GSTAAD MENUHIN FESTIVAL : VOTEZ pour les JEUNES ÉTOILES

gstaad menuhin festival jeunes Ă©toiles vote classiquenewsGSTAAD MENUHIN FESTIVAL : VOTEZ pour les JEUNES ÉTOILES ! Jusqu’au 30 septembre 2021, votez sur le site du premier festival de musique classique en Suisse ; le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL. A la suite de sa derniĂšre Ă©dition estivale (thĂšme gĂ©nĂ©rique « LONDON », 65Ăš Ă©dition en 2021), le Festival fondĂ© par Yehudi Menuhin invite les internautes Ă  Ă©lire leur jeune pianiste favori. L’un des volets attendu et suivi par les festivaliers chaque Ă©tĂ© est le cycle de rĂ©citals des jeunes pianistes dans la chapelle de Gstaad, Ă©crin dĂ©signĂ© pour les concerts chambristes et la dĂ©couverte de la relĂšve. Cette annĂ©e 7 tempĂ©raments ont pu affirmer leur intensitĂ© lors de concerts filmĂ©s et diffusĂ©s sur le site dĂ©diĂ© du Festival, le GSTAAD DIGITAL FESTIVAL. Revoyez et rĂ©Ă©coutez puis votez pour votre interprĂšte prĂ©fĂ©rĂ© sur le Gstaad Digital Festival, jusqu’au 30 septembre 2021.

Vote pour les «Jeunes Étoiles» / GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 :

7 jeunes pianistes : Chiara Opalio, Roman Borisov, Vassilis Varvaresos, SongHa Choi, Anastasia Kobekina, Robert Neumann et Nicolas Namordaze,
 le vainqueur du vote en ligne se verra offrir l’opportunitĂ© unique de se produire lors du prochain Gstaad Menuhin Festival 2022, non plus dans la sĂ©rie «Jeunes Etoiles» mais lors un concert du soir.

Le vote est ouvert jusqu’au 30 septembre 2021 Ă  minuit. VOTEZ ICI (commentaires sur les concerts bienvenus) :
https://www.gstaaddigitalfestival.ch/fr/vote/jeunes-etoiles-2021/

_________________________________

AGENDA : ne manquer la prochaine Ă©dition du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2022 : «  WIEN, Beethoven delayed », du 15 juillet au 3 septembre 2022 : focus sur Vienne capitale musicale

https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr

Musiques de Napoléon à Fontainebleau

salle-de-bal-fontainebleau-concert-renaissance-thomas-hengelbrock-classiquenewsFONTAINEBLEAU, Musiques de NAPOLÉON, 25, 26 septembre 2021. 2 concerts ce jour, samedi 25 sept Ă  15h puis 19h30, puis dimanche 26 sept Ă  15h : le chef d’orchestre Thomas Hengelbrock et les ensembles Balthasar Neumann retrouvent la salle de Bal du chĂąteau de Fontainebleau pour y jouer les compositeurs apprĂ©ciĂ©s par NapolĂ©on Ier , en particulier Cherubini, Beethoven et HĂ©rold, soit les acteurs du renouveau romantique en France. Les concerts complĂštent une sĂ©rie de cĂ©lĂ©brations Ă  l’occasion du bicentenaire de la mort du souverain dont l’exposition : “ Un Palais pour l’Empereur. Napoleon Ier Ă  Fontainebleau “, jusqu’au 3 janvier 2022. Les concerts programmĂ©s offrent l’opportunitĂ© de complĂ©ter sa visite du domaine et de ses collections : les grands appartements, le musĂ©e NapolĂ©on Ier


 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

RÉSERVATIONS ici
https://chateaudefontainebleau.tickeasy.com/fr-FR/accueil

VISITEZ le site du chĂąteau de Fontainebleau :
https://www.chateaudefontainebleau.fr

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

programme des concerts

Samedi 25 septembre Ă  15h puis 19h30
Luigi Cherubini – Ouverture de MĂ©dĂ©e
Ferdinand HĂ©rold – Symphonie No. 2 en RĂ© majeur
L.v. Beethoven – Symphonie No. 5 en Do mineur

Dimanche 26 septembre Ă  15h
Antonín Dvoƙák – Terzetto op. 74
Martin-Joseph Mengal – Quintette (Arrangement de la Sonate K. 304 de Mozart)
L.v. Beethoven – Septuor op. 20

AccĂšs aux concerts et au chĂąteau : Pass sanitaire obligatoire

SCEAUX, La Schubertiade : récital piano/ violoncelle, le 16 oct 2021, 17h30

Schubertiade de Sceaux Logo copiable logo 2018SCEAUX, La Schubertiade. Sam 16 oct 2021, 17h30. RĂ©cital BRUCH, SCHUMANN, DVORAK, BRAHMS. La nouvelle saison 2021 2022 (7 concerts, le samedi Ă  17h30) poursuit l’aventure miraculeuse de la musique de chambre Ă  Sceaux. Les instrumentistes soutenus par la mairie de Sceaux ont trouvĂ© in loco des spectateurs fidĂšles et nombreux, preuve qu’il y a bien une tradition musicale Ă  Sceaux, en particulier un goĂ»t indĂ©niable pour les vertiges chambristes et la conversation musicale. Le premier concert annoncĂ© ce samedi 16 octobre Ă  17h30 (dans les locaux mĂȘmes de la Mairie de Sceaux, bel exemple de dĂ©mocratisation culturelle) prĂ©sente « une incursion dans le romantisme, teintĂ©e de subtils parfums d’influence populaire allemande, bohĂ©mienne et hĂ©braĂŻque ». A l’affiche : SCHUMANN (5 piĂšces dans le style populaire), BRAHMS (Sonate n°1), DVORAK
 servis par un duo engagĂ© : Olivia Gay, violoncelliste et le pianiste Pierre-Kaloyann Atanassov qui est aussi le directeur artistique de la Schubertiade.

LA SCHUBERTIADE DE SCEAUXboutonreservation
Samedi 16 octobre 2021  à 17h30
SCEAUX, Grande salle de l’Hîtel de Ville

Romantisme 1
Olivia Gay, violoncelle
Pierre-Kaloyann Atanassov, piano

Bruch : « Kol nidrei » ;
Schumann : « cinq piÚces dans le style populaire » ;
Dvoƙák : rondo op.94 ;‹ Brahms : sonate n°1.

TOUTES LES INFOS, les modalités de réservation sur le site de la Schubertiade de SCEAUX : https://www.schubertiadesceaux.fr

Renseignements : 06 72 83 41 86

Prochain concert : Samedi 13 novembre 2021  Ă  17h30 : Amatis Piano Trio (fondĂ© en 2014) /‹Lea Hausmann (violon), Samuel Shepherd (violoncelle) Mengjie Han (piano) – Programme : « Romantisme 2 » : Brahms : trio n°2 op 87 –  Mendelssohn : trio n°1 en rĂ© mineur

Vannina Santoni chante Manon de Massenet

Massenet jules cherubin Jules_Massenet_portraitFRANCE MUSIQUE, sam 25 sept 2021, 20h. MASSENET : Manon / V Santoni (PARIS, TCE, 15 sept 2021). Ouverture de la saison 21 – 22 du ThĂ©Ăątre des Champs-ElysĂ©es avec cette version de concert de Manon de Massenet. Vannina Santoni remplace Patricia Petitbon en Manon, Jean-SĂ©bastien Bou Artur RuciƄski en Lescaut : les auditeurs n’auront rien perdu au change. Vannina Santoni retrouve ainsi Samir Pirgu, en un duo dĂ©jĂ  apprĂ©ciĂ© in situ dans la Traviata (2018).

Convaincante MANON de Vannina Santoni

vaninna-santoni-chante-manon-opera-critique-classiquenewsVannina Santoni campe une Manon convaincante, nuancĂ©e et crĂ©dible : insouciante et dĂ©munie (« Je suis encore toute Ă©tourdie »), sensible et passive (« Adieu notre petite table »), triomphante au Cours La Reine ; passionnĂ©e, conquĂ©rante quand il faut re-sĂ©duire Desgrieux devenu abbĂ© Ă  saint-Sulpice (« n’est ce pas ma main
) : l’évolution du personnage, de plus en plus Ă©prouvĂ© et grave – jusqu’à la solitude fatale, est brillante et palpable. L’intelligence de l’interprĂšte, rayonnante et cohĂ©rente. Dommage que le des Grieux de Pirgu manque d’assise, de nuances, d’intelligibilitĂ© : sensible certes mais trop contrastĂ©, son chant se durcit dans des aigus forcĂ©s. Le Lescaut de Jean-SĂ©bastien Bou incarne le parisien corrompu par le jeu, astucieux, irresponsable, d’une insouciance crasse mais la sĂ©duction de ce jouisseur impĂ©nitent brille dans l’air « Ô Rosalinde », manifeste d’une langueur Ă©perdue. Nicolas TestĂ© tire son Ă©pingle du jeu par sa carrure indĂ©fectible, son autoritĂ© souveraine (Des Grieux pĂšre).
MĂȘme verve piquante, mordante, contrastĂ©e pour les seconds rĂŽles (essentiels en vĂ©ritĂ©) : les 3 sirĂšnes vĂ©nales (Poussette, Javotte et Rosette, incarnĂ©es par Margot Genet, Amandine Ammirati et ClĂ©mence Poussin), leur victime, le riche et crĂ©dule Guillot de Morfontaine (Eric Huchet).
TrÚs dramatique, voire contrastée et nerveuse, la direction de Daniele Rustioni restitue à la partition de Massenet son nerf, ses muscles, une intensité évidente.

Concert donnĂ© le 15 septembre 2021 au ThĂ©Ăątre des Champs-ElysĂ©es Ă  Paris. Manon de Jules Massenet, opĂ©ra-comique en 5 actes d’aprĂšs le roman de l’abbĂ© PrĂ©vost, « l’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut » (1731), crĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra-Comique de Paris le 19 janvier 1884.

Distribution :
Vannina Santoni (soprano) : Manon Lescaut
Jean-Sébastien Bou (ténor) : Le Chevalier des Grieux
Artur Rucinski (baryton) : Lescaut, le cousin de Manon
Eric Huchet (ténor) : Guillot de Morfontaine, un noble
Philippe EstÚphe, baryton, Monsieur de Brétigny
Nicolas Testé (baryton-basse) : Le comte des Grieux, le pÚre du Chevalier
Margot Genet (soprano) : Poussette, une comédienne
Amandine Ammirati (soprano) : Javotte, une comédienne
Clémence Poussin (mezzo-soprano) : Rosette, une comédienne

ChƓurs de l’OpĂ©ra national de Lyon
(dirigés par Roberto Balistreri)
Orchestre de l’OpĂ©ra national de Lyon
Daniele Rustioni, direction

36Ăš Festival Baroque de PONTOISE : concert inaugural (25 sept 2021)

festival baroque de pontoise 2021 2022 concerts critiques annonces classiquenews MENSONGESPONTOISE, DĂŽme. Samedi 25 sept 2021, 19h. SoirĂ©e de prĂ©sentation 36Ăš Festival. Avec La Diane Française. Chaque annĂ©e, le Festival Baroque de Pontoise organise sa traditionnelle soirĂ©e d’inauguration. Paroles de bienvenue des Ă©lu.e.s, prĂ©sentation de la saison par le directeur artistique Pascal Bertin, montage vidĂ©o des Ă©vĂ©nements qui ponctueront la saison et petit concert en forme d’avant-goĂ»t (par les instrumentistes de l’ensemble La Diane Française, marquant ainsi sa troisiĂšme annĂ©e de rĂ©sidence)
 le concert est gratuit mais n’oubliez pas de rĂ©server vos places !

 

SOIRÉE DE PRÉSENTATION DU 36E FESTIVAL
La Diane Française
(direction : Stéphanie-Marie Degand)

Lieu : DĂŽme, Place de l’HĂŽtel de Ville, 95300 Pontoisefestival-baroque-de-pontoise-mensonges-2021-classiquenews
Gratuit sur réservation / réservez ici
https://festivalbaroque-pontoise.notre-billetterie.fr/formulaire?dial=sommaire
Soirée de présentation du 36e Festival

 

 

Toutes les infos sur le site du Festival baroque de Pontoise
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/samedi-25-septembre-2021-19h00-inauguration-la-diane-francaise-dome-pontoise

 

 

_____________________________________________________________

 

 

Prochains concerts du 36Ăš Festival Baroque de Pontoise : Ven 1er octobre (Madrigaux de Monteverdi, Frescobaldi, Luzzaschi
 Les Arts Flo, Paul Agnew / Cat Saint-Maclou, Pontoise), sam 2 oct (Ma p’tite chanson, chant, ukulĂ©lĂ©, accordĂ©on / Th de l’usine, Eragny-sur-Oise), dim 3 oct (17h : RĂ©cital Pierre HantaĂŻ, clavecin / Hommage Ă  Gustav Leonhardt, Eg st-Christophe, Cergy)

PLUS D’INFOS : https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/programmes/acte-1-du-1er-octobre-2021-au-23-octobre-2021

 

 

 

 

SYMPHONIE n°1 CLASSIQUE de Prokofiev

FRANCE MUSIQUE, dim 26 sept, 16h. PROKOFIEV : Symphonie n°1 – La Tribune des critiques de disques. Quelle est la meilleure version enregistrĂ©e de la symphonie classique de Prokofiev, joyau dansant, vĂ©ritable pastiche nĂ©o mozartien ?

prokofiev-romeo-et-juliette-symphonie-classique-concert-opera-classiquenewsLa Symphonie n°1 en rĂ© majeur, op. 25 de Prokofiev dite Symphonie classique tĂ©moigne de la maĂźtrise voire du gĂ©nie de Prokofiev dans l’art de recycler les formes anciennes, en particulier l’élĂ©gance humoristique de Haydn, lui-mĂȘme l’inventeur de la symphonie dite classique (celle du XVIIIĂš Ă  Vienne dont l’instrumentarium comporte bois, cors et trompettes par deux, timbales et cordes). Nerveux, prĂ©cis, Prokofiev cultive la prĂ©cision rythmique, d’oĂč sa faveur pour la forme gavotte, d’une Ă©tonnante tension rythmique.
Quatre mouvements disent une déférence sincÚre voire amusée aux modÚles classiques :

1 – Allegro, de forme sonate classique (exposition, dĂ©veloppement, rĂ©exposition
)
2 – Larghetto : de forme ABA, rythme tripartite dans l’esprit d’un menuet.

3 – Gavotta : Non troppo allegro – Ă©pisode dansant Ă  4 temps dĂ©veloppĂ© ensuite dans son ballet RomĂ©o et Juliette.
4 – Finale : Molto vivace : conclusion majestueuse, mĂȘlant les formes rondo et sonate.

La composition remonte aux annĂ©es 1916-1917 ; Prokofiev assure la crĂ©ation le 21 avril 1918 Ă  PĂ©trograd. La partition est aussi courte que joliment troussĂ©e, d’un Ă©quilibre
 classique. A 25 ans, Prokofiev travaille son premier opus symphonique Ă  saint-Petersbourg alors que l’Europe compte ses morts. N’ayant aucun orchestre Ă  sa disposition, le jeune compositeur Ă©crit ayant la mĂ©moire des instruments et de leurs timbres respectifs. Tout s’emboĂźte dans sa tĂȘte avec une prĂ©cision d’horloger : il en rĂ©sulte une oeuvre d’une dĂ©licatesse inouĂŻe, badine mais raffinĂ©e, brillante mais sincĂšre. Aucune rigueur, mais l’équilibre et la joie du rĂ© majeur. Soit un modĂšle de classicisme assumĂ©, maĂźtrisĂ©.

VIDEO
La symphonie opus 25 de Prokofiev par Leonard Bernstein, d’une intensitĂ© dĂ©taillĂ©e jubilatoire / Orpheus Chamber Orchestra, rec. enregistrement 1988 :

______________

CRITIQUE, concert. Peralada, le 1er août 2021. Récital Javier Camarena, ténor. Liceu / Riccardo Frizza 

CRITIQUE, concert. Peralada, le 1er aoĂ»t 2021. RĂ©cital Javier Camarena, tĂ©nor. Liceu / Riccardo Frizza - Par notre envoyĂ© spĂ©cial Narcisso Fiordaliso. C’est toujours avec un plaisir non dissimulĂ© qu’on pĂ©nĂštre dans l’enceinte du chĂąteau de Peralada, la majestĂ© des lieux et l’ambiance Ă  la fois gaie et Ă©lĂ©gante du Festival promettant une soirĂ©e inoubliable. Cette 35e Ă©dition se clĂŽturant sur un rĂ©cital du merveilleux Javier Camarena, notre bonheur Ă©tait complet.
Le tĂ©nor mexicain nous a tellement habituĂ©s Ă  l’exceptionnel et Ă  l’inoubliable que nous avons fini par oublier l’homme et le professionnel qui se cachent derriĂšre le tĂ©nor, son timbre de miel, ses Ă©tourdissants suraigus.
Ce soir, on constate que l’artiste n’est pas au mieux de sa forme, peut-ĂȘtre fatiguĂ© par une sĂ©rie de Lucia di Lammermoor Ă  Barcelone qui vient Ă  peine de se finir et par l’annĂ©e difficile qui vient de s’écouler. Restent le technicien et le musicien qui viennent nĂ©anmoins Ă  bout d’un programme plutĂŽt disparate.
L’air de GĂ©rald dans LakmĂ© semble prendre le chanteur un peu Ă  froid, et on s’étonne d’une diction française moins soignĂ©e qu’à l’accoutumĂ©e. Mais l’écriture de l’air lui convient bien, et il sait dĂ©ployer sa belle voix mixte quand il le faut. Il aurait du, si les annulations ne s’en Ă©taient mĂȘlĂ©es, aborder le rĂŽle dans son intĂ©gralitĂ© Ă  la Deutsche Oper de Berlin quelques mois plus tĂŽt, gageons que ce n’est que partie remise.

CAMARENA, un grand professionnel

La Romance de Nadir est un air que Javier Camarena connaĂźt bien, le chantant souvent en concert, l’ayant incarnĂ© Ă  Bilbao. Ce soir, le souffle se fait plus court que d’habitude, mais la ligne et les aigus suspendus, demeurent.
Avec Ernesto dans Don Pasquale, l’artiste phrase trĂšs joliment cette aubade pleine de charme. Puis il semble retrouver son Ă©clat habituel avec Daniele dans Betly, raretĂ© de Donizetti. L’air se dĂ©roule avec Ă©lĂ©gance, et la cabalette Ă©lectrise. Suivent deux airs de Mozart, dans lesquels le tĂ©nor semble devoir s’accommoder d’un centre de gravitĂ© vocal trop grave pour lui, qui le prive d’une partie de l’éclat de son instrument. Belmonte flatte peu sa voix, tandis que Tamino, trop souvent confiĂ© Ă  des tĂ©nors Ă  l’aigu court, bĂ©nĂ©ficie de son aisance vocale sans pour autant le mettre vraiment en valeur. Reste le musicien, touchant et sensible, notamment dans l’air du Portrait.
GrĂące Ă  Rodolfo dans La BohĂšme, Javier Camarena retrouve enfin une tessiture haute : c’est comme si l’instrument se rallumait. Avec orchestre, l’écriture de l’air parait bien un peu centrale pour la vocalitĂ© du chanteur, mais l’artiste et son sens des couleurs font le reste, et le contre-ut Ă©clate enfin, rayonnant et radieux, tel qu’on l’attendait.

Tonio et ses 9 contre-uts

Pour finir, retour Ă  son cheval de bataille : Tonio et ses neufs contre-uts, tous dardĂ©s avec panache, qui achĂšvent de soulever la salle. C’est lĂ  qu’on devine le plus le mĂ©tier, la maĂźtrise du tĂ©nor, qui se joue de cet air redoutable malgrĂ© la fatigue. En bis, comme libĂ©rĂ©, l’artiste offre au public une « Donna Ăš mobile » Ă©tourdissante ainsi qu’un bolĂ©ro « Contigo en la distancia », dĂ©diĂ© Ă  sa famille prĂ©sente dans l’assistante, d’une douceur dĂ©sarmante, aigu scintillant et legato ensorcelant.
Tout est bien qui finit bien.

On salue Ă©galement le chƓur et l’orchestre du Liceu, superbes de bout en bout, notamment dans un somptueux « Va pensiero » en bis, conduits d’une main de maĂźtre par Riccardo Frizza, toujours solide et Ă  l’écoute.
Un mot Ă©galement de la mĂ©tĂ©o capricieuse qui a bien failli interrompre la soirĂ©e, les premiĂšre gouttes ayant provoquĂ© dans le public un vent de panique et un dĂ©ballage massif des ponchos mis Ă  disposition sur les siĂšges par le festival, les musiciens continuant Ă  jouer comme si de rien n’était.
En somme, une drĂŽle de soirĂ©e, comme un grand concerto pour tĂ©nor, orchestre, chƓur et ponchos. Pas facile pour la concentration, mais un dĂ©fi relevĂ© avec brio par tous et une arrivĂ©e Ă  bon port.

_____________________________________________________________________________

CRITIQUE, concert. Peralada. Festival Castell de Peralada, 1er aoĂ»t 2021. LĂ©o Delibes : LakmĂ©, Introduction avec chƓur ; “Prendre le dessin d’un bijou
 Fantaisie aux divins mensonges”. Georges Bizet : Les PĂȘcheurs de perles, “A cette voix quel trouble
 Je crois entendre encore”. Gaetano Donizetti : Don Pasquale, Ouverture ; “Com’ù gentil” ; Betly, “E fia ver, tu mia sarai
 Non puĂČ il cor”. Wolfgang Amadeus Mozart : Die Zauberflöte, Ouverture ; Die EntfĂŒhrung aus dem Serail, “Ich baue ganz” ; Die Zauberflöte, “Dies Bildnis ist bezaubernd schön”. Giacomo Puccini : Madama Butterfly, Coro a bocca chiusa ; La BohĂšme : “Che gelida manina”. Gaetano Donizetti : La Fille du RĂ©giment : « Ah mes amis
 Pour mon Ăąme”. Cor del Grand Teatre del Liceu. Orquestra Simfonica del Gran Teatre del Liceu. Direction musicale : Riccardo Frizza    / en septembre 2021, le label PRIMA classic Ă©dite une nouvelle lecture intĂ©grale d’IL PIRATA de BELLINI, avec Javier Camarena dans le rĂŽle-titre.

BESANCON, 57e Concours international de jeunes chefs d’orchestre. Palmarùs 2021 : pas de Grand Prix

BESANCON, 57e Concours international de jeunes chefs d’orchestre. PalmarĂšs 2021 : pas de Grand Prix mais 3 mentions spĂ©ciales pour les 3 finalistes.
besancon festival concours 2021 classiquenewsA l’issue de la demi finale (oratorio et opĂ©ra), il ne restait que 3 candidats : Jiong-Jie YIN, Chine (21 ans), Deun LEE, CorĂ©e du Sud (32 ans), ChloĂ© DUFRESNE, France (29 ans), dans l’ordre de passage tirĂ© au sort pour la finale. Celle ci s’est tenue samedi 18 septembre au ThĂ©Ăątre Ledoux : chacun des finalistes devait diriger l’Orchestre national de Lyon dans la Symphonie n°5 en mi bĂ©mol majeur op.82 de Jean Sibellius (un dĂ©fi impressionnant oĂč le chef doit rĂ©aliser la suprĂȘme construction organique de l’édifice orchestrale), et une piĂšce en crĂ©ation mondiale de Camille PĂ©pin (compositrice en rĂ©sidence au Festival international de musique), commande du Festival, « Aux confins de l’orage », (inspirĂ© des phĂ©nomĂšnes lumineux naturels observĂ©s dans la haute sphĂšre, avant l’orage, beau complĂ©ment Ă  la partition de Sibelius, elle aussi puissant hymne Ă  la Nature).
besancon concours chefs 2021 57eme concours 3 finalistes pas de grand prix classiquenews depeche sept 2021L’EXCELLENCE A 3 VISAGES
 Pour la premiĂšre fois de son histoire (depuis sa crĂ©ation en 1951), le jury du Concours de jeunes chefs d’orchestre de Besançon (Paul Daniel, prĂ©sident) n’a pas dĂ©signer de grand prix : les 3 finalistes, ChloĂ© Dufresne (29 ans, France), Jiong-Jie Yin (21 ans, Chine) et Deun Lee (32 ans, CorĂ©e du Sud) ont reçu une mention spĂ©ciale. Aucun des trois tempĂ©raments n’a rĂ©ellement surclassĂ© ses compĂ©titeurs. Le Concours de Besançon 2021 a donc saluĂ© l’excellence de 3 jeunes chefs, tout en s’accordant qu’aucun n’était rĂ©ellement « meilleur » que les deux autres. A suivre.

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, saison 2021 2022

on-lille-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-saison-2021-2022ORCHESTRE NATIONAL de LILLE, saison 2021 2022. Saison « ambitieuse », « éclatante » : en septembre 21 et jusqu’en juin 2022, le National de Lille reprend son rythme habituel, heureux de retrouver tous ses publics, fidĂ©lisĂ©s depuis tant d’annĂ©es dans son lieu de rĂ©sidence Ă  Lille, l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle. A l’image de Proust, au diapason de son appel si juste Ă  « la communication des Ăąmes » dont la musique d’aprĂšs l’auteur d’A la recherche du temps perdu, serait « l’exemple unique », l’Orchestre National de Lille propose ainsi une nouvelle Ă©popĂ©e symphonique, comprenant aussi plusieurs session en formation de chambre et de nombreux rĂ©citals oĂč brille son art de la conversation musicale avec les plus grands solistes actuels. Mais l’offre de cette nouvelle saison frappe par sa diversitĂ©, son Ă©quilibre entre grands concerts et propositions chambristes, la multiplicitĂ© des formes musicales exploitant avec intelligence son Ă©crin qui est l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle : concerts “Famillissimo” (pour les jeunes publics et leurs familles, dĂšs 5 ans…), les cinĂ©s concerts, les concerts “Flash” Ă  12h30… FaĂźtes votre choix, le menu orchestral et musical est Ă  la carte !

 

 

 

 

Les temps forts de la saison 21 / 22 de L’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
nos coups de cƓur

 

 

 

 

CONCERTS dirigés par Alexandre BLOCH,
directeur musical

23 et 24 sept 2021
Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleOuverture avec les deux premiers concerts de la saison nouvelle 21 / 22, orientĂ©s vers la pleine lumiĂšre, celle de l’embrasement salvateur : Sinfonia del cuerpo de luz d’Alex Nante nĂ© en 1992 (crĂ©ation, commande de l’ON LILLE), Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-SaĂ«ns (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle, vainqueur du Concours Reine Elisabeth 2017), Mort et Transfiguration de R Strauss, sous la direction du directeur musical Alexandre Bloch.
Photo : Alexandre Bloch, directeur musical © Marco Borggreve.
Avant le concert : prélude conférence (18h45) / aprÚs le concert, bord de scÚne avec le chef et le soliste (à confirmer).

JUST PLAY
Lun 25 octobre 2021, 20h – Alexandre Bloch et les musiciens de l’Orchestre permettent aux spectateurs de s’immerger dans la forge orchestrale : les isntrumentistes dĂ©couvrent en direct la partition qui leur est proposĂ©e ; d’abord une session de travail avec le chef
 nuances, rythmes, sonoritĂ©s. Puis tous jouent l’intĂ©gralitĂ© de l’Ɠuvre ainsi expliquĂ©e, dĂ©cortiquĂ©e, rĂ©pĂ©tĂ©e. Pour comprendre comment fonctionne l’orchestre, il n’est pas de meilleure session. Incontournable.

BERNSTEIN
Jeu 6 janvier 2022, 20h. Alexandre Bloch exprime son admiration pour l’Ɠuvre de Leonard Bernstein, le chef, le compositeur, le pianiste, l’artiste engagĂ©, aussi passionnĂ© qu’humaniste. On se souvient de Mass, concluant la saison 2019, un hymne dĂ©jantĂ© et fraternel, sublimĂ© par la baguette Ă©nergique d’Alex Bloch. Au programme du concert Bernstein : danses de On the town, Slava, Symphonie n°1 « Jeremiah », et aussi Rhapsodie in blue (que Bernstein le pianiste jouait avec feu et cƓur.
Le ven 7 à Calais (Gd Théùtre), le 8 à Paris (Philharmonie)

BONHEUR ORCHESTRAL
Jeu 20 janvier 2022, 20h. Passion et exultation romantiques allemandes avec le Concerto pour violon de Schumann (Franck Peter Zimmermann, violon) et la radieuse Symphonie n°2 de Johannes Brahms (composĂ©e Ă  l’étĂ© 1877 au bord d’un lac des Alpes autrichiennes
).

POEMES : Chausson, Ravel, Bartok
Mer 16, mer 23 mars 2022, 20h (Grand Sud, Lille)
Alexandre Bloch dirige le National de Lille aux cĂŽtĂ©s du violoniste Nemanja Radulovic (Tzigane de Ravel, PoĂšme de Chausson). L’Orchestre joue ensuite le Concerto pour orchestre de Bartok, priĂšre intime et bouleversante Ă  la patrie perdue. TournĂ©e en rĂ©gion : les 17 mars (Valenciennes), 18 (Soissons), 19 (St-Amand les eaux), 22 (Dunkerque)


CLÔTURE DE LA SAISON
Mer 22 juin 2022, 20h
Sublime programme pour ce concert de clĂŽture de la saison 21 / 22 : Les Illuminations de Britten (d’aprĂšs Rimbaud / Sophie KarthĂ€user, soprano), Stabat Mater de Poulenc (Jodie Devos, soprano), avec le ChƓur de l’Orch de Paris… Concert repris le 23 juin Ă  la Basilique de Saint-Denis

 

 

 

 

 

Autres thématiques et temps forts

 

 

 

 

100% MOZART
Tout au long de sa nouvelle saison, le National de Lille dĂ©veloppe un fil particulier dĂ©diĂ© aux Ɠuvres de Wolfgang Amadeus.

Mer 6, Jeu 7 octobre 2021
REQUIEM DE MOZART : sous la direction de Jan Willem de Vriend et avec le ChƓur de chambre de Namur. CouplĂ© avec (dĂ©but du programme) : Musique funĂšbre maçonnique (1784).

Jeu 4, ven 5 novembre 2021
AMADEUS
Projection du film de Milos Forman, « Amadeus » biopic sur Mozart, devenu (Ă  juste titre) lĂ©gendaire avec sur le plateau l’Orchestre National de Lille sous la direction de Ersnt van Tiel. CinĂ©-concert.

Mer 17 novembre 2021
Concerto pour piano n°25 – couplĂ© avec l’ouverture Egmont et la Symphonie n°7 de Beethoven – Pierre-Laurent Aimard, piano / ON LILLE / Nikolaj Szeps-Znaider, direction

Les 23, 24, 25, 26 novembre 2021
THAMOS, roi d’Egypte
David Reiland, direction
Nouvelle production d’une partition mĂ©connue de Mozart (18 ans) qui met le chƓur en avant et la figure Ă©clairĂ©e exemplaire de Thamos (François Lis, basse).

Jeu 3, ven 4 mars 2021
Idomeneo, ballet
Symphonie concertante pour violon et alto
ON LILLE / Jan Willem de Vriend, direction
Liya Petrova, violon / Lise Berthaud, alto
Couplés avec la Symphonie n°5 « Réformation » de Mendelssohn

 

 

 

 

JEAN-CLAUDE CASADESUS

Jeu 2 décembre 2021, 20h
Joyeux anniversaire Maestro !
Affiche de rĂȘve pour fĂȘter les 80 printemps du directeur fondateur du National de Lille : Beethoven (triple concerto : Vadim Repin / Marc Bouchkov, Alexandre Kniazev, FF Guy), Moussorgski : Tableaux d’une exposition (orchestration de Ravel) – Ă  l’issue du concert, bord de scĂšne avec le Maestro

Mer 1er, jeu 2 juin 2022, 20h
Shakespeare en musique
Weber (ouverture d’Oberon), Bruch (Cto pour violon n°1 : Renaud Capuçon, violon), Prokofiev (extrait de RomĂ©o et Juliette) – - Ă  l’issue du concert, bord de scĂšne avec le Maestro

BEETHOVEN

Mer 13, jeu 14 octobre 2021, 20h
Symphonie n°6 « Pastorale » sous la baguette de Kristiina Poska – couplĂ©e avec le Concerto pour violon de Brahms (Sergey Khachatryan, violon)

Du 20 au 27 mai 2022, tournĂ©e – le 23 mai Ă  Lille, 12h30
Symphonie n°8 – couplĂ©e avec la Symphonie n°5 de Schubert (tournĂ©e), avec l’ouverture de La Belle MĂ©lusine de Mendelssohn Ă  Lille – sous la direction de Nuno Coelho

 

 

 

 

SOLISTES

Jeu 21 octobre 2021, 20h
STEVEN ISSERLIS, violoncelle – Concerto pour violoncelle de Robert Schumann, couplĂ© avec la Symphonie n°4 de Schumann – direction : James Feddek

Jeu 3 février 2022, 20h
NICHOLAS ANGELICH, piano – Liszt : Concerto pour piano n°2 – couplĂ© avec la crĂ©ation française de « Avant la fin
 vers oĂč? » d’Hector Parra / L’oiseau de feu de Stravinsky (version 1919), sous la direction de Ludovic Morlot

Mer 23, jeu 24 février 2022, 20h
RAFAEL BLECHACZ, piano – Concert n°5 l’Empereur de Beethoven – couplĂ© avec Tristan und Isolde de Wagner (PrĂ©lude du I), La Nuit transfigurĂ©e de Schoenberg – sous la direction de Tabita Berglund

Mer 2 mars 2022, 20h
ALEXANDRE KANTOROW, piano. RĂ©cital Liszt (SOnnet de PĂ©trarque, Nuages gris
), Scriabine, Schumann (Sonate n°1)

Ven 8 avril 2022, 20h
DANIIL TRIFONOV, piano – rĂ©cital Brahms, Bach (L’art de la fugue), 


 

 

 

 

ORCHESTRES INVITÉS

Mer 19 janvier 2022, 20h
ORCHESTRE FRANCAIS DES JEUNES : programme chorĂ©graphique avec le Bundesjugendballett – sous la direction de Alexander Shelley – superbe programme : Ravel (La Valse), R Strauss (Le Bourgeois Gentilhomme, suite / Till L’espiĂšgle), Ravel (Trio pour orchestre).

Mar 29 mars 2022, 20h
LES SIECLES / François-Xavier Roth, direction
Les plus grands scandales : Xenakis (Alax), Stravinsky (Le Sacre du Printemps) Ravel (Concerto pour la main gauche : CĂ©dric Tiberghien, piano)

Ven 29 avril 2022, 20h
ORCHESTRE DE PICARDIE sous la direction d’Arie Van Beek : Beethoven (Symphonie n°8), Saito (crĂ©ation), Brahms (Double Concerto pour violon / violoncelle)

 

 

 

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenews

 

 

 

 

La nouvelle saison 2021 – 2022 de l’ON LILLE ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE comprend bien d’autres merveilles parmi un cycle
 Ă©poustouflant par sa diversitĂ© et ses audaces, retrouvez ici tous les programmes :
https://www.onlille.com/saison_21-22/

 on-lille-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-saison-2021-2022

 

 

 

Klaus MÄKELÄ dirige l’Orchestre de Paris dans la 9Ăš de Mahler (nov 2020)

makela-klaus-orchestre-concert-mahler-chef-orchestre-classiquenews-critique-concert-orchestreARTE, lun 4 oct 2021, 5h. MALER : 9Ăš SYMPHONIE. KLAUS MÄKELÄ (Paris, nov 2020) – Le jeune chef d’orchestre finlandais Klaus MĂ€kelĂ€ fait partie des baguettes nouvelles Ă  suivre particuliĂšrement : Ă©lĂ©gance, dĂ©tail, souplesse et intĂ©riorité  façonnent ici une approche des plus sĂ©duisantes voire dans le cas de Mahler, des plus enivrantes. L’enchantement nocturne (clarinettes au nombre de 5, cor anglais et cors murmurants) enveloppe la 9Ăš de Mahler qui sait ainsi renoncer, s’abstraire, exprimant aussi une souffrance toujours prĂ©sente (inquiĂ©tude des violons et de la harpe fantomatique). Pas facile de faire ses adieux Ă  la vie dans la sĂ©rĂ©nitĂ© suprĂȘme
 toute fin est un dĂ©chirement chargĂ© d’une irrĂ©pressible amertume qui se dĂ©lite en lambeaux Ă©thĂ©rĂ©s, vers une immatĂ©rialitĂ© sonore inĂ©dite jusqu’à Mahler
 La partition prend aux tripes par sa pudeur extatique Ă©perdue souvent hallucinĂ©e. Excellente lecture de la part d’un aussi jeune chef d’orchestre. Concert sans public captĂ© en novembre 2020 Ă  la Philharmonie de Paris.

ComposĂ©e entre 1909 et 1910 et crĂ©Ă©e Ă  Vienne en 1912, la Symphonie n° 9 en rĂ© majeur est un ocĂ©an orchestral dans laquelle Gustav Mahler dĂ©ploie tout son gĂ©nie. Le programme de novembre marque une premiĂšre pour le jeune chef d’orchestre finlandais, nĂ© Ă  Helsinki en 1996, qui succĂ©dera en 2022, Ă  Daniel Harding Ă  la tĂȘte de l’Orchestre de Paris.

 

4 mouvements : Andante comodo / Im Tempo eines gemĂ€chlichen LĂ€ndlers (tableaux champĂȘtres enforme de landler) / Rondo – Burleske.Allegro assai / Adagio (au souffle intĂ©rieur rassĂ©rĂ©nĂ© propre Ă  
 Bruckner, maĂźtre de Mahler Ă  Vienne).

Mahler : 9Ăš Symphonie
Orchestre de Paris / Klaus MÀkelÀ, direction
concert confiné, sans public.

 

DĂ©jĂ  en REPLAY sur ARTEconcert, jusqu’au 30 aoĂ»t 2022 (1h23mn)
https://www.arte.tv/fr/videos/100250-000-A/klaus-maekelae-dirige-mahler/

 

9Úme de MAHLER : l'éloquente maturité de Klaus MÀkelÀ sur ARTE

 

makela-klaus-mahler-orchestre-de-paris-concert-nov-2020-paris-critique-concert-arte

 
 

BERLIN : les 200 ans du FreischĂŒtz de Weber au Konzerthaus (Eschenbach, juin 2021)

ARTE, dim 26 sept 2021, 5h. WEBER : Der FreischĂŒtz, Berlin, Fura del Baus / juin 2021. DirigĂ©e par Christoph Eschenbach, directeur musical principal du Konzerthaus Berlin depuis sept 2019, cette production du FreischĂŒtz de Weber est mise en scĂšne par La Fura Dels Baus qui propose une relecture dĂ©lirante, parfois trash.
weber carl maria von euryanthe freischutz opera critique classiquenewsD’abord, il s’agit d’un opĂ©ra romantique de premier plan qui a marquĂ© tous les esprits europĂ©ens, dont en France (crĂ©ation en 1824), Berlioz, admirateur inconditionnel de ce fantastique germanique irrĂ©sistible. AprĂšs Euryanthe dont les chƓurs d’hommes ont durablement frappĂ© l’imaginaire de Victor Hugo, Carl Maria von Weber Ă©difie avec Der FreischĂŒtz (/ le Franc-tireur), un opĂ©ra mythique qui semble concrĂ©tiser aprĂšs Mozart (La flĂ»te enchantĂ©e, 1791) et Beethoven (Fidelio, 1814) le modĂšle de l’opĂ©ra germanique, vraie alternative Ă  l’opĂ©ra français et Ă  l’opera seria italien. L’action se dĂ©roule en BohĂšme au XVIIĂš, dans le milieu des chasseurs et des forestiers.
Âmes vendues au diable (Caspar), invocation d’esprits, balles magiques fondues (fameuse scĂšne de la Gorge aux loups Ă  l’acte II, lieu des plus maudits), surtout tableaux diaboliques fantastiques terrifiants
 : en 1821, Carl Maria von Weber compose l’opĂ©ra fondateur du romantisme allemand, qui narre les mĂ©saventures du chasseur Max qui a perdu toute agilitĂ© au tir ; or pour conquĂ©rir la main de sa fiancĂ©e Agathe, il doit rĂ©ussir le fameux concours
 s’associant avec le diable par l’entremise de Caspar (vendu au dĂ©mon Samiel), Max se rendra Ă  minuit au lieu dit afin d’obtenir balles magiques
.
Exactement deux cents ans aprĂšs la premiĂšre triomphale du FreischĂŒtz de Carl Maria von Weber (juin 1821), dans un Konzerthaus de Berlin flambant neuf, la compagnie catalane La Fura Dels Baus rĂ©interprĂšte cet opĂ©ra pionnier dans les lieux de sa crĂ©ation.
Onirisme et fantastique parfois terrifiant, songe visionnaire et mĂ©lancolie enivrĂ©e (airs d’Agathe), vaillance sincĂšre (Max), esprit et Ɠuvre du Mal (Samiel susictĂ© par Caspar dans le tableau de la gorge aux loups au II), action inespĂ©rĂ©e et miraculeuse de l’ermite (incarnant le pouvoir surnaturel de la Nature protectrice), chƓur des chasseurs et des villageois, le drame offre une diversitĂ© de tableaux et de situations Ă  couper le souffle

Dans la salle – rĂ©amĂ©nagĂ©e Ă  l’occasion de la pandĂ©mie de Covid-19 – la troupe catalane a conçu un dispositif prolongeant l’espace scĂ©nique en le dĂ©doublant Ă  l’aide de camĂ©ras à l’épaule.

VOIR Der FreischĂŒtz sur ARTE : Berlin, Fura del Baus / juin 2021. DirigĂ©e par Christoph Eschenbach
https://www.arte.tv/fr/videos/098416-000-A/der-freischuetz/

FilmĂ© en juin 2021, pour les 200 ans du Konzerthaus et de la crĂ©ation du FreitschĂŒtz de Weber 


Distribution :
Benjamin Bruns (Max), ‹Anna Prohaska (Ännchen), ‹Jeanine de Bique (Agathe)‹, Christof Fischesser (Kaspar), ‹Franz Hawlata (Kuno)‹, Viktor Rud (Kilian)‹, Mikhail Timoshenko (Ottokar)‹, Tijl Favets (l’Ermite), ‹Isabelle VosskĂŒhler, Bianca Reim, Christina Bischoff, Heike Peetz (4 servantes)  -  ‹Wolfgang HĂ€ntsch (Samiel, rĂŽle parlĂ©)

Mise en scĂšne : Carlus Padrissa – La Fura dels Baus
Direction musicale : Christoph Eschenbach
Orchestre : Konzerthausorchester Berlin
Choeur : Rundfunkchor Berlin

arte_logo_2013Diffusion : ARTE (antenne) : Dim 26 sept 2021, 5h – lundi 27 sept 2021 Ă  minuit. 2h15mn. Konzerthaus Berlin, 2021.

Rustioni dirige Le Coq d’Or de Rimsky : attention, prodige !

RIMSKY-COQ-D-OR-KOSKY-Opera-de-lyon-aix-en-provence-festival-2021-critique-opera-par-classiquenewsFrance Musique, sam 18 sept 2021, 20h. RIMSKY-K.: Le Coq d’or. L’intelligence de la mise en scĂšne de Barrie Kosky pour cette nouvelle production lyonnaise a su dialoguer Ă  Ă©galitĂ© avec la partie musicale portĂ©e par le chef Daniele Rusconi. France Musique est bien inspirĂ©e de garder trace de cet excellent spectacle
. magique donc mĂ©morable Ă  bien des Ă©gards. Reine de Chemakha percutante et timbrĂ©e (Nina Minasyan), nourrice Amelfa aussi tendre que vĂ©hĂ©mente (Margarita Nekrasova), tsar Ă  la fois ridicule et sincĂšre (Dmitry Ulyanov), car il s’agit bien d’une critique du pouvoir tsariste, sans omettre la basse dĂ©lirante, onirique, parfois surrĂ©aliste 
. Mischa Schelomianski dans le rĂŽle Ă©trange de Polkan
 chacun tient sa partie et nourrit la richesse trouble des personnages. Le rĂŽle clĂ© de l’opĂ©ra demeure assurĂ©ment celui de l’Astrologue qui ouvre et referme le livre fabuleux, en manipulateur suprĂȘme : Andrey Popov se rĂ©vĂšle dans toute la sĂ©duction trouble du caractĂšre central. Le Choeur de l’OpĂ©ra de Lyon est de la mĂȘme eau, scintillante, irradiante et la direction du chef Rustoni dĂ©taille, articule un prodige lyrique et dramatique, entre onirisme et cynisme. Du grand art. PHOTO : Le Coq d’or / OpĂ©ra de Lyon juin 2021 (DR : © Jean-Louis Fernandez)

Concert donnĂ© le 20 mai 2021 Ă  l’OpĂ©ra de Lyon.
Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov : Le Coq d’or
OpĂ©ra en trois actes sur un livret de Vladimir I. Bielski, d’aprĂšs le conte d’Alexandre Pouchkine crĂ©Ă© le 7 octobre 1909 au ThĂ©Ăątre Solodovnikov Ă  Moscou.

Avec
Dmitry Ulyanov, basse, Le tsar Dodon‹Andrei Popov, tĂ©nor, l’Astrologue‹Mischa Schelomianski, basse, Polkan‹Nina Minasyan, soprano, la reine de Chemakha
Margarita Nekrasova, mezzo-soprano, Amelfa
Andrei Zhilikhovsky, baryton, le tsarévitch Aphron
Anna Denisova, soprano, la voix du Coq d’or‹Vasily Efimov, tĂ©nor, le tsarĂ©vitch Gvidon‹ChƓurs de l’OpĂ©ra de Lyon‹Orchestre de l’OpĂ©ra de Lyon‹Direction : Daniele Rustioni

________________________________________________________________________________________________

LIRE ici la critique complĂšte de notre rĂ©dacteur JF Lattarico, tĂ©moin de la reprĂ©sentation lyonnaise du 2 juin 2021 : « Un Coq double et fascinant qui chante et enchante  »,
http://www.classiquenews.com/critique-opera-lyon-le-2-juin-2021-rimski-korsakov-le-coq-dor-rustioni-kosky/

CD événement, annonce. BELLINI : Il Pirata (Rebeka, Camarena
 3 cd Prima classic)

IL_PIRATA_MAIN_iTunesCD Ă©vĂ©nement, annonce. BELLINI : Il Pirata (Rebeka, Camarena
 3 cd Prima classic) – Le label PRIMA CLASSIC annonce la parution ce mois ci (24 sept 2021) de son nouvel opĂ©ra Ă©vĂ©nement, le rare Il Pirata de Bellini : drame tragique et Ă©blouissant d’un Bellini encore jeune (26 ans) qui travaillant alors pour la premiĂšre fois avec le poĂšte librettiste Felice Romani, allait ainsi connaĂźtre son premier grand triomphe Ă  la Scala de Milan (1827). Aux cĂŽtĂ©s des troupes du Teatro Massimo de Catania / Catane (Sicile), lieu natal de Bellini, l’affiche de Prima Classic s’annonce prometteuse avec sous la baguette du chef F M Carminati, deux interprĂštes solides Ă  fort tempĂ©rament : Marina Rebeka et Javier Camarena. La soprano chante le rĂŽle d’ImogĂšne, duchesse sacrifiĂ©e qui n’a jamais renoncĂ© Ă  son premier amour pour Gualtiero ; ce dernier est incarnĂ© par le tĂ©nor mexicain Javier Camarena, torche vivante et maĂźtre de la vaillance belcantiste, qui d’ailleurs apparaĂźt en cover, Ă  l’image de son personnage, en roi des pirates 


BELLINI : Il Pirata, 3 cd PRIMA classic – enregistrĂ© Ă  Catane en aoĂ»t et sept 2020 – parution physique : 24 sept 2021 – parution digitale : 19 nov 2021.
Livret bilingue : anglais, italien. Notice : essai du spécialiste de Bellini : Domenico Di Meo. Prochaine critique dans le mag cd dvd livres de classiquenews.

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, saion 21 / 22 : concert d’ouverture les 23 et 24 sept 2021

Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleLILLE, ON LILLE, Orch national de Lille, 23-24 sept : OUVERTURE ! de la nouvelle saison 2021 2022. Formidable premier dĂ©fi pour les instrumentistes du National de Lille
 le concert d’ouverture de la nouvelle saison sous la baguette du directeur musical Alexandre Bloch, offre de superbes contrastes et un souffle dramatique irrĂ©sistible, associant Richard Strauss, Camille Saint-SaĂ«ns (100 ans en 2021) et aussi la crĂ©ation du compositeur en rĂ©sidence Alex Nante (nĂ© en 1992) : « SinfonĂ­a del cuerpo de luz / Symphonie du corps de lumiĂšre »  Le titre est dĂ©jĂ  tout un programme soulignant dans le flux musical ce passage des tĂ©nĂšbres Ă  la lumiĂšre, du terrestre au cĂ©leste en un parcours audible, puissamment sonore qui se fait mĂ©tamorphose voire sublimation : au sortir du concert vous serez transfigurĂ©s !

« Mort et transfiguration » est nĂ© de la pure imagination d’un Strauss bercĂ© par les rĂȘves et les passions romantiques. Rien donc d’autobiographique dans cette expĂ©rience musicale de la mort, Ă©prouvĂ©e selon le sujet narrĂ© par Romain Rolland par un mourant sur son lit d’agonie : alors qu’expirant, le malade angoisse mais rĂȘve aussi et songe Ă  son enfance, aux exploits de la maturitĂ© comme aux dĂ©sirs non encore exaucĂ©s, la mort surgit enfin en criant “halte”. AprĂšs une lutte inĂ©gale, le mourant succombe et du ciel rĂ©sonne sa rĂ©mission tant attendue sur les mots prononcĂ©s telle une dĂ©livrance : “RĂ©demption, transfiguration”.

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenewsStrauss voulait prolonger comme un exercice et un dĂ©fi personnel, les trouvailles rĂ©alisĂ©es par ses poĂšmes prĂ©cĂ©dents : Macbeth (dĂ©but et fin en rĂ© mineur), Don Juan (mi majeur initial mais mi mineur final) auquel rĂ©pond ainsi la performance nouvelle de « Mort et RĂ©surrection » dĂ©butant en ut mineur mais s’achevant dans la lumiĂšre souveraine et spirituelle de l’ut majeur. ComposĂ©e entre 1887 et 1888, la partition est crĂ©Ă©e le 21 juin 1890 sous la direction de Strauss Ă  Eisenach. Et dĂ©jĂ  le critique Eduard Hansslick pouvait anticiper le succĂšs lyrique de Strauss en avouant son admiration pour cette Ɠuvre qui mĂšne droit sur la voie du drame en musique. DurĂ©e : 25 ou 26 mn selon les versions.

 

 

 

CONCERT D’OUVERTURE DE SAISONboutonreservation
LumiÚre, création et transfiguration !
Jeudi 23 septembre — 20h
Vendredi 24 septembre — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle

[ Tarif 1 ]  -  ± 1h10 sans entracte

NANTE
SinfonĂ­a del cuerpo de luz
[Commande de l’ONL – CrĂ©ation mondiale]

SAINT-SAËNS
Concerto pour violoncelle et orchestre n°1
Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle
(lauréat du Concours Reine Elisabeth en 2017)

R. STRAUSS
Mort et Transfiguration

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Alexandre Bloch, direction

 

 

 

BILLETTERIE EN LIGNE
https://onlille.notre-billetterie.com/billets?kld=2122&spec=1378

ACHETEZ VOTRE PASS !
https://www.onlille.com/saison_21-22/pass_21-22/

 

 

 

AUTOUR DES CONCERTS

18h45 Prélude conférence
Alex Nante, compositeur en résidence #1
(entrée libre, muni du billet de concert)

À l’issue des concerts
Bords de scĂšne
avec Alexandre Bloch
et Victor Julien-LaferriĂšre
(sous réserve)

 

 

 

ATTENTION – protocole sanitaire
conditions d’accùs :

Les conditions d’accĂšs au concert sont soumises aux contraintes sanitaires en vigueur au moment des reprĂ©sentations. Un pass sanitaire vous sera demandĂ©. En cas de non prĂ©sentation ou de contrĂŽle invalide, l’accĂšs en salle sera refusĂ© et aucun remboursement ne sera possible.

 

 

 

STREAMING : Concert captĂ© et diffusĂ© sur la chaine YOUTUBE de l’ON LILLE :
https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw

 

 

 

CONCERT repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Samedi 25 septembre 2021— 20h
Fruges, Salle de sport Jean-Luc Rougé

 

 

 

TEASER VIDEO
SAISON 20021 2022 de l’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

 

 

________________

 

 

LIRE ici notre critique complĂšte du concert NANTE, R STRAUSS, SAINT-SAËNS par l’Orchestre National de Lille et Alexandre BLOCH (23 sept 2021) : ” TANTRISME SYMPHONIQUE : le feu scintillant d’Alex NANTE rĂ©vĂ©lĂ© par l’Orchestre National de Lille

Orchestrte-national-de-Lille-alexandre-Bloch-concert-nante-strauss-23-sept-2021-ouverture-de-saisonLa partition en crĂ©ation Ă©tait un mets de choix pour le grand retour de l’Orchestre national de Lille sur scĂšne en grand effectif, un dispositif plus vu ni ressenti avec une telle intensité  depuis 18 mois. PrĂ©sentant avec finesse et humour la piĂšce en crĂ©ation au dĂ©but du concert, Alexandre Bloch, directeur musical de l’Orchestre, ne cache pas son plaisir de diriger ainsi ses plus de 90 musiciens devant une salle pleine
 Nous n’avions pas ressenti la vibration symphonique totale depuis l’odyssĂ©e des symphonies de Mahler, un accomplissement pour l’Orchestre pilotĂ© par un chef bien inspirĂ©. De fait l’exploration du langage mahlĂ©rien Ă  certainement profitĂ© Ă  la crĂ©ation de Nante,  …

 

 

 

 

 

Les Nuits Musicales de MAZAN : 24 – 31 octobre 2021

nuits musicales de mazan classiquenewsVAR – Nuits musicales de MAZAN : 24 – 31 oct 2021. Bruno Procopio, directeur artistique accueille cette annĂ©e Ă  Mazan : Hugo Reyne et Pierre HantaĂŻ (24 oct) ; l’ensemble Ausonia dans un programme CPE Bach (l28 oct) ; le Julie Azoylay-Trio (29 oct) – temps forts Ă  ne pas manquer (coups de coeur de CLASSIQUENEWS) : rĂ©cital Pierre HantaĂŻ (30 oct), Mozart : Sonates Ă  4 mains (Duo PĂ©gase : Morgane Le Corre et Knut Jacques, le 31 oct), enfin, le meilleur pour la fin, premier concert symphonique du JOR JEUNE ORCHESTRE RAMEAU, nouvelle phalange sur instruments historiques fondĂ© par Bruno Procopio : programme « Guerre et Paix » (extraits d’opĂ©ras de Rameau, 31 octobre 2021). Tous les concerts ont lieu dans le sublime Ă©crin de la Boiserie de Mazan (sauf le Duo PĂ©gase au ChĂąteau PesquiĂ©).

 

mazan-nuits-musicales-de-mazan-2021-classiquenews-JEUNE-ORCHESTRE-RAMEAU-bruno-procopio

 

RÉSERVEZ VOS PLACES – Billetterie ouverte,
toute la programmation, le projet JOR JEUNE ORCHESTRE RAMEAU
http://www.nuitsmusicalesmazan.com/
Les Nuits Musicales de Mazan 79, rue de l’Auzon | 84380 Mazan
nuitsmusicalesmazan@gmail.com

 

mazan-boiserie-mazan-nuits-musicales-rameau-bruno-procopio-festival-classiquenews

 

Massenet : La Vierge Ă  Saint-Etienne

HUNOLD catherine-hunold1SAINT-ETIENNE, OpĂ©ra. Ven 1er oct 2021 : MASSENET, La Vierge. Catherine Hunold. Massenet dirige lui-mĂȘme la crĂ©ation parisienne de sa partition Ă  l’OpĂ©ra de Paris en mai 1880. Contrastes dramatiques, dignitĂ© morale, Ă©lĂ©vation spirituelle
 rien ne manque dans cet ouvrage qui conclut l’exploration de la psychĂ© fĂ©minine sur un registre sacrĂ© et biblique :  Marie-Magdeleine (1865) et Ève (1875) ont prĂ©cĂ©dĂ© La Vierge de 1880.
La Vierge retrace en quatre tableaux, la vie de Marie. Le public, lors de la crĂ©ation, apprĂ©cia surtout le prĂ©lude de la quatriĂšme partie, Le dernier sommeil de la Vierge. Mais l’Ɠuvre est riche d’autres Ă©pisodes bouleversants : L’Annonciation, Les Noces de Cana, Le Vendredi Saint, L’Assomption : autant de tableaux intenses et saisissants. Le simple et le majestueux, la joie et le dĂ©sespoir : Massenet rĂ©ussit une diversitĂ© de situations qui dĂ©signent un chef d’oeuvre mĂ©connu, un oratorio parfois plus lyrique que certains opĂ©ras.

Opéra de Saint-Etienneboutonreservation
Ven 1er octobre 2021, 20h
RÉSERVEZ VOTRE PLACE ici
https://opera.saint-etienne.fr/otse/saison-21-22/spectacles//type-lyrique/la-vierge/s-633/  1h50, avec entracte

Propos d’avant-spectacle
Par Jean-Christophe Branger, professeur en musicologie,
une heure avant la représentation. Gratuit sur présentation du billet du jour.

Direction musicale : Alexandra Cravero
La Vierge : Catherine Hunold
L’Archange Gabriel : Irina Kyshliaruk
Marie-Salomé, Un Archange : Amélie Robins
Une Jeune Galiléenne, Marie-Madeleine, Un Archange : Lucie Roche
Jean : Christophe Berry
L’Hîte, Simon, Thomas : Marc Scoffoni

Choeur Lyrique et Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire
Choeur de la MaĂźtrise de la Loire

Jules Massenet : La Vierge
Légende sacrée en quatre scÚnes
Livret de Charles Grandmougin
CrĂ©ation le 22 mai 1880 Ă  l’OpĂ©ra de Paris

SAINT-ETIENNE, Opéra. Ven 1er oct 2021, 20h. MASSENET : La Vierge. Catherine Hunold / Grand Théùtre Massenet

BRUNO PROCOPIO : entretiens sur FRANCE MUSIQUE (13>17 sept 2021)

logo_francemusiqueFRANCE MUSIQUE, 13-17 sept 2021. BRUNO PROCOPIO, chef et claveciniste. Grands entretiens Ă  6h30 puis 22h30. 5 jours avec Bruno Procopio, « maestro transatlantique » : entre Europe et BrĂ©sil, l’artiste n’a cessĂ© de maintenir un pont artistique et culturel fort ; il a dirigĂ© les instrumentistes de l’Orchestre Simon Bolivar (la phalange emblĂ©matique de Gustavo Dudamel), sensibilisant les musiciens Ă  l’articulation et Ă  l’ornementation propre au baroque Français.

 
 

Bruno PROCOPIO
Maestro transatlantique

 

 

procopio-bruno-maestro-transatlantico-582-390-HOMEPAGEUn disque aujourd’hui tĂ©moigne d’une complicitĂ© unique oĂč rayonnent l’énergie et l’élĂ©gance rythmique (Rameau in Caracas / Paraty records, 2012 : dĂ©fi inouĂŻ qui fait retentir le gĂ©nie ramĂ©lien de l’autre cĂŽtĂ© de l’Atlantique)
 DĂ©fenseur du Baroque français, du XVIIIĂš principalement, Bruno Procopio a aussi favorisĂ© Ă  Rio, les Baroques Français, permettant la crĂ©ation du festival baroque Ă  Rio, mais aussi la connaissance de Sacchini (Renaud), des classiques Piccinni, Sacchini et Cherubini Ă  Sao Paulo (nov 2017), des premiers romantiques Ă  Caracas (Symphonies de Reicha, dĂ©c 2019)

procopio-bruno-concert-orchestre-lamoureux-jobim-milhaud-neukommL’infatigable dĂ©fricheur, passeur des deux mondes, a fondĂ© son propre label (Paraty records depuis 2006) ; il est aujourd’hui (depuis 2019), directeur artistique du Festival de Mazan (Vaucluse), un nouveau dĂ©fi qui inscrit dĂ©sormais le premier orchestre international dĂ©diĂ© Ă  Rameau : JOR / JEUNE ORCHESTRE RAMEAU- premier concert le 30 et 31 octobre 2021. Entretien inĂ©dit avec Bruno Procopio sur France Musique, les 13, 14, 15, 16 et 17 sept Ă  6h30 puis 22h30.

 

 

CD Rameau in Caracas / The Simon Bolivar Symphony orchestra of Venezuela
http://www.classiquenews.com/cd-bruno-procopio-rameau-in-caracas/

Symphonies de Reicha Ă  Caracas
http://www.classiquenews.com/caracas-bruno-procopio-dirige-les-symphonies-de-reicha/

Les Italiens Ă  Paris : BRUNO PROCOPIO joue Piccinni, Sacchini, Cherubini Ă  SAO PAULO (nov 2017) :
http://www.classiquenews.com/video-les-italiens-a-paris-bruno-procopio-joue-piccinni-sacchini-cherubini-a-sao-paulo-nov-2017/

 

 

LIRE AUSSI notre entretien Bruno Procopio sublime Rameau :

http://www.classiquenews.com/rameau-sublime-par-bruno-procopio/

bruno procopioLIRE aussi notre entretien COMMENT L’ORCHESTRE MODERNE PEUT-IL RENOUER AVEC SON REPERTOIRE PREMIER ? Aux origines de la musique symphonique
 MAESTROS D’AUJOURD’HUI. BRUNO PROCOPIO : retrouver les origines de la musique symphonique janvier 2018). Maestro entre Europe et AmĂ©rique, Bruno Procopio se dĂ©voile en vĂ©ritable chercheur de la matiĂšre orchestrale. Le jeune chef franco-brĂ©silien dĂ©fend avec passion une nouvelle approche des orchestres. Il vient de diriger fin 2017, l’Orchestre Symphonique de l’Etat de Sao Paulo, dans un programme rare de musique française lyrique et symphonique (Symphonie de Cherubini). Sur le plan artistique, il s’agit de rĂ©tablir la place dans les programmes de concerts, des compositeurs qui ont dĂšs le XVIIIĂš favorisĂ© l’essor de l’écriture symphonique. Pour les instrumentistes qu’il dirige, en AmĂ©rique du sud et en France, le jeune chef d’orchestre veille Ă  encourager les attentes des nouvelles gĂ©nĂ©rations de musiciens. Mobiles, habiles (sur instruments d’époque ou sur instruments modernes), les instrumentistes d’aujourd’hui comme les publics de plus en plus sĂ©duits par les programmes symphoniques, souhaitent se familiariser avec les compositeurs baroques, classiques et prĂ©romantiques qui ont prĂ©cĂ©dĂ© les Viennois. Or jouer Rameau ou Gossec permet de mieux comprendre Haydn, Mozart jusqu’à Beethoven. Une rĂ©volution orchestrale est en marche. Certes il y a l’apport des instruments d’époques dans la perception plus affinĂ©e des rĂ©pertoires ; Bruno Procopio apporte aussi pour les orchestres modernes, la dĂ©couverte des Ɠuvres moins connues, – baroques, classiques et prĂ©romantiques-, dont il maĂźtrise, comme chef claveciniste, la langue et l’esthĂ©tique. ENTRETIEN exclusif pour classiquenews.
http://www.classiquenews.com/maestros-bruno-procopio-aux-origines-de-la-matiere-symphonique-entretien/

 

 

 

 

FRANCE MUSIQUE, les 13, 14, 15, 16 et 17 sept 2021 : Grands InterprĂštes / BRUNO PROCOPIO
 Ă  6h30 puis 22h30 – photo Bruno Procopio DR / E Lee.

PLUS D’INFOS sur le site de France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/bruno-procopio-5-5-donner-acces-a-la-culture-a-la-beaute-a-ses-enfants-c-est-une-chance-98199

 

 

FRANCE MUSIQUE, LUNDI 13 SEPT
Bruno Procopio (1/5) : ” Le timbre du clavecin ressemble beaucoup Ă  la viole caipira » / Dans ce 1er volet de nos entretiens, le claveciniste et chef d’orchestre d’origine brĂ©silienne, Bruno Procopio partage avec nous les souvenirs heureux de son enfance passĂ©e loin de la ville, dans l’Ă©tat du Mato Grosso. Une enfance au cƓur de la jungle, tout prĂšs du parc indigĂšne du Xingu.

Programmation musicale

François Couperin
Les Barricades Mystérieuses
clavecin, Collesse 1748 (collection de Laurent Soumagnac)
Les Invalides, Paris
Bruno Procopio, clavecin

Musiques des Nhambiquara et des Myky
Flûtes rituelles myky Amérindiens Myky
CD VDE 875

Musiques des Nhambiquara et des Myky
Le rituel Yaunkwa des Enauené-Naué : Ambiance du Yaukwa Amérindiens Nhambikwara
CD VDE 875

Musique des Bororos
Marenaruie
CD Unesco Collection

Musique des Bororos
Oieigo
CD Unesco Collection

Heitor Villa-Lobos
Carnaval das crianças W 157 : O ginete do pierrozinho
Nelson Freire, piano
CD Decca

 
 

 
 

MARDI 14 SEPT 2021
Bruno Procopio (2/5) : “On ne devient pas musicien, on est musicien »  Dans ce 2Ăšme volet de nos entretiens, le claveciniste et chef d’orchestre Bruno Procopio partage avec nous son goĂ»t pour les musiques populaires brĂ©siliennes. Il nous parle Ă©galement de sa fascination pour la nature, de sa rencontre avec Christophe Rousset Ă  Paraty et de ses premiers professeurs.

Programmation musicale

Jorge Arago
Pe de vento
Beth Carvaldo, chant
CD RCA

Jean-SĂ©bastien Bach
Suite n°5 en ut mineur BWV.1011 (Prélude)
Emmanuelle Guigues, violoncelle
CD Paraty

Milton Nascimento
Travessia
Milton Nascimento, chant et guitare
CD Philips

Heitor Villa Lobos
Valsa da dor – transcription pour flĂ»te et piano
Anna Norberg, piano
Roland Pontinen, piano
CD Artemis

Henrique Oswald
BĂ©bĂ© s’endort
Luiz de Moura-Castro, piano
CD Ensayo

Pancrace Royer
Le vertigo
Christophe Rousset, clavecin
CD Ambroisie

François Duval
Sonate en Sol Maj op 6 n°2 : Les cascades – pour violon et basse continue
Ricercar Consort
François Fernandez, violon
Philippe Pierlot, basse de viole
Pierre HantaĂŻ, clavecin
CD Ricercar

 

  

 

MERCREDI 15 SEPT 2021
Bruno Procopio (3/5) : “Il faut passer des annĂ©es Ă  cĂŽtoyer la musique pour avoir son empreinte ». Dans ce 3Ăšme Ă©pisode, le claveciniste et chef d’orchestre Bruno Procopio revient sur la richesse de l’enseignement qu’il a reçu de Pierre HantaĂŻ. Il Ă©voque Ă©galement sa 1Ăšre expĂ©rience de direction d’orchestre Ă  Caracas avec l’Orchestre Simon Bolivar


Programmation musicale

Jean-SĂ©bastien Bach
Variations Goldberg BWV 988 : Aria
Pierre HantaĂŻ, clavecin
CD Mirare

Jean SĂ©bastien Bach
Sonate en Mi bémol Maj BWV 1031 : Sicilienne
Emmanuelle Guigues, violoncelle
Bruno Procopio, clavecin
CD Paraty

Jean-Philippe Rameau
PiĂšces de clavecin en concerts : Concert I en Ut : La Livri
Bruno Procopio, clavecin
Patrick Bismuth, violon
François Lazarevitch, flûte
Emmanuelle Guigues, violoncelle
CD Paraty

Sigismund Neukomm
Symphonie HĂ©roĂŻque Opus 19
Cidade das Artes, Rio de Janeiro, Brasil.
Brazilian Symphony Orchestra
Direction : Bruno Procopio

VIDEOS

OSB Symphonie HĂ©roĂŻque Opus 19 Sigismund Neukomm Bruno Procopio

Rameau : Quam dilecta, Les SiĂšcles, direction Bruno Procopio

 

  

 

JEUDI 16 SEPT 2021
Bruno Procopio (4/5) : “J’écoute du Rameau tous les jours !”
Dans ce 4Ăšme volet de nos entretiens, Bruno Procopio revient sur le label discographique qu’il a crĂ©e en 2006 et sur les ensembles musicaux qu’il a fondĂ© et pensĂ© pour un certain rĂ©pertoire, celui de la musique coloniale avec des compositeurs tels que Marcos Portugal, Nunes Garcia.

Programmation musicale

Carl Philipp Emmanuel Bach
Sonate en La bémol Majeur Wq 49 n°2 H 31 : Allegro
Bruno Procopio, clavecin
CD Paraty

Jean- SĂ©bastien Bach
Concerto pour 4 clavecins en la mineur BWV 1065 : 3. Allegro
Colin Tilney, Christophe Rousset,
Davitt Moroney et Christopher Hogwood, clavecins
Academy of Ancient Music
Direction : Christopher Hogwood
CD L’Oiseau lyre

Ludwig van Beethoven
Quatuor à cordes n°8 en mi min op 59 n°2 : 4. Presto
Quatuor Girard
CD Paraty

Marcos Portugal
Matinas do Natal
Ensemble Turicum
CD Paraty

Jose Mauricio Nunes Garcia
Psaume 116 : Laudate dominum omnes gentes pour solistes choeur et orchestre : Laudate dominum
Ensemble Turicum
CD K617 Productions

 

 

 

 

VENDREDI 17 SEPT 2021
Bruno Procopio (5/5) : “Permettre Ă  ses enfants d’accĂ©der Ă  la culture, Ă  la beautĂ©, c’est une chance ». Aujourd’hui, le claveciniste et chef d’orchestre Bruno Procopio revient sur le JOR / jeune Orchestre Rameau, un ensemble fondĂ© Ă  l’occasion du festival “Les nuits de Mazan” dans le sud de la France.

Antonio Vivaldi
Concerto en fa mineur op.8 n°4 P 442 RV 297 (L’hiver) : Allegro
Lara Saint John, violon
Bruno Procopio, clavecin
Orchestre National des Jeunes Simon Bolivar du Venezuela
Direction : Eduardo Marturet
CD Ancalagon

Jean Philippe Rameau
Suite en La Majeur / la mineur : La triomphante
Bruno Procopio, clavecin
CD Paraty

Rosa Noel
Ultimo desejo
Maria Bethania
CD Buda Records

Baden Powell
Berimbau-Consolaçao
Vinicius de Moraes
Toquinho, guitare
CD Trova

Anonyme
MarizĂĄpalo a lo humano
Vox Brasiliensis
Guilherme de Camargo, guitare
CD K617

Paul Dukas
L’apprenti sorcier – rĂ©duction pour glockenspiel et piano
Marie Ange Petit, glockenspiel
Natalia Valentin, piano
CD Ricercar

François Couperin
Suite n°2 en La Maj – pour basse de viole et basse continue : 1. PrĂ©lude
Emmanuelle Guigues, violoncelle
Bruno Procopio, clavecin
Sylvia Abramowicz, basse de viole
Rémi Cassaigni, théorbe
CD Paraty

Jean Philippe Rameau
Zoroastre : Air des Esprits Infernaux (Acte IV, ScĂšne 5)
Orchestre Symphonique Simon Bolivar
Direction : Bruno Procopio
CD Paraty

 

 

VIDEO
Orquesta Barroca Juvenil SimĂłn BolĂ­var, conducted by Bruno Procopio

 

  

 

Festival Baroque de PONTOISE 2021 : dĂšs le 25 sept 2021.

logo_festival baroque pontoise festival annonce classiquenews FBP2021Festival Baroque de PONTOISE 2021 : dĂšs le 25 sept 2021. L’édition 2021 / 2022 du Festival Baroque de Pontoise, en connexion Ă©troite avec l’actualitĂ©, s’intĂ©resse aux « mensonges », donc aux lĂ©gendes urbaines, vraies fausses rumeurs, fakenews florissantes aujourd’hui, terreaux des thĂ©ories complotistes les plus dĂ©lirantes mais pourtant partagĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux. Plus que jamais, la vĂ©ritĂ© doit ĂȘtre dĂ©voilĂ©e et diffusĂ©e selon le souci d’ApatĂ© (*), « voltairienne convaincue qui faisait sienne la phrase du philosophe : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».

 

 

MENSONGES ! DĂ©mĂȘler le vrai du faux 


Transcriptions, fausse attribution, pastiches, dĂ©tournements…
 

 

En artisan d’un dĂ©bat ouvert et raisonnĂ©, Pascal Bertin directeur artistique du festival,Pascal Bertin festival baroque de pontoise souhaite dĂ©mĂȘler le vrai du faux : « En 2021-22, nous fĂȘterons le 500e anniversaire de Josquin Desprez dont quelques dizaines de piĂšces signĂ©es de sa main n’en sont pas. Le 350e anniversaire de Tomaso Albinoni, mondialement connu pour un Adagio qu’il n’a pas Ă©crit. Le 100e anniversaire de Camille Saint-SaĂ«ns, fanatique de Rameau qui fait mentir ceux qui pensent que le renouveau baroque date des annĂ©es 60.

« (
) Nous parlerons des erreurs ou des canulars de musicologues, des transcriptions, rĂ©orchestrations, mais Ă©galement de ce qui nous tient Ă  cƓur : le grand mensonge de l’impermĂ©abilitĂ© des genres, des styles et des disciplines. On retrouvera tous les croisements culturels et temporels, artistiques et sociĂ©taux qui deviennent l’identitĂ© mĂȘme du festival. Prenez plaisir et soyez curieux, la vĂ©ritĂ© se cache dans la qualitĂ© de nos propositions. »

______________

*Apaté : déesse grecque de la duperie de la tromperie et de la fraude

Le mot du directeur artistique Pascal Bertin :
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/le-festival/le-mot-du-directeur-artistique-pascal-bertin

 

festival baroque de pontoise 2021 2022 concerts critiques annonces classiquenews MENSONGES

 

 

 

 

 

TEMPS FORTS 2021

ACTE I
________________________________________

 

 

 

25 sept, 19h – Pontoise, le DĂŽme
Soirée de présentation
Présentation de la programmation par Pascal Bertin
Avec intervention de l’ensemble La Diane Française, en rĂ©sidence depuis 3 ans. Concert gratuit sur rĂ©servation prĂ©alable.

 

 

 

Ven 1er oct, 20h30
Cathédrale Saint-Maclou
Du Profane au sacré : Les Arts Florissants (Paul Agnew, direction)
Vraies fausses contrefactas / contrefaçons dans le style madrigalesque italien
 signĂ©es Aquilino Coppini / Ɠuvres de Monteverdi, Frescobaldi, Merulo, Luzzaschi


 

 

 

Dim 3 oct, 17h
Eglise Saint-Christophe, CERGY
Pierre HantaĂŻ, Hommage Ă  Gustav Leonhart
A la suite de G Leonhardt, P HantaĂŻ accrĂ©dite les bienfaits de la transcription
 et joue les Sonates et Partitas pour violon, au clavecin, ainsi que JS Bach lui-mĂȘme le faisait ajoutant Ă  l’envi autant d’harmonies nouvelles.

 

 

 

Ven 8 oct, 20h30
Eglise Saint-Aubin, ENNERY
Le vrai du faux : Josquin Desprez
L’ensemble lĂ©gendaire ClĂ©ment Jannequin et Dominique Visse dĂ©voile 10 chansons frauduleusement attribuĂ©es Ă  Desprez, mises en regard avec les partitions authentiques : pour cĂ©lĂ©brer les 500 ans du gĂ©nie de la Renaissance française, rien de mieux que de juger sur piĂšces.

 

 

Sam 9 oct, 20h30
Le Figuier blanc, ARGENTEUIL
Création : BACH MINIMALISTE
Et si l’énergie rythmique de Bach pouvait dialoguer avec les Minimalistes du XXĂš ? Compagnie La TempĂȘte / Simon-Pierre Bestion, direction

 

 

 

Jeu 14 oct, 20h30
Théùtre de POISSY
MONTEVERDI : Orfeo
En 1607, encore madrigalesque dans l’écriture, Monteverdi « invente » l’opĂ©ra italien : un drame oĂč s’incarne (de façon monodique), les individualitĂ©s dĂ©sirantes et souvent tragiques : le mythe d’OrphĂ©e en tĂ©moigne : le poĂšte de Thrace parviendra-t-il Ă  dominer ses passions pour reconquĂ©rir le cƓur de son aimĂ©e Eurydice ? Et qu’a-t-il Ă  proposer Ă  Caron puis Pluton pour pĂ©nĂ©trer aux enfers et ravir sa dĂ©funte Ă©pouse qui lui a Ă©tĂ© arrachĂ©e ?
Avec Emiliano Gonzalez Toro qui chante le héros et dirige son ensemble I Gemelli.

 

 

 

Ven 15 oct, 20h30
Eglise Notre-Dame de PONTOISE
MAUVAIS GENRE : airs d’opĂ©ras pour baryton
Thomas Dolié, baryton / La Diane Française
Dans l’opĂ©ra baroque, la voix de basse-taille incarne les forces spectaculaires souvent terrifiantes : Abramane ou Huascar, mais aussi personnification des Jalousie, Haine, Bellone (dĂ©esse de la guerre), MĂ©duse ou Ragonde, la vieille amoureuse
 Ɠuvres de Rameau, Mouret, Lully


 

 

 

Dim 17 oct, 17h
Cathédrale Saint-Maclou, PONTOISE
BUXTEHUDE – DAYER : l’ensemble Gli Angeli (Stephan MacLeod, direction) joue Buxtehude et les Ɠuvres du compositeur contemporain Xavier Dayer, trĂšs inspirĂ© par l’imaginaire sonore baroque. CrĂ©ation contemporaine.

 

 

 

Sam 23 oct, 20h30
Eglise Notre-Dame de PONTOISE
ANAMORPHOSI / Le PoĂšme Harmonique
Monteverdi illustre la permĂ©abilitĂ© des genres sacrĂ©s et profanes, recyclant des airs d’opĂ©ras en priĂšres sacrĂ©es : ainsi son Lamento d’Arianna devient note pour note (et avec un autre texte), il Pianto della Madonna. Au programme aussi, la Miserere d’Allegri, joyau plyphonique restituĂ© dans une version autographe mĂ©connue


 

 

 

 

 

 

ACTE II
________________________________________

 

 

 

Mar 16 nov, 19h30
Le DĂŽme, PONTOISE
GALILEO GALILEI
Et pourtant elle tourne ! GalilĂ©e disait vrai mais l’Inquisition a dĂ©cida autrement, organisant l’assassinat du scientifique sincĂšre et juste. A travers le dialogue entre le maĂźtre et l’enfant, les interprĂštes dĂ©voilent les dĂ©lices d’une exploration musicale et spatiale Ă  la dĂ©couverte des interrogations de la Renaissance et du Baroque : Ɠuvres du pĂšre et du fils Galilei (Michelangelo et Vincenzo)
 Spectacle Jeune public (dĂšs 6 ans). Par l’AcadĂ©mie des Lynx, la Compagnie La Lumineuse.

 

 

 

Mar 30 nov, 20h30
L’imprĂ©vu, ST OUEN L’AUMONE
Tapanak / Canticum Nuovum (Emmanuel Bardon, direction)
Embarquez sur l’arche (Tapanak) et accostez sur une terre idyllique et nouvelle
 musiques anciennes d’ArmĂ©nie, des Balkans et du Moyen-Orient
Spectacle Jeune public dĂšs 7 ans

 

 

 

Mer 1er décembre 2021, 20h30
Pts Communs-Théùtre des Louvrais, PONTOISE
HIGHLANDS
La Compagnie de danse Mal Pelo présente son dernier volet de la Tétralogie inspiré par les musiques de JS Bach.

 

 

 

Mer 22 décembre 2021, 20h30
CANTATES DE BACH
Eglise Notre-Dame, PONTOISE
Cantate BWV 82, 
 Lambert Wilson, baryton. La Diane Française

 

 

 

Sam 5 février 2022, 20h30
Eglise Notre-Dame, PONTOISE
BRUITS DE GUERRE ET DE BATAILLES
ElĂšves du Conservatoire de Paris / Hugo Reyne, direction
Couperin, Biber, Lully, Philidor Ă©voquent les paysages de guerre, le fracas des armes


 

 

 

Ven 8 avril 2022, 20h30
Conservatoire à rayonnement régional, CERGY
UN CLAVECIN CHEZ PROUST
A l’époque oĂč Proust compose A la recherche du temps perdu, le mouvement pour la musique ancienne et les instruments anciens se prĂ©cise ; Proust lui-mĂȘme cite dans son texte des Ɠuvres baroques et aussi le clavecin ou l’épinette
 Olivier Baumont, clavecins.

 

 

 

Sam 28 mai 2022, 18h30
Musée de la Renaissance, ECOUEN
A BYRD CELEBRATION
Ensemble PrĂšs de votre oreille / R Pharo, direction
Hommage au compositeur britannique William Byrd (Messe Ă  4 voix, Ɠuvres pour consort de violes de gambe
), astre mĂ©connu au dĂ©but du Baroque.

 

 

 

TOUTES LES INFOS / RÉSERVATIONS
sur le site du Festival Baroque de Pontoise 2021 :
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/programmes/thematique-2021-2022

 

 

 

BROCHURE / Programmation complĂšte des actes I et II
________________________________________

Téléchargez ici la brochure 2021 2022
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/images/presse/Brochure_FBP_2021-bd.pdf

 

 

 

RÉSERVATIONS
________________________________________

‱ Par internet
Billetterie en ligne
www.festivalbaroque-pontoise.fr

‱ Par correspondance
En retournant ce bulletin accompagné du réglement par chÚque à :
Festival Baroque de Pontoise/AOND
2, rue des PĂątis – 95300 Pontoise.
‱ Au bureau du festival
2, rue des PĂątis – 95300 Pontoise
Du 7 septembre 2021 au 28 mai 2022 Le mardi et le vendredi : 14h30 – 18h Le samedi* : 10h30 – 13h

‱ Le jour des concerts
Dans la limite des places disponibles. Billetterie ouverte 30 min avant l’heure de dĂ©but du concert.

‱ Renseignements billetterie
Du mardi au vendredi Ă  partir de 14h30 Le samedi* Ă  partir de 10h30
T. 01 34 35 18 71
ou reservation@festivalbaroque-pontoise.fr
* du 7 septembre au 23 octobre 2021 seulement.

 

 

 

PROTOCOLE SANITAIRE – COVID-19
________________________________________

La présentation du pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux concerts
www.festivalbaroque-pontoise.fr
rubrique Autour du festival/Nos engagements/Covid-19

 

 

REPLAY / VIDEO
________________________________________

Pou ceux qui ne peuvent pas se déplacer au concert, le Festival Baroque de Pontoise enregistre et diffuse en streaming certains des concerts de sa nouvelle saison 2021 2022. Retrouvez sur le site du Festival, les programmes accessible sur la toile en replay :
www.festivalbaroque-pontoise.fr rubrique MĂ©dias
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/programmes/medias-videos-interviews-captations-concerts

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : fascinations classiques

METROPOLE LILLOISE / ON LILLE : 8 – 15 sept 2021. « Fascinations classiques ». 5 dates pour une tournĂ©e « fascinante » : l’ON LILLE Orchestre National de Lille sous la direction de Anna Rakitina joue Stravinsky et Mozart, diffusant le souffle symphonique dans 5 villes autour de Lille.

 

Anna_Rakitina_328px_21-22De la danse Ă  l’opĂ©ra
 1939 marque une rupture brutale dans la vie de Stravinsky. Le compositeur russe doit quitter l’Europe et s’exiler aux États-Unis. A contrario de cet Ă©vĂ©nement dramatique, les Danses concertantes, premiĂšre musique Ă©crite aux USA, font danser l’orchestre dans une joie communicative. La Symphonie n°38 dite « Prague » est une joyau symphonique que Mozart compose entre ses opĂ©ras Les Noces de Figaro et Don Giovanni. Outre qu’elle scelle la relation privilĂ©giĂ©e du compositeur salzbourgeois avec les Praguois, lesquels reconaĂźtront immĂ©diatement le souffle de Don Giovanni, la symphonie Prague cite le matĂ©riau des deux ouvrages lyriques. Cheffe assistante auprĂšs du prestigieux Orchestre Symphonique de Boston, la russe Anna Rakitina Ă©claire tout ce qu’a de drame cachĂ© et de situations lyriques, la partition de la n°38, sommet musical de la fin 1786, qui annonce le miracle de la trilogie derniĂšre, les 39, 40 et 41Ăš symphonies. A repĂ©rer en particulier pendant l’écoute de ses 3 mouvements (Adagio-allegro / Andante / Finale-Presto ; pas de menuet), la part significative des instruments Ă  vent qui forment des ensembles spĂ©cifiques, assurĂ©ment davantage dĂ©veloppĂ©s que les cordes.

STRAVINSKY
Danses concertantes

MOZART
Symphonie n°38, « Prague »

Anna Rakitina, direction  /  ‹Orchestre National de Lille

 

 

INFOS et RÉSERVATIONS
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/fascinations-classiques/

Détail de la tournée
FASCINATIONS CLASSIQUES
Concert symphonique

Du 8 au 15 septembre 2021‹en mĂ©tropole lilloise – circa 50 minutes sans entracte

—
Mercredi 8 – 20h
Wambrechies, Salle des fĂȘtes
—
Jeudi 9 – 20h
Roncq, la Source – Atrium
—
Vendredi 10 – 20h
Wattignies, Centre Culturel Robert Delefosse
—
Samedi 11 – 20h
Anstaing, Salle Polyvalente
—
Mercredi 15 – 20h
Bauvin, Église Saint-Quentin

GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 : finale les 2, 3, 4 septembre 202, Juan Diego Florez, Bomsori Kim, délices baroques, James Bond 007

london londres gstaad menuhin festival 2021 christoph muller annonce programm festival classiquenewsGSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 : finale les 3 et 4 septembre 2021. Juan Diego Florez, Bomsori Kim, James Bond 007. Fin de l’édition 2021 du 65Ăš Gstaad Menuhin Festival en 4 concerts incontournables : les 2, 3 et 4 septembre 2021. AprĂšs 7 semaines de cĂ©lĂ©brations et de partages musicaux, l’étĂ© s’achĂšve ainsi Ă  Gstaad et dans le Saanenland en un festival de genres mĂȘlĂ©s : dĂ©lices baroques, rĂ©cital lyrique, restitution pĂ©dagogique, symphonique cinĂ©matographique


 

 

 GSTAAD-MENUHIN-FESTIVAL-christophe-muller-festival-2021-annonce-reservation-classiquenews-Saanen-yehudi-menuhin

 

_____________________________________________________________________________

 

2 SEPTEMBRE
Maurice Steger (flĂ»te Ă  bec, qui est aussi professeur Ă  la Gstaad Baroque Academy) et Rachel Podger (violon) dĂ©fendent avec cƓur et ardeur les couleurs baroques Ă  Gstaad (sur instruments historiques). Ils collent au thĂšme gĂ©nĂ©rique de la 65Ăš Ă©dition « LONDON » dans un programme ad hoc intitulĂ© «London Musick», donnĂ© le 2 septembre Ă  l’Ă©glise de Saanen (19h30) : concert « english Ayres and pleasures » (Matteis, Simpson, Baltzar, Johnson, Castrucci
) : https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/02-09-21-musique-de-chambre

 

3 SEPTEMBRE
Grand gala lyrique avec le tĂ©nor pĂ©ruvien, expert du bel canto et du chant mozartien comme merveilleux diseur pour l’opĂ©ra romantique français : Juan Diego FlĂłrez. Le chanteur avec la complicitĂ© du chef Christopher Franklin et du Musikkollegium Winterthur, incarne les hĂ©ros de Rossini, Donizetti, Verdi et Puccini, Gounod et Massenet. En complĂ©ment le sublime intermĂšde de Cavalleria Rusticana de Mascagni

https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/03-09-21-concert-symphonique

 

4 SEPTEMBRE
Envie de dĂ©couvrir les jeunes stars de la nouvelle gĂ©nĂ©ration de musiciennes et de musiciens baroques? Le concert de clĂŽture de la 8e Gstaad Baroque Academy, animĂ©e depuis le 29 aoĂ»t au Wellness- & Spa-Hotel Ermitage de Schönried par Maurice Steger et Rachel Podger, propose une affiche prometteuse Ă  17h30, dans l’écrin magicien de l’église de Rougemont (concert des Ă©tudiants de la Gstaad Baroque Academy sous la direction de Maurice Steger).. prĂ©sentation et vidĂ©os ici : https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/04-09-21-l-heure-bleue-concert-for-all

FINALE CINEMATOGRAPHIQUE
 La classe londonienne allie Ă©lĂ©gance et action ; si vous ĂȘtes plutĂŽt fan de cinĂ©ma, le «Grand Final» du 4 septembre affiche une soirĂ©e spectaculaire animĂ©e par Kevin Griffiths et le City Light Symphony Orchestra pour (re)vivre les plus grands moments du cinĂ©ma anglais en «live» et sur grand Ă©cran, sous la tente de Gstaad (19h30), avec le violon de Bomsori Kim (Menuhin’s Heritage Artist), Ă©vocation de plusieurs succĂšs du cinĂ©ma britannique (Ladies and lavander, Henry V, Emma, Wilde, Dowton Abbey…) et aussi en suivant les traces de l’agent 007
  :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/04-09-21-today-s-music-film-and-musique-live

BORDEAUX, Opéra. MEYERBEER : Robert le diable, 20-25 sept 2021

ROBERT-LE-DIABLE-BORDEAUX-opera-classiquenewsBORDEAUX, OpĂ©ra. MEYERBEER : Robert le diable, 20-25 sept 2021. En version de concert, Robert le Diable ouvre la nouvelle saison de l’OpĂ©ra de Bordeaux. Le chef-d’Ɠuvre romantique de Meyerbeer s’approprie ainsi le principe du Grand OpĂ©ra Ă  la française, avec ballet et chƓur. DĂšs sa crĂ©ation en 1831 Ă  l’OpĂ©ra de Paris (salle Le Peletier), l’ouvrage suscite un grand succĂšs. 5 actes, plusieurs chanteurs crĂ©ateurs exceptionnels, dĂ©cors et costumes luxueux font les dĂ©lices des parisiens. Et la scĂšne fantomatique des nonnes dansant lors d’une nuit de sabbat marque les esprits, certains scandalisĂ©s, en majoritĂ©, saisis par la force spectaculaire (et onirique) du tableau : d’ailleurs Edgar Degas a peint l’ambiance de la fameuse scĂšne des nonnes possĂ©dĂ©es, depuis la fosse, selon un cadrage moderne qui lui est propre.
ParticuliĂšrement sensible au rĂ©pertoire français, l’ONBA Orchestre National de Bordeaux Aquitaine joue le drame avec, sous les traits de Robert et succĂ©dant au lĂ©gendaire Adolphe Nourrit (crĂ©ateur du rĂŽle en 1831), le tĂ©nor amĂ©ricain John Osborn.

 

 

 

DEGAS-ROBERT-LE-DIABLE-MEYERBEER-les-nonnes-opera-annonce-classiquenews-robert-le-diable-opera-critique

 

Degas : la scĂšne des nonnes impudiques Ă  l’OpĂ©ra de Paris : DR

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

ROBERT LE DIABLE : OpĂ©ra de Bordeaux / OPERA–ouverture de saison lyrique
Version de concert mise en espace

OpĂ©ra en 5 actes de Giacomo Meyerbeer crĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra de Paris le 22 novembre 1831
Musique de Giacomo Meyerbeer -Livret de Scribe et Delavigne

Direction musicale, Marc Minkowski
Mise en espace, Luc Birraux

Robert, duc de Normandie, John Osborn
Isabelle, Princesse de Sicile, Erin Morley
Bertram, Nicolas Courjal
Alice –sƓur de lait de Robert, Amina Edris
Raimbaut, un troubadour, Nicolas Darmanin
Alberti / PrĂȘtre, Joel Allison
HĂ©rault d’armes / PrĂ©vĂŽt du Palais, Paco Garcia

Orchestre National Bordeaux Aquitaine
ChƓur de l’OpĂ©ra National de Bordeaux
Directeur du ChƓur, Salvatore Caputo

lundi 20 septembre 19h00boutonreservation
jeudi 23 septembre 19h00
samedi 25 septembre 19h00

De 8 Ă  90 € -DurĂ©e : 4h15 environ
(possibilité tarifs étudiants et tarifs réduits

https://www.opera-bordeaux.com/opera-robert-le-diable-17832

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ROBERT-LE-DIABLE-OPERA-critique-annonce-classiquenews-MEYERBEER-1831Avec Robert le diable (crĂ©Ă© Ă  l’OpĂ©ra de Paris en 1831), Meyerbeer (1791 – 1864) – quadra au sommet de ses possibilitĂ©s, assoit sa rĂ©putation de grand faiseur d’opĂ©ras Ă  la suite de Rossini (Guillaume Tell, 1829) et de Spontini, en s’adaptant Ă  la vogue pour le Moyen-Age. Cet art troubadour qu’illustrent Ingres, Deveria, Delaunay, entre autres, permet au grand opĂ©ra Ă  la française de se renouveler en particulier au niveau des effets spectaculaires : la machinerie, les dĂ©cors (de Ciceri qui ambitionne d’égaler la peinture d’histoire), les costumes produisent de nouveaux tableaux propres Ă  saisir les esprits : Ă  l’opĂ©ra Meyerbeer, bourgeois, orlĂ©anistes et lĂ©gitimistes se rĂ©concilient.

 

 

UN SOMMET DE L’OPERA TROUBADOUR SOUS LOUIS-PHILIPPE

 

 

robert-le-diable-meyerbeer-opera-classiquenews

 

Robert le Diable par Gustave Courbet (1957) – DR 

 

 

C’est le spectacle, rite social oĂč il faut ĂȘtre, dĂ©sormais emblĂ©matique de la concorde retrouvĂ©e, incarnĂ©e par Louis Philippe. Le sommet en est Ă  l’acte III : quand Robert fils exĂ©crĂ© du diable (incarnĂ© par Bertram), est tentĂ© par la voluptĂ© et suit les prĂ©ceptes de son pĂšre dĂ©moniaque qui veut le perdre : cueillir un rameau sur la tombe d’une religieuse impure : ainsi le fils trop faible assiste conquis au ballet des nonnes ressuscitĂ©es et particuliĂšrement lascives (un prĂ©figuration du tableau des filles fleurs, tentatrices sous la conduite de Kundry, elle-mĂȘme manipulĂ©e par Klingsor, dans Parsifal de Wagner). Du reste Balzac a tentĂ© une analyse trĂšs pertinente de Robert le Diable dans sa nouvelle fantastique, Gambara.
De pĂ©ripĂ©ties en sortilĂšges divers, le chevalier Robert parviendra Ă  surmonter les dĂ©fis et le complot du diable son pĂšre, dĂ©terminĂ© Ă  perdre sa descendance « indigne », trop humaine. De fait, grĂące Ă  la loyale et vertueuse Isabelle, fiancĂ©e de Robert (laquelle lui rappelle le souvenir aimant de sa mĂšre), ce dernier rĂ©siste aux tentations diaboliques (il rompt le rameau du vice). L’amour sincĂšre vainc tout. Et comme dans I Puritani (Bellni, 1835), le couple Ă©prouvĂ©, pourra en fin d’action se marier.
GĂ©nie de la scĂšne et des ressorts dramatiques, Meyerbeer renouvelle ainsi le grand opĂ©ra français en 5 actes avec choeur et ballet : S’il manque parfois d’accents personnels, Meyerbeer sait ĂȘtre continument efficace ; privilĂ©giant toujours la force des Ă©vocations dramatiques sur toute autre considĂ©rations, au sacrifice parfois de certains caractĂšres, pas assez nuancĂ©s. Le drame fantastique, Ă©rotique et hĂ©roĂŻque sera lui aussi traitĂ© en fin de siĂšcle par Offenbach (Contes d’Hoffmann).

 Illustrations : Le tĂ©nor LOUIS GUEYMARD dans le rĂŽle de Robert le diable par le peintre Gustave Courbet (1857) – Robert chante alors l’air « l’or est une chimĂšre » 

 

 

 

 

 

 

 

 

ECOUTER sur Youtube Robert le Diable, Berlin 2000 (direction : M Minkowski) :

 

 

 

 

AUTRE VERSION de ROBERT LE DIABLE accessible sur YOUTUBE :

 

_____________________________________________________________________________________
 

 

 

 

ARTE : Anna Netrebko chante Tosca (Salzbourg, 2021)

TSOCA-ANNA-NETREBKO-SALZBOURG-ARTE-annonce-582

 

ARTE, jeu 16 sept 2021, 23h. PUCCINI : TOSCA. Anna Netrebko. Depuis quelques annĂ©es la voix de la soprano austro russe Anna Netrebko, rĂ©vĂ©lĂ©e en son temps par le chef Gergiev Ă  Saint-Petersbourg, a Ă©voluĂ©, passant d’un soprano lyrique agile voire coloratoure (Traviata) vers un soprano spinto dramatique, d’une ampleur nouvelle, avec un medium qui cultive ses graves (n’ambitionne-t-elle pas de chanter Turandot ?)
 La diva chante Ă  prĂ©sent Verdi dont elle a marquĂ© avouons-le les rĂŽles fĂ©minins les plus expressifs (Leonora du TrouvĂšre, lady Macbeth, Aida, Traviata donc
), mais aussi les femmes de Puccini, entiĂšres, passionnĂ©es, flamboyantes
 C’est assurĂ©ment le cas de Floria Tosca, cantatrice amoureuse qui dans le Rome royaliste, contrĂŽlĂ©e par le prĂ©fet et baron Scarpia, ose tout par loyautĂ© pour son amant, le peintre Mario Cavaradosi. Mais l’artiste est un rĂ©volutionnaire, admiratif alors de Bonaparte : Cavaradosi est l’ennemi de Scarpia, d’autant plus que ce dernier aime aussi passionnĂ©ment 
 Tosca. L’intrigue se noue ainsi autour de la diva, aimĂ© par deux hommes.

A Salzbourg, la diva hyperfĂ©minine Anna Netrebko incarne Tosca, fleuron d’un drame hĂ©roĂŻque, pathĂ©tique et tragique d’aprĂšs la piĂšce Ă©ponyme de Victorien Sardou. Chacun des 3 actes est parfaitement identifiĂ©, se dĂ©roulant dans un site emblĂ©matique de la grandeur romaine : San Andrea delal Valle (acte I) ; Palais Farnese (acte II) ; Chateau Saint-Ange (acte III). Du tableau religieux – choral et diabolique Ă  la fin de l’acte I, au meurtre du baron (II), sans omettre le lyrisme pastoral du tableau qui ouvre le III puis l’ultime scĂšne tragique qui clĂŽt l’action, Tosca est un ouvrage bĂ©ni des metteurs en scĂšne, chefs et interprĂštes. Par sa concision psychologique, le raffinement de l’orchestration, le souffle des sĂ©quences collectives et intimes, la partition dĂ©ploie une unitĂ© cinĂ©matographique d’une puissance et d’un onirisme irrĂ©sistible. La production bĂ©nĂ©ficie Ă©videmment du couple Ă  la ville, Ă  la scĂšne, Anna Netrebko et Yusif Eyvazov, mais aussi de l’excellent Scarpia de Ludovic TĂ©zier dont la maĂźtrise articulĂ©e, nuancĂ©e, intĂ©rieur devrait faire mouche dans le rĂŽle du dĂ©moniaque Scarpia, dĂ©vorĂ© par la jalousie Ă  l’endroit des deux amants
 Captation Ă©vĂ©nement.

 

 

 

Giacomo Puccini (1858 – 1924) : TOSCA
Melodramma in three acts (1900)
Libretto by Luigi Illica and Giuseppe Giacosa d’aprĂšs la piĂšce de Victorien Sardou: « La Tosca » /   sung in Italian, with German and English surtitles

Distribution :

Marco Armiliato Conductor
Michael Sturminger Director
Renate Martin, Andreas Donhauser Sets and Costumes
Urs Schönebaum Lighting

Anna Netrebko, Floria Tosca
Yusif Eyvazov, Mario Cavaradossi
Ludovic TĂ©zier, Il Barone Scarpia
Michael Mofidian, Cesare Angelotti
Matteo Peirone, Sagrestano
Mikeldi Atxalandabaso, Spoletta
Rupert Grössinger, Sciarrone

Salzburger Festspiele und Theater Kinderchor
Wolfgang Götz, Chorus Master
Concert Association of the Vienna State Opera Chorus
Ernst Raffelsberger, Chorus Master

Vienna Philharmonic / Orchestre Philharmonique de Vienne

 

 

Photo : © Vladimir Shirokov
Depuis le large festival Hall, Salzbourg. A l’affiche du dernier Salzburg Festspiel, du 21 au 31 aoĂ»t 2021.

EN REPLAY sur le site d’ARTEconcert, du 15 sept 2021 au 15 oct 2021

 

GAND / ANVERS. WEILL : Der Silbersee. 18 sept – 16 oct 2021

kurt-weill-der-silbersee-anvers-gand-gent-anxerpen-opera-annonce-classiquenews-opera-critiqueGAND / ANVERS. WEILL : Der Silbersee : 18 sept – 16 oct 2021 – Der Silbersee (Le Lac d’argent) est crĂ©Ă© simultanĂ©ment le 18 fĂ©vrier 1933, Ă  Leipzig, Magdebourg et Erfurt. 3 semaines aprĂšs la prise de pouvoir par le parti national-socialiste. C’est la derniĂšre partition de Kurt Weill avant son exil le 21 mars 1933, les nazis avaient interdit les reprĂ©sentations depuis le 4 mars.

Le sujet dĂ©nonce ouvertement le nouveau rĂ©gime hitlĂ©rien Ă  travers la relation entre Olim, policier prussien, garant de l’ordre juste Ă  Silbersee, et le rĂ©fugiĂ© Ă©tranger affamĂ© Severin. D’ailleurs quand celui ci dĂ©robe un ananas pour se nourrir, Olim lui tire dessus. Dans le chĂąteau qu’Olim a gagnĂ©, profitant de la dĂ©route des aristocrates ruinĂ©s de l’ex RĂ©publique de Weimar, Olim recueille Severin et souhaite qu’ils deviennent amis. Mais c’est compter sans la perversitĂ© de la gouvernante Mme von Luber qui s’ingĂ©nie Ă  dresser les deux hommes l’un contre l’autre. Les deux hommes rĂ©conciliĂ©s, quand le lac gĂšle, prĂ©viennent alors les spectateurs et les mettent en garde contre l’ambition d’Hitler. A chacun d’assumer son destin et de dĂ©fendre ses valeurs par conviction.

Weill innove encore dans cette comĂ©die musicale, mi thĂ©Ăątre mi opĂ©ra oĂč les textes parlĂ©s sont aussi importants que les airs ; les chanteurs doivent donc ĂȘtre aussi articulĂ©s que possible 
 des diseurs de premier plan afin de rendre intelligibles les scĂšnes de pur thĂ©Ăątre. Le compositeur varie le cadre formel : alternant cantate, piĂšces instrumentales, murder ballads, chansons. L’esprit du cabaret berlinois n’est jamais Ă©loignĂ© dans ce mĂ©lange subtil de lyrisme Ă©perdu et de rĂ©alisme cynique humoristique. Autant de pertinence et de trouvailles gĂ©niales qui heurtĂšrent les nazis lesquels immĂ©diatement classĂšrent le style de Weill comme art dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© et bĂątard. Le 10 mai, les dĂ©cors de Caspar Neher sont brĂ»lĂ©s sur la place de l’opĂ©ra de Berlin. L’Ɠuvre aussi inclassable que les 7 pĂ©chĂ©s capitaux, composĂ© Ă  Paris, tĂ©moigne du gĂ©nie Weillien dont le thĂ©Ăątre dĂ©nonce, et enchante tout autant. Ses ouvrages sont aussi rares que captivants.

Pour la scĂšne flamande, Ă  Gand puis Anvers, l’homme de thĂ©Ăątre Ersan Mondtag qui avait dĂ©jĂ  travaillĂ© Ă  l’OpĂ©ra des Flandres (Opera Ballet Vlaanderen) imagine une adaptation personnelle de Der Silbersee de Kurt Weill, comme une immersion dans la sociĂ©tĂ© dystopique de 2033.

________________________________________________________________________________________________

RÉSERVATIONS, INFORMATIONS
https://www.operaballet.be/en

Le Lac d’argent / Der Silbersee
KURT WEILL
Livret de Georg Kaiser

Opera de Gand / Gent
Les 18, 21, 24 et 25 septembre 2021

OpĂ©ra d’Anvers / Antwerpen
Les 3, 7, 10, 13 et 16 octobre 2021

https://www.operaballet.be/en/programme/2021-2022/der-silbersee

________________________________________________________________________________________________

STREAMING, ce soir, 19h30 : Nicolas Namoradze, piano, depuis le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021

STREAMING, ce soir, 19h30 : Nicolas Namoradze, piano, depuis le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021. CaptĂ© ce 28 aoĂ»t dernier au dernier GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, le rĂ©cital du pianiste et compositeur gĂ©orgien Nicolas Namoradze fait partie du cycle « MatinĂ©e des Jeunes Etoiles », cycle de concerts prĂ©sentĂ©s le matin de la chapelle de Gstaad oĂč joue la nouvelle gĂ©nĂ©ration de pianistes parmi les plus prometteurs. Les mĂ©lomanes sont invitĂ©s Ă  voter pour leur artiste favori sur le site du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, entre le 9 et 30 septembre 2021.

2B3EfqAVAzlmGSoUjjpmda

 

 

BIO EXPRESS : Pianiste mais Ă©galement compositeur, Nicolas Namoradze s’est formĂ© Ă  Budapest, Vienne et Florence, puis a traversĂ© l’Atlantique pour dĂ©poser ses valises Ă  la Juilliard School, oĂč il bĂ©nĂ©ficie notamment de l’enseignement d’Emanuel Ax et de John Corigliano (pour la composition). Sa soutenance de doctorat consacrĂ©e Ă  la macroharmonie dans l’Ɠuvre tardive de Ligeti (!) a fait forte impression. Son intĂ©rĂȘt marquĂ© pour la musique contemporaine le conduit Ă  imaginer des programmes sortant des sentiers battus, qui s’attachent Ă©galement Ă  sortir de l’ombre des chefs-d’Ɠuvre oubliĂ©s des siĂšcles prĂ©cĂ©dents.

 

A GSTAAD, Nicolas Namoradze joue JS BACH, LISZT et aussi ses propres compositions
 LIRE ici notre compte rendu critique du récital de Nicolas Namoradze au Gstaad Menuhin Festival 2021 : http://www.classiquenews.com/critique-concert-gstaad-le-28-aout-2021-10h30-recital-de-nicolas-namoradze-piano-js-bach-busoni-liszt/

 

 

 

2B3EfqAVAzlmGSoUjjpmdaVOIR le récital du pianiste NICOLAS NAMORADZE, depuis le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 (28 août 2021), cycle « Matinée des Jeunes Etoiles », chapelle de Gstaad
https://www.gstaaddigitalfestival.ch/fr/video/nicolas-namoradze/

 

 

 

PARIS, Opéra Comique. FIDELIO, 25 sept > 3 oct 2021

Fidelio-beethoven-teste-pichon-opera-comique-septembre-2021-annonce-critique-opera-classiquenewsPARIS, OpĂ©ra Comique. BEETHOVEN : Fidelio. 25 sept > 3 oct 2021. Pichon / Teste. AprĂšs les deux premiĂšres versions crĂ©Ă©es en 1804 et 1805, sous le nom de « LĂ©onore », la 3Ăš et derniĂšre proposition par l’auteur, jouĂ©e Ă  Vienne en 1814, s’intitule dĂ©sormais « Fidelio ». Le metteur en scĂšne exploite les champs significatifs liĂ©s au travestissement de l’épouse fidĂšle LĂ©onore, devenu « Fidelio » pour sauver son Ă©poux emprisonnĂ© : « J’ai choisi (
) de considĂ©rer le travestissement comme une expĂ©rience identitaire vertigineuse dans laquelle je est toujours un autre.

Leonore ou Fidelio ?

Une fois changĂ©e en homme, LĂ©onore n’est pas plus LĂ©onore que Fidelio mais son corps est devenu une arme politique capable de renverser l’ordre du monde. De dĂ©jouer un systĂšme injuste dans lequel l’idĂ©ologie de la surveillance rĂšgne en maĂźtre. Il y a quelque chose de l’ordre de la naissance dans ce travestissement : devenir homme ici, c’est renaĂźtre, mais renaĂźtre au cƓur d’un paradoxe : dans le corps de l’ennemi, le gardien de prison. Sommet de l’imposture : faire semblant d’appartenir Ă  un systĂšme que l’on attaque de l’intĂ©rieur ; en Ă©pouser les codes, les gestes, la langue pour construire un rĂ©cit fictif qui se dĂ©ploie au cƓur du rĂ©el, et qui paraĂźt plus vrai que vrai. La fiction Fidelio trompe non seulement les travailleurs et le gouverneur de la prison mais aussi Marceline dans l’intimitĂ© de son dĂ©sir. C’est dire son pouvoir de subversion et sa puissance », prĂ©cise Cyril Teste, acteur principal de la nouvelle production.

Le spectacle devrait aussi mettre en lumiĂšre ce qui est tenu cachĂ©, dans l’obscuritĂ© de l’arbitraire injuste, le choeur des prisonniers et Florestan, l’époux incarcĂ©rĂ© de Leonore / Fidelio, victime d’un procĂšs partial et d’un systĂšme tyrannique abject. Beethoven est clairement du cĂŽtĂ© de la libertĂ© fraternelle, contre le despotisme incarnĂ© ici par Pizzaro, brute sadique qui organise l’exĂ©cution de Florestan par injection lĂ©tale (Acte II : « sans sang, sans arme, et sans douleur »). Toute l’action au final heureux, traverse les tĂ©nĂšbres barbares pour renaĂźtre Ă  la lumiĂšre
 De sorte qu’avec la libĂ©ration de Fidelio, la constance indĂ©fectible de Leonore, l’espoir peut vaincre la fatalitĂ©.

PARIS, Opéra Comiqueboutonreservation
Beethoven : Fidelio
5 représentations, du 25 septembre au 3 octobre 2021
Singspiel en deux actes. Livret de Joseph Sonnleithner et Georg Friedrich Treitschke.
Créé (version III) en 1814 au Theater an der Wien

Leonore  : Siobhan Stagg
Florestan : Michael Spyres
Marzelline : Mari Eriksmoen
Rocco : Albert Dohmen
Don Pizarro : Gabor Bretz
Don Fernando : Christian Immler
Jaquino : Linard Vrielink

Choeur et orchestre Pygmalion
Direction musicale : Raphaël Pichon
Mise en scĂšne : Cyril Teste

Spectacle en allemand surtitré en français et en anglais
Durée estimée : 2h05 sans entracte

INFOS, RÉSERVATIONS
sur le site de l’OpĂ©ra Comique Ă  PARIS
https://www.opera-comique.com/fr/saisons/saison-2021/fidelio

Tarifs :  145, 125, 100, 75, 50, 35, 15, 6 €
Renseignements www.opera-comique.com

samedi 25 septembre Ă  20h
lundi 27 septembre Ă  20h
mercredi 29 septembre Ă  20h
vendredi 1 octobre Ă  20h
dimanche 3 octobre Ă  15h

77, 75 – Festival INVENTIO 2021, acte II : les 4, 18, 25, 30 sept 2021

7inventio-concerts-festival-concerts-VIGNETTE-20217, 75 – Festival INVENTIO 2021, acte II : les 4, 18, 25, 30 sept 2021. A Beauchery, Provins, Egligny, enfin Paris (Fondation des Etats-Unis), le violoniste LĂ©o Marillier, directeur artistique du festival Inventio propose 4 rvs musicaux Ă©vĂ©nements en Seine et Marne et Ă  Paris.

 

La suite du Festival INVENTIO
4 événements musicaux en septembre 2021

 

 

Samedi 4 septembre 2021inventio-septembre-2021-leo-marillier-concerts-annonce-critique-classiquenews
Eglise Beauchery-Saint-Martin
3, rue de la Fontaine, 77560 Beauchery

19h : Ouverture au TaĂŻ Chi Chuan
20h : Concert guidé : La gamme à travers la couleur
Quatuor Joyce

J.S. Bach : Contrapunctus 1 & 9 from the Art of Fugue
Ivan Wyschnegradsky : String Trio op.53 (1978-1979)
J.S. Bach : Contrapunctus 8
Anton von Webern : Quartet (1905)
Ivan Wyschnegradsky : String quartet n°2 (1930-1931)

Le quatuor Joyce rend hommage au compositeur russe, Ivan Wyschnegradsky, pionnier reconnu mais secret, dont l’Ɠuvre tout entiĂšre tend vers un dĂ©sir musical adossĂ© Ă  l’arc-en-ciel. Son travail musical d’une extrĂȘme fĂ©conditĂ© s’inscrit dans un projet de mosaĂŻque lumineuse d’inspiration mystique dont le concert tĂ©moigne grĂące Ă  une immersion visuelle.

 

 

 

inventio-septembre-2021-leo-marillier-concerts-annonce-critique-classiquenewsSamedi 18 septembre 2021
Musée de Provins et du Provinois
7 Rue du Palais, 77160 Provins

15h : TABLE RONDE
Avec Bruno Ducol, Franck Yesnikian, Lu Xiangcheng, LĂ©o Marillier

Parmi les compositeurs gĂ©niaux confrontant autrement rythmes et couleurs et nous dĂ©voilant les perspectives Ă©nigmatiques nĂ©es de cette rencontre, citons Alexandre Scriabine, Arnold Schoenberg, Olivier Messiaen et Ivan Wyschnegradsky
 Quels sont en effet les rapports entre sons et musique, quelles traductions entre la musique et les autres arts peuvent s’opĂ©rer? Questions qui orientent les Ă©changes de cette table ronde, animĂ©e par quatre musiciens et chercheurs passionnĂ©s : Bruno Ducol, auteur de “L’oeil Ă©coute” et de “Vibrations chromatiques”, Franck Yeznikian dont les oeuvres sont rĂ©guliĂšrement irriguĂ©es par des passerelles entre la lumiĂšre et la musique, Lu Xiangcheng, auteur de la thĂšse “SynesthĂ©sie et immersion : composantes visuelles, sonores et musicales dans la crĂ©ation d’oeuvres artistiques contemporaines”. LĂ©o Marillier, directeur artistique de l’Ă©dition 2021 du Festival Inventio intitulĂ©e “Écouter voir” et lui aussi compositeur, est l’heureux modĂ©rateur de cet Ă©change, illustrĂ© de projections et d’extraits musicaux et suivi d’un dĂ©bat avec le public.

 

 

 

Samedi 25 septembre 2021inventio-septembre-2021-leo-marillier-concerts-annonce-critique-classiquenews
Abbaye de Preuilly
Avenue du Chemin Noir 77440 Égligny

16h : Ouverture au TaĂŻ Chi Chuan
Concert Ă  17h30 : »Tissages”

Fernando Palomeque, piano
LĂ©o Marillier, violon

Franz Liszt : Gondole Lugubre (version violon et piano par Liszt)
Morton Feldman : Spring of Chosroes
Jean Sibelius : PiĂšces pour violon et piano
L.v. Beethoven : variations WoO 40 pour violon et piano en fa majeur
Robert Schumann : MĂ€rchenbilder op.113
BĂ©la BartĂłk (1882-1945) : premier portrait op.5 pour orchestre :
‘un idĂ©al’ (1907), version pour violon et piano

Pianiste et chef d’orchestre argentin, Fernando Palomeque est laurĂ©at de nombreux concours internationaux. Partenaire privilĂ©giĂ© de LĂ©o Marillier, violoniste nĂ© Ă  Provins au parcours de concertiste qui l’a dĂ©jĂ  menĂ© aux quatre coins du monde ; son rĂ©cent concert au Louvre d’Abu Dhabi lui a fait dĂ©couvrir le plus grand tapis du monde qui lui a inspirĂ© ce concert. Nous suivrons donc fil Ă  fil l’obsession qui mĂšne les compositeurs Ă  des tissages musicaux d’oĂč surgit un fourmillement prĂ©cieux. Pour ce concert de clĂŽture : l’immense domaine privĂ© de l’ancienne Abbaye de Preuilly dont le manĂšge Ă  chevaux est amĂ©nagĂ© en salle de concert.

 

 

 

inventio-septembre-2021-leo-marillier-concerts-annonce-critique-classiquenewsJeudi 30 septembre 201
PARIS, Fondation des Etats-Unis
19h30
Clément Lefebvre, piano
LĂ©o Marillier, violon

Claude Debussy : Syrinx (argt violon seul par L.Marillier) (2021)
Olivier Messiaen : Extraits de « petites esquisses d’oiseau » (1985)

CĂ©sar Franck : Sonate
Benoit Menut : Les Nombres op 93 (2018)
Claude Debussy, : Sonate

Franck, Messiaen, Debussy, Menut, chacun ici est comme saisi Ă  des instants diffĂ©rents d’une quĂȘte qui leur est commune : une fusion entre l’histoire des pensĂ©es et la beautĂ© singuliĂšre de l’idĂ©e, une refonte de l’art français, en Ă©cho Ă  la fresque « Les Quatre Âges de l’Art Français » de Robert La Montagne Saint-Hubert, Ɠuvre de 1930 qui orne le Grand Salon de la Fondation des Etats-Unis. CĂ©sar Franck dresse une fresque nuptiale en gage de gratitude pour son ami YsaĂże, la transformant en une renaissance de l’art français ; Debussy donne le plus libre cours possible Ă  son propre imaginaire, y parvenant au bout d’une vie tourmentĂ©e ; BenoĂźt Menut concilie l’art de l’hommage avec l’intĂ©gritĂ© d’une innovation « sur les Ă©paules des gĂ©ants » ; enfin Messiaen croise technique, art de la composition, chant millĂ©naire et quotidien des oiseaux.

 

 

CANAP +
Les concerts de juin 2021 en REPLAY ici
https://www.inventio-music.com/festival/calendrier-et-réservations-2021/

TEASER festival INVENTIO 2021
https://www.youtube.com/watch?v=KeSQ9nBqLf8

INFOS ET RESERVATIONS ici :
https://www.inventio-music.com/festival/calendrier-et-réservations-2021/

 

 

L’IphigĂ©nie en Tauride de GLUCK par Warlikowski

PARIS, Palais Garnier. GLUCK : IphigĂ©nie en Tauride. 14 sept > 2 oct 2021. Reprise de l’ultime tragĂ©die lyrique de Gluck : IphigĂ©nie en Tauride, sous la direction de Thomas Hengelbrock et Iñaki Encina OyĂłn (2 octobre) et dans la mise en scĂšne du polonais Krzysztof Warlikowski. Contrairement Ă  sa vision confuse du Roi Roger de Szymanowski, prĂ©sentĂ©e aussi Ă  Paris, cette lecture trĂšs humaine d’IphigĂ©nie en Tauride confirme la fibre humaine voire humaniste du metteur en scĂšne.

 

 

IPHIGENIE-TAURIDE-PALAIS-GARNIER-OPERA-PARIS-annonce-critique-classiquenews-sept-oct-2021

 

 

Le spectacle met en scĂšne trois personnages tourmentĂ©s par des rĂ©actions post-traumatiques : IphigĂ©nie (Tara Erraught, dĂ©buts Ă  l’OpĂ©ra national de Paris), rescapĂ©e du sacrifice exigĂ© par la folie guerriĂšre de ses compatriotes, et que son pĂšre Agamemnon, roi de MycĂšnes, allait commettre pour la victoire de la guerre de Troie, Oreste (Jacques Imbrailo, dĂ©buts Ă  l’OpĂ©ra national de Paris), rongĂ© par le remords d’avoir assassinĂ© sa mĂšre, et le roi Thoas (Jean-François Lapointe), obsĂ©dĂ© par des visions cauchemardesques de sa propre mort. Ainsi se prĂ©cise la malĂ©diction des Atrides ; chacun est rattrapĂ© par ce qu’il a commis, bonne ou mauvaise intention : un jour, il faut payer ses actes. Krzysztof Warlikowski situe l’Ɠuvre dans un EPHAD, oĂč l’hĂ©roĂŻne, pensionnaire vieillissante, est hantĂ©e par son passĂ©. Dans ce huis clos Ă©touffant se confrontent des personnages aussi mythiques que rĂ©els, pour que cesse le cycle perpĂ©tuel, immĂ©moriel de la violence, cancer de l’humanitĂ© depuis ses dĂ©buts en sociĂ©tĂ©. Photo : © OpĂ©ra National de Paris

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PARIS, Palais Garnierboutonreservation
GLUCK : Iphigénie en Tauride
14 sept > 2 oct 2021
RĂ©servations / Informations :
https://www.operadeparis.fr/saison-21-22/opera/iphigenie-en-tauride

 

 

 

 

MAHLER : Symphonie n°4 par le Wiener Staatsballett / Ballet de l’OpĂ©ra de Vienne (Martin SchlĂ€pfer)

vienna-staatsoper-ballet-mahler-4-live-streaming-ballet-review-critique-classiquenewsARTE, Dim 5 sept 2021, 23h40 : MAHLER : 4Ăš symph par le Ballet de Vienne et Martin SchlĂ€pfer. Le Ballet de l’OpĂ©ra de Vienne propose un chorĂ©graphie collective Ă  la mesure de la Symphonie n°4 de Gustav Mahler, dont la musique appartient Ă  l’ADN de la maison viennoise : Mahler ayant Ă©tĂ© pendant prĂšs de 10 ans, son directeur musical avec la rĂ©ussite lyrique que l’on sait. Le chorĂ©graphe et nouveau directeur du Ballet national de Vienne Martin SchlĂ€pfer crĂ©e « un portrait dansĂ© de l’homme moderne, en toute virtuosité ». PrĂ©sentĂ©e sans public pour cause de pandĂ©mie, et enregistrĂ©e en 2020, la premiĂšre crĂ©ation de Martin SchlĂ€pfer en tant que nouveau directeur du Ballet national de Vienne revisite la Symphonie n°4 de Gustav Mahler (crĂ©Ă©e Ă  Munich en 1901). Sous le simple titre « 4 », le chorĂ©graphe suisse a adaptĂ© l’Ɠuvre du compositeur autrichien pour la centaine de danseurs du corps de ballet. L’opus symphonique brille par son caractĂšre rustique (seule symphonie sans trombone ni tuba). Cette Ă©lĂ©gante production, qui mĂȘle danse classique et contemporaine, s’empare du lyrisme tendre et tragique de la partition, avec son tableau idyllique (chantĂ©) dans sa derniĂšre sĂ©quence. Une performance qui rĂ©vĂšle l’écriture dansĂ©e de Martin SchlĂ€pfer, Ă  la fois fluide et sensuelle, Ă  laquelle la voix de la soprano slovaque Slavka Zamecnikova ajoute sa couleur vocale spĂ©cifique (dans le dernier mouvement (notĂ© « Das himmlische Leben : Sehr behaglich » (trĂšs Ă  l’aise), lequel Ă©voque les dĂ©lices de la vie cĂ©leste : « Das himmlische Leben / Nous goutons les joies cĂ©lestes
 » (cycle poĂ©tique en 4 strophes extrait Des Knaben Wunderhorn). L’élu y vit dans l’insouciance d’une carriĂšre sans contraintes ni attaches terrestres, oĂč chacun pourvoit Ă  nourrir son prochain ; oĂč la musique produite par Sainte CĂ©cile rĂ©chauffe les cƓurs


_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Mahler-symphonie-4-martin-schläpfer-wienerballet-opera-de-vienne-arte-classiquenews-critique-review

 

 

ARTE, dim 5 sept 2021 – 23h40 - Wiener Staatsballett / Ballet de l’OpĂ©ra de Vienne
Le ballet national de Vienne danse Gustav Mahler : Symphonie n°4 – 1h15 mn – RĂ©alisation : Myriam Hoyer – VOIR le ballet SYmphonie n°4 par Wiener Staatsballett / Martin SchlĂ€pfer

Avec :
Wiener Staatsballett / Ballet de l’OpĂ©ra de Vienne
Slavka Zamecnikova (soprano)
Chorégraphie : Martin SchlÀpfer
Mise en scĂšne : Florian Etti
Orchester der Wiener Staatsoper
Axel Kober, direction musicale.

 

 

TEASER ici
https://www.wiener-staatsoper.at/die-staatsoper/medien/detail/news/mahler-live/
https://www.arte.tv/fr/videos/099753-000-A/le-ballet-national-de-vienne-danse-gustav-mahler/

___________________

 

 

 

 

GSTAAD MENUHIN Festival 2021 : Zuzana Markova chante Elvira des Puritani de Bellini

london londres gstaad menuhin festival 2021 christoph muller annonce programm festival classiquenewsGSTAAD MENUHIN Festival, le 28 aoĂ»t 2021. BELLINI : I Puritani (1835). Le dernier opĂ©ra de Bellini crĂ©Ă© Ă  Paris (ThĂ©Ăątre Italien, janvier 1835). Bellini, virtuose de la vocalitĂ  Ă©vanescente, filigranĂ©e, arachnĂ©enne s’inspire avec son librettiste (Carlo Pepoli) du roman français « TĂȘtes rondes et cavaliers » d’Ancelot et Saintine. ÉprouvĂ©e, folle, l’hĂ©roĂŻne retrouve nĂ©anmoins son fiancĂ© en fin d’action aprĂšs la dĂ©faite du clan royaliste dans lequel elle a Ă©tĂ© Ă©levé 
ANGLETERRE, XVIIĂš / AprĂšs la mort de Charles Ier Stuart (1649), Elvira Valton (du parti pro Cromwell, lequel a succĂ©dĂ© Ă  Charles Ier), soprano, aime Arturo Talbot (catholique, partisan des
 Stuarts), tĂ©nor. Aussi lorsque ce dernier exfiltre la veuve du Roi (Henriette de France) pour qu’elle rejoigne Paris, « abandonnant » sa fiancĂ©e Elvira, celle ci 
 perd la raison et devient folle dĂšs la fin du I. Rival d’Arturo, Riccardo (baryton) se fĂ©licite de le voir ainsi partir. Au II, le tuteur et oncle d’Elvira (Giorgio Valton) raconte la folie de sa niĂšce et demande Ă  Riccardo de se venger d’Edgardo sur le champs de bataille oĂč le clan Valton / Forth (les Puritains) pourront vaincre. Au III, malgrĂ© les gardes puritains, postĂ©s tout autour du chĂąteau Valton, Edgardo rejoint Elvira dans un duo d’amour qui permet Ă  la jeune femme de recouvrer la raison. Ils sont encerclĂ©s et alors qu’on annonce la dĂ©faite des Stuarts, Cromwell dĂ©clare l’amnistie gĂ©nĂ©rale et la paix civile. Les amants pourront vivre leur bonheur.

callas-elvira-i-puritani-puritains-bellini-1949-1953-opera-classiquenewsA Londres, la crĂ©ation des Puritains assoit dĂ©finitivement la lĂ©gende bellinienne, grĂące Ă  un quatuor de solistes exceptionnels : Guilia Grisi, Giovanni Battista Rubini, Antonio Tamburini et Luigi Lablache dans les rĂŽles d’Elvira, Edgardo, Riccardo et Giorgio Valton. Bellini a Ă©crit 4 rĂŽles idĂ©alement caractĂ©risĂ©s, chacun ayant un fort relief Ă©motionnel, exprimĂ© en une Ă©criture vocale des plus fines, Ă  la fois agile et dramatique. A travers l’épisode historique opposant le parti des Stuarts et celui de Cromwell, Bellini s’intĂ©resse surtout Ă  l’intimitĂ© des protagonistes, leurs conviction profonde, leurs motivations souvent non dites mais prĂ©sentes dans le texte musical. Plus que tout autre opĂ©ra, – exceptĂ© Norma-, le compositeur sait dĂ©velopper des mĂ©lodies exquises
 AprĂšs Paris et Londres, Bellini compose une nouvelle version oĂč le personnage d’Elvira devient mezzo soprano afin que la Malibran puisse l’incarner sur la scĂšne.
Belcantiste de la premiĂšre heure, aprĂšs la seconde guerre, la Callas chante Elvira Ă  La Scala en 1953 sous la direction de Tullio Serafin (superbe intĂ©grale Ă©ditĂ© par Emi, mais aussi audible sur YOUTUBE ici : https://www.youtube.com/watch?v=o19-WXsYWyU) – Plus rĂ©cemment, la mezzo romaine Cecilia Bartoli s’est emparĂ©e du rĂŽle avec une conviction tout aussi saisissante. Photo : Callas, Elvira, 1949 DR

GSTAAD MENUHIN Festival, le 28 août 2021, 19h30
I Puritani, BELLINI, tente de GSTAAD -
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/28-08-21-opera-concertant

 Zuzana Markovå, soprano (remplaçant Lisette Oropesa souffrante)
Francesco Demuro, ténor
Erwin Schrott, baryton
Annalisa Stroppa, mezzo-soprano
George Petean, baryton
Antonio di Matteo, basse
Patrizio Saudelli, téneor
ZĂŒrcher Sing-Akademie, choeur
Orchestre de la Suisse Romande
Domingo Hindoyan, direction
Extraits de l’opĂ©ra «I puritani»: airs, chƓurs et intermĂšdes orchestraux / SĂ©lection: Domingo Hindoyan / durĂ©e : 2h15

INFOS ici :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/28-08-21-opera-concertant

MaĂźtrise populaire de l’OpĂ©ra Comique : un ticket pour l’opĂ©ra, docu 2020

maitrise-opera-comique-un-ticket-pour-l-opera-maitrise-populaire-classiquenews-documentaire-concert-france-3FRANCE3, jeudi 2 sept 2021, 23h25. DOCU inĂ©dit. Un ticket pour l’opĂ©ra… Tous les ans, la MaĂźtrise Populaire de l’OpĂ©ra Comique se rend dans des Ă©coles de banlieue parisienne pour repĂ©rer les jeunes chanteurs Ă  fort potentiel. Des enfants issus de tous les milieux sociaux peuvent ainsi grandir ensemble, dans une formation d’excellence qui les mĂšnera sur la scĂšne de l’OpĂ©ra. La MaĂźtrise Populaire de l’OpĂ©ra Comique est une Ă©cole du spectacle oĂč excellence rime avec diversitĂ©. Un modĂšle du vivre ensemble, du respect et de l’écoute en partage dont notre sociĂ©tĂ© manque fatalement. Tous les ans, des auditions sont organisĂ©es en banlieue pour atteindre le plus grand nombre, repĂ©rer des enfants prometteurs, qui n’auraient pas eu l’idĂ©e de se prĂ©senter au concours d’entrĂ©e.
Au sein de la MaĂźtrise, les Ă©lus prennent des cours de chant, de danse, d’expression scĂ©nique, pour s’intĂ©grer Ă  une troupe capable de monter toutes sortes de spectacles. Pendant une annĂ©e, les Ă©quipes du documentaire ont suivi le quotidien de la MaĂźtrise, avec sa directrice, Sarah KonĂ©, et les Ă©lĂšves qu’elle repĂšre, forme et entraĂźne jusqu’Ă  la scĂšne de l’opĂ©ra. Des banlieue au thĂ©Ăątre, l’itinĂ©raire relĂšve d’un miracle exemplaire. 53 mn – 2018

BESANCON, Festival et Concours 2021. 10 > 25 sept 2021

besancon festival concours 2021 classiquenewsBESANCON, Festival et Concours 2021. 10 > 25 sept 2021. Festival international de musique de Besançon 2021 : 10 > 25 sept 2021. Besançon 2021 est en rĂ©alitĂ© un duo prometteur ; la ville accueille en septembre 2021, le 74Ăš Festival international de musique et aussi le 57Ăš Concours de chefs d’orchestre.
Cette annĂ©e cĂŽtĂ© Concours, aprĂšs les 1er (13 sept) et 2Ăš tours (14 sept), la demi finale aura lieu les 15 sept (session oratorio puis opĂ©ra) et la Finale trĂšs attendue, le 18 sept (16h, ThĂ©Ăątre Ledoux) avec l’Orch National de Lyon et les 3 chefs finalistes dans deux Ɠuvres : « Aux confins de l’orage » de Camille PĂ©pin (crĂ©ation, commande du Festival) et la sublime symphonie n°5 de Sibelius. Retransmission sur internet.

ComplĂ©tant les Ă©tapes du Concours 2021, le 74Ăš Festival propose un cycle complet de concerts dont un focus remarquable sur Saint-SaĂ«ns (anniversaire 2021 oblige / Centenaire de la mort) dans divers sites de Besançon (Les PrĂ©s de Vaux, La Rodia, Place Granvelle, au ThĂ©Ăątre Ledoux Ă©videmment, Ă  l’église de Baume les Dames, au Grand et au Petit Kursaal, au Palais de Justice
). Outres les 3 Ă©tapes majeures du 57Ăš Concours (les 13, 14, 15 et 18 sept), voici quelques temps forts du Festival 2021 : Concert d’ouverture le 10 sept (St-SaĂ«ns, Ravel, Holst, Saint-James par l’Orch Victor Hugo, JF Verdier, 20h30, Les PrĂ©s de Vaux) ; Hommage Ă  Saint-SaĂ«ns le 11 sept par Les SiĂšcles / FX Roth (Symphonie n°3 avec orgue, Cto pour violoncelle, 20h30, Th. Ledoux) ; Cto pour piano de Saint-SaĂ«ns par Alexandre Kantorov (Orch National de Lyon / Paul Daniel, le 16 sept, 20h, ThĂ©Ăątre Ledoux) ; Les sƓurs LabĂšque (rĂ©cital Debussy, Ravel, Glass, le 17 sept, Th. Ed. FeuillĂšre Ă  Vesoul, 20h30) ; journĂ©e spĂ©ciale le 22 sept, avec Ă  15h : « C’est quoi un chef ? » (Ens Nouvelles portĂ©es : PrĂ©lude Ă  l’AprĂšs midi d’un Faune de Debussy / Appalachian Spring de Copland), puis Ă  20h : Le Sacre du Printemps de Stravinksy, couplĂ© avec Daphnis et ChloĂ© de Ravel par Les Dissonances / D. Grimal) ; enfin, clĂŽture spectaculaire avec un programme ambitieux : 7Ăš de Beethoven, couplĂ© avec le double Cto pour clarinette de violoncelle de Camille PĂ©pin, Orch di Padova e del Veneto / Marco Angius, le 25 sept, Th Ledoux, 20h)


TOUTES LES INFOS et les modalités de réservations
https://festival-besancon.com/programme-2021/

Salzbourg 2021 : Muti dirige la Missa Solemnis de Beethoven

BEETHOVEN 2020 dossier portrait discographie selection classiquenewsFRANCE MUSIQUE, 20 aoĂ»t 2021, 20h. BEETHOVEN : Missa Solemnis. La partition est un sommet Ă  la fois spirituel et artistique qui a assis dĂ©finitivement la puissance et la profondeur de visions demeurĂ©es lĂ©gendaires, telles celles de Karajan (1985) ou celle de Nikolaus Harnoncourt dont Sony faisait ainsi paraĂźtre l’ultime enregistrement en mai 2016.
L’enjeu des sĂ©quences chorales, l’incise des parties solistes (Benedictus avec violon solo), le souffle de l’orchestre (normal de la part de l’auteur de la 9Ăš symphonie !) dĂ©fendent ici une architecture Ă  la fois colossale et individuelle dont les Ă©quilibres sont exemplaires et la force poĂ©tique, irrĂ©sistible 
 cf le murmure jusqu’au silence de la conclusion, Ă©lĂ©ment phare de la vision Harnoncourt, par exemple)
 La partition offre Ă  plus d’un titre comme la Messe en si de JS Bach, une formidable source de dĂ©passement oĂč chacun peut tĂ©moigner de sa propre expĂ©rience humaine et donc de son humanisme.
Dans le cas d’Harnoncourt,   « On s’y dĂ©lecte surtout de sa lecture fĂ©line et suave, Ă©ruptive, prĂȘte Ă  toutes les (re)dĂ©couvertes sur une partition dont le MaĂźtre ne cesse de rĂ©vĂ©ler l’ñpretĂ© expressive, la justesse poĂ©tique, la profonde humanité  » Ă©crivait notre rĂ©dactrice Elvire James, dans sa critique du cd Missa Solemnis enregistrĂ© au festival Styriarte fondĂ© par le chef Ă  Graz.
« AbordĂ©e dĂšs 1988, au moment de son premier Fidelio Ă  Hambourg, la Solemnis est une cathĂ©drale impressionnante dont le maestro restitue et soigne constamment l’esprit de clartĂ©, et aussi la sĂ©rĂ©nitĂ© “impĂ©nĂ©trable” (ce choeur fraternel semble nous renvoyer le miracle d’une humanitĂ© enfin rĂ©conciliĂ©e, plus irrĂ©elle que possible). Les sĂ©quences solistes et choeurs sont bouleversantes : cf l’”Amen” du finale de l’Et resurrexit ; traitĂ©es avec une tendresse intĂ©rieure nouvelle » ajoute encore E James.
LIRE aussi notre critique du CD Missa Solemnis par Nikolaus Harnoncourt : 
http://www.classiquenews.com/cd-evenement-compte-rendu-critique-beethoven-missa-solemnis-nikolaus-harnoncourt-2015-1-cd-sony-classical/ (CLIC de CLASSIQUENEWS mai 2016)  / CD événement, compte rendu critique. Beethoven : Missa Solemnis : Nikolaus Harnoncourt (2015, 1 cd Sony classical)

L’oeuvre Ă©crite pour l’élĂ©vation d’un ascendant du chef Harnoncourt lui-mĂȘme, l’archiduc Rodolphe d’Autriche (un ancien Ă©lĂšve de Beethoven) au titre d’ArchevĂȘque d’Olomouc, est conçue sur un long terme de 1817 Ă  1823. On sait la tension et la nervositĂ©, une Ă©nergie par fois martiale dont est capable Muti, lequel s’est toujours intĂ©ressĂ© Ă  la direction et au sens des arches chorales (rĂ©vĂ©lant par exemple l’Ɠuvre particuliĂšre d’un Cherubini en la matiĂšre). Qu’en sera-t-il Ă  Salzbourg cette annĂ©e, dans cette lecture captĂ©e lors du festival, en juillet dernier ?

FRANCE MUSIQUE, Ven 20 août 2021, 20h. BEETHOVEN : Missa Solemnis. Concert donné le 15 août 2021 en la Grosses Festspielhaus de Salzbourg, dans le cadre du Festival de Salzbourg 2021.

Beethoven : Missa solemnis op. 123

1. Kyrie
2. Gloria
3. Credo
4. Sanctus
5. Agnus Dei

Rosa Feola, soprano
Alisa Kolosova, mezzo-soprano
Dmitry Korchak, ténor
Ildar Abdrazakov, basse

Vienna State Opera Chorus Concert Association
Orchestre Philharmonique de Vienne
Riccardo Muti, direction

Anna Netrebko chante Lady Macbeth (Vienne, Juin 2021)

netrebko anna soprano par classiquenews anna-macbeth-518x350FRANCE MUSIQUE, dim 29 aoĂ»t 2021, 20h. VERDI : MACBETH. Anna Netrebko, Philippe Jordan. L’OpĂ©ra d’état de Vienne affichait en juin 2021 Macbeth de Verdi avec dans le rĂŽle de Lady Macbeth, intrigante sans scrupule, criminelle, bientĂŽt rattrapĂ©e par la culpabilitĂ© et le remords, devenue folle, rien de moins qu’une verdienne hors normes, Anna Netrebko. La diva austro russe chante le rĂŽle depuis 2014 (Metropolitan de New York), 2018 (Berlin, avec Placido Domingo dans le rĂŽle titre)

L’ardente et si suave fĂ©minitĂ© de la diva dĂ©fend les couleurs fauves, crĂ©pusculaires et de plus en plus dĂ©lirantes du personnage de Lady Macbeth dans l’opĂ©ra de Verdi, inspirĂ© par Shakespeare. Anna Netrebko maĂźtrise son incarnation du rĂŽle car elle le chante depuis 2014 (alors sur la scĂšne du Met Ă  New York) : louve et sirĂšne Ă  la fois, douĂ©e de contrastes vocaux qui en font une experte du clair-obscur rauque, rugueux tel que le rĂȘvait Verdi lui-mĂȘme, “la” Netrebko affirme son jeu dramatique avec une superbe saisissante d’autant qu’elle a aujourd’hui l’ambigus et la tessiture pour le personnage
 Verdi avait choisi une cantatrice capable de jouer comme de chanter pour crĂ©er le rĂŽle de cette reine d’un jour, devenue criminelle pour le pouvoir, entraĂźnant son Ă©poux trop faible « Macbeth » en une course vers l’abime. Le pouvoir rend fou et barbare.
LIRE aussi Lady Macbeth par Anna Netrebko (Berlin, 2018) :
http://www.classiquenews.com/fete-de-la-musique-sur-arte-anna-netrebko-est-lady-macbeth/

FRANCE MUSIQUE, dim 29 août 2021, 20h. VERDI : MACBETH
Concert donnĂ© le 10 juin 2021 Ă  l’OpĂ©ra d’Etat de Vienne
Giuseppe Verdi : Macbeth
OpĂ©ra en quatre actes sur un livret de Francesco Maria Piave et Andrea Maffei, d’aprĂšs la tragĂ©die de William Shakespeare crĂ©Ă©e au Teatro della Pergola Ă  Florence, le 14 mars 1847.

Luca Salsi, baryton, Macbeth, gĂ©nĂ©ral de l’armĂ©e de Duncan
Roberto Tagliavini, basse, Banquo, gĂ©nĂ©ral de l’armĂ©e de Duncan
Anna Netrebko, soprano, Lady Macbeth, Ă©pouse de Macbeth
Freddie De Tommaso, ténor, Macduff, noble écossais seigneur de Fiff
Carlos Osuna, ténor, Malcolm, fils de Duncan
Ilja Kazakov, basse, Un médecin
Aurora Marthens, mezzo-soprano, Suivante de Lady Macbeth
Alessandra Bareggi, rÎle muet, Fléance, fils de Banquo
Alejandro Pizarro-EnrĂ­quez, basse, Un domestique de Macbeth
Slaven Abazovic, baryton, Un sicaire
Johannes Gisser, baryton-basse, Apparition
Nicolas Rudner, basse, Apparition
Maryam Tahon, soprano, Apparition
Choeur d’Enfants de l’Ecole de l’OpĂ©ra d’Etat de Vienne.
Choeur de l’OpĂ©ra d’État de Vienne
Orchestre de l’OpĂ©ra d’Etat de Vienne
Direction : Philippe Jordan

Benjamin GROSVENOR joue Liszt, Ginastera et Ravel sur France Musique

grosvenor benjamin liszt decca cd review critique piano cd clic de classiquenewsFRANCE MUSIQUE, ce soir, 17 aoĂ»t 2021, 20h. RĂ©cital BENJAMIN GROSVENOR, piano. Le programme du rĂ©cital montpelliĂ©rain est ambitieux et bien agencĂ©, Ă  l’instar du tempĂ©rament perfectionniste du jeune pianiste britannique Benjamin Grosvenor. CLASSIQUENEWS suit depuis ses dĂ©buts en France le musicien, souvent saisi par son sens du dĂ©tail, sa digitalitĂ© Ă©lĂ©gante au service du drame intĂ©rieur des textes musicaux. Ses divers albums discographiques Ă©ditĂ©s chez Decca ont tous Ă©tĂ© saluĂ© par la RĂ©daction de CLASSIQUENEWS, la plupart distinguĂ©s par notre label / award, le fameux CLIC de CLASSIQUENEWS. Le dernier, dĂ©diĂ© Ă  LISZT, lui aussi Ă©tait trĂšs apprĂ©ciĂ© :

LIRE notre critique du cd LISZT par Benjamin GROSVENOR / Clic de classiquenews de mars 2021 :
http://www.classiquenews.com/tag/decca/
Y rĂšgne la Sonate en si mineur :   »Aucun doute ce disque est celui de la pleine maturitĂ© : celui d’un interprĂšte qui allie discours, intention et suprĂȘme musicalitĂ©. La forme et le fond Ă©tant fusionnĂ©s avec une Ă©lĂ©gance so british continue rĂ©alise ici un sans faute, qui touche par son Ă©loquence. Le mot est essentiel chez Grosvenor : Ă©loquence. »

Le pianiste a rĂ©cemment donnĂ© un rĂ©cital Ă  La Roque d’AnthĂ©ron, ce 11 aoĂ»t dernier : LIRE ici la critique de notre rĂ©dacteur Hubert Stoeklin qui parle entre autres de 
 «  
 totale libertĂ©, reposant sur une technique superlative faisant penser que « tout, absolument tout est possible » Ă  cet artiste qui fait de cette interprĂ©tation une rĂ©fĂ©rence qui fera date (NDLR : Ă  propos de la Sonate en si). La maturitĂ© acquise par le jeune homme de 29 ans laisse pantois. ». Le rĂ©cital de Montpellier aborde aussi Ginastera et surtout Ravel dont Gaspard de la Nuit
 LĂ  encore les mots de notre correpondant Ă  la Roque d’AnthĂ©ron sont sans appel : « Ravel et son si difficile « Gaspard de la nuit » constitue l’apothĂ©ose de ce concert virtuose. Chez Benjamin Grosvenor, Ondine est un piano fait en Ă©lĂ©ment liquide avec le brillant des rayons de lune dans l’eau. C’est incroyablement prĂ©cis et flou en mĂȘme temps afin de crĂ©er une dimension onirique. Un piano entre rĂȘve et rĂ©alitĂ©, absolument magique. Le Gibet avec des sonoritĂ©s d’un froid glacial change totalement le son du piano. Benjamin Grosvenor ose des effets de grande inquiĂ©tude. C’est Scarbo qui offre la plus grande virtuositĂ© et exige le plus de mise en scĂšne musicale. Grosvenor comme dans ses Liszt garde la tĂȘte froide et les doigts souverains. Rien ne lui Ă©chappe et la clartĂ© du jeu permet de tout entendre dans cette partition pourtant tout Ă  fait diabolique. Comment est-il possible d’obtenir cette prĂ©cision Ă  cette vitesse ? VoilĂ  un secret bien gardĂ© par le jeune homme si douĂ© et aussi appliquĂ© dans sa recherche de perfection. Avec peu de sorties de disques, des concerts reprenant un rĂ©pertoire bien travaillĂ© Benjamin Grosvenor est un sage parmi les jeunes pianistes plus frĂ©nĂ©tiques. »
LIRE la critique du rĂ©cital de Benjamin GROSVENOR Ă  La Roque d’AnthĂ©ron (11 aoĂ»t 2021) ici : http://www.classiquenews.com/critique-concert-la-roque-dantheron-auditorium-du-parc-le-11-aout-2021-liszt-ginastera-ravel-benjamin-grosvenor-piano/

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

grosvenor-benjamin-piano-critique-concert-review-concert-piano-on-classiquenews-antheron-aout-2021

 

 

FRANCE MUSIQUE, 17 août 2021, 20h. Récital de Benjamin GROSVENOR, piano.

Concert donnĂ© le 28 juillet 2021 en l’OpĂ©ra Berlioz du Corum de Montpellier dans le cadre du Festival Radio France Occitanie Montpellier.

Johannes Brahms
Intermezzi op.117
1. Andante moderato
2. Andante non troppo e con molto espressione
3. Andante con moto

 
Franz Liszt
Sonate pour piano en si mineur S.178
1. Lento assai – Allegro energico – Grandioso
2. Andante sostenuto
3. Allegro energico Du samedi 14 au vendredi 20 août 2021 & du samedi 21 au vendredi 27 août 2021 15

 

Alberto Ginastera
Danzas Argentinas op.2
1. Danza del viejo boyero
2. Danza de la moza donosa
3. Danza del gaucho matrero

 

Franz Liszt
DeuxiÚme année, Italie S 161 : Sonetto 104 del Petrarca n°5, ext. des Années de pÚlerinage
DeuxiÚme année, Italie S 161 : Sonetto 123 del Petrarca n°6, ext. des Années de pÚlerinage

 

Maurice Ravel
Gaspard de la nuit, Trois poĂšmes pour piano d’aprĂšs Aloysius Bertrand
1. Ondine
2. Le Gibet
3. Scarbo 

 

 
Benjamin Grosvenor, piano

Photo : © Valentine Chauvin / La Roque d’AnthĂ©ron 2021

 
 
 

CINÉMA. DUNE version 2021 : prochaine sortie du film rĂ©alisĂ© par Denis VILLENEUVE


dune timothĂ©e chalamet dĂ©nis villeneuve critique film classiquenewsCINÉMA. DUNE version 2021 : prochaine sortie du film rĂ©alisĂ© par Denis VILLENEUVE en 2019
 AprĂšs le lĂ©gendaire film signĂ© David Lynch, et malgrĂ© les bouderies de la critique, devenu mythique, voici annoncĂ©e la version de Denis Villeneuve (PREMIER CONTACT, BLADE RUNNER 2049). Le film a Ă©tĂ© tournĂ© en dĂ©cors naturels en Hongrie et en Jordanie et devrait sortir en septembre 2021, suite Ă  son report covid oblige, initialement prĂ©vu en dĂ©cembre 2020. Le roman fantastique fĂ©erique terrifique de Frank Herbert inspire ainsi une nouvelle rĂ©alisation cinĂ©matographique oĂč le profil du jeune acteur franco-amĂ©ricain TimothĂ©e Chalamet, mĂ©morable interprĂšte de The King, Call me by your name
) devrait apporter une sensibilitĂ© et une gravitĂ© intĂ©ressante au personnage clĂ© de Paul Atreides, fils du duc Leto. ConfrontĂ© Ă  la barbarie des Harkonen, Paul dĂ©couvre l’amour (Shani), se forge une identitĂ© et un destin par la force de son esprit et de sa volontĂ© ; il se rĂ©vĂšle ĂȘtre le Messie, sauveur du monde, Ă  travers une suite de pĂ©ripĂ©ties dĂ©lirantes oniriques dans laquelle les forces en prĂ©sence se disputent l’exploitation des ressources rares dont surtout l’épice addictive, premiĂšre matiĂšre prĂ©cieuse de la planĂšte Arrakis, la planĂšte des tempĂȘtes de sable et des vers gĂ©ants. Le jeune Paul doit vaincre sa peur s’il veut devenir le surhomme qu’il est promis de devenir (la peur tue l’esprit). TimothĂ©e Chalamet avait dĂ©jĂ  incarnĂ© un jeune homme fragile, pourtant amenĂ© Ă  se dĂ©passer et devenir l’Ă©lu, celui que tout le monde attendait et que personne n’avait vu venir… dans The King (Le roi, 2019), remarquable Ă©vocation de la carriĂšre du roi Henry V.
Pour le film de Denis Villeneuve, la musique film est signĂ©e Hans Zimmer (Inception, Gladiator
), nouveau gĂ©nie de la bande originale Ă  l’égal de John Williams.

timothĂ©e chalamet paul atreide DUNE critique classiquenewsMais alors pourquoi parler de DUNE sur classiquenews ? Tout simplement parce que le roman de Frank Herbert a pour nous un souffle opĂ©ratique, prĂ©cisĂ©ment wagnĂ©rien, composĂ© de plusieurs mondes ou parties qui s’enchassent, avec comme thĂšmatiques tout ce qui inspire l’auteur de la TĂ©tralogie : l’emprise, la manipulation, l’hypocrisie politique, la barbarie humaine
 heureusement, d’autres sujets plein d’espĂ©rance laissent supposer une issue dans cette fresque apocalyptique : l’amour (quand Paul rencontre Shani, fille du peuple des Fremen qui dĂ©tiennent le secret de l’eau de la vie ; l’accomplissement du hĂ©ros (bien que chez Wagner, aucun homme ne soit sauvĂ© car seule la femme est le salut de l’humanitĂ© comme la walkyrie devenue BrĂŒnnhilde le montre clairement). Disons que Paul AtrĂ©ides, mieux que Siegfried ne se laisse pas manipuler (il faut que le dormeur se lĂšve), ose dĂ©fier le pouvoir de la sorciĂšre Bene Gesserit ; l’équilibre des forces en conflit, la caractĂ©risation des personnages; les enjeux, situations, emblĂšmes relationnels conçu par Herbert s’inscrivent dans un cycle universel qui gomme jusqu’aux limites historiques. La carriĂšre de Paul, devenu Muad’Dib dont le nom seul est une force dĂ©cuplĂ©e pour qui sait le maĂźtriser, illustre le destin de tout Sauveur. A travers l’épopĂ©e de Dune, se prĂ©cise l’histoire humaine universelle : la guerre, l’amour, et au delĂ ,  la rĂ©demption espĂ©rĂ©e d’un peuple de braves guidĂ© par un ĂȘtre providentiel.
L’adaptation du roman de Frank Herbert, paru en 1965, relĂšve elle aussi d’une Ă©popĂ©e
 opĂ©ratique ; des rebondissements interminables, des empĂȘchements en sĂ©rie (dont l’adaptation projetĂ©e par Alejandro Jodorowsky dĂšs 1975 finalement avortĂ©e ; comme le projet initiĂ© par Ridley Scott qui abandonne lui aussi et s’oriente vers Blade Runner), et finalement un premier film, superproduction amĂ©ricaine, rĂ©alisĂ©e par Lynch (1984) avec la trame musicale du groupe californien Toto : flop Ă  sa sortie puis film culte avec les annĂ©es.
Qu’en sera-t-il du film de Denis Villeneuve ? Le choix des acteurs laisse promettre une rĂ©ussite que nous appellons de nos vƓux. Gageons aussi que la musique du compositeur gĂ©nial, Hans Zimmer apporte sa pierre Ă  l’édifice. Sortie prochaine dans les salles europĂ©ennes
 en septembre 2021 – D’aprĂšs nos sources rĂ©centes, la sortie est annoncĂ©e le 15 septembre 2021, ???… Ă  suivre.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Casting
Timothée Chalamet (CALL ME BY YOUR NAME, LES FILLES DU DOCTEUR MARCH)
Rebecca Ferguson (DOCTOR SLEEP, MISSION: IMPOSSIBLE – ROGUE NATION),
Oscar Isaac (la saga STAR WARS),
Josh Brolin (HARVEY MILK, AVENGERS: INFINITY WAR)
Stellan SkarsgĂ„rd (CHERNOBYL, AVENGERS : L’ÈRE D’ULTRON)
Dave Bautista (la saga LES GARDIENS DE LA GALAXIE, AVENGERS: ENDGAME),
Stephen McKinley Henderson (FENCES, LADY BIRD),
Zendaya (SPIDER-MAN: HOMECOMING, EUPHORIA),
David Dastmalchian (BLADE RUNNER 2049, THE DARK KNIGHT),
Stephen Henderson (FENCES, LADY BIRD),
Chang Chen (MR LONG, TIGRE ET DRAGON),
Sharon Duncan-Brewster (ROGUE ONE : A STAR WARS STORY, SEX EDUCATION),
Charlotte Rampling (45 ANS, ASSASSIN’S CREED),
Jason Momoa (AQUAMAN, GAME OF THRONES)
Javier Bardem (NO COUNTRY FOR OLD MEN, SKYFALL)

Chef-dĂ©corateur : Patrice Vermette (PREMIER CONTACT, SICARIO, VICTORIA : LES JEUNES ANNÉES D’UNE REINE),
Chef-monteur : Joe Walker (BLADE RUNNER 2049, PREMIER CONTACT, 12 YEARS A SLAVE),
Chefs des effets visuels, déjà associés à Villeneuve pour Blade runner 2049 : Paul Lambert et Gerd Nefzer

Musique originale : Hans Zimmer, compositeur oscarisé (BLADE RUNNER 2049, INCEPTION, GLADIATOR, LE ROI LION).

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

La bande annonce est déjà disponible ici
https://www.youtube.com/watch?v=b0WH8wWmqtE

DON GIOVANNI : histoire de la partition, de Constanze Ă  Pauline…

MOZART-wolfgang-portrait-concerto-symphonie-jupiter-don-giovanni-mozart-critique-opera-sur-classiquenewsARTE. Dimanche 12 sept 2021, 11h : Don Giovanni : la partition. Quand le directeur du ThĂ©Ăątre des Etats de Prague passe commande d’un OpĂ©ra en janvier 1787, il accorde au compositeur huit mois avant la premiĂšre reprĂ©sentation. Selon Constance son Ă©pouse, dĂ©vouĂ©e et aprĂšs sa mort, architecte de sa lĂ©gende en dĂ©fendant son Ɠuvre, lorsque Mozart rejoint Prague en septembre pour rĂ©gler la mise en scĂšne, l’écriture du Don Giovanni est encore inachevĂ©e: l’Ouverture est Ă©crite sur place, peu avant le lever de rideau… Le 28 octobre 1787, la premiĂšre du Don Giovanni est dirigĂ©e par Mozart lui-mĂȘme. Peu aprĂšs la mort du musicien en 1791, Constance vend le manuscrit Ă  un Ă©diteur allemand. Il rĂ©apparait sur le marchĂ© Ă  Londres en 1855, au moment mĂȘme oĂč la cantatrice française, Pauline Viardot, triomphe Ă  l’opĂ©ra et dĂ©cide de vendre ses bijoux pour acquitter les 150 livres sterling demandĂ©es pour l’acquisition du manuscrit sacrĂ©. Elle crĂ©e un vĂ©ritable culte autour des prĂ©cieux feuillets prĂ©sentĂ©s dans un coffret de bois sculptĂ© sur mesure. En 1902, la diva fait don du coffret au Conservatoire National de Paris, dont les Ă©crits rejoindront plus tard les collections de la BibliothĂšque nationale – Docu rĂ©alisĂ© par Anne-Sophie Martin

 

 

don giovanni mozart partition pauline viardot histoire documentaire aRTE classiquenews

 

 

Partition de l’opĂ©ra des opĂ©ras, Don Giovanni (1787) de W A MOZART (aujourd’hui conservĂ©e Ă  la BNF PARIS)

 

 

 

 

 

 

GSTAAD MENUHIN FESTIVAL : lauréats du Prix Neeme JÀrvi 2021 : Andreas Ottensamer, Andreas Hansson, adoubés maestros !

london londres gstaad menuhin festival 2021 christoph muller annonce programm festival classiquenewsGSTAAD MENUHIN FESTIVAL : laurĂ©ats du Prix Neeme JĂ€rvi 2021 : Andreas Ottensamer, Andreas Hansson, adoubĂ©s maestros ! Chaque Ă©tĂ© Ă  Gstaad (Suisse, Saanenland), le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL offre aux jeunes chef/fes d’orchestre un tremplin unique en Europe. CoachĂ©s par l’excellent pĂ©dagogue Johannes Schlaefli et aussi le chef charismatique Jaap Van Zweden (directeur musical du New York Philh. depuis 2018), les jeunes candidats perfectionnent lors d’une acadĂ©mie trĂšs intense, leur futur mĂ©tier, ayant Ă  disposition, privilĂšge exceptionnel, les instrumentistes de l’orchestre maison, le Gstaad Festival Orchestra (GFO / Vlad Stǎnculeasa, Premier violon), phalange virtuose, en rĂ©sidence le temps de l’AcadĂ©mie, qui montre chaque Ă©tĂ© une curiositĂ© et un engagement exemplaire dans la rĂ©alisation des sessions de travail et aussi pour les concerts publiques donnĂ©s dans le cadre du Festival. En quelques annĂ©es, l’AcadĂ©mie de direction d’orchestre (Conducting Academy) Ă  Gstaad est devenu le passage obligĂ© pour qui souhaite se former, ciseler son mĂ©tier, obtenir la reconnaissance des professionnels.

A l’issue des 3 semaines de stage oĂč l’apprentissage de la direction d’orchestre est au coeur des Ă©changes, les candidats sont invitĂ©s Ă  diriger les extraits symphoniques ainsi travaillĂ©s lors du concert publique (cette annĂ©e le 10 aoĂ»t), avec la complicitĂ© de l’Orchestre du Festival. SoirĂ©e souvent passionnante qui rĂ©vĂšle les nouveaux tempĂ©raments de demain.

gstaad menuhin festival ottensamer conducting academy neeme jarvi prize gstaad 2021 palmares classiquenewsAu terme du concert publique du 10 aoĂ»t dernier (finale), 2 des 10 participants ont reçu le Prix Neeme JĂ€rvi : le chef autrichien Andreas Ottensamer (plus connu jusque lĂ  comme clarinette solo du Philharmonique de Berlin! et qui dirigeait le premier mouvement adagio / allegro de la 39Ăš de Mozart avec une joie et une clartĂ© superlatives) et le chef suĂ©dois Andreas Hansson ; aisance, prĂ©cision du geste ; technicitĂ© heureuse, implication millimĂ©trĂ©e, sens des contrastes au service de la vision globale, les deux laurĂ©ats ont affirmĂ© une sensibilitĂ© fĂ©dĂ©ratrice de premier ordre. Chacun s’est vu proposĂ© dans la suite de l’AcadĂ©mie estivale de Gstaad, des engagements avec plusieurs orchestres Suisses (le Sinfonieorchester Basel et le Kammerorchester Basel, l’Orchestre de Chambre de Lausanne et de la Philharmonie SĂŒdwestfalen). Le polonais Jakub PrzybcieƄ quant Ă  lui a reçu un prix d’encouragement.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PLUS D’INFOS sur la Conducting Academy du Gstaad Menuhin Festival, ici
https://www.gstaadacademy.ch/fr/conducting

 

 

VOIR / REVOIR les sessions de travail des jeunes chefs 2021
sur le site dĂ©diĂ© GSTAAD DIGITAL FESTIVAL – sessions des 3, 4, 5 et 6 aoĂ»t 2021
https://www.gstaaddigitalfestival.ch

 

 

VOIR / REVOIR le concert final publique (abschlusskonzert) du 10 août 2021
https://www.gstaaddigitalfestival.ch/video/gstaad-conducting-academy-abschlusskonzert-i/

 

 

PLUS D’INFOS sur le Gstaad Festival Orchestra
https://www.gstaadfestivalorchestra.ch/en/index.php

 

 

TannhÀuser de Wagner à Bayreuth 2021

FRANCE MUSIQUE, sam 14 aoĂ»t 2021, 20h. WAGNER : TANNHÄUSER (Bayreuth juil 2021). CrĂ©Ă© en 1845 Ă  Dresde, TannhĂ€user de Wagner reçoit un accueil glacial des parisiens en 1861. MalgrĂ© l’enthousiasme des artistes comme Baudelaire, le drame musical que propose Ă  nouveau Wagner Ă  Paris (aprĂšs l’échec du Vaisseau fantĂŽme) reste incompris. Scandaleux, l’opĂ©ra est retirĂ© de l’affiche aprĂšs 3 soirĂ©es seulement. Pourtant la partition poursuit les avancĂ©es de Lohengrin en matiĂšre d’action musicale continue ; Ă  part les 3 airs prĂ©cisĂ©ment fermĂ©s de TannhĂ€user, Elizabeth et Wolfram, tout s’enchaĂźne ici avec un sens gĂ©nial du drame grĂące au flux orchestral dont la rĂ©alisation des leitmotiv, Ă©claire la psychologie de chaque personnage, expose pourtant clairement les enjeux de chaque situation

Le sujet est emblĂ©matique de Wagner : l’artiste prophĂšte bien qu’incompris par ses contemporains, peut-il ĂȘtre sauvĂ© ? Il y a de la culpabilitĂ© dans le thĂ©Ăątre wagnĂ©rien et chaque hĂ©ros, maudit, ne peut ĂȘtre sauvĂ© s’il rencontre cet Autre qui comprenant et mesurant sa souffrance, le reconnaĂźt aussitĂŽt, l’aime, le sauve ; c’est toute la vertu (sainte) de la compassion,
 celle qu’éprouve Tristan et Isolde l’un pour l’autre ; celle que ressent Parsifal Ă  l’endroit d’Amfortas


Fatigué des plaisirs, le chevalier TannhÀuser
renonce au charnel, s’engage pour la vĂ©ritĂ© de l’art
mais jugé par la morale bourgeoise doit mériter le salut de son ùme


HEROS MAUDIT EN QUÊTE DE SALUT


waterhouse wagner lohengrin TannhĂ€userAdepte de l’amour sensuel voire orgiaque (la Bacchanale qui ouvre l’opĂ©ra), le chevalier-chanteur TannhĂ€user (en vĂ©ritĂ© Wagner lui-mĂȘme) se sĂ©pare de VĂ©nus pour recouvrer sa libertĂ© et se connaĂźtre lui-mĂȘme. Il renoue avec ses compagnons et retrouve l’amour d’Elizabeth, fille du Landgrave. Pour obtenir la main de celle (qui l’aime), TannhĂ€user compose un hymne Ă  l’amour dont la lascivitĂ© et la violence passionnelle scandalisent l’audience (comme les spectateurs parisiens). Trop de passion, trop d’impudique extase ainsi dĂ©voilĂ©e. La morale bourgeoise rĂ©prouve ce qui la ronge et qui doit donc ĂȘtre tenu cachĂ©. Pourtant TannhĂ€user devait nĂ©cessairement vivre l’amour charnel et profane pour mieux le chanter
 On ne peut donc reprocher au hĂ©ros son Ă©loquente sincĂ©ritĂ© et c’est tout le message de vĂ©ritĂ© qu’exprime Elizabeth Ă  l’adresse de tous ceux qui jugent TannhĂ€user aprĂšs avoir concouru.

Wagner entend trouver la paix intĂ©rieure en obtenant le salut de son hĂ©ros ; s’il veut obtenir le pardon, TannhĂ€user devra faire le pĂšlerinage Ă  Rome et se faire absoudre par le Pape : c’est toute la tension de l’acte III et le miracle final, quand le chevalier qui se croit perdu et damnĂ©, croise les pĂšlerins en marche (leur thĂšme fait d’ailleurs toute la magie de l’ouverture)
 Illustration : JW Waterhouse (DR).

FRANCE MUSIQUE, sam 14 août 2021, 20h
Opéra donné le 27 juillet 2021 au Théùtre du Festival de Bayreuth
dans le cadre du Festival de Bayreuth.

TannhÀuser
Richard Wagner, compositeur et librettiste

Opéra en trois actes sur un livret du compositeur créé le 19 octobre 1845 au Königlich SÀchsisches Hoftheater de Dresde.

GĂŒnther Groissböck, basse, Hermann, Landgrave de Thuringe
Stephen Gould, ténor, TannhÀuser
Markus Eiche, baryton, Wolfram von Eschenbach
Magnus Vigilius, ténor, Walther von der Vogelweide
Ólafur Kjartan Sigurarson, basse, Biterolf
Jorge Rodríguez-Norton, ténor, Heinrich der Schreiber
Wilhelm Schwinghammer, basse, Reinmar von Zweter

Lise Davidsen, soprano, Elisabeth, niĂšce d’Hermann
Ekaterina Gubanova, mezzo-soprano, VĂ©nus
Katharina Konradi, soprano, Un jeune berger

Le Gateau Chocolat, baryton
Manni Laudenbach, acteur, Oskar

Choeur & orchestre du Festival de Bayreuth
Alex Kober, direction

GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 : ESSOR SYMPHONIQUE ET LYRIQUE SOUS LA TENTE (août 2021)

london londres gstaad menuhin festival 2021 christoph muller annonce programm festival classiquenewsGSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 : ESSOR SYMPHONIQUE ET LYRIQUE SOUS LA TENTE. DĂ©ferlante symphonique sous la tente
 de Gstaad. AprĂšs trois semaines de musique, en majoritĂ© chambriste, comptant des interprĂštes aussi fins et engagĂ©s qu’Isabelle Faust, Bertrand Chamayou, Sol Gabetta
, le 65e Gstaad Menuhin Festival affiche en aoĂ»t, ses grands concerts symphoniques, soit 7 soirĂ©es prometteuses sous la Tente de Gstaad.

13 & 14 aoĂ»t 2021 : acteur central du Gstaad Menuhin Festival & Academy – pour les concerts qu’il y propose, mais Ă©galement pour son rĂŽle pĂ©dagogique assurĂ© au sein de la Gstaad Conducting Academy (l’AcadĂ©mie de direction d’orchestre) ainsi que sa fonction d’ambassadeur du Saanenland Ă  travers ses tournĂ©es europĂ©ennes –, le Gstaad Festival Orchestra retrouve Jaap van Zweden, chef du New York Philharmonic (prĂ©sent en 2017 et 2018). Sous sa baguette, l’Orchestre qui permet l’émergence des nouveaux talents de la direction, joue cette annĂ©e, le Concerto pour piano n° 1 de TchaĂŻkovski (avec Khatia Buniatishvili), le Concerto pour violoncelle d’Elgar (avec Sol Gabetta), la Symphonie n° 7 de Dvoƙák et la Symphonie n° 4 de Brahms.
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/13-08-21-concert-symphonique

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

20 & 21 aoĂ»t 2021 : À la tĂȘte de ses troupes pĂ©tersbourgeoises, Valery Gergiev occupe aussi l’affiche de la Tente de Gstaad les 20 et 21 aoĂ»t prochains, avec le concours de deux jeunes solistes Ă  suivre dĂ©sormais: le pianiste Alexandre Kantorow (dans le DeuxiĂšme Concerto de Prokofiev) et la violoniste Alexandra Conunova (dans le Concerto de Sibelius). Fils du violoniste et chef d’orchestre Jean-Jacques Kantorow est le premier Français Ă  remporter le prestigieux Concours TchaĂŻkovski de Moscou en 2019 ; il est couronnĂ© dĂ©but 2020, d’une Victoire de la musique pour son enregistrement de «L’Egyptien» de Saint-SaĂ«ns, son compositeur fĂ©tiche (avec Brahms). Moldave de naissance installĂ©e en Suisse, Conunova a remportĂ© en 2012 le premier prix du Concours Joseph Joachim de Hanovre, confirmĂ© trois ans plus tard par un 3e prix au Concours TchaĂŻkovski de Moscou. Ses «Quatre Saisons» de Vivaldi enregistrĂ©es durant le confinement ont confirmĂ© la naissance d’une sensibilitĂ© hors pair
 Au programme Ă©galement Ă  Gstaad, l’ «Ecossaise» de Mendelssohn et les meilleurs extraits du ballet «RomĂ©o et Juliette» de Prokofiev.

Alexandre Kantorov (20/8)
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/20-08-21-concert-symphonique

Alexandra Conunova (21/8)
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/21-08-21-concert-symphonique

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

OPERA D’EXCEPTION
Le 28 aoĂ»t 2021, affiche lyrique sous la tente : l’opĂ©ra compose aussi l’ADN du Gstaad Menuhin Festival. La preuve cet Ă©tĂ© avec deux nouvelles grandes soirĂ©es lyriques sous la Tente de Gstaad. Le 28 aoĂ»t, sĂ©lection d’airs, chƓurs et intermĂšdes orchestraux du chef-d’Ɠuvre «I puritani» de Bellini (Ă©crit Ă  Puteaux en 1835), avec les grands belcantistes actuels : Lisette Oropesa, Javier Camarena, Erwin Schrott, Annalisa Stroppa
 Puis retour le 3 sept, du tĂ©nor pĂ©ruvien Juan Diego FlĂłrez, aux cĂŽtĂ©s de Christopher Franklin et du Musikkollegium Winterthur, pour un rĂ©cital Ă©vĂ©nement de grands airs, de Puccini (La BohĂšme) Ă  Rossini et Verdi, sans omettre Gounod (Ah lĂšve toi soleil, RomĂ©o et Juliette)


I Puritani (28/8)
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/28-08-21-opera-concertant

Juan Diego Florez (3/9)
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/03-09-21-concert-symphonique

________________________________________________________________________________________________

 

GSTAAD-MENUHIN-FESTIVAL-montagnes-classiquenews-annonce-programme-festival-2020

 

Pour un transfert en bus Ă  partir de Berne et Lausanne avec arrĂȘts Ă  Thoune – Spiez et Vevey – Restoroute de la GruyĂšre – Bulle, directement au concert sous la Tente du Festival de Gstaad et retour:
RĂ©servez maintenant votre ticket de bus!
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/service/votre-visite/festival-express

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

LONDON : 65Ăš GSTAAD MENUHIN FESTIVAL jusqu’au 4 septembre 2021 :
tous les concerts, les modalités de réservation, le protocole sanitaire
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr

22Ú Festival BACH EN COMBRAILLES (7 > 14 août 2021)

BACH-EN-COMBRAILLES-aout2021-annonce-critique-concerts-classiquenewsAUVERGNE : 22Ăš FESTIVAL BACH EN COMBRAILLES jusqu’au 14 aoĂ»t 2021.  Autour du grand orgue de l’église de Pontaumur, le XIIĂš festival Bach en Combrailles affiche depuis ce samedi 7 aoĂ»t 2021, son formidable cycle musical, dĂ©diĂ© Ă©videmment aux Ɠuvres du Cantor mais pas seulement. Le festival français sait questionner la musique du Cantor, les modalitĂ©s de son interprĂ©tation, tout en contextualisant son esthĂ©tisme dans la confrontation avec d’autres compositeurs

AprĂšs deux concerts dĂ©fendus par le choeur rĂ©gional d’Auvergne (sam 7 et diman 8 aoĂ»t / voir ici la programmation dĂ©taillĂ©e jour par jour : https://www.bachencombrailles.com/xxiie-festival-bach-en-combrailles/presentation-de-ledition-2021-i-edito/ ), le rythme habituel du Festival se dĂ©roule dĂšs lundi 9 aoĂ»t : « audition d’orgue en l’église de Pontaumur Ă  12h, puis concert du soir Ă  21h (« Trinitatis », Cantates de JS BACH par le Banquet CĂ©leste : cantates BWV 47, 60, 78
), avec une introduction au concert du soir Ă  16h. Mardi 10 aoĂ»t, mĂȘme rythme : audition Ă  12h (Pontaumur) – concert Ă  15h et 16h30 (hommage Ă  AngĂ©lique Pourreyron par l’ensemble El Sol), surtout Ă  21h : Telemann (Trios) par Les Timbres (Ă©glise d’Herment).

Autres temps forts Ă  venir : mer 11 aoĂ»t (Suite pour violoncelle par Elena Andreyev, 16h, Ă©glise de MĂ©rinchal / Concert Mendelssohn, Saint-SaĂ«ns
 Orchestre National d’Auvergne Ă  21h, ChĂątel-Guyon)
 Jeudi 12 aoĂ»t : CafĂ© Bach Ă  10h / Audition d’orgue Ă  12h / Concert 1 Ă  16h : A quattro sanza cembalo, Scarlatti et Bach par Les RĂ©crĂ©ations / concert 2 Ă  21h : Les Paysans chanteurs, programme en crĂ©ation autour de la cantate des paysans de JS BACH par l’ensemble Artifices (Alice Julien-LafferriĂšre, violon et direction)
 Vend 13 (concert de 21h, Bach par Pierre HantaĂŻ) ; sam 14 aoĂ»t (concert de 21h : Bach & co ! par Les Accents / Thibault Noally, violon et direction : Heinichen, Telemann, JS BACH)


TOUTE LA PROGRAMMATION et les modalités de réservation, sur le site du Festival BACH en COMBRAILLES :
https://www.bachencombrailles.com/

 

 

bach-en-combrailles-les-orgues-festival-ette-2021-annonce-critique-concerts-classiquenewsLIRE aussi notre entretien exclusif avec VINCENT MOREL, directeur artistique du Festival Bach en Combrailles
  A propos de l’édition 2021, celle des 22 ans du Festival Bach en Combrailles. Rappel des singularitĂ©s et des enjeux du « premier festival en France », nichĂ© au cƓur de son territoire (l’Auvergne) et dĂ©diĂ© Ă  l’Ɠuvre de Jean SĂ©bastien pour laquelle l’orgue de l’église de Pontaumur apporte son Ă©clairage spĂ©cifique. Les vertus de l’approche historique s’accordent aussi Ă  la dĂ©fense de programmes rares et originaux rĂ©alisĂ©s en complicitĂ©s avec les ensembles et formations de la nouvelle gĂ©nĂ©ration d’interprĂštes
 PrĂ©sentation du cycle estival et de sa ligne artistique

http://www.classiquenews.com/entretien-avec-vincent-morel-directeur-artistique-du-festival-bach-en-combrailles-a-propos-de-la-22e-edition-2021/