiment de Ludwig face au miracle de la Nature (comme Haydn avant lui, dans son oratorio « la CrĂ©ation »), ou 5 portraits liĂ©s Ă  5 grandes facettes de sa formidable Ă©popĂ©e : l’apprentissage, l’inaccessible, la rĂ©volte, la mort et la rĂ©conciliation du hĂ©ros. Le geste rĂ©alisĂ© fusionne les deux aspects de l’oeuvre symphonique de Beethoven : sa charge CLIC D'OR macaron 200autobiographique et son ambition rĂ©volutionnaire. Le concours des instruments inĂ©dits ici : la harpe, un accordĂ©on, un marimba, instillant de nouveaux Ă©quilibres sonores, rĂ©invente de facto, dans l’exercice libre de la transcription, l’espace symphonique comme la palette sonore de Ludwig. Au final, un partition originale qui permet de redĂ©couvrir l’infini poĂ©tique de Beethoven.

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CD Ă©vĂ©nement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS
 La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020) – CLIC de CLASSIQUENEWS dĂ©cembre 2020 – intĂ©grĂ© dans notre sĂ©lection du DOSSIER BEETHOVEN 2020 / PLUS D’INFOS sur le site de l’Ă©diteur KLARTHE records

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CONCERT :
PARIS, Bal Blomet : Beethoven si tu nous entends
2 février 2021, 20h : réservez ici votre place

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CASSE-NOISETTE par l’Orchestre National de Lille

casse-noisette-tchaikovski-orchestre-national-de-lille-concert-critique-annonce-classiquenewsORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, Casse-noisette : 22 dĂ©c 20h (streaming / AUDITO 2.0). Pour les fĂȘtes de NoĂ«l, l’ON LILLE Orchestre National de Lille joue le ballet de Tchaikovski : Casse-Noisette, chef d’oeuvre lĂ©gendaire offrant plusieurs airs irrĂ©sistibles. Le concert retransmis depuis l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille, est prĂ©sentĂ© dans une version inĂ©dite avec la complicitĂ© de l’artiste sur sable ukrainienne Kseniya Simonova et dirigĂ© pour la premiĂšre fois Ă  l’ONL par le chef hongrois GĂĄbor KĂĄli.

A la source, le livret du ballet reprend l’adaptation du conte fantastique d’E.T.A Hoffmann, rĂ©alisĂ©e par Dumas pĂšre. Le soir de NoĂ«l. Les parents Stehlbaum dĂ©corent le sapin; la petite Clara assiste enchantĂ©e au spectacle. Soudain, son parrain Drosselmayer apporte les cadeaux, notamment un casse-noisette en bois qui a la forme d’un soldat. HĂ©las, le frĂšre de Clara l’abĂźme. A minuit, alors que tout le monde est couchĂ©, Clara se lĂšve pour veiller le casse-noisette.
audito-2.0-Orchestre-National-de-lille-concerts-annonce-critique-classiquenewsMais des souris apparaissent. Une terrible bataille s’ensuit; en bon militaire, le casse-noisette prend la tĂȘte d’une armĂ©e de soldats de plombs. C’est la victoire et le casse-noisette se transforme en prince charmant. Clara est alors emmenĂ©e au pays fĂ©Ă©rique de Confiturembourg, le pays des sucreries
 En son honneur, la FĂ©e DragĂ©e prĂ©side Ă  de fastueuses cĂ©rĂ©monies: chocolat, cafĂ©, thĂ©, flocons de neige, fleurs dansent dans un grand tourbillon fĂ©Ă©rique. A la fin, Clara se rĂ©veille prĂšs du sapin de NoĂ«l. Elle a vĂ©cu son rĂȘve, comme les spectateurs qui ont suivi la jeune fille dans ses fantasmes oniriques les plus merveilleux.

 

 

VOIR CASSE-NOISETTE

————————————————————————————————————————————————–

Le spectacle retransmis sur la chaüne YOUTUBE de l’ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE fait partie de la nouvelle offre de l’ON LILLE, 100% digital : AUDITO 2.0

VOIR CASSE NOISETTE par l’ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :
https://bit.ly/2INlAIg

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-concerts-critique-AUDITO-2.0-nouvelles-concerts-alexandre-bloch-classiquenews-confinement-concerts

La chaĂźne YouTube de l’Orchestre ? plus d’1 million de vues depuis sa crĂ©ation : https://bit.ly/3ortO8b

 

 

 

ksenyia-simonova-dessin-sable-casse-noisette-classiquenews-critique-concert-orchestre-national-de-lille-KSYNIA-SIMONOVA-critique-concertLa plasticienne virtuose Ksenyia Simonova en pleine action (DR)

 

 

 

 

 

CE QUE NOUS EN PENSONS … 

 

CASSE NOISETTE rĂ©visitĂ© par le National de Lille en digital
 Fabuleuse immersion dans l’univers enchantĂ© de Clara et son casse-noisette envoĂ»tĂ©, miraculeux (et aussi victorieux contre les armĂ©es du roi des rats)
 grĂące aux tableaux magiques rĂ©alisĂ©s devant la camĂ©ra et en temps rĂ©el par la dessinatrice sur sable Kseniya Simonova. Sous les yeux des spectateurs, bercĂ©e, inspirĂ©e par le chant orchestral, la crĂ©atrice enchaĂźne avec un talent graphique exceptionnel, toutes les sĂ©quences du conte aussi tendre qu’inquiĂ©tant, dans un geste virtuose qui relĂšve du vitrail et du sfumato.

simonova-orchestre-national-de-lille-critique-casse-noisette-noel-2020-dec-2020-classiquenews-clara-et-casse-noisetteLes instrumentistes de l’Orchestre National de Lille sous la baguette intuitive et intĂ©rieure de Gabor Kali regorgent de vitalitĂ© complice, accents et nuances, exaltant toutes les couleurs de chaque pupitre : soulignant pour leur part, la sĂ©duction des dessins mouvants. En particulier les cordes, souples et raffinĂ©es ; comme les bois (somptueuses clarinettes, axes souterrains de la pensĂ©e fĂ©erique de Piotr Illiytch). L’imagination sensuelle et caressante, viscĂ©ralement dramatique de Tchaikovski gagne en aspĂ©ritĂ©s passionnĂ©es, Ă©perdues. Visuellement, les crĂ©ations Ă©phĂ©mĂšres de la plasticienne soulignent la capacitĂ© des instrumentistes Ă  Ă©voquer, suggĂ©rer, enivrer
 Le caractĂšre onirique et fantastique de Casse-Noisette s’en trouve renforcĂ© ; d’autant que le dispositif sied particuliĂšrement bien Ă  une exploitation visuelle, donc digitale. On ne se lasse pas de ce spectacle emblĂ©matique dĂ©sormais de l’offre numĂ©rique du National de Lille : l’AUDITO 2.0, inaugurĂ© en novembre 2020, confinement oblige. 1h11 de pur enchantement. Incontournable.

 

 

 

CASSE NOISETTE par l’Orchestre National de Lille

Un spectacle Ă  retrouver :

- Dans l’émission spĂ©ciale de soutien aux scĂšnes vivantes « Le Spectacle continue » de France 3 Hauts-de-France lundi 21 dĂ©cembre Ă  22h50 ;
- Sur la plafeforme culturelle de France Télévisions (Culturebox) dÚs le 22 décembre 2020 ;
- Le 25 décembre 2020 à 21h sur les ondes de France Bleu Nord.

 

LIVE STREAMING: l’Orchestre des Champs ElysĂ©es joue RAVEL

orchestre-champs-elysees-louis-langreee-concert-live-streaming-classiquenews-concert-chez-soiE CONCERT de l’Orchestre des Champs ElysĂ©es, ce soir, jeudi 17 dĂ©c 2020, 19h30. L’Orchestre des Champs ElysĂ©es propose un concert en streaming, Ă  19h30, en remplacement de sa tournĂ©e Ravel qui devait avoir lieu en dĂ©cembre et qui a Ă©tĂ© annulĂ© en raison du confinement (cf annonces prĂ©sidentielles du 10 dĂ©c dernier). L’orchestre prĂ©sente ainsi son travail Ă  tous et enregistre dimanche 20 dĂ©c le programme pour une diffusion tv. Ce concert en direct diffusĂ© sur Youtube fait partie de l’offre digitale de l’Orchestre, intitulĂ©e « odyssĂ©es numĂ©riques ». C’est l’occasion d’écouter deux chefs d’oeuvres de Maurice Ravel et Claude Debussy sur instruments d’époque : festival de timbres rares, motricitĂ© rythmique (Ravel), sensualitĂ© enivrante (Debussy)


 

 

Jeudi 17 décembre à 19h30
Orchestre des Champs Elysées
Louis Langrée, direction

 

PROGRAMME :

PrĂ©lude Ă  l’aprĂšs-midi d’un faune, C.DEBUSSY
Boléro, M.RAVEL

VOIR LE CONCERT RAVEL / DEBUSSY :
sur le site du TAP Poitiers, lieu de rĂ©sidence de l’Orchestre des Champs ElysĂ©es :
https://www.tap-poitiers.com/spectacle/debussy-ravel-en-streaming/

 

 

 

bakst-ballets-russes-nijinsky-prelude-faune-1912-classiquenewsL’AprĂšs-midi d’un faune, poĂšme de MallarmĂ©, inspire la partition que Debussy compose en 1894, piĂšce musicale sensuelle et bucolique qui inspire Ă  son tour Nijinski, auteur et interprĂšte d’un ballet, scandaleusement Ă©rotique, demeurĂ© lĂ©gendaire. Ravel enthousiasme la qualifia de « miracle unique dans toute la musique ». De son cĂŽtĂ©, BolĂ©ro de Ravel est d’abord pensĂ© comme un ballet, mais sa puissance rythmique et sa force elle aussi expressive, « orgiaque », en font actuellement le morceau orchestral le plus jouĂ© depuis des dĂ©cennies. La formule rythmique Ă©noncĂ©e d’un bout Ă  l’autre par la caisse claire organise le crescendo de l’histoire musical, le plus outrageusement lascif et rĂ©volutionnaire de tous les temps. Ravel enchaĂźne deux thĂšmes mĂ©lodiques permettant Ă  tous les pupitres de briller et dialoguer en une transe paroxystique dont le compositeur, orfĂšvre de l’orchestration, dĂ©tient la clĂ©. Fascinant et poĂ©tique.

 

 

VOIR LE CONCERT EN DIRECT :

Concert diffusĂ© en live sur la page internet du TAP-ThĂ©Ăątre Auditorium de Poitiers, sur Facebook et sur Youtube via un lien. Plus d’informations sur la page Facebook de l’Ă©vĂ©nement :

https://fb.me/e/39NcuznxU

 

 

 

 

 

Louis Langrée, maestro © S. Giles

 

Néron, tyran de Rome ou poÚte mélomane

neron-empereur-france-3-classiquenewsFRANCE 3, lun 4 janv 2021, 21h05. NĂ©ron, tyran de Rome. Mais empereur artiste voire musicien. C’est lui qui embrasa tout Rome (juillet 64) au motif qu’il s’agissait d’un tableau onirique inspirant le poĂšte qu’il Ă©tait Ă  ses heures intimes
 La lĂ©gende prĂ©cise qu’il chanta s’accompagnant de sa lyre depuis le Quirinal, comme excitĂ© par le spectacle des flammes dĂ©vorant la citĂ© impĂ©riale. De fait, l’incendie dura 6 jours. Le magazine Secrets d’histoire, aprĂšs un rĂ©cent numĂ©ro dĂ©diĂ© Ă  Beethoven (dĂ©cembre dernier pour les 250 ans de la naissance du grand Ludwig), aborde ici une autre figure historique hautement artistique et musicienne, l’empereur NĂ©ron (37 – 68), dĂ©cadent autant que poĂšte. Tel paraĂźt le dernier souverain de la dynastie julio-claudienne qui rĂšgna pendant 14 ans, Ă  partir de 54 Ă  la succession de Claude (qu’Agrippine Ă©pousa). Les sculpteurs ont portraiturĂ© NĂ©ron sans masquer ses traits Ă©patĂ©s, lourds, Ă©pais. Or l’homme Ă©tait sensible, inversement dĂ©licat (jusque dans sa barbarie ordinaire et l’organisation de ses plaisirs et des fĂȘtes, les Neronia), Ă©pris d’art et de culture
 Les archĂ©ologues dĂ©couvrent encore les manifestations de son raffinement (dĂ©cor et plans de sa demeure sur le mont Palatin Ă  Rome : la fameuse Domus Aurea Ă©difiĂ©e aprĂšs l’incendie).

neron-empereur-monteverdi-opera-classiquenews-critique-opera-critique-portrait-sculpturePourtant, Ă©rudit, esthĂšte, NĂ©ron, disciple de SĂ©nĂšque, qui s’était appelĂ© imperator, meurt suicidĂ©. L’autre face de l’Empereur artiste, a marquĂ© les esprits par sa noirceur (pourtant en rien contrastant avec ses prĂ©dĂ©cesseurs) : le pyromane illuminĂ© fait assassiner sa mĂšre Agrippine, pourtant honorĂ©e sous le titre d’Augusta (59), congĂ©die son Ă©pouse Octavie et Ă©pouse la scandaleuse PoppĂ©e (dont il prĂ©cipitera la mort en 65, en lui portant un coup de pied alors qu’elle Ă©tait enceinte)
 Alors qu’il Ă©tait accusĂ© d’avoir lui-mĂȘme provoquer l’incendie de Rome, au prĂ©texte qu’il voulait reconstruire Rome dans un style spectaculaire pour Ă©difier son projet de ville exemplaire (Neropolis), NĂ©ron accusa plutĂŽt les juifs chrĂ©tiens qu’il martyrisa en organisant leur massacre, les condamnant dans les arĂšnes, Ă  se faire dĂ©vorer par les lions affamĂ©s, crucifier et brĂ»ler sur la croix, symbole de leur croyance : voir les tableaux historicistes du peintre GĂ©rĂŽme. NĂ©ron fut-il fou ou le feignait-il ? Le mystĂšre demeure.
NĂ©ron a contrario des historiens qui en font un despote psychopathe colĂ©rique, put aussi ĂȘtre un politique fin, spĂ©cialiste en intrigues et manipulations, gĂ©nie politique qui sut dĂ©jouer de nombreux complots contre sa personne. Pourtant aprĂšs sa tournĂ©e artistique comme poĂšte en GrĂšce en 66, NĂ©ron de retour Ă  Rome constate une vague d’opposants dont Galba (ex fidĂšle gouverneur d’Hispanie / Espagne), Vindex (gouverneur de la Gaule), 
 surtout le SĂ©nat qui dĂ©met l’empereur et maudit sa mĂ©moire (damnation memoriae). NĂ©ron acculĂ© au suicide, se donne la mort le 9 juin 68 dans la demeure de Phaon, son fidĂšle affranchi. Ses cendres sont dĂ©posĂ©es dans un mausolĂ©e sur le Pincio (aujourd’hui dans la Villa BorghĂšse).

NĂ©ron Ă  l’opĂ©ra
Monteverdi 2017 claudio monteverdi dossier biographie 2017 510_claudio-monteverdi-peint-par-bernardo-strozzi-vers-1640.jpg.pagespeed.ce.FhMczcVnmyL’individu inspire Ă©videmment les Ă©crivains et les compositeurs dont surtout Monteverdi qui conçoit sur le livret de Busenello, son chef d’oeuvre lyrique, Le Couronnement de PoppĂ©e / L’Incoronazione di Poppea crĂ©Ă© Ă  Venise en 1642. L’ouvrage est un sommet de l’opĂ©ra vĂ©nitien du XVIIĂš, modĂšle de poĂ©sie et de cynisme noir – au diapason de la figure impĂ©riale concernĂ©e. Pour Busenello et Monteverdi, NĂ©ron apparaĂźt en jeune empereur dĂ©cadent, passionnĂ©, ivre d’amour et de dĂ©sir pour sa nouvelle conquĂȘte PoppĂ©e dont il fera une impĂ©ratrice : l’amour plutĂŽt que la vertu du devoir. MĂȘme SĂ©nĂšque se suicide dans l’opĂ©ra monteverdien comme s’il s’agissait d’exprimer le pouvoir de l’amour sur tout : Omnia vincit amor / L’amour vainc tout. En rĂ©alitĂ© SĂ©nĂšque se retira des affaires en 62, annĂ©e dĂ©cisive dans la carriĂšre du NĂ©ron despotique. NANTES : Ă©blouissante PoppĂ©e par le duo Caurier et LeiserLascif, enivrĂ© voire illuminĂ© (ses duos amoureux avec PoppĂ©e), NĂ©ron incarne la possession des politiques par le sentiment amoureux qui noie et dĂ©truit tout discernement. Les deux auteurs lyriques font de NĂ©ron, un ado obsĂ©dĂ©, furieusement Ă©rotisĂ© qui offre l’exemple d’un politique corrompu (effeminato) ayant sacrifiĂ© toute vertu pour la rĂ©alisation de son dĂ©sir. Il s’agit de l’image opposĂ©e au thĂšme du souverain Ă©clairĂ©, politique vertueux des LumiĂšres, tel qu’il paraĂźtra sur scĂšne dans la deuxiĂšme moitiĂ© du XVIIIĂš. LIRE notre dossier Le Couronnement de PoppĂ©e par Monteverdi  -  VOIR notre reportage vidĂ©o ANGERS NANTES OPERA : MONTEVERI / Le Couronnement de PoppĂ©e – Leiser et Caurier (octobre 2017) © studio CLASSIQUENEWS

Présentation du programme « Néron, un tyran de Rome » par France 3 :
« NĂ©ron est synonyme de cruautĂ©, de mĂ©galomanie, de tyrannie depuis presque 2 000 ans. Il passe sa vie entourĂ© de femmes ambitieuses qui le poussent Ă  commettre les assassinats les plus impardonnables, Ă  l’image d’Agrippine la Jeune, sa mĂšre, prĂȘte Ă  tout pour installer son fils Ă  la tĂȘte du pouvoir. En 54 aprĂšs JĂ©sus-Christ, Ă  seulement 16 ans, NĂ©ron est proclamĂ© empereur et se retrouve Ă  la tĂȘte d’un vaste empire. Son image dĂ©jĂ  ternie va se dĂ©grader encore plus en 64 aprĂšs JĂ©sus-Christ, lorsque Rome est ravagĂ©e par l’un des pires incendies de son histoire. À l’époque, on l’accuse d’avoir volontairement mis le feu Ă  la capitale. Pour faire taire les rumeurs, NĂ©ron aurait dĂ©signĂ© pour responsables les chrĂ©tiens et ordonnĂ© leur persĂ©cution.
Personnage complexe, NĂ©ron se rĂ©vĂšle Ă©galement sous une facette bien moins connue : celle d’un CĂ©sar Ă©clairĂ© aimĂ© de son peuple, d’un mĂ©cĂšne des arts fascinĂ© par la culture grecque et surtout un poĂšte et un chanteur passionnĂ©. FĂ©ru d’architecture, il fera Ă©galement Ă©difier l’un des plus beaux palais impĂ©riaux de son Ă©poque : la Domus Aurea  »

Avec la participation de
Jean-Christian Petitfils (historien),
Claude Aziza (historien),
Jean-Yves Boriaud (historien),
Jean-Christophe Courtil (historien),
Virginie Girod (historienne),
Catherine Salles (historienne),
Christian-Georges Schwentzel (historien),
Philippe SĂ©guy (Ă©crivain),
Alessandro d’Alessio (conservateur en chef de la Domus Aurea et du Parc archĂ©ologique du ColisĂ©e),
Christophe Beth (directeur du thĂ©Ăątre antique d’Orange),
Christophe DickĂšs (historien),
Maxence Hermant (conservateur Ă  la BibliothĂšque nationale de France),
Nicolas Kirigkhadis (archéologue),
Stanis Perez (historien de la médecine),
Gabriele Romano (archéologue),
Ange Ruiz (reconstitueur de chars),
Éric Teyssier (historien)


ANAMORFOSI : Le PoĂšme Harmonique en direct sur YouTube

POEME-HARMONIQUE-ANAMORFOSI-allegri-monteverdi-marazzolli-mazzochi-cd-review-critique-cd-classiquenews-vincent-dumestreLIVE STREAMING : 11 dĂ©c, 20h30. ANAMORFOSI par Le PoĂšme Harmonique. Concert en direct Ă  vivre sur Youtube, vend 11 dĂ©c 20h30. Le PoĂšme Harmonique explore l’Italie du Seicento, « oĂč la langue musicale est celle des passions, profanes et sacrĂ©es »  Le programme a Ă©tĂ© l’objet d’un somptueux album discographique (enregistrĂ© en juin 2018) distinguĂ© par le CLIC de CLASSIQUENEWS : Cd critique. ANAMORFOSI : Allegri, Marazzoli, Monteverdi (Le PoĂšme Harmonique, juin 2018 – 1 cd ALPHA) – «  Au carrefour du profane et du sacrĂ©, se dĂ©veloppe une mĂȘme musique, constante et touchante par ses aspĂ©ritĂ©s passionnelles. En hymnes sacrĂ©s ou en vers madrigalesques, l’écriture musicale ne varie pas, mais elle modifie son sens selon les paroles associĂ©es : il n’y a donc pas de « mĂ©tamorphoses » comme nous l’explique le PoĂšme Harmonique qui du reste nous parle aussi d’anamorphoses (le titre du cd : intitulĂ© plus adaptĂ© Ă  ce dont il est question : un mĂȘme Ă©lĂ©ment dont l’aspect / l’apparence varie selon le point de vue) ; tout du moins, il s’agit ici d’un changement de paroles, donc superficiel ; un changement d’enveloppe (linguistique) ; les vertiges de la musique eux sont toujours invariables et constants.
« Vers 1630 en Italie, un voyageur franchit le seuil d’une Ă©glise. Double vertige ! Tandis que l’Ɠil se perd dans la profusion baroque, l’oreille croit rĂȘver. Quels sont ces bruits de bataille, ces plaintes amoureuses, ces disputes thĂ©Ăątrales qui ont remplacĂ© les cantiques ? » Ainsi est rĂ©sumĂ© le prĂ©texte de ce nouveau programme que l’ensemble de Vincent Dumestre a dĂ©jĂ  Ă©prouvĂ© en concert. A quelques pertes de tension prĂšs et de faiblesses (bien anecdotique) dans le parcours musical, nous tenons lĂ  un cycle de perles baroques captivant, oĂč brillent surtout les jeunes voix actuelles, la soprano DĂ©borah Cachet en tĂȘte, voix aux fulgurances naturelles et sincĂšres, irrĂ©sistible. Dramatiques et introspectives, articulĂ©es et flexibles. » (Lire la critique complĂšte du cd Anamorfosi / Le PoĂšme Harmonique, par notre rĂ©dacteur Benjamin Ballifh : http://www.classiquenews.com/cd-critique-anamorfosi-allegri-marazzoli-monteverdi-le-poeme-harmonique-juin-2018-1-cd-alpha/)

CONCERT EN DIRECT
Live streaming – Vendredi 11 dĂ©cembre, 20h30
Anamorfosi – Église Saint Jean-Baptiste, Neuilly-sur-Seine
Rendez-vous sur Facebook et Youtube pour suivre le concert

Lien direct : VOIR sur YOUTUBE
https://www.youtube.com/watch?v=zO539EzbPts&feature=youtu.be

STREAMING, spectacles en ligne : TCE, Paris, jusqu’en janvier 2021

PARIS TCE theatre champs elysees concerts operas critique annonce classiquenewsSTREAMING, spectacles en ligne. Le TCE Ă  l’heure digitale: spectacles enregistrĂ©s au TCE ThĂ©Ăątre des Champs ElysĂ©es / diffusĂ©s en dĂ©cembre 2020 et janvier 2021.

DIFFUSION (gratuite) via la web TV du TCE
et les réseaux sociaux de la Caisse des DépÎts.
https://www.theatrechampselysees.fr/

 

 

 

MUSIQUE
————————————————————————————————————————————————–

 

 

> Diffusion à partir du 8 décembre 2020 (10h)
JUPITER et LĂ©a Desandre

Ensemble Jupiter – Lea Desandre, mezzo-soprano
Lettres amoureuses > Enregistrement le 5 dĂ©cembre. Musique ancienne & baroque – Créé   en   2018,   l’Ensemble   Jupiter   est   un   collectif   de   jeunes   instrumentistes et chanteurs dĂ©diĂ© Ă  la musique ancienne.  Leur  premier disque, consacrĂ© Ă  Vivaldi, a Ă©tĂ© publiĂ© en 2019.
 

 

> Diffusion à partir du 14 décembre (10h)
LOCAL BRASS QUINTET

Local Brass Quintet > Enregistrement le 6 dĂ©cembre. Musique   française   (Debussy,   Ravel)   dont   deux   crĂ©ations   rĂ©centes (G. Philippot, J-C Gengembre) – 5  jeunes  complices,  diplĂŽmĂ©s  du  CNSM  de  Paris,  ont  formĂ© fin 2015 un quintette de cuivres. LaurĂ©at 2017 du Concours d’Osaka, l’ensemble dĂ©fend la crĂ©ation de rĂ©pertoires dĂ©diĂ©s Ă  leur formation. Rendre la musique accessible Ă  tous fait aussi partie de leurs objectifs, au travers de concerts solidaires et pĂ©dagogiques. Leur premier CD, Stay tuned, est sorti en 2019.

 

 

 

> Diffusion à partir du 17 décembre (10h)
LULLY par Correspondances

Lully_versailles_portraitEnsemble Correspondances – Gala Lully > Enregistrement le 14 dĂ©cembre. Créé   en   2009,   l’Ensemble   Correspondances   rĂ©unit   chanteurs   et  instrumentistes  sous  la  direction  du  claveciniste  et  organiste  SĂ©bastien  DaucĂ©.  InspirĂ© par Baudelaire et ses correspondances, le collectif cultive  des  liens  entre  la  musique  et  les  autres  arts,  permettant  au  public  de  redĂ©couvrir  les  chefs-d’Ɠuvre  inexplorĂ©s  de  la  musique  baroque  du  XVIIe  siĂšcle.  En  octobre  2020,  le  public  du  ThĂ©Ăątre des Champs-ElysĂ©es a pu dĂ©couvrir Le Ballet Royal de la Nuit, fruit d’un long travail de recherche pour recrĂ©er ce moment musical majeur qui inaugura le rĂšgne de Louis XIV. Ils donneront ici le Te Deum de Charpentier le 9 janvier au TCE. L’Ensemble est Ă©galement engagĂ© dans une dĂ©marche de rĂ©duction de son impact Ă©cologique.

 

 

 

DANSE
————————————————————————————————————————————————–

 

 

DÚs le 23 décembre 2020 (10h)
Valentine Nagata Ramos – Be girl

> Enregistrement le 17 dĂ©cembre – Artiste  breakeuse,  Valentine  Nagata  affirme  sa  singularité  dans  un  milieu  essentiellement  masculin.  InspirĂ©e  par  les  traditions  asiatiques  et  le  modernisme  europĂ©en,  sa volontĂ© de partage et d’échange autour de la danse urbaine tend vers de nouveaux espaces, langages, sonoritĂ©s. Sur une musique  plus  proche  des  rythmes  Ă©lectro,  « Be girl » est un spectacle qui met Ă  l’honneur la femme dans une danse riche et puissante.

 

 

 

DĂšs le 5 janvier 2021 (10h)
Amala Dianor – The Falling Stardust

> Enregistrement le 21 dĂ©cembre 2020. Issu du hip-hop, et ex Ă©tudiant au CNDN d’Angers, Amala Dianor dĂ©veloppe une Ă©criture Ă©clectique et mĂ©tissĂ©e mĂȘlant (hip hop, nĂ©o-classique,   contemporain,   afro-contemporain…).   PremiĂšre   grande crĂ©ation prĂ©sentĂ©e au festival Montpellier Danse 2019, The Falling Stardust rĂ©unit 9 danseurs classiques et contemporains, dans un parcours original et personnel, de la technique brute, Ă  la recherche de leur identitĂ©, en s’appuyant sur leurs oppositions stylistiques, pour que jaillisse « une poĂ©tique de l’altĂ©rité ».

 

 

 

DĂšs le 8 janvier 2021 (10h)
Tarek Ait Medour – RĂ©sister

> Enregistrement le 5 janvier 2021. Nourrie des disciplines académiques, des influences urbaines,  la  compagnie de danse Tarek Ait Medour élabore une  danse  contemporaine  hybride, « émotionnelle et engagée ». Dans « Résister », le chorégraphe Tarek Ait Medour propose une danse « précise et métissée », un nouveau spectacle (création) qui interroge formes et états de la  résistance,  dans sa dimension humaine, quantique et métaphysique.

A voir et revoir sur le site du TCE, Paris / Théùtre des Champs Elysées :
https://www.theatrechampselysees.fr

 

 

 

 

 

 

PIANO
————————————————————————————————————————————————–
Voir aussi la vidéo du pianiste Bertrand CHAMAYOU, concert & confidences (récital de berceuse enregistré chez lui le 4 décembre 2020) : https://www.theatrechampselysees.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orch National de Lille : E-CONCERT P. Kopatchinskaja / Alexandre Bloch

patricia-Kopatchniskaja-violon-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-concert-samedi-5-dec-2020-critique-annonce-classiquenewsE CONCERT depuis LILLE : l’ON LILLE, Alex Bloch, ce soir, 20h. Sam 5 dĂ©cembre 2020, depuis l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle de Lille. Grand concert symphonique malgrĂ© le confinement des musiciens du National de Lille. Sous la baguette du directeur musical, Alexandre Bloch, la phalange lilloise accompagne la violoniste Patricia Kopatchinskaja, tempĂ©rament Ă©ruptif, facĂ©tieux, parfois hallucinĂ©, toujours hautement impliquĂ©. Au programme, le Concerto pour violon de Tchaikovsky (1878), Ă©crit au moment de l’échec de son mariage avec Antonina Milioukova, noces qui ont tournĂ© court (et suscitĂ© dans l’esprit du compositeur, une pĂ©riode dĂ©pressive intense). Le concert prĂ©sentĂ© et jouĂ© ce soir, jalonne la nouvelle offre 100% digitale de L’ON LILLE / Orchestre National de Lille (baptisĂ©e l’AUDITO 2.0). L’Orchestre Lillois a prouvĂ© depuis le printemps dernier une Ă©tonnante crĂ©ativitĂ© face Ă  la crise sanitaire. Son dernier festival de piano (conçu par le chef fondateur Jean-Claude Casadesus), LILLE PIANO(S) Festival (juin 2020) a pu se maintenir en diffusant tous ses concerts sur internet : une offre musicale inĂ©galĂ©e depuis, toujours visionnable sur le site Youtube de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille.
Le Concerto pour violon de Piotr Illiytch Tchaikovski, Alexandre Bloch et les musiciens de l’ON LILLE joueront aussi la Sinfonietta de Francis Poulenc, clin d’Ɠil au cycle de musique française Ă  l’honneur en janvier 2021
 ComposĂ©e en 1947, la Sinfonietta cultive bonne humeur et gaietĂ© communicative. Comme le Concerto de TchaĂŻkovski, la partition de Poulenc fut mal accueillie Ă  sa crĂ©ation. Écrite pour un programme de la BBC, elle est pourtant l’une des piĂšces les plus charmantes du compositeur français.

 

 ON-LILLE-Orchestre-national-de-lille-audito-2.0-concerts-annonce-critique-classiquenews

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

E-CONCERT deORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
l’Orchestre National de Lille / Alexandre Bloch, direction
Samedi 5 décembre 2020, 20h
En direct depuis l’Auditorium du Nouveau Siùcle à Lille
sur la chaüne YouTube de l’ON LILLE :
https://bit.ly/3ortO8b
Plus d’1 million de vues depuis sa crĂ©ation en 2009.

 

————————————————————————————————————————————————–