OpĂ©ra en ligne : La Dame Blanche depuis l’OpĂ©ra de Rennes (streaming)

boieldieu-la-dame-blanche-nicolas-simon-orchestre-les-siecles-opera-CLIC-critique-de-CLASSIQUENEWSOpĂ©ra en ligne. BOIELDIEU : La dame Blanche, ven 11 dĂ©c 2020, depuis l’OpĂ©ra de Rennes, 19h30. La production mise en scĂšne par Louise Vignaud et dirigĂ©e par Nicolas Simon Ă  la tĂȘte de l’Orchestre sur instrument ancien des SiĂšcles (19 instrumentistes) devait ĂȘtre crĂ©Ă©e Ă  CompiĂšgne (6 nov dernier) puis tourner en France cette saison (15 reprĂ©sentations dans 6 thĂ©Ăątres). L’ensemble de la tournĂ©e est reportĂ©e Ă  l’automne-hiver 2021-2022. La captation du 11 dĂ©c 2020 devrait dĂ©voiler la rĂ©ussite du projet. François-Adrien Boieldieu (1775 – 1834) Ă©blouit par sa grĂące mĂ©lodique, son sens du thĂ©Ăątre et sa pĂ©tillance contrastĂ©e dans la succession des tableaux. La Dame Blanche est crĂ©Ă© le 10 dĂ©cembre 1825 Ă  l’OpĂ©ra-Comique Ă  Paris ; l’Ɠuvre est l’emblĂšme de l’opĂ©ra comique romantique français, se dĂ©roulant en Ecosse vers 1759…
Avec Sahy Ratia (Georges Brown) ; Fabien Hyon (Dikson), Sandrine Buendia (Jenny, sa femme), Caroline Jestaedt (Anna, pupille de Gaveston)


 

________________________________________________________________________________________________

BOIELDIEU : La dame blanche
Nouvelle production / Version inédite pour 14 chanteurs / 19 instrumentistes
Diffusion en streaming gratuit
Vendredi 11 décembre 2020, 19h30
Facebook live sur France 3 Bretagne
TVR, tébéo, tébésud

Les sites des théùtres de la CO OPERA TIVE
http://www.lacoopera.com

La dame Blanche sur le site de la co opéra tive
http://www.lacoopera.com/la-dame-blanche

LIRE aussi notre prĂ©sentation de l’opĂ©ra comique La Dame Blanche de Boieldieu par la Co OpĂ©ra tive :
http://www.classiquenews.com/la-dame-blanche-de-boieldieu/
PARIS. La Dame Blanche de Boieldieu revient Salle Favart« L’écriture de François-Adrien Boieldieu  (1775-1834)  influence toute une gĂ©nĂ©ration de compositeurs français depuis son Ă©lĂšve Adolphe Adam (1803-1856) jusqu’à Georges Bizet (1838-1875), LĂ©o Delibes (1836-1891) et Emmanuel Chabrier (1841-1894). En aoĂ»t 1824, Rossini s’est installĂ© Ă  Paris oĂč sur la scĂšne du ThĂ©Ăątre-Italien, il triomphe avec Le Voyage Ă  Reims (1825). Son rival, Boieldieu compose ce dernier chef d’Ɠuvre, reprenant un projet amorcĂ© par Scribe en 1821. Scribe s’inspire de deux romans de Walter Scott (1771-1832), : Guy Mannering (1815)  et  Le MonastĂšre  (1820). Avant Wagner trĂšs admiratif de l’ouvrage, Weber s’écrit : « C’est le charme, c’est l’esprit. Depuis Les Noces de Figaro de Mozart on n’a pas Ă©crit un opĂ©ra-comique de la valeur de celui-ci ».

_________________________

Le Lac des cygnes par l’OpĂ©ra National d’Ukraine

tchaikovski Pyotr+Ilyich+Tchaikovsky-1ARTE. Samedi 19 dĂ©cembre 2020, 13h. TCHAIKOVSKY : Le lac des cygnes (Kiev, juin 2019). Le ballet de l’OpĂ©ra national d’Ukraine rĂ©alise une version fiĂ©vreuse et techniquement maĂźtrisĂ©e du chef d’oeuvre de Piotr Illiytch, conçue en 1986 par Valery Kovtun, inspirĂ© de Marius Petipa. En forĂȘt, le prince Siegfried rencontre la belle Odette qui chaque soir, se transforme en cygne blanc. S’il l’épouse, l’envoĂ»tement dont elle victime, jetĂ© par le sorcier Rothbart, sera rompu, et Odette redeviendra femme. C’est compter sans l’esprit haineux et manipulateur du sorcier qui engendre sa propre crĂ©ature noire, Odile, le cygne d’ébĂšne, jumeau du cygne blanc, et prĂȘt Ă  prendre sa place pour mieux perdre les deux amants, Siegfried et Odette. Il appartient Ă  la mĂȘme ballerine d’incarner Odette / Odile, deux faces opposĂ©es d’un mĂȘme idĂ©al fĂ©minin. Vers lequel tendra Siegfried ? Saura-t-il dĂ©mĂȘler les rets toxiques tendus par Rothbart, instance jalouse et malĂ©fique ?

LIRE aussi notre présentation du ballet Le Lac des cygnes
http://www.classiquenews.com/le-lac-des-cygnes-noureev-2019/

  « Sur le lac, un cygne blanc et noir incarne les deux aspects de la femme sĂ©ductrice, prĂȘte Ă  faire sombrer celui qui s’en approche trop prĂšs (le Prince Siegfried). Pour toute prima ballerina ou Ă©toile, le rĂŽle double d’Odette / Odile, incarnĂ©es par la mĂȘme danseuse, demeure l’exercice dansĂ© le plus pĂ©rilleux qui soit, au bord de la schizophrĂ©nie virtuose. » 

LUIGI ROSSI : Le Palais EnchantĂ© depuis l’OpĂ©ra de Dijon, le 11 dĂ©c 2020

palais enchante opĂ©ra de dijon palazzo incantation opĂ©ra dijonOPERA EN LIGNE. Le Palais enchantĂ©e de LUIGI ROSSI depuis l’OpĂ©ra de Dijon : crĂ©Ă© Ă  Rome en 1642, la partition est commandĂ©e par le cardinal Barberini, aprĂšs que Rossi servit la Cour des Borghese pendant 20 ans. Le Palais enchantĂ© prĂ©figure l’Ɠuvre Ă  venir, Orfeo, commandĂ© par Mazarin Ă  Paris (1647) pour y implanter l’opĂ©ra italien. La Cour de la RĂ©gente Anne d’Autriche se devait de possĂ©der un spectacle royal digne de son rang. Le Palais enchantĂ© engage un plateau spectaculaire selon l’idĂ©al fastueux romain, Ă  l’opposĂ© de l’opĂ©ra vĂ©nitien chambriste et psychologique. 7h de spectacle, 27 personnages, 40 instrumentistes
 Il Palazzo incantato est une Ɠuvre d’art total, fusionnant thĂ©Ăątre, danse, chƓurs, dĂ©cors
 Le livret de Rospigliosi (futur pape ClĂ©ment IX) adapte le Roland furieux de l’Arioste, Ă©popĂ©e chevaleresque et vĂ©ritable labyrinthe amoureux qui perd corps et Ăąme des preux et des belles.
Leonardo GarcĂ­a AlarcĂłn (directeur musical), Fabrice Murgia (metteur en scĂšne)

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

DIFFUSION à partir du 11 décembre 2020, 20h
sur le site de l’OpĂ©ra de Dijon
http://opera-dijon.fr/fr
http://opera-dijon.fr/fr/au-programme/calendrier/saison-20-21/Opéra
Visionnage gratuit jusqu’au 31 dĂ©c 2020

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

TEASER VIDEO

 

 

PLUS D’INFOS
http://opera-dijon.fr/fr/au-programme/calendrier/saison-20-21/le-palais-enchante/

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

distribution
ORLANDO: Victor Sicard
ANGELICA: Arianna Vendittelli
RUGGIERO: Fabio TrĂŒmpy
BRADAMANTE | LA PEINTURE: Deanna Breiwick
ATLANTE: Mark Milhofer
OLYMPIA | LA MUSIQUE: LucĂ­a MartĂ­n-CartĂłn
MARFISA | LA MAGIE | DORALICE: Mariana Flores
GIGANTE | SACRIPANTE | GRADASSO: Grigory Soloviov
PRASILDO | LE NAIN: Kacper SzelÄ…ĆŒek
ALCESTE: André Lacerda
FERRAU | ASTOLFO: Valerio Contaldo
FIORDILIGI | LA POÉSIE: Gwendoline Blondeel
MANDRICARDO: Alexander Miminoshvili

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

CAMILLE SAINT-SAËNS. 1921 – 2021 : Centenaire de la mort

saint saens camille portrait pour classiquenews camille-saint-sans-1SAINT-SAËNS, CAMILLE (1835-1921)  -  ElevĂ© par sa mĂšre et sa « grand-tante », Le jeune Camille Saint-SaĂ«ns joue en public dĂšs ses 11 ans (1846). A 13 ans, il entre au Conservatoire de Paris et suit la classe de composition d’HalĂ©vy, ami de  Degas, maĂźtre incontestĂ© du grand opĂ©ra Ă  la française. PrĂ©coce, sensible, douĂ© d’un raffinement musical unique, le jeune Saint-SaĂ«ns Ă©choue 2 fois au Concours de Rome dont le jury concentre les tenants du conservatisme le plus obtus. Cela n’empĂȘche pas le compositeur d’affirmer un style inimitable, sorte de Brahms et de Schumann français, qui ose apporter une alternative au wagnĂ©risme europĂ©en, rĂ©ussissant dans tous les domaines : Concertos pour piano, symphonies (avec orgue), opĂ©ra (goĂ»t pour le drame historique, en particulier aprĂšs Meyerbeer, pour la Renaissance) et bien sĂ»r musique de chambre : la fameuse Sonate de Vinteuil de Proust serait un condensĂ© subtil entre Franck et Saint-SaĂ«ns. Dans le sillon creusĂ© par Liszt, Saint-SaĂ«ns renouvelle aussi le genre du poĂšme symphonique (Danse Macabre, 1874). On connaĂźt moins ses oratorios : L’Oratorio de NoĂ«l (1858), Le DĂ©luge (1875), et The Promised Land (1912-1913) qui en dĂ©pit d’ĂȘtre diffĂ©rents, relĂšve de la mĂȘme conception dramatique. Saint-SaĂ«ns devient immortel en 1881, rejoignant l’AcadĂ©mie des Beaux-Arts.

saint-saens-VIGNETTE-PETITE-jeune-23_OC2t2L’élĂšve de Benoist (classe d’orgue du Conservatoire) devient un organiste aussi douĂ© qu’il est excellent pianiste. Il est titulaire de la Madeleine (1857 – 1877). Soucieux de crĂ©ations comme de patrimoine, Saint-SaĂ«ns veille Ă  rĂ©habiliter nombre d’Anciens dont Rameau et Gluck. En plein antogonisme francoprussien, il milite pour la dĂ©fense des auteurs français (il fonde la SociĂ©tĂ© National de Musique en 1871  – avec Castillon, Franck, Lao et FaurĂ©-, et en dĂ©missionne en 1886) mais se montre pourtant ouvert Ă  Wagner et Ă  Schumann. Parmi ses Ă©lĂšves : Gigout, FaurĂ©, Messager
 Toujours chez Saint-SaĂ«ns, perce l’esprit classique de la forme, mais aussi l’impertinence gĂ©niale de l’audace. En somme la transcription en musique de l’idĂ©al ingresque : un dessin structurel sublime, des couleurs somptueuses, mais des distorsions expressives inoubliables
 En somme, Camille Saint-SaĂ«ns, maĂźtre du dessin et de la couleur, est un classique (comme Berlioz qui utilise ce vocable pour se dĂ©finir) mais Ă  l’esprit expĂ©rimental, rĂ©volutionnaire, inclassable. Son goĂ»t pour l’orchestration raffinĂ©e se double d’un mĂ©lodisme trĂšs subtil et d’une sensualitĂ© mĂ©sestimĂ©e qui innerve toute la partition de ses opĂ©ras, dont Samson et Dalila Ă©videmment.

————————————————————————————————————————————————–

On observe depuis quelques annĂ©es, un regain d’intĂ©rĂȘt pour les Ɠuvres mĂ©connues de Saint-SaĂ«ns, Ă  cĂŽtĂ© des Samson et Dalila et Carnaval des animaux, rabĂąchĂ©s… Les dĂ©couvertes rĂ©centes ont rĂ©habilitĂ© des partitions passionnantes telles Le timbre d’Argent ou surtout Ascanio, prolongement du Benvenuto Cellini de Berlioz…

 

 

CATALOGUE

 

 

5 concertos pour piano,
5 symphonies dont une avec orgue,
4 poĂšmes symphoniques (dont Danse macabre),

Opéras

Samson et Dalila (1877)
Le Timbre d’argent (1877)
Henry VIII (1883)
Proserpine (1887)
Ascanio (1890)
Les Barbares (Opéra de Paris, 1901)

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 LIVRES

————————————————————————————————————————————————–

LIVRE Ă©vĂ©nement, compte-rendu critique. StĂ©phane LeteurĂ© : Camille Saint-SaĂ«ns, le compositeur globe-trotter (1857 – 1921), Actes Sud. MUSIQUE et POLITIQUE.  Voici l’étendue des dĂ©placements et un premier portrait du Saint-SaĂ«ns voyageur, en Europe (Allemagne, Angleterre, Italie), dans cet Orient « africain » qu’avant lui Delacroix ou FĂ©licien David ont parcouru (AlgĂ©rie et Egypte), mais aussi en USA. L’auteur entend nous dĂ©voiler Ă  travers l’expĂ©rience du compositeur romantique français, une premiĂšre analyse inĂ©dite celle dĂ©veloppĂ©e sous le prisme d’une « gĂ©opolitique musicale ». A l’heure de la mondialisation artistique, et aux projets esthĂ©tiques qui s’expatriant en atteignant une internationalisation standardisĂ©e, le cas Saint-SaĂ«ns confrontĂ© aux convulsions politiques de son Ă©poque, met a contrario en avant l’obligation pour l’artiste crĂ©ateur de prendre parti, selon le mouvement des nationalismes affrontĂ©s (en particulier entre France et Allemagne), selon les postures de la diplomatie dont, dans ses propres dĂ©placements, il ne peut Ă©carter les implications. IntĂ©ressant d’interroger ainsi la conscience politique d’un compositeur au hasard de ses dĂ©placements
 Surtout Ă  notre Ă©poque oĂč bien peu (trop peu) de musiciens, artistes ou compositeurs, prennent parti pour tel ou tel combat : ce n’est pourtant pas les causes qui manquent dans notre monde dĂ©rĂ©glĂ©, perverti, corrompu. Bref. Ici, le monde de Saint-SaĂ«ns ne connaĂźt pas l’horreur de nos temps prĂ©sents.

Actes sud, camille saint saens globe trotter politique et musique CLIC de classiquenews, review critique presentation livres de CLASSIQUENEWS 9782330077464La mission « volontaire » et assumĂ©e de Saint-SaĂ«ns favorise le rayonnement de la culture française Ă  travers la diffusion de sa musique, c’est bien ainsi que l’auteur entend privilĂ©gier cette prĂ©fĂ©rence nationale, cette volontĂ© de suprĂ©matie dans le goĂ»t international, surtout Ă  partir de 1905, quand il rejoint les membres du Conseil supĂ©rieur des Beaux-Arts. D’autant que les deux AmĂ©riques, vers cet Ouest « futuriste et rĂ©solument moderniste » sont par exemples estimĂ©es tels de nouveaux eldorados, – opportunes issues aux compositeurs français qui peinent Ă  se faire entendre et jouer dans leur propre pays. D’ailleurs l’axe France-USA se cristallise encore aprĂšs la premiĂšre guerre avec la crĂ©ation du Conservatoire amĂ©ricain de Fontainebleau.
Dans ce concert des nations oĂč Saint-SaĂ«ns veut jouer sa propre partition, l’auteur montre par exemple s’agissant des relations avec l’Allemagne, comment le Français renforce peu Ă  peu un combat direct contre le wagnĂ©risme, s’insurgeant contre la divinisation du maĂźtre de Bayreuth dont il a Ă©tĂ© l’un des premiers festivaliers. AprĂšs la mort de Wagner, en 1882, et avec l’essor du wagnĂ©risme, Saint-SaĂ«ns s’affirme en dĂ©fenseur de l’art français, oeuvrant pour la crĂ©ation d’un rĂ©seau francophile international oĂč des chefs sensibilisĂ©s / alliĂ©s sont nommĂ©s Ă  des postes clĂ©s pour favoriser la musique romantique hexagonale, la soutenir, l’encourager, la faire jouer. Comment alors ne pas justement considĂ©rĂ© ce goĂ»t pour l’orient comme la rĂ©ponse du Français, au wagnĂ©risme envahissant de son Ă©poque ?

 

 

 

 

 

 

CD

————————————————————————————————————————————————–

 

 


ASCANIO critique cd annonce review par classiquenews St-Saens-ASCANIO-parution
CD, Ă©vĂ©nement, critique. SAINT-SAËNS : Ascanio, 1890 (Tourniaire, 2017, 3 cd B records)
. Le label B-records crĂ©e l’évĂ©nement en octobre 2018 en dĂ©diant une Ă©dition luxueuse Ă  l’opĂ©ra oubliĂ© de Saint-SaĂ«ns, Ascanio, crĂ©Ă© en mars 1890 Ă  l’OpĂ©ra de Paris. C’est aprĂšs le grand opĂ©ra romantique fixĂ© par Meyerbeer au milieu du siĂšcle, l’offrande de Saint-SaĂ«ns au genre historique, et comme les Huguenots de son prĂ©dĂ©cesseur (actuellement Ă  l’affiche de l’OpĂ©ra Bastille), un ouvrage qui s’inscrit Ă  l’époque de la Renaissance française sous la rĂšgne de François Ier, quand le sculpteur et orfĂšvre Benvenuto Cellini travaillait pour la Cour de France. Saint-SaĂ«ns sait traiter la fresque lyrique avec un sens maĂźtrisĂ© de la couleur et de la mĂ©lodie : d’autant que, au moment oĂč il fait reprĂ©senter Ascanio, le genre, objet de critiques de plus en plus sĂ©vĂšres, se cherche une nouvelle forme, capable de prĂ©senter une vĂ©ritable alternative au wagnĂ©risme ambiant. AprĂšs Etienne Marcel (1879), Henri VIII ( 1883), Ascanio revitalise un sujet français et historique, tout en prenant rĂ©fĂ©rence au Benvenuto Cellini de Berlioz qui a prĂ©cĂ©dĂ© et dont lui aussi, la carriĂšre Ă  l’OpĂ©ra sera brĂšve.

 

 

saint-saens-timbre-argent-roth-cd-critique-opera-review-opera-classiquenews-les-siecles-FX-RothCD, opĂ©ra, Ă©vĂ©nement. SAINT-SAËNS: Le timbre d’argent (Roth, 2 cd P. Bru Zane, 2017). Perle lyrique du Romantisme français : premier opĂ©ra de Camille Saint-SaĂ«ns, Ă©crit en 1864-65, Le Timbre d’argent renaĂźt ainsi par le disque et mĂ©rite la timbale d’or. Tout le mĂ©rite en revient au chef et Ă  son orchestre sur timbres d’époque : François-Xavier Roth et ses « SiĂšcles ». Venu tard Ă  l’opĂ©ra, Camille compose la mĂȘme annĂ©e, Samson et Dalila, son plus grand succĂšs encore actuel, et Le Timbre d’argent, totalement oubliĂ© depuis 1914. Entre romantisme et fantastique, l’action relĂšve de Faust et de Pygmalion Ă  l’époque du wagnĂ©risme triomphant. Pourtant Saint-SaĂ«ns rĂ©invente l’opĂ©ra romantique français avec une verve et un imaginaire inĂ©dit, qui se moque des conventions et apporte une alternative exemplaire aux contraintes du temps. Le compositeur use de collages, multiplie les clichĂ©s dĂ©calĂ©s, en orfĂšvre Ă©rudit.

————————————————————————————————————————————————–

 

Saint saens proserpine critique compte rendu sur classiquenews opera veronique gens frederic antoun edicionessingulareses1027CD, critique. SAINT-SAËNS : PROSERPINE (1887). VĂ©ronique Gens, FrĂ©dĂ©ric Antoun, Andrew Foster-Williams
 Ulf Schirmer, direction (2 cd ediciones singulares / Pal. Bru Zane, 2016). En couverture du livre cd, le corset de la courtisane Proserpine, et son prĂ©nom en lettres d’or, inspirant un drame tragique qui crĂ©Ă© en 1887, sans trop de succĂšs malgrĂ© l’estime que lui portait Saint-SaĂ«ns (qui le tenait pour son meilleur opĂ©ra, ou l’un de ses meilleurs), offre un rĂŽle fĂ©minin d’une ampleur aussi accomplie que celle des hĂ©roĂŻnes de Massenet. D’ailleurs, le style parfois ampoulĂ© et souvent pompier du compositeur, se rapproche de l’auteur de Manon (1884) ou de ThaĂŻs (autre pĂȘcheresse repentie magnifique, crĂ©Ă© en 1894)
 voire la rare Esclarmonde (OpĂ©ra-Comique Ă©galement, crĂ©Ă© en 1889). RĂȘvant son hĂ©roĂŻne comme Bizet avait conçu Carmen, Saint-SaĂ«ns souhaitait une voix large, puissante, dramatique, 
 Ă  la Falcon. Mais la rĂ©alitĂ© fut plus sournoise et l’auteur dut faire avec les interprĂštes Ă  sa disposition ; il sopranisa le rĂŽle. D’emblĂ©e l’intonation et le style de VĂ©ronique Gens (au français impeccable qui affirme toujours la diseuse / cf ses rĂ©cents albums de mĂ©lodies françaises romantiques, dont l’excellent “NĂ©Ăšre”), son style altier voire aristocratique (elle n’a pas chantĂ© toutes les hĂ©roĂŻnes mythologiques de Gluck, ou presque, pour rien), la finesse de l’incarnation permettent de facto d’exprimer l’épaisseur du personnage : une courtisane vĂ©nĂ©rĂ©e comme VĂ©nus, qui tombant amoureuse d’un jeune homme, Sabatino…

 

ACTES SUD : Camille Saint-Saëns, compositeur globe-trotter

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

SECRETS D’HISTOIRE : BEETHOVEN

beethoven-ludwig-dossier-specila-file-annonce-concerts-opera-classiquenews-beethoven-2020FRANCE 3. BEETHOVEN, lun 14 dĂ©c 2020, 21h. Secrets d’histoire se penche sur la vie, l’Ɠuvre de Beethoven. Le magazine de France TĂ©lĂ©visions « Secrets d’Histoire » et StĂ©phane Bern embarquent en Autriche, en Allemagne et en RĂ©publique tchĂšque Ă  la dĂ©couverte du destin exceptionnel d’un des plus grands compositeurs de l’Histoire : Ludwig van Beethoven. Exactement 250 ans aprĂšs sa naissance, les Ɠuvres de Ludwig continuent de battre tous les records. Il reste aujourd’hui encore le compositeur classique le plus jouĂ© au monde (ses symphonies en tĂȘte). L’homme a voulu ĂȘtre libre, en musique comme dans la vie : Il a repoussĂ© les limites de la crĂ©ation et rĂ©volutionnĂ© la musique. Un visionnaire qui lĂšgue Ă  l’humanitĂ© un patrimoine musical exceptionnel pour par un clair projet de dĂ©passement artistique et aussi sociĂ©tal.
C’est Ă  Bonn, dans l’actuelle Allemagne, que le compositeur passe une jeunesse tourmentĂ©e. Son pĂšre, qui dĂ©cĂšle son gĂ©nie, espĂšre en faire un nouveau Mozart. Adulte, Beethoven peut enfin vivre pleinement sa carriĂšre musicale, Ă  Vienne, l’incontournable capitale de la musique classique.
BEETHOVEN 2020 dossier portrait discographie selection classiquenewsDĂ©couverte des plus beaux palais de la haute aristocratie viennoise, des salons que Beethoven frĂ©quente pour y faire sensation en tant que pianiste virtuose et surtout compositeur de talent. Un succĂšs fulgurant lui permet de sĂ©duire les femmes les plus convoitĂ©es de l’époque. Mais le destin l’empĂȘche de se marier jamais. RĂ©putĂ© misanthrope, Beethoven fait figure de vieux loup solitaire ; gĂ©nĂ©reux, irascible
 il cache en rĂ©alitĂ© un mal terrible qui le ronge avant mĂȘme la trentaine : la surditĂ©. Toute sa vie, il cherche Ă  vaincre ce handicap qui l’obligera finalement Ă  composer certains de ses plus grands chefs-d’Ɠuvre
 sans jamais pouvoir les entendre : Ă  l’image de la NeuviĂšme Symphonie. Beethoven au XXIĂš siĂšcle ? Parmi les tĂ©moignages vivants de cet hĂ©ritage, y compris dans les musiques d’aujourd’hui, le compositeur Jean-Michel Jarre raconte comment Beethoven l’a souvent influencĂ©…

________________________________________________________________________________________________

FRANCE 3. LUNDI 14 DÉCEMBRE À 21h05
Secrets d’Histoire : Beethoven, tout pour la musique

Célébration du 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven

________________________________________________________________________________________________

Avec la participation de :

Élisabeth Brisson (historienne),
Bernard Fauconnier (Ă©crivain),
Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin (historien de la musique),
Franck Ferrand (auteur, conférencier),
Sophie Gaillot-Miczka (musicologue),
FrĂ©dĂ©ric LodĂ©on (chef d’orchestre),
Aurélie Moreau (journaliste),
Ève Ruggieri (écrivaine),
Anne-Sophie Banakas (historienne de l’art), Christopher Brennan (historien),
François-Frédéric Guy (musicien),
Jean-Michel Jarre (musicien),
Agathe Nebl (musicienne),
Pr. Patrice Tran-Ba-Huy (médecin)


APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

LIRE notre grand dossier LUDWIG VAN BEETHOVEN, 250 ans de la naissance 2020

http://www.classiquenews.com/dossier-beethoven-2020-les-250-ans-de-la-naissance-1770-2020/

Iphigénie en Tauride dirigé par Diego Fasolis

iphigenie-tauride-gluck-critique-opera-rennes-angers-nantes-opera-critique-classiquenewsOPÉRA sur internet : IphigĂ©nie en Tauride Ă  l’OpĂ©ra de Rennes, le 5 dĂ©c 2020. L’IphigĂ©nie en Tauride de Gluck est une tragĂ©die sublime qui ressuscite la dignitĂ© des hĂ©ros mythologiques avec exception une fin heureuse. Sous la direction de Diego Fasolis, dans la mise en scĂšne du mayennais Julien Ostini l’action pose la question de « l’altĂ©ritĂ©, d’une forme de quĂȘte spirituelle et de la capacitĂ© des humains Ă  vivre ensemble. CondamnĂ©e Ă  ĂȘtre immolĂ©e par son pĂšre Agamemnon, IphigĂ©nie est sauvĂ©e et transportĂ©e par Diane en Tauride oĂč elle est devenue prĂȘtresse. Mais elle doit sacrifier un Ă©tranger qui n’est autre que son frĂšre Oreste qu’elle reconnaĂźt heureusement in extremis. Oreste pourra regagner MycĂšnes avec IphigĂ©nie pour y rĂ©gner. Tendu et hĂ©roĂŻque, grave et digne comme un relief antique, l’IphigĂ©nie de Gluck suscite un immense succĂšs Ă  sa crĂ©ation. L’orchestre, le chƓur articulent le drame avec clartĂ© et solennitĂ©. Gluck rĂ©alise ainsi sa rĂ©forme de l’opĂ©ra français Ă  la fin du XVIIIĂš, quelques annĂ©es avant la RĂ©volution. 2h10 avec entracte.

gluck willibald christoph orfeoGLUCK cisĂšle le profil d’IphigĂ©nie. Gluck n’aura jamais Ă©tĂ© aussi sombre, et mĂȘme angoissĂ© que dans sa seconde IphigĂ©nie : un thĂ©Ăątre plus inquiet et noir que l’hĂ©ritage lĂ©guĂ© par Euripide. C’est dire le trait de gĂ©nie du compositeur invitĂ© Ă  Paris, auteur d’une scĂšne inouĂŻe qui depuis Racine (dont il s’inspire), rĂ©ussit Ă  rĂ©vĂ©ler l’obscuritĂ© vivante qui domine le dĂ©sir inconscient des personnages. Wagner pour IphigĂ©nie en Aulide, Strauss pour IphigĂ©nie en Tauride ont compris la force des opĂ©ras de Gluck : chacun en a composĂ© une adaptation encore respectĂ©e (Wagner n’hĂ©sitant pas Ă  revoir la fin de l’opĂ©ra selon une vision dĂ©finitivement tragique). Dans IphigĂ©nie en Aulide, Gluck brosse le portrait de Clytemnestre laquelle dans une scĂšne de folie dĂ©lirante invective la folie des dieux (Anne Sofie von Otter). Dans IphigĂ©nie en Tauride, Gluck ne peut s’empĂȘcher de rompre le fil de l’action par l’intervention parfois envahissante du choeur mais il sait affiner le portrait des deux grecs chez les Scythes, Pylade et surtout Oreste lequel finit par se faire reconnaĂźre de sa soeur IphigĂ©nie

————————————————————————————————————————————————–
VOIR le spectacle enregistrĂ© au Grand ThĂ©Ăątre d’Angers le 25 octobre 2020. L’OpĂ©ra de Rennes le diffuse le 5 dĂ©c 2020, 18h sur

TVR – tĂ©lĂ© VidĂ©o Rennes
https://www.tvr.bzh/

Youtube de l’OpĂ©ra de Rennes
https://www.youtube.com/channel/UCeBGQ7jjy_P0ccmrJKnHF3w

le site de l’OpĂ©ra de Rennes
https://www.opera-rennes.fr/fr

————————————————————————————————————————————————–

Diego Fasolis : Direction musicale
Julien Ostini : Mise en scÚne, décors, costumes

Marie-Adeline Henry : Iphigénie
Élodie Hache : Diane
Charles Rice : Oreste
SĂ©bastien Droy : Pylade
Jean-Luc Ballestra : Thoas

Orchestre National des Pays de la Loire

ChƓur d’Angers Nantes OpĂ©ra
Direction : Xavier Ribes

Tragédie lyrique en 4 actes de Christoph Willibald Gluck
Livret de Nicolas-François Guillard,
crĂ©Ă©e Ă  l’AcadĂ©mie Royale de Musique (Paris) le 18 mai 1779

————————————————————————————————————————————————–

LIRE aussi notre dossier sur les 2 Iphigénies (en Aulide, en Tauride) de Gluck
https://www.classiquenews.com/dvd-gluck-iphigenie-en-aulide-en-tauride-minkowski-2011-opus-arte/

————————————————————————————————————————————————–

François Leleux, hautbois, grand invité virtuose du National de Lille

leleu-francois-hautbois-chef-maestro-orchestre-national-de-lille-audito-annonce-critique-concert-classiquenewsLILLE, ORCHESTRE NATIONAL : sam 28 nov 2020, 20h. François LELEUX. InvitĂ© spĂ©cifique de ce programme prĂ©sentĂ© par l’Orchestre National de Lille, l’hautboĂŻste François Leleux, nĂ© Ă  Croix, propose 3 piĂšces majeures et de caractĂšre pour son instrument. C’est l’occasion pour les pupitres requis du National de Lille d’approfondir encore leur approche chambriste, dans l’écoute et le partage, accompagnant en nuances et mesure, le chant volubile du soliste. Les partitions de Mozart et de Strauss indiquent la facilitĂ© virtuose et musicienne de deux jeunes gĂ©nies de la musique ; Strauss en 1881, n’ayant que 17 ans lorsqu’il compose la SĂ©rĂ©nade. Plus dense et presque grave, la Symphonie de chambre de Chostakovitch opus 110a est ici jouĂ©e dans sa transcription pour cordes (rĂ©alisĂ©e par Rudolf Barshai) : le tissu sonore reste emblĂ©matique du compositeur russe ; l’ironie sarcastique n’est jamais Ă©loignĂ©e d’une dĂ©chirante priĂšre sur la condition humaine. LĂ©gĂšretĂ©, brillance, profondeur
 et mĂȘme tendresse Ă©perdue ; le programme promet d’ĂȘtre complet et riche en expĂ©rience sonore autant pour les instrumentistes que pour le public. Nouveau jalon plein d’esprit et de contrastes, marquant la nouvelle offre 100% numĂ©rique de l’Orchestre National de Lille, AUDITO 2.0.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

AUDITO 2.0ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
A vivre en direct sur la chaüne YOUTUBE de l’Orchestre National de Lille
SAMEDI 28 NOVEMBRES 2020, 20h
VOIR LE CONCERT :
https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw

François, Richard, Wolfgang & Dimitri
Carte blanche à François Leleux
R. Strauss : Sérénade pour instrument à vent
Mozart : Concerto pour hautbois
Chostakovitch : Symphonie de chambre

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
François Leleux, direction et hautbois

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

LIRE notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale de AUDITO 2.0, l’offre nouvelle de l’Orchestre National de Lille : cycle de concerts numĂ©riques :
https://www.classiquenews.com/laudito-2-0-la-nouvelle-salle-de-concert-numerique-du-national-de-lille/

Michel-Ange, la musique du doute

michel-ange-sixtine-classiquenews-fresques-vatican-prophetes-juifs-classiquenewsARTE, sam 12 dĂ©c 2020, 20h50. Michel-Ange, la musique rebelle. Dans un documentaire phare d’1h30, rĂ©alisĂ© par Marc Jampolsky, les fresques de la Chapelle Sixtine sont analysĂ©es sous un nouvel angle ; alors que le sujet central du film est l’essor artistique du Vatican Ă  la Renaissance puis Ă  l’ñge baroque, Michel-Ange y occupe une place essentielle car outre la beautĂ© de sa crĂ©ation, le sens des figures reprĂ©sentĂ©es rĂ©vĂšle une relation difficile de l’artiste Ă  la religion. Michel-Ange semble rĂ©capituler l’histoire du christianisme, de la genĂšse au jugement dernier. Y percent les silhouettes des ancĂȘtres de JĂ©sus (lunettes, cintres des voĂ»tes
) ; tous sont juifs, mis Ă  l’écart car ils ne se sont pas immĂ©diatement convertis aprĂšs l’incarnation. MarquĂ©s par le doute, comme prostrĂ©s, tous semblent hĂ©bĂ©tĂ©s aprĂšs la rĂ©vĂ©lation de la nature divine du Christ. Certains portent brassards et cercles jaunes qui sont la marque de l’humiliation sur le juif. Chacun illustre le « temps domestique » contrastant au temps « hĂ©roĂŻque » liĂ© au geste du Messie. Ainsi la figure de Joseph, converti tard au christianisme, serait un autoportrait de Michel-Ange lui-mĂȘme, dont les poĂšmes expriment sa difficultĂ© et ses doutes comme chrĂ©tien. MĂ©lancolique, rebelle, sĂ©ditieux, Michel-Ange « il terribile » (le terrible et le rebelle) qui aime aussi les corps musculeux et sculpturaux, entend exprimer le combat, l’incertitude, l’intranquillitĂ©. Les restaurations rĂ©centes de la Sixtine ont rĂ©vĂ©lĂ© la science chromatique de l’art michelangelesque ; une palette des nuances et des couleurs qui est Ă©gale Ă  la subtilitĂ© de la musique.

 

 

ARTE, samedi 12 dĂ©cembre 2020, 20h50. Documentaire : VATICAN, la citĂ© qui voulait devenir Ă©ternelle. Sur ARTE.TV, dĂšs le 5 dĂ©c. En REPLAY jusqu’au 9 fĂ©vrier 2021.

 

 

 

 

michel-ange-ezechiel-fresques-vatican-classiquenews-critique-opera-classiquenews

 

Le prophÚte Ezéchiel (Chapelle Sixtine DR)

 

 
 

 

jeremie-michel-ange-prophete-sixtine-musique-sens-classiquenews-opera 

Le prophÚte Jérémie (Chapelle Sixtine DR)

 
 
 

 

ENTRETIEN avec Mathieu Salama, contre ténor (à propos de son nouveau cd Furioso Barocco, 1 cd Klarthe records)

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueENTRETIEN avec Mathieu Salama, contre tĂ©nor. Fougueux voire furieux, le chant investi du contre tĂ©nor français Mathieu Salama marque les esprits par la qualitĂ© de son implication pour chaque air choisi. Au concert dont il est familier depuis des annĂ©es, le chanteur se passionne dans l’expression des affects baroques. Fort de cette expĂ©rience, Mathieu Salama enregistre son dernier album chez Klarthe records, « Furioso barocco », nouveau jalon dans la maturation d’un tempĂ©rament vocal franc, direct, Ă  l’impĂ©rieuse intensitĂ©. Pour classiquenews, Mathieu Salama dĂ©voile les coulisses de l’enregistrement (distinguĂ© par le CLIC de CLASSIQUENEWS) et prĂ©cise quelques Ă©lĂ©ments de sa genĂšse.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

CLASSIQUENEWS : D’aprĂšs quels critĂšres avez vous opĂ©rĂ© le choix des airs ?

 

MATHIEU SALAMA : Cette diversitĂ© de l’album « Furioso Barocco » est celle de ma claveciniste Ghislaine Gignoux et moi-mĂȘme. Il ne serait pas juste de n’en montrer qu’un cotĂ© sombre et tragique comme « Gelido in ogni vena » ou « PiangĂ©ro la sorte mia » dans lequel Haendel fait cohabiter dans le personnage de ClĂ©opĂątre la dĂ©tresse et l’hystĂ©rie. Nous en avons de joyeux, comme « Sound the trumpet » ou « Strike the viol » de Purcell.

 

 

Mathieu Salama : Furioso Barocco
CHANTER LA FUREUR D’AMOUR…

 

 

CLASSIQUENEWS : Sur quels points s’est rĂ©alisĂ© votre complicitĂ© avec l’ensemble La RĂ©jouissance ?

MATHIEU SALAMA : L’ensemble “La RĂ©jouissance” est spĂ©cialisĂ©e dans les oeuvres de musique baroque dont le chef Stefano Intrieri que j’avais rencontrĂ© lors d’un festival de musique baroque m’avait inspirĂ©e tant par sa vibration musicale que par son humanitĂ©. Évidement ma passion pour la langue italienne et les oeuvres thĂ©Ăątrales interprĂ©tĂ©es me transporte davantage grĂące Ă  ce chef italien dont la direction artistique commune Ă  donnĂ© naissance Ă  ce nouvel album.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : VIVALDI / HAENDEL : qu’est ce qui rapproche et distingue l’Ă©criture des deux compositeurs ?

 

MATHIEU SALAMA : Vivaldi pour moi c’est la folie Ă  l’italienne, c’est ce cĂŽtĂ© passionnĂ© et thĂ©Ăątral qui m’emporte, dans l’écriture de Vivaldi on sent que la voix est comparĂ©e Ă  celle d’un violon que je retrouve Ă©galement mais diffĂ©remment dans l’Ă©criture moins extravertie et plus modĂ©rĂ© dans les opĂ©ras incroyables et oratorios d’Haendel, mais aussi fou dans la musicalitĂ© et dans la façon d’amener les Arias au plus profond des Ă©motions. Ces 2 compositeurs exaltent nos passions et nous transportent.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : En incarnant les passions baroques, que souhaitez vous transmettre au public ? Que souhaitez vous partager avec les musiciens ?

 

CLIC D'OR macaron 200MATHIEU SALAMA : Je souhaite transmettre au public ce que je sais faire de mieux c’est donner de l’émotion, partager des sentiments, j’essaye de respecter ce que le compositeur a voulu Ă©crire en ajoutant une part de moi, de mon expĂ©rience, de mes sentiments de joie et de peine. Ma complicitĂ© avec les musiciens de l’ensemble « La RĂ©jouissance » est profonde de sens et de partage au coeur de cette musique baroque remplie de tendresse et de fureur d’amour, c’est donc pour ça que j’ai choisi d’appeler cet album « Furioso barroco »

 

 

 

 

Propos recueillis en novembre 2020

 

————————————————————————————————————————————————–

LIRE aussi notre critique du cd Furioso Barocco / Mathieu Salama – CLIC de CLASSIQUENEWS

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueCD, Ă©vĂ©nement. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre tĂ©nor (1 cd Klarthe records 2019) – Mathieu Salama chante Haendel et Vivaldi : l’interprĂšte peut s’appuyer aujourd’hui sur une solide expĂ©rience du concert ; une aisance qui explique ce naturel engagĂ© qui perce et le porte en studio. Investi, incarnĂ©, d’une intensitĂ© qui touche par son immĂ©diate sincĂ©ritĂ©, le chant du contre tĂ©nor Mathieu Salama rayonne en clartĂ© et acuitĂ© expressive. Pour Klarthe, le chanteur offre un rĂ©cital emblĂ©matique de ses possibilitĂ©s et de son tempĂ©rament : agilitĂ©, engagement, profondeur. Le soliste s’entoure de deux autres chanteurs pour entre autres exprimer d’autres langueurs amoureuses en duo (Duo final PoppĂ©e / NĂ©ron de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi). Mathieu Salama chante l’ivresse et le vertige des coeurs amoureux, du dĂ©lire inquiet Ă  la dĂ©termination audacieuse voire Ă©ruptive
 voilĂ  qui convient Ă  sa nature fougueuse voire intempestive (d’oĂč le titre Furioso Barocco). Mathieu Salama dĂ©voile le vertige des sens qu’habite son chant direct, puissant, d’une rondeur constante, Ă©cartant les aciditĂ©s de bon nombre de ses confrĂšres.

 

 

 

ON LILLE : Concert à la française (Karen Kamensek, direction)

ON-LILLE-confinement-orchestre-concert-classiquenews-logo-ON-LILLE-2020LILLE, sam 21 nov, 20h. CONCERT Ă  la Française, en streaming : l’Orchestre National de Lille retrouve la cheffe amĂ©ricaine Karen Kamensek (derniĂšre venue Ă  Lille en 2017) dans un programme de musique française des annĂ©es folles. Outre sa thĂ©matique du HĂ©ros, la prĂ©sence des cheffes d’orchestres au sein de la saison 2020 2021, est aussi un point fort du nouveau cycle de concerts : ainsi aux cĂŽtĂ©s de Karen Kamensek qui remplace Elena Schwarz initialement invitĂ©e, Elim Chan (avril 2021), Anna Rakitina et Kristina Poska (mai 2021)
 VOIR notre reportage vidĂ©o la saison 2020 – 2021 de l’ON LILLE Orchestre National de Lille : l’orchestre Ă  l’épreuve de la pandĂ©mie.
En 1923, Darius Milhaud s’inspire de ses nuits passĂ©es dans les clubs de Harlem pour crĂ©er l’étonnante CrĂ©ation du monde. Un grand vent de jazz souffle sur l’orchestre symphonique. La GymnopĂ©die n°1 et la Gnossienne n°3 d’Erik Satie comptent parmi les Ɠuvres les plus cĂ©lĂšbres du rĂ©pertoire français. Puis raretĂ© absolue : le Divertissement pour une fĂȘte de nuit de Reynaldo Hahn, dans lequel l’ami intime de Marcel Proust rend hommage Ă  la valse viennoise. Le programme s’achĂšve en apothĂ©ose avec Le BƓuf sur le toit de Darius Milhaud : cocktail Ă©nergĂ©tique et dansant associant samba, mĂ©lodies populaires et rumbas brĂ©siliennes. Le Paris des annĂ©es 1920 est plus que jamais multiculturel et mĂ©tissĂ©.

________________________________________________________________________________________________

LILLE, concert enregistrĂ© Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcleORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
Samedi 21 novembre 2020, 20h
En direct sur la chaĂźne YOUTUBE
de l’Orchestre National de Lille
dans le cadre de sa nouvelle offre digitale : l’AUDITO 2.0
https://bit.ly/2INlAIg

________________________________________________________________________________________________

Programme :

MILHAUD
La Création du Monde
SATIE
Gnosienne n°3 (arrangements de David Walter)
Gymnopédie n°1 (arrangements de David Walter)
HAHN
Divertissement pour une fĂȘte de nuit – extraits I, II & IV
MILHAUD
Le BƓuf sur le toit

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Karen Kamensek, direction

________________________________________________________________________________________________

Lire la page du concert sur le site de l’Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/a-la-francaise/

________________________________________________________________________________________________

Autour de ce programme, l’Orchestre National de Lille dĂ©veloppe plusieurs actions pĂ©dagogiques pour les Ă©lĂšves du CE1 Ă  la Terminale, Ă  travers un dossier spĂ©cifique (padlet proposant du contenu multimedia autour des compositeurs jouĂ©s Milhaud, Hahn et Satie)
www.onlille.com/saison_20-21/pratique/ressources-pedagogiques/
https://padlet.com/onlille/u5umysek09ujkw0r

________________________________________________________________________________________________

Opéra de Nice : Akhnaten de Philip GLASS, en streaming dÚs le 20 nov 2020

glass philip coffret box cd review cd critique classiquenews homepage_large.9078cd9bINTERNET, OPERA ON LINE : GLASS, AKHNATEN, OpĂ©ra de Nice, le 20 nov 2020. FermĂ©, covid 19 oblige, l’OpĂ©ra de Nice assure sa programmation sur le net. L’opĂ©ra digital se rĂ©alise ainsi par la diffusion ven 20 nov 2020 Ă  16h, de la nouvelle production d’Akhenaten, opĂ©ra de Philip Glass, inspirĂ© par la figure de l’hĂ©rĂ©siarque lĂ©gendaire Akhenaton, pharaon de la XVIIIĂš dynastie, qui osa remplacer le culte d’Amon par Aton, le disque solaire, Ă©cartant tous les dieux traditionnels de l’Egypte antique, en faveur du disque solaire RĂȘ (Aton). Le drame est mis en scĂšne et chorĂ©graphiĂ© en visio confĂ©rence depuis New-York par Lucinda Childs, partenaire habituel de Glass (depuis leur prĂ©cĂ©dent Einstein on the beach). Lucinda Childs assurera aussi le rĂŽle d’Amenhotep (rĂŽle parlĂ©) L’OpĂ©ra de Nice diffuse ainsi le spectacle enregistrĂ© le 1er novembre ce 20 novembre Ă  16h sur deux sites :

le site de l’OpĂ©ra Nice CĂŽte d’Azur :
https://www.opera-nice.org

et sur le site de la Ville de Nice :
https://cultivez-vous.nice.fr

La production d’Akhnaten ouvre ainsi la saison lyrique 2021/2022 de l’OpĂ©ra de Nice.

________________________________________________________________________________________________

 

 

Opéra de NICEglass-akhnaten-philip-GLASS-opera-on-line-opera-de-nice-classiquenews-annonce-critique-opera
Philip Glass : Akhnaten
Opéra en trois actes
(avec prologue et Ă©pilogue)
Livret de Philip Glass, Shalom Goldmann, Robert Israël et Richard Ridell
CrĂ©ation au WĂŒrttembergisches Staatstheater Stuttgart le 24 mars 1984

Disponible dĂšs le 20 novembre 2020 Ă  partir de 16h
Orchestre Philharmonique de Nice
ChƓur de l’OpĂ©ra de Nice
LĂ©o Warynski, direction
Chorégraphie et mise en scÚne : Lucinda Childs.

Akhenaton impose l’un des premiers monothĂ©ismes de l’histoire, faisant de RĂą / RĂȘ, le dieu soleil, la seule et unique divinitĂ© de son royaume, invitant le peuple Ă  adorer l’astre dans les cours Ă  ciel ouvert de tous les temples d’Egypte.

________________________________________________________________________________________________

 

 

Distribution complĂšte :

Participation des Ă©lĂšves
du PĂŽle National de Danse Rosella Hightower

Mise en scÚne et chorégraphie : Lucinda Childs
Collaboration à la chorégraphie : Eric Oberdorff
Scénographie et costumes : Bruno De LavenÚre
LumiĂšres : David Debrinay
Vidéo : Etienne Guiol

Distribution :
Akhnaten : Fabrice Di Falco
Nefertiti : Julie Robard-Gendre
Reine Tye : Patrizia Ciofi
Horemheb : Joan MartĂ­n-Royo
Grand PrĂȘtre d’Amon : FrĂ©dĂ©ric Diquero
Aye : Vincent Le Texier
Amenhotep (rÎle parlé) : Lucinda Childs
6 filles d’Akhnaten : Karine Ohanyan,
Rachel Duckett*, Mathilde Lemaire*
Vassiliki Koltouki*, Annabella Ellis*,
Aviva Manenti *

(*Artistes du CALM, Centre Art Lyrique de la Méditerranée)

________________________________________________________________________________________________

 

 

CrĂ©Ă© en 1984, Akhnaten referme la trilogie d’ouvrages inspirĂ©s de grandes personnalitĂ©s ou de grands moments de l’histoire, les deux autres titres Ă©tant Einstein on the Beach (1976), consacrĂ© Ă  l’itinĂ©raire du cĂ©lĂšbre physicien, et Satyagraha (1980) qui retrace le combat du Mahatma Gandhi.

Utilisant des textes de l’époque, dont un poĂšme du pharaon lui-mĂȘme, Akhnaten Ă©voque le rĂšgne du monarque, successeur de son pĂšre AmĂ©nophis III, Ă©poux de la belle venue de l’est : Nefertiti, jusqu’à sa chute. Minimaliste, la partition enchaĂźne plusieurs tableaux d’une grande force poĂ©tique.

Exposition Camille Saint-SaĂ«ns : 5 mars – 20 juin 2021

SAINT-SAENS-camille-portrait-centenaire-mort-de-camille-saint-saensPARIS, Exposition : « SAINT-SAËNS, un esprit libre » : 5 mars > 20 juin 2020. Le Palais Garnier Ă  PARIS, Ă  travers la BibliothĂšque MusĂ©e de l’OpĂ©ra cĂ©lĂšbre le centenaire de la mort (1921 – 2021) du plus grand romantique français de la seconde moitiĂ© du XIXĂš : Camille Saint-SaĂ«ns (1835 – 1921), jamais couronnĂ© par le Prix de Rome ni reconnu Ă  sa juste valeur par les institutions Ă©tatiques ; aux cĂŽtĂ©s de Massenet, Saint-SaĂ«ns offre un visage diffĂ©rent du romantisme Ă  la française grĂące Ă  son sens du drame (ses opĂ©ras Samson et Dalila ou Ascanio rĂ©cemment rĂ©Ă©valué ), sa virtuositĂ© pianistique (lui-mĂȘme pianiste, il a composĂ© pas moins de 5 concertos pour piano Ă©tonnants dont le dernier dit “Egyptien”, crĂ©Ă© en 1896, dĂ©montre une voie artistique Ă  l’Ă©poque de l’acadĂ©misme et du wagnĂ©risme), le gĂ©nie de son orchestration (Symphonie avec orgue)
 sont associĂ©s Ă  un don mĂ©lodique saisissant, d’une acuitĂ© sĂ©duisante plus tard que Ravel
 (les Ă©lĂ©ments de sa suite du Carnaval des animaux continuent d’ĂȘtre utilisĂ©s pour exprimer la magie du Festival de Cannes, Ă  chaque Ă©dition
). Un choix de 200 piĂšces Ă©voque le parcours du compositeur hors normes dont le catalogue regroupe plus de 600 opus dont 13 opĂ©ras.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Exposition : Saint-Saëns, un esprit libre
BnF I OpĂ©ra national de Paris – 5 mars – 20 juin 2021
BibliothĂšque – MusĂ©e du Palais Garnier/ EntrĂ©e Ă  l’angle des rues Scribe et Auber, Paris 9e
Tous les jours 10h > 17h
Plein tarif : 14€ – Tarif rĂ©duit : 10€
EntrĂ©e gratuite pour les moins de 12 ans et les demandeurs d’emploi – rĂ©servation recommandĂ©e sur bnf.tickeasy.com et via le rĂ©seau FNAC

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Commissariat
Marie-Gabrielle Soret, conservatrice au département de la Musique, BnF

 

 

 

 

 

 

Autour de l’exposition

________________________________________________________________________________________________

Mardi 11 mai 2021 – 18h15 / 19h30
Les Trésors de Richelieu : Concert conférence
PremiÚre Sonate pour violoncelle et piano de Saint-Saëns, par Marie-Gabrielle Soret Emmanuelle Bertrand, violoncelliste et Pascal Amoyel, pianiste
BnF I Richelieu – Auditorium Colbert (2, rue Vivienne – Paris 2e) – EntrĂ©e libre sur rĂ©servation Ă  rsvp@inha.fr

Vendredi 8 octobre 2021 – Petit Auditorium – 10h / 18h
3eme journĂ©e du colloque « Saint-SaĂ«ns d’un siĂšcle Ă  l’autre : hĂ©ritage, rĂ©ception, interprĂ©tation »
BnF I François-Mitterrand
EntrĂ©e libre – rĂ©servation recommandĂ©e via l’application Affluences ou sur affluences.com (rubrique BibliothĂšques)

Vendredi 8 octobre 2021 – Grand Auditorium – 18h30 / 20h30
Concert de clĂŽture du colloque
BnF I François-Mitterrand
EntrĂ©e tarif unique 10 euros – RĂ©servation recommandĂ©e sur bnf.tickeasy.com et via le rĂ©seau Fnac EntrĂ©e gratuite pour les dĂ©tenteurs d’un Pass lecture /culture ou recherche
réservation recommandée sur bnf.tickeasy.com

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Publication
Catalogue de l’exposition Saint-SaĂ«ns, un esprit libre 22 x 27 cm, 192 pages, env. 100 images, 39 euros – prĂ©sentation critique Ă  venir sur classiquenews.com

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

APPROFONDIR, LIRE AUSSI

________________________________________________________________________________________________

 

 

saint-saens_camille_age_ioioioLIVRE Ă©vĂ©nement, compte-rendu critique. StĂ©phane LeteurĂ© : Camille Saint-SaĂ«ns, le compositeur globe-trotter (1857 – 1921), Actes Sud. MUSIQUE et POLITIQUE. Voici l’étendue des dĂ©placements et un premier portrait du Saint-SaĂ«ns voyageur, en Europe (Allemagne, Angleterre, Italie), dans cet Orient « africain » qu’avant lui Delacroix ou FĂ©licien David ont parcouru (AlgĂ©rie et Egypte), mais aussi en USA. L’auteur entend nous dĂ©voiler Ă  travers l’expĂ©rience du compositeur romantique français, une premiĂšre analyse inĂ©dite celle dĂ©veloppĂ©e sous le prisme d’une « gĂ©opolitique musicale ». A l’heure de la mondialisation artistique, et aux projets esthĂ©tiques qui s’expatriant en atteignant une internationalisation saint_saens_globe-trotter-voyageur-sur-classiquenewsstandardisĂ©e, le cas Saint-SaĂ«ns confrontĂ© aux convulsions politiques de son Ă©poque, met a contrario en avant l’obligation pour l’artiste crĂ©ateur de prendre parti, selon le mouvement des nationalismes affrontĂ©s (en particulier entre France et Allemagne), selon les postures de la diplomatie dont, dans ses propres dĂ©placements, il ne peut Ă©carter les implications. IntĂ©ressant d’interroger ainsi la conscience politique d’un compositeur au hasard de ses dĂ©placements
 Surtout Ă  notre Ă©poque oĂč bien peu (trop peu) de musiciens, artistes ou compositeurs, prennent parti pour tel ou tel combat : ce n’est pourtant pas les causes qui manquent dans notre monde dĂ©rĂ©glĂ©, perverti, corrompu. Bref. Ici, le monde de Saint-SaĂ«ns ne connaĂźt pas l’horreur de nos temps prĂ©sents. LIRE notre critique complĂšte de CAMILLE SAINT-SAËNS, compositeur globe-trotter : 1857 – 1921 (Actes Sud)

 

CD événement, annonce. VIVALDI : Argippo (Biondi, 2 cd Naïve)

1092389CD Ă©vĂ©nement, annonce. VIVALDI : Argippo (2 cd NaĂŻve). Grand retour de Fabio Biondi dans l’intĂ©grale des opĂ©ras de Vivaldi que poursuit l’éditeur courageux NaĂŻve. EnregistrĂ© en Italie il y a quasi 1 an (octobre 2019), voici Argippo de 1730 : un ouvrage tardif, crĂ©Ă© Ă  Prague (ThĂ©Ăątre Sporck) et Ă  Vienne, sur le livret de l’excellent Domenico Lalli. A la fois impĂ©tueux et expressif, Fabio Biondi apporte ce qui le caractĂ©rise et garantit sa pleine rĂ©ussite chez Vivaldi : un furiĂ  poĂ©tique qui sait ĂȘtre mordante et grave, active et profonde. Rien de mieux pour rĂ©habiliter le dramatisme lyrique de Vivaldi que d’aucun ont tĂŽt fait de rĂ©duire Ă  un geste mĂ©canique, rĂ©pĂ©titif sans Ăąme. C’est tout l’enjeu de l’intĂ©grale Vivaldi Ă©ditĂ©e par NaĂŻve : dĂ©voiler le gĂ©nie du Vivaldi lyrique.
PASSIONS INDIENNES... Dans ce coffret de 2 cd, le geste du chef italien fait merveille : nerveux et nuancĂ©, grĂące Ă  un continuo allĂ©gĂ© oĂč la souplesse des cordes articule la passion du thĂ©Ăątre vivaldien. D’autant que les personnages sont idĂ©alement caractĂ©risĂ©s ici grĂące au choix des chanteurs, tous convaincants et particuliĂšrement agiles, soignant autant la puissance Ă©motionnelle des airs que l’articulation dramatique des rĂ©citatifs. VoilĂ  qui dĂ©montre le niveau atteint par les solistes italiens dans l’interprĂ©tation vivaldienne actuelle. Dans une Inde de prĂ©texte, les protagonistes malgrĂ© la dignitĂ© de leur rang souffrent chacun comme individu : on y retrouve depuis les opĂ©ras de Vivaldi inspirĂ©s de l’Arioste, ce goĂ»t particulier pour les tourments amoureux et les solitudes impuissantes.

CLIC D'OR macaron 200Le pĂšre Tisifaro (superbe emploi de basse tragique et noble), sa fille Zanaida, comme le rĂŽle central du roi de Cingone, Argippo et de son Ă©pouse Osira, expriment chacun, gouffres et vertiges d’individualitĂ©s en souffrance. ReconstituĂ© Ă  partir de fragments lyriques et d’un pasticcio, Argippo de Vivaldi est enfin rĂ©vĂ©lĂ©. Prochaine critique complĂšte dans le mag cd dvd livres de classiquenews.com

CD Ă©vĂ©nement, annonce. VIVALDI : Argippo (Biondi, BarĂĄth, Galou, Pizzolato
 2 cd NaĂŻve) – CLIC de classiquenews hiver 2020.

WAGNER : Le RING de Philippe JORDAN. Jonas Kaufmann et EM Westbroek, déprogrammés

ring-opera-de-paris-ph-jordan-critique-annonce-classiquenewsPARIS. LE RING de Philippe JORDAN : nouveaux rebondissements pour une production au parcours chaotique ; le nouveau Ring du chef Philippe Jordan, moment phare de la saison de l’OpĂ©ra de Paris en 2020, qui devait marquer aussi son dĂ©part de l’Institution parisienne, connaĂźt de rĂ©cents et sĂ©rieux changements dans sa distribution : Jonas Kaufmann a finalement annulĂ© sa participation dans le rĂŽle de Siegmund, prĂ©fĂ©rant rĂ©duire ses dĂ©placements. De mĂȘme Eva-Maria Westbroek annoncĂ©e dans le rĂŽle de Sieglinde (compagne de Siegmund : les deux Welsung sont les parents de Siegfried), devenue cas contact, ne peut plus se dĂ©placer. Les deux chanteurs sont remplacĂ©s respectivement par Stuart Skelton et Lise Davidsen, straussienne de choc qui devrait assumer le dĂ©fi wagnĂ©rien
 Ă  suivre. Les retransmissions en direct sur France Musique sont toujours maintenues sauf contre ordre Ă  partir du 26 dĂ©cembre prochain.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

LIRE notre présentation du WAGNER / RING 2020 de Philippe Jordan
http://www.classiquenews.com/opera-de-paris-france-musique-wagner-le-ring-jordan-2020/

WAGNER : le Ring Jordan sur France Musique

Dates et horaires des diffusions France Musique

L’Or du Rhin : Samedi 26 dĂ©cembre 2020 Ă  20h
La Walkyrie : Lundi 28 décembre à 18h30 à 20h
Siegfried : Mercredi 30 décembre à 20h
Le Crépuscule des dieux : Samedi 2 janvier 2021 à 20h

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Programme et présentation des 4 Journées
du RING de WAGNER par Philippe Jordan :

 

Samedi 26 dĂ©cembre 2020, 20h : L’Or du Rhin
Prologue : L’Or du Rhin (Das Rheingold)
Affiche_(portrait)_Le_Ring_2020(2)L’action naĂźt dans les profondeurs du Rhin : aprĂšs avoir renoncĂ© Ă  l’amour devant les trois filles du Rhin, gardiennes du trĂ©sor, le nain Nibelung Alberich dĂ©robe l’or, avec lequel son frĂšre Mime forge un anneau qui confĂšre Ă  son possesseur le pouvoir absolu sur les ĂȘtres et le monde. De son cĂŽtĂ©, calculateur et manipulateur, Wotan, maĂźtre des dieux, est contraint de conquĂ©rir l’anneau Ă  Nibelheim. Son fidĂšle « double », Log (dieu du feu, esprit de l’intelligence) lui souffle qu’il aura besoin de cet anneau pour duper les gĂ©ants Fafner et Fasolt, les bĂątisseurs de la future rĂ©sidence jupitĂ©rienne de Wotan sur le mont Walhala. Pour ĂȘtre sĂ»rs d’ĂȘtre payĂ©s en retour, les GĂ©ants ont pris en otage Freia, dĂ©esse de la jeunesse Ă©ternelle. Chez les Nibelungen, Wotan dĂ©robe Ă  Alberich, l’anneau et le voile magique, gage d’invisibilitĂ©. Alberich maudit alors l’anneau conquis par Wotan. L’or continue son Ɠuvre malĂ©fique : Fafner tue son frĂšre et cache le butin dans la forĂȘt. Plus tard, dans Siegfried, Fafner devenu dragon dĂ©fendra jusqu’à la mort son prĂ©cieux trĂ©sor
 Wotan victorieux mĂšne les dieux au Walhala ; ils s’enivrent grĂące Ă  leur jeunesse retrouvĂ©e. Pourtant, Wotan a signĂ© sa prochaine dĂ©chĂ©ance car il a trahi l’esprit des lois et la loyautĂ© qu’il avait lui-mĂȘme Ă©dicté 
Les moments de la partition Ă  ne pas manquer : le dĂ©but qui est l’ouverture de tout le cycle : de l’immatĂ©riel Ă  l’origine du monde au matĂ©riel incarnĂ© par le monde des dieux et leur duplicitĂ© vĂ©nale
 l’orchestre exprime ce mouvement qui organise peu Ă  peu la matiĂšre musicale et la fait jaillir hors des brumes initiales.
La fin du Prologue oĂč Wagner exprime l’élĂ©vation des dieux conquĂ©rants jusqu’au sommet de Walhala oĂč les gĂ©ants ont bĂąti le chĂąteau magnifique


 

 

Lundi 28 décembre 2020, 20h : La Walkyrie.
PremiĂšre journĂ©e : La Walkyrie (Die WalkĂŒre)

MUNICH : Ring wagnĂ©rien au Bayerische StaatsoperPar une nuit de tempĂȘte, le fugitif Siegmund, le fils de Wotan et d’une mortelle, trouve refuge chez le guerrier Hunding et son Ă©pouse Sieglinde. En rĂ©alitĂ©, tous deux sont frĂšres et soeurs (les Welsungen) et sont immĂ©diatement attirĂ©s l’un vers l’autre d’un amour irrĂ©sistible. Fricka, Ă©pouse de Wotan et protectrice du foyer conjugal, ne peut laisser s’accomplir une telle union, adultĂ©rine et de surcroĂźt incestueuse. Elle rappelle Ă  Wotan son obligation de protĂ©ger l’ordre moral : il obĂ©it et dĂ©pĂȘche sa plus fidĂšle fille, la Walkyrie BrĂ»nnhilde auprĂšs de Hunding pour le venger et tuer Siegmund.
Mais sujet central de l’opĂ©ra, BrĂŒnnhilde compatit au sort de Siegmund qui est son frĂšre : la Walkyrie est touchĂ©e par la sincĂ©ritĂ© de leur amour. Wotan paraĂźt et tue lui-mĂȘme Siegmund. Wotan poursuit la Walkyrie rebelle, la dĂ©choit de sa nature hĂ©roique : simple mortelle, la fille de Wotan devra reposer entourĂ©e d’un mur de flammes : seul un preux capable de vaincre la muraille enflammĂ©e pourra la conquĂ©rir et accomplir sa nature mortelle. Entre temps, la Walkyrie avait permis Ă  Sieglinde de fuir son Ă©poux, et lui trouver un refuge oĂč elle pourrait donner naissance au fils Ă  venir de Siegmund : Siegfried.
SĂ©quences mĂ©morables : le dĂ©but de l’opĂ©ra qui dĂ©bute par un orage orchestral et une course en panique, celle du fugitif Siegmund – le duo entre Siegmund / Sieglinde : la page amoureuse la plus bouleversante de tout le cycle du Ring – les adieux dĂ©chirants de Wotan au chevet de sa fille cernĂ©e de flammes (lĂ  encore, l’une des pages les plus dĂ©chirantes du cycle car tout l’amour d’un pĂšre obligĂ© de punir sa propre fille est ici exprimĂ©).

 

 

Mercredi 30 décembre 2020, 20h : Siegfried.
DeuxiÚme journée : Siegfried

wotan walkyrieElevĂ© dans la forĂȘt par le Nibelung Mime, silhouette frĂȘle et craintive, calculatrice et menteuse, a Ă©duquĂ© seul Siegfried, fils des jumeaux Siegmund et Sieglinde. L’enfant ne connaĂźt pas la peur et n’a jamais connu ses parents. Mime entend utiliser Siegfried pour tuer le dragon Fafner afin de dĂ©rober l’or et l’anneau. Dans ce but, Siegfried forge Ă  grands coups mĂ©talliques Nothung, l’épĂ©e de son pĂšre Siegmund, antĂ©rieurement tuĂ© par Wotan. Siegfried tue le dragon et goĂ»tant le sang du reptile, comprend le chant de l’oiseau de la forĂȘt qui le prĂ©vient de la machination de Mime : le guerrier le tue et part Ă  la conquĂȘte de son propre destin. Il croise Wotan devenu le « Voyageur », Ăąme dĂ©chue errante, condamnĂ©e Ă  cause de ses propres turpitudes. Siegfried amorce le dĂ©clin des dieux et l’avĂšnement des hommes
 Il atteint le rocher oĂč repose BrĂŒnnhilde dont il vainc la dĂ©fense de feu et tombe amoureux.

 

 

Samedi 2 janvier 2021, 20h : Le Crépuscule des dieux.
TroisiÚme journée : Le Crépuscule des dieux (GötterdÀmmerung)

wagner_brunnhilde_gotterdammerung_operarthur_rackhamTroisiĂšme et ultime JournĂ©e de la TĂ©tralogie wagnĂ©rienne, Le CrĂ©puscule des dieux s’ouvre prĂšs du rocher de BrĂŒnnhilde oĂč les Trois Nornes tissent les fils du destin ; le fil se rompt, annonce de la fin des dieux. Au lever du jour, Siegfried quitte BrĂŒnnhilde en lui confiant l’anneau en tĂ©moignage de fidĂ©litĂ©. Il rejoint le chĂąteau des Gibishungen : Gunther, sa soeur Gutrune et Hagen, fils d’AlbĂ©rich et comme lui, esprit malĂ©fique et manipulateur. Hagen entend venger son pĂšre et reprendre l’anneau Ă  Siegfried. Pour se faire, celui ci trop naĂŻf, boit le philtre qui lui fait oublier BrĂŒnnhilde et aimer
 Gutrune.
Sous l’identitĂ© de Gunther, Siegfried envoĂ»tĂ© prend de force BrĂŒnnhilde et l’anneau. Au chĂąteau, BrĂŒnnhilde accuse Siegfried (qui a recouvrĂ© la mĂ©moire) : Hagen exploite la colĂšre de BrĂŒnnhilde et organise avec sa complicitĂ© (elle a rĂ©vĂ©lĂ© le seul point faible du hĂ©ros invincible), la mort de Siegfried. Pendant la chasse, Hagen fait assassiner Siegfried. Comprenant la supercherie, BrĂŒnnhilde tĂ©moigne de sa douleur ; honore la mĂ©moire de Siegfried trahi et organise un vaste bĂ»cher oĂč les flammes purificatrices effacent la barbarie nĂ©e de l’anneau et de la duplicitĂ© des hommes. Les filles du Rhin apparaissent reprenant leur butin : elles entraĂźnent Hagen le maudit au fond des eaux vengeresses

Quel monde nouveau naĂźtra-t-il aprĂšs ce nouveau chaos ? L’espĂ©rance que fonde Wagner dans son final est l’annonce d’un monde rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©, portĂ© par l’esprit d’amour et de fraternitĂ©.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

A ÉCOUTER
Le podcast RING de WAGNER sur France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/Le-Grand-feuilleton-du-Ring-1-5-il-%C3%A9tait-une%20fois-89330

WAGNER EN SUISSELe 13 mai 1876, Richard Wagner avec les finance et l’appui indĂ©fectible du jeune Roi Louis II de BaviĂšre, peut inaugurer le ThĂ©Ăątre de Bayreuth, conçu pour la reprĂ©sentation de ses opĂ©ras dont la TĂ©tralogie ou “L’Anneau du Niebelung. Dans ce podcast, les origines du “Ring” et du ThĂ©Ăątre jusqu’Ă  sa triomphale premiĂšre, un voyage de plus de 25 ans !
En 1848, Wagner commence amorce la composition d’n nouveau cycle lyrique inspirĂ© du mythe des Nibelungen. Il Ă©crit un rĂ©sumĂ© puis un livret autour du hĂ©ros Siegfried et de sa mort (le futur CrĂ©puscule des Dieux). Peu convaincu, il approfondit encore sa comprĂ©hension de la Saga dans sa globalitĂ©. Wagner rĂ©dige les 4 livrets de la future TĂ©tralogie dans l’ordre inverse, terminant avec celui de l’Or du Rhin, prologue du cycle. Il poursuit ensuite la composition (dans l’ordre chronologique des opĂ©ras. Mais une crise intervient en 1857 en pleine composition de Siegfried, son 3e opĂ©ra…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

CD, événement. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre ténor (1 cd Klarthe records 2019)

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueCD Ă©vĂ©nement, critique. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre tĂ©nor (1 cd Klarthe records 2019) – Mathieu Salama chante Haendel et Vivaldi : l’interprĂšte peut s’appuyer aujourd’hui sur une solide expĂ©rience du concert ; une aisance qui explique ce naturel engagĂ© qui perce et le porte en studio. Investi, incarnĂ©, d’une intensitĂ© qui touche par son immĂ©diate sincĂ©ritĂ©, le chant du contre tĂ©nor Mathieu Salama rayonne en clartĂ© et acuitĂ© expressive. Pour Klarthe, le chanteur offre un rĂ©cital emblĂ©matique de ses possibilitĂ©s et de son tempĂ©rament : agilitĂ©, engagement, profondeur. Le soliste s’entoure de deux autres chanteurs pour entre autres exprimer d’autres langueurs amoureuses en duo (Duo final PoppĂ©e / NĂ©ron de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi). Mathieu Salama chante l’ivresse et le vertige des coeurs amoureux, du dĂ©lire inquiet Ă  la dĂ©termination audacieuse voire Ă©ruptive
 voilĂ  qui convient Ă  sa nature fougueuse voire intempestive (d’oĂč le titre Furioso Barocco). Mathieu Salama dĂ©voile le vertige des sens qu’habite son chant direct, puissant, d’une rondeur constante, Ă©cartant les aciditĂ©s de bon nombre de ses confrĂšres. De fureur il est question certes, mais sous l’élan quasi instinctif, se cachent en vĂ©ritĂ© un dĂ©sarroi, voire une inquiĂ©tude et une impuissance panique Ă  demi mots que le chanteur rĂ©vĂšle peu Ă  peu, apportant Ă  son jeu, une richesse de couleurs qui sĂ©duit inexorablement.

Ainsi se dĂ©ploie une hypersensibilitĂ© active portĂ©e par l’écriture souvent incandescente de deux gĂ©nies lyriques du XVIIIĂš, le vĂ©nitien Vivaldi et le plus italien des saxons, Haendel. Habilement associĂ©es ici, les hĂ©ros vivaldiens et haendĂ©liens font crĂ©piter un tempĂ©rament taillĂ© pour le drame. Ce programme s’articule comme un condensĂ© d’opĂ©ra: Ă  chaque air correspond un personnage en souffrance ou en dĂ©sir, une situation clĂ© dont le soliste Ă©claire les enjeux manifestes et souterrains. Son Tolomeo (« Stille amare ») touche dans l’ample lamento traversĂ© par la mort ; en un prĂ©cipitĂ© nostalgique, le chanteur en exprime le frisson glaçant de la mort. Plus rugueux et combattif voire impĂ©rieux, Serse affirme sa volontĂ© guerriĂšre et conquĂ©rante, Ă  la limite du caprice royal (« Si, la volgio e l’ottero »). Et la somptueuse cantate RV 684 de Vivaldi souligne par son timbre incandescent, au verbe attentif, le diamant d’un cƓur exacerbĂ© lui aussi, toujours digne mais blessĂ©, qui semble avoir vĂ©cu tous les tourments de l’amour.

CLIC D'OR macaron 200InterprĂšte soucieux d’éloquence comme de finesse poĂ©tique, Mathieu Salama offre une remarquable collection d’airs d’opĂ©ras parmi les plus saisissants du rĂ©pertoire. Difficile de rester de marbre d’autant qu’à son contact, la complicitĂ© des instrumentistes de l’ensemble La RĂ©jouissance s’affirme sans rĂ©serve, – que des cordes impĂ©tueuses et bondissantes, sous la direction du chef italien, lui-mĂȘme passionnĂ© par les affetti baroques, Stefano Intrieri. Superbe rĂ©cital lyrique.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CD, Ă©vĂ©nement. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre tĂ©nor (1 cd Klarthe records 2019) - sortie discographique le 23 octobre 2020 – Plus d’infos : https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/furioso-barocco-detail

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

VOIR la vidéo FURIOSO BAROCCO par le contre ténor Mathieu Salama, teaser de son nouveau cd édité par Klarthe records :
https://www.youtube.com/watch?v=obOQ11enrjc&feature=emb_logo

 

 

 

 

Programme détaillé :

Antonio Vivaldi (1678 – 1741)
Il Farnace RV 711, Venezia 1727 : “Gelido in ogni vena”
cantate RV 684, ca. 1727 : “Ah, ch’infelice sempre”
Orlando RV 728, Venezia 1727 : “Nel profondo cieco mondo”

Georg Friedrich HĂ€ndel (1685 – 1759)
Giulio Cesare in Egitto HWV 17, London 1724 : “PiangerĂČ la sorte mia”

Claudio Monteverdi (1567 – 1643)
L’incoronazione di Poppea SV 308, Venezia 1643 : “Pur ti miro, pur ti godo”

Girolamo Frescobaldi (1583 – 1643)
Primo libro d’arie musicali, Firenze 1630 : “Se l’aura spira”

Antonio Vivaldi (1678 – 1741)
Il Giustino RV 717, Roma 1724 : “Sento in seno ch’in pioggia di lagrime”

Georg Friedrich HĂ€ndel (1685 – 1759)
Serse HWV 40, London 1738 : “SĂŹ, la voglio e l’otterrĂČ”

Henry Purcell (1659 – 1695)
Ode for the Birthday of Queen Mary Z. 323, London 1694 : “Sound the trumpet”

Georg Friedrich HĂ€ndel (1685 – 1759)
Tolomeo, re d’Egitto HWV 25, London 1728 :
Recitativo, Accompagnato & Aria “Stille amare”

 

 

 

Mathieu SALAMA, contre-ténor
Jeanne PARIS, mezzosoprano
Benjamin LOCHER, contre-ténor II

Gruppo strumentale La RĂ©jouissance
Jan Pieter van COOLWIJCK, violon I
Evert-Jan SCHUUR, violon II
Niek IDEMA, alto
JĂ©rĂŽme VIDALLER, violoncelle
Michel FRÉCHINA, viole de gambe & contrebasse

Stefano INTRIERI, clavecin & direction

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre présentation du concert de Mathieu Salama, Salle Cortot, le 16 oct 2020 : https://www.classiquenews.com/paris-cortot-mathieu-salama-furieusement-baroque/

 

________________________________________________________________________________________________

 

LIRE aussi notre ENTRETIEN avec Mathieu SALAMA : http://www.classiquenews.com/entretien-avec-mathieu-salama-contre-tenor-a-propos-de-son-nouveau-cd-furioso-barocco-1-cd-klarthe-records/

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueENTRETIEN avec Mathieu Salama, contre tĂ©nor. Fougueux voire furieux, le chant investi du contre tĂ©nor français Mathieu Salama marque les esprits par la qualitĂ© de son implication pour chaque air choisi. Au concert dont il est familier depuis des annĂ©es, le chanteur se passionne dans l’expression des affects baroques. Fort de cette expĂ©rience, Mathieu Salama enregistre son dernier album chez Klarthe records, « Furioso barocco », nouveau jalon dans la maturation d’un tempĂ©rament vocal franc, direct, Ă  l’impĂ©rieuse intensitĂ©. Pour classiquenews, Mathieu Salama dĂ©voile les coulisses de l’enregistrement (distinguĂ© par le CLIC de CLASSIQUENEWS) et prĂ©cise quelques Ă©lĂ©ments de sa genĂšse.

________________________________________________________________________________________________

 

Concert hommage aux victimes des attentats du 13 nov 2015

arte-concert-arts-de-la-scene-ballets-vod-critiques-classiquenewsCONCERT EVENEMENT pour les victimes du 13 nov 2015, demain vendredi 13 nov 2020, 20h. 5 aprĂšs le traumatisme perdure… Pour dĂ©passer la sidĂ©ration, sublimer l’insupportable tout en cĂ©lĂ©brant tant de vies assassinĂ©es par des barbares haineux, Louise Albertini a commandĂ© une nouvelle partition au compositeur libanais Bechara El-Khoury, en mĂ©moire de son fils StĂ©phane, fauchĂ© lors de l’attentat abject du Bataclan le 13 nov 2015 : une priĂšre musicale pour les victimes du terrorisme. C’est assurĂ©ment le point fort de la soirĂ©e concert Ă©vĂ©nement ; EnregistrĂ© en huis clos mardi 10 nov dernier Ă  la Philharmonie de Paris, mesures sanitaires obliges, le concert Ă©vĂ©nement en hommage aux victimes des attentats du 13 nov 2015 sera diffusĂ© sur ARTEconcert demain vendredi 13 nov Ă  20h. La partition ainsi crĂ©Ă©e et diffusĂ©e est rĂ©alisĂ©e par Isabelle Druet, mezzo soprano, sous la direction du chef PIERRE BLEUSE. Au programme : Symphonie n°31 en rĂ© majeur dite “PARIS” de MOZART / ” Il fait novembre en mon Ăąme “, crĂ©ation, de Bechara EL-KHOURY.

 

 

________________________________________________________________________________________________
VOIR le CONCERT sur ARTECONCERT : https://www.arte.tv/fr/arte-concert/

et sur le site de La Philharmonie de Paris.

 

 

 

6xlsy

 

 

 

 

 

 

 

 

Opéras, concerts, spectacles en ligne pendant le CONFINEMENT

Hippolyte-et-aricie-rameau-Trio-parques-Pygmalion-pichon-critique-opera-classiquenewsCONFINEMENT : 2Ăšme vague. Depuis le 29 octobre 2020, le spectacle vivant est Ă  l’arrĂȘt, obligĂ© Ă  un silence assourdissant, dĂ©possĂ©dĂ© du lien physique avec les publics. La distanciation sociale et les mesures sanitaires jusque lĂ  obligatoires ne suffisent plus. Pour autant les salles de concerts (opĂ©ras, orchestres, festivals) et les artistes n’ont pas dit leur dernier mot ; puisant dans l’expĂ©rience du premier confinement de nouvelles ressources crĂ©atives. En tĂ©moignent ici les initiatives opportunes qui nous permettent de patienter pour des jours meilleurs. Aucune doute le milieu du classique regorge d’inventivitĂ©, en s’appuyant surtout sur la toile et la diffusion digitale. Voici les retransmissions uniques ou durables, replays, directs Ă  ne pas manquer en novembre, dĂ©cembre 2020 puis janvier 2021.

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

DIRECTS & DIFFÉRÉS…

 

 

 

 

 

26, 28, 30 DECEMBRE 2020 – 2 JANVIER 2021

jordan - Philippe-Jordan-008FRANCE MUSIQUE, WAGNER : Le Ring Jordan 2020, 26, 28, 30 dĂ©cembre 2020 puis 2 janvier 2021. LE RING 2020 de l’OpĂ©ra National de Paris sur France Musique. La TĂ©tralogie sera  diffusĂ©e sur France Musique les 26, 28, 30 dĂ©cembre 2020 puis 2 janvier 2021. Exemple Ă©loquent de diffusion large et gratuite vers le plus large public : une proposition opportune en pĂ©riode de confinement.

 

Le Crépuscule des dieux à l'Opéra Bastille, jusqu'au 16 juin 2013

 

————————————————————————————————————————————————–
————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Programme et présentation des 4 Journées
du RING de WAGNER par Philippe Jordan :

 

Samedi 26 dĂ©cembre 2020, 20h : L’Or du Rhin
Prologue : L’Or du Rhin (Das Rheingold)
Affiche_(portrait)_Le_Ring_2020(2)L’action naĂźt dans les profondeurs du Rhin : aprĂšs avoir renoncĂ© Ă  l’amour devant les trois filles du Rhin, gardiennes du trĂ©sor, le nain Nibelung Alberich dĂ©robe l’or, avec lequel son frĂšre Mime forge un anneau qui confĂšre Ă  son possesseur le pouvoir absolu sur les ĂȘtres et le monde. De son cĂŽtĂ©, calculateur et manipulateur, Wotan, maĂźtre des dieux, est contraint de conquĂ©rir l’anneau Ă  Nibelheim. Son fidĂšle « double », Log (dieu du feu, esprit de l’intelligence) lui souffle qu’il aura besoin de cet anneau pour duper les gĂ©ants Fafner et Fasolt, les bĂątisseurs de la future rĂ©sidence jupitĂ©rienne de Wotan sur le mont Walhala. Pour ĂȘtre sĂ»rs d’ĂȘtre payĂ©s en retour, les GĂ©ants ont pris en otage Freia, dĂ©esse de la jeunesse Ă©ternelle. Chez les Nibelungen, Wotan dĂ©robe Ă  Alberich, l’anneau et le voile magique, gage d’invisibilitĂ©. Alberich maudit alors l’anneau conquis par Wotan. L’or continue son Ɠuvre malĂ©fique : Fafner tue son frĂšre et cache le butin dans la forĂȘt. Plus tard, dans Siegfried, Fafner devenu dragon dĂ©fendra jusqu’à la mort son prĂ©cieux trĂ©sor
 Wotan victorieux mĂšne les dieux au Walhala ; ils s’enivrent grĂące Ă  leur jeunesse retrouvĂ©e. Pourtant, Wotan a signĂ© sa prochaine dĂ©chĂ©ance car il a trahi l’esprit des lois et la loyautĂ© qu’il avait lui-mĂȘme Ă©dicté 
Les moments de la partition Ă  ne pas manquer : le dĂ©but qui est l’ouverture de tout le cycle : de l’immatĂ©riel Ă  l’origine du monde au matĂ©riel incarnĂ© par le monde des dieux et leur duplicitĂ© vĂ©nale
 l’orchestre exprime ce mouvement qui organise peu Ă  peu la matiĂšre musicale et la fait jaillir hors des brumes initiales.
La fin du Prologue oĂč Wagner exprime l’élĂ©vation des dieux conquĂ©rants jusqu’au sommet de Walhala oĂč les gĂ©ants ont bĂąti le chĂąteau magnifique


 

 

Lundi 28 décembre 2020, 20h : La Walkyrie.
PremiĂšre journĂ©e : La Walkyrie (Die WalkĂŒre)

MUNICH : Ring wagnĂ©rien au Bayerische StaatsoperPar une nuit de tempĂȘte, le fugitif Siegmund, le fils de Wotan et d’une mortelle, trouve refuge chez le guerrier Hunding et son Ă©pouse Sieglinde. En rĂ©alitĂ©, tous deux sont frĂšres et soeurs (les Welsungen) et sont immĂ©diatement attirĂ©s l’un vers l’autre d’un amour irrĂ©sistible. Fricka, Ă©pouse de Wotan et protectrice du foyer conjugal, ne peut laisser s’accomplir une telle union, adultĂ©rine et de surcroĂźt incestueuse. Elle rappelle Ă  Wotan son obligation de protĂ©ger l’ordre moral : il obĂ©it et dĂ©pĂȘche sa plus fidĂšle fille, la Walkyrie BrĂ»nnhilde auprĂšs de Hunding pour le venger et tuer Siegmund.
Mais sujet central de l’opĂ©ra, BrĂŒnnhilde compatit au sort de Siegmund qui est son frĂšre : la Walkyrie est touchĂ©e par la sincĂ©ritĂ© de leur amour. Wotan paraĂźt et tue lui-mĂȘme Siegmund. Wotan poursuit la Walkyrie rebelle, la dĂ©choit de sa nature hĂ©roique : simple mortelle, la fille de Wotan devra reposer entourĂ©e d’un mur de flammes : seul un preux capable de vaincre la muraille enflammĂ©e pourra la conquĂ©rir et accomplir sa nature mortelle. Entre temps, la Walkyrie avait permis Ă  Sieglinde de fuir son Ă©poux, et lui trouver un refuge oĂč elle pourrait donner naissance au fils Ă  venir de Siegmund : Siegfried.
SĂ©quences mĂ©morables : le dĂ©but de l’opĂ©ra qui dĂ©bute par un orage orchestral et une course en panique, celle du fugitif Siegmund – le duo entre Siegmund / Sieglinde : la page amoureuse la plus bouleversante de tout le cycle du Ring – les adieux dĂ©chirants de Wotan au chevet de sa fille cernĂ©e de flammes (lĂ  encore, l’une des pages les plus dĂ©chirantes du cycle car tout l’amour d’un pĂšre obligĂ© de punir sa propre fille est ici exprimĂ©).

 

 

Mercredi 30 décembre 2020, 20h : Siegfried.
DeuxiÚme journée : Siegfried

wotan walkyrieElevĂ© dans la forĂȘt par le Nibelung Mime, silhouette frĂȘle et craintive, calculatrice et menteuse, a Ă©duquĂ© seul Siegfried, fils des jumeaux Siegmund et Sieglinde. L’enfant ne connaĂźt pas la peur et n’a jamais connu ses parents. Mime entend utiliser Siegfried pour tuer le dragon Fafner afin de dĂ©rober l’or et l’anneau. Dans ce but, Siegfried forge Ă  grands coups mĂ©talliques Nothung, l’épĂ©e de son pĂšre Siegmund, antĂ©rieurement tuĂ© par Wotan. Siegfried tue le dragon et goĂ»tant le sang du reptile, comprend le chant de l’oiseau de la forĂȘt qui le prĂ©vient de la machination de Mime : le guerrier le tue et part Ă  la conquĂȘte de son propre destin. Il croise Wotan devenu le « Voyageur », Ăąme dĂ©chue errante, condamnĂ©e Ă  cause de ses propres turpitudes. Siegfried amorce le dĂ©clin des dieux et l’avĂšnement des hommes
 Il atteint le rocher oĂč repose BrĂŒnnhilde dont il vainc la dĂ©fense de feu et tombe amoureux.

 

 

Samedi 2 janvier 2021, 20h : Le Crépuscule des dieux.
TroisiÚme journée : Le Crépuscule des dieux (GötterdÀmmerung)

wagner_brunnhilde_gotterdammerung_operarthur_rackhamTroisiĂšme et ultime JournĂ©e de la TĂ©tralogie wagnĂ©rienne, Le CrĂ©puscule des dieux s’ouvre prĂšs du rocher de BrĂŒnnhilde oĂč les Trois Nornes tissent les fils du destin ; le fil se rompt, annonce de la fin des dieux. Au lever du jour, Siegfried quitte BrĂŒnnhilde en lui confiant l’anneau en tĂ©moignage de fidĂ©litĂ©. Il rejoint le chĂąteau des Gibishungen : Gunther, sa soeur Gutrune et Hagen, fils d’AlbĂ©rich et comme lui, esprit malĂ©fique et manipulateur. Hagen entend venger son pĂšre et reprendre l’anneau Ă  Siegfried. Pour se faire, celui ci trop naĂŻf, boit le philtre qui lui fait oublier BrĂŒnnhilde et aimer
 Gutrune.
Sous l’identitĂ© de Gunther, Siegfried envoĂ»tĂ© prend de force BrĂŒnnhilde et l’anneau. Au chĂąteau, BrĂŒnnhilde accuse Siegfried (qui a recouvrĂ© la mĂ©moire) : Hagen exploite la colĂšre de BrĂŒnnhilde et organise avec sa complicitĂ© (elle a rĂ©vĂ©lĂ© le seul point faible du hĂ©ros invincible), la mort de Siegfried. Pendant la chasse, Hagen fait assassiner Siegfried. Comprenant la supercherie, BrĂŒnnhilde tĂ©moigne de sa douleur ; honore la mĂ©moire de Siegfried trahi et organise un vaste bĂ»cher oĂč les flammes purificatrices effacent la barbarie nĂ©e de l’anneau et de la duplicitĂ© des hommes. Les filles du Rhin apparaissent reprenant leur butin : elles entraĂźnent Hagen le maudit au fond des eaux vengeresses

Quel monde nouveau naĂźtra-t-il aprĂšs ce nouveau chaos ? L’espĂ©rance que fonde Wagner dans son final est l’annonce d’un monde rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©, portĂ© par l’esprit d’amour et de fraternitĂ©.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

A ÉCOUTER
Le podcast RING de WAGNER sur France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/Le-Grand-feuilleton-du-Ring-1-5-il-%C3%A9tait-une%20fois-89330

WAGNER EN SUISSELe 13 mai 1876, Richard Wagner avec les finance et l’appui indĂ©fectible du jeune Roi Louis II de BaviĂšre, peut inaugurer le ThĂ©Ăątre de Bayreuth, conçu pour la reprĂ©sentation de ses opĂ©ras dont la TĂ©tralogie ou “L’Anneau du Niebelung. Dans ce podcast, les origines du “Ring” et du ThĂ©Ăątre jusqu’Ă  sa triomphale premiĂšre, un voyage de plus de 25 ans !
En 1848, Wagner commence amorce la composition d’n nouveau cycle lyrique inspirĂ© du mythe des Nibelungen. Il Ă©crit un rĂ©sumĂ© puis un livret autour du hĂ©ros Siegfried et de sa mort (le futur CrĂ©puscule des Dieux). Peu convaincu, il approfondit encore sa comprĂ©hension de la Saga dans sa globalitĂ©. Wagner rĂ©dige les 4 livrets de la future TĂ©tralogie dans l’ordre inverse, terminant avec celui de l’Or du Rhin, prologue du cycle. Il poursuit ensuite la composition (dans l’ordre chronologique des opĂ©ras. Mais une crise intervient en 1857 en pleine composition de Siegfried, son 3e opĂ©ra…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JUSQU’AU 5 DÉCEMBRE 2020
Les samedis de l’Orchestre National de Lille

sur la chaüne YOUTUBE de l’ON LILLE Orchestre National de LilleAUDITO-2.0-Orchestre-national-de-lille-classiquenews
Jusqu’au 5 dĂ©cembre 2020 – L’Orchestre National de Lille a lancĂ© son offre digitale de concerts : AUDITO 2.0. Chaque concert Ă  20h, est jouĂ© sur la scĂšne de l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille et diffusĂ© en direct.

 

 

 

SAMEDI 7 NOVEMBRE 2020
Emerveillement poétique
MOZART : Concerto pour piano n°21
WEINBERG : Symphonie de chambre n°4
Michal Nesterowicz, direction
Alexander Gavrylyuk, piano

 

 

 

 

SAMEDI 14 NOVEMBRE 2020ORCHETSRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
Emotions beethovéniennes
BEETHOVEN : LĂ©onore III, ouverture
BEETHOVEN : Symphonie n°4
Jan Willem de Vriend, direction

 

 

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2020
A la française
Compositeurs des années folles
Milhaud, Satie, Hahn

Karen Kamensek, direction

 

 

SAMEDI 28 NOVEMBRES 2020ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
François, Richard, Wolfgang & Dimitri
Carte blanche à François Leleux
R. Strauss : Sérénade pour instrument à vent
Mozart : Concerto pour hautbois
Chostakovitch : Symphonie de chambre
François Leleux, direction et hautbois / LIRE notre présentation du CONCERT François LELEUX

 

 

 

 

 

SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2020
La joie de Poulenc
TchaĂŻkovski : Concerto pour violon
Poulenc : Sinfonietta
Alexandre Bloch, direction
Patricia Kopatchinskaja, violon

 

LIRE ici notre prĂ©sentation d’AUDITO 2.0, l’offre digitale de concerts de l’Orchestre National de Lille en direct sur YOUTUBE
http://www.classiquenews.com/laudito-2-0-la-nouvelle-salle-de-concert-numerique-du-national-de-lille/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2020

BOIELDIEU revient Ă  l'OpĂ©ra ComiqueOpĂ©ra en ligne. BOIELDIEU : La Dame Blanche, ven 11 dĂ©c 2020, depuis l’OpĂ©ra de Rennes, 19h30. La production mise en scĂšne par Louise Vignaud et dirigĂ©e par Nicolas Simon à la tĂȘte de l’Orchestre sur instrument ancien des SiĂšcles (19 instrumentistes) devait ĂȘtre crĂ©Ă©e Ă  CompiĂšgne (6 nov dernier) puis tourner en France cette saison (15 reprĂ©sentations dans 6 thĂ©Ăątres). L’ensemble de la tournĂ©e est reportĂ©e Ă  l’automne-hiver 2021-2022. La captation du 11 dĂ©c 2020 devrait dĂ©voiler la rĂ©ussite du projet. François-Adrien Boieldieu (1775 – 1834) éblouit par sa grĂące mĂ©lodique. EN LIRE PLUS

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 Du 11 au 31 DÉCEMBRE 2020

palais enchante opĂ©ra de dijon palazzo incantation opĂ©ra dijonOPERA EN LIGNE. Le Palais enchantĂ©e de LUIGI ROSSI depuis l’OpĂ©ra de Dijon : crĂ©Ă© Ă  Rome en 1642, la partition est commandĂ©e par le cardinal Barberini, aprĂšs que Rossi servit la Cour des Borghese pendant 20 ans. Le Palais enchantĂ© prĂ©figure l’Ɠuvre Ă  venir, Orfeo, commandĂ© par Mazarin Ă  Paris (1647) pour y implanter l’opĂ©ra italien. La Cour de la RĂ©gente Anne d’Autriche se devait de possĂ©der un spectacle royal digne de son rang. Le Palais enchantĂ© engage un plateau spectaculaire selon l’idĂ©al fastueux romain, Ă  l’opposĂ© de l’opĂ©ra vĂ©nitien chambriste et psychologique. 7h de spectacle, 27 personnages, 40 instrumentistes
 Il Palazzo incantato est une Ɠuvre d’art total, fusionnant thĂ©Ăątre, danse, chƓurs, dĂ©cors
 Le livret de Rospigliosi (futur pape ClĂ©ment IX) adapte le Roland furieux de l’Arioste, Ă©popĂ©e chevaleresque et vĂ©ritable labyrinthe amoureux qui perd corps et Ăąme des preux et des belles. Leonardo GarcĂ­a AlarcĂłn (directeur musical), Fabrice Murgia (metteur en scĂšne) / EN LIRE PLUS

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2020

iphigenie-tauride-gluck-critique-opera-rennes-angers-nantes-opera-critique-classiquenewsOPÉRA sur internet : IphigĂ©nie en Tauride Ă  l’OpĂ©ra de Rennes, le 5 dĂ©c 2020. L’IphigĂ©nie en Tauride de Gluck est une tragĂ©die sublime qui ressuscite la dignitĂ© des hĂ©ros mythologiques avec exception une fin heureuse. Sous la direction de Diego Fasolis, dans la mise en scĂšne du mayennais Julien Ostini l’action pose la question de « l’altĂ©ritĂ©, d’une forme de quĂȘte spirituelle et de la capacitĂ© des humains Ă  vivre ensemble. CondamnĂ©e Ă  ĂȘtre immolĂ©e par son pĂšre Agamemnon, IphigĂ©nie est sauvĂ©e et transportĂ©e par Diane en Tauride oĂč elle est devenue prĂȘtresse. Mais elle doit sacrifier un Ă©tranger qui n’est autre que son frĂšre Oreste qu’elle reconnaĂźt heureusement in extremis. Oreste pourra regagner MycĂšnes avec IphigĂ©nie pour y rĂ©gner. Tendu et hĂ©roĂŻque, grave et digne comme un relief antique, l’IphigĂ©nie de Gluck suscite un immense succĂšs Ă  sa crĂ©ation. L’orchestre, le chƓur articulent le drame avec clartĂ© et solennitĂ©. Gluck rĂ©alise ainsi sa rĂ©forme de l’opĂ©ra français Ă  la fin du XVIIIĂš, quelques annĂ©es avant la RĂ©volution. 2h10 avec entracte.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 E-DIFFUSION DU 20 NOV 2020 – REPLAY

glass-akhnaten-philip-GLASS-opera-on-line-opera-de-nice-classiquenews-annonce-critique-operaCOMPTE-RENDU, opĂ©ra. OpĂ©ra de Nice, e-diffusion du 20 nov 2020. GLASS : Akhnaten. Di Falco, Ciofi
 Lucinda Childs / Warynski (session enregistrĂ©e in situ le 1er nov 2020). L’OpĂ©ra de Nice multiplie les initiatives et malgrĂ© l’épidĂ©mie de la covid 19, permet Ă  tous de dĂ©couvrir le premier opĂ©ra Ă  l’affiche de sa nouvelle saison lyrique. Une e-diffusion salutaire et exemplaire
 Danses hypnotiques de Lucinda Childs, gradation harmonique par paliers, vagues extatiques et rĂ©pĂ©titives de Philip Glass, Akhnaten (1984) est un opĂ©ra saisissant, surtout dans cette rĂ©alisation validĂ©e, pilotĂ©e (mise en scĂšne et chorĂ©graphie) par Lucinda Childs, par visio confĂ©rences depuis New York. Les cordes produisant de puissants ostinatos semblent recomposer le temps lui-mĂȘme, soulignant la force d’un drame Ă  l’échelle de l’histoire. Les crĂ©ations vidĂ©o expriment ce vortex spatial et temporel dont la musique marque les paliers progressifs. Peu d’actions en vĂ©ritĂ©, mais une succession de tableaux souvent statiques qui amplifient la tension ou l’intensitĂ© poĂ©tique des situations.

 

Entre oratorio choral et opéra extatique,
l’opĂ©ra de Glass, Akhnaten glorifie la figure du Roi hĂ©rĂ©siarque, ivre de RĂȘ


 

glass-opera-akhnaten-opera-de-nice-critique-opera-classiquenews-critique-opera-nice-classiquenews-glass-akhnaten-akhenaton

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 VENDREDIS 20, 27 NOVEMBRE 2020

opera de rouen concertsOPÉRA DE ROUEN : cycle de concerts gratuits : « vivez l’opĂ©ra ». A partir du 20 nov 2020, l’opĂ©ra de Rouen met en ligne sur son site, concerts et extraits d’opĂ©ras en une session de 1h (sur la chaĂźne youtube de l’OpĂ©ra de Rouen : https://www.youtube.com/c/operaderouennormandie.

A VENIR :
vendredi 20 nov, 21h : extraits de La ClĂ©mence de Titus, dernier opĂ©ra seria de Mozart (contemporain de La FlĂ»te enchantĂ©e, 1791) – InterprĂštes : VITELLIA : SIMONA Ć ATUROVÁ ; SESTO : ANNA STÉPHANY ; SERVILIA :  CHIARA SKERATH ; ANNIO : ANTOINETTE DENNEFELD ; PUBLIO : DAVID STEFFENS – ORCHESTRE DE L’OPÉRA DE ROUEN NORMANDIE. BEN GLASSBERG, direction.

Programme :
ATTO PRIMO. Scena seconda. N° 2. Aria. Vitellia : « Deh se piacer mi vuoi » Scena nona. N° 9. Aria. Sextus : « Parto, ma tu ben moi » ATTO SECONDO. Scena prima. N° 13. Aria. Annio : « Torna di Tito a lato » Scena quinta. N° 16. Aria. Publio : « Tardi s’avvede » Scena settima. N° 17. Aria. Annio : « Tu fosti tradito » Scena decima. N° 19. RondĂČ. Sesto : « Deh per questo istante solo » Scena quattordicesima. N° 21. Aria. Servilia : « S’altro che lagrime » Scena quindicesima. N° 23. RondĂČ. Vitellia : Non piu di fori » : air justement lĂ©gendaire oĂč la voix de la soprano accompagnĂ© par le cor de basset (clarinette basse) exprime la mĂ©tamorphose dans le cƓur de Vitellia, jusque lĂ  manipulatrice haineuse


vendredi 17 nov 2020, 21h : Les Nuits d’étĂ© / Le guitariste Thibaut Garcia et la mezzo-soprano franco-italienne Lea Desandre retrouvent Ben Glassberg et l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Rouen (Ɠuvres de Louise Farrenc : Ouverture n°1 en mi mineur / Hector Berlioz : Les nuits d’étĂ© / Joaquin Rodrigo : Concierto de Aranjuez pour guitare et orch. « Je suis impatient Ă  l’idĂ©e de prĂ©senter ce rĂ©pertoire si riche et variĂ©, portĂ© par tant de talents, rĂ©unis pour l’occasion et animĂ©s par la passion de partager une Ă©motion avec toutes celles et ceux qui nous regarderont depuis chez eux. C’est cela, vivre l’opĂ©ra ! », dĂ©clare Ben Glassberg, directeur musical de l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Rouen Normandie.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 14 NOV 2020

Samedi 14 novembre 2020 / OPERARAMEAU-jean-philippe-portrait-hippolyte-et-aricie-classiquenews
RAMEAU : Hippolyte et Aricie, 1733 – sur France Musique Ă  20h et sur ARTEconcert (annoncĂ© Ă  partir de 16h)
LIRE notre présentation de ce programme Rameau : Hippolyte et Aricie :
http://www.classiquenews.com/hyppolite-et-aricie-de-rameau-en-direct/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 13 NOV 2020

arte-concert-arts-de-la-scene-ballets-vod-critiques-classiquenewsCONCERT EVENEMENT pour les victimes du 13 nov 2015, demain vendredi 13 nov 2020, 20h. 5 aprĂšs le traumatisme perdure
 Pour dĂ©passer la sidĂ©ration, sublimer l’insupportable tout en cĂ©lĂ©brant tant de vies assassinĂ©es par des barbares haineux, Louise Albertini a commandĂ© une nouvelle partition au compositeur libanais Bechara El-Khoury, en mĂ©moire de son fils StĂ©phane,…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONFINEMENT DE MARS, AVRIL, MAI 2020

REVOIR ici les programmes et productions diffusĂ©s pendant le premier confinement 2020…

NOUS Y ÉTIONS...OpĂ©ra chez soi, ballets Ă  la maison, concerts en direct
 En quelques semaines (depuis la mi mars), confinement oblige, internet est devenu le seul accĂšs Ă  la culture, sous condition que les acteurs habituels, empĂȘchĂ©s Ă  prĂ©sent, diffusent sur leur site spĂ©cifique leurs propres contenus. L’offre s’est Ă©largie ; elle ne cesse de s’enrichir mĂȘme et les maisons d’opĂ©ras et de danse, les institutions d’Europe les plus diverses (orchestres, salles de concerts, festivals
) mettent en ligne leurs fonds vidĂ©o, certains en streaming et selon les acteurs, sur une durĂ©e plus ou moins limitĂ©e. Classiquenews vous propose ici sa sĂ©lection des meilleurs sites et programmes annoncĂ©s. Certains jouent la carte du live, offrant de rĂ©els instants uniques dont feu et fragilitĂ© renouvellent l’esprit du partage, comme une alternative concrĂšte Ă  l’interdiction dĂ©sormais de se regrouper dans les salles
 (voir ci aprĂšs, les concerts live du cycle « Aux notes citoyens », initiĂ© par le Festival 1001 notes).
De quoi alimenter notre curiositĂ©, stimuler l’évasion et conjurer autant qu’il se peut les mĂ©faits de l’enfermement obligĂ©. Nous ajoutons aussi les perles du net soit les programmes disponibles ordinairement accessibles sur la toile
 Bon confinement, prenez soin les uns des autres et restez chez vous !

 

 

L’AUDITO 2.0, la nouvelle salle de concert numĂ©rique du National de Lille

CONFINEMENT : L’ON LILLE inaugure l’AUDITO 2.0, sa nouvelle salle de concert numĂ©rique. Dans le contexte contraignant du confinement, l’ON LILLE renforce son offre digitale en respectant les mesures imposĂ©es par l’état d’urgence sanitaire. La phalange lilloise a dĂ©montrĂ© son adaptabilitĂ© exemplaire dans un contexte Ă©prouvant : assurer la continuitĂ© du travail artistique, maintenir sa relation au public, dans le respect des gestes barriĂšres et des mesures de sĂ©curitĂ© sanitaire.
L’Orchestre National de Lille enrichit son offre audiovisuelle en lançant sa salle de concert numĂ©rique : l’Audito 2.0. En s’appuyant sur les ressources techniques de son son studio mobile (crĂ©Ă© depuis 2015), l’ON LILLE l’Orchestre National de Lille diffuse de nouveaux formats sur sa chaĂźne youtube, l’une des plus riches Ă  ce jour, communiquant la poursuite d’une activitĂ© artistique dont l’activitĂ© maintient le lien entre musiciens, instrumentistes et chef, et public. L’offre digitale de l’ON LILLE, aprĂšs l’édition du Lille Piano(s) Festival 2020, totalement numĂ©rique, premiĂšre prouesse rĂ©ussie depuis le premier confinement de mars 2020, s’enrichit ainsi, dĂšs ce soir, grĂące Ă  un nouveau cycle de concerts diffusĂ©s en direct, sur Youtube, depuis l’auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille qui est le lieu de rĂ©sidence de l’Orchestre lillois.

Chaque samedi Ă  20h durant le confinement, l’ON LILLE / Orchestre National de Lille diffuse un concert inĂ©dit Ă  voir et revoir gratuitement pendant plusieurs mois depuis l’Audito 2.0 accessible via la chaĂźne YouTube de l’Orchestre : www.youtube.com/orchestrenationaldelille

 ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-concerts-critique-AUDITO-2.0-nouvelles-concerts-alexandre-bloch-classiquenews-confinement-concerts

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

5 premiers rendez-vous

sont prĂ©vus Ă  partir du 7 novembre jusqu’au 5 dĂ©cembre 2020 :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-

 

 

 

En flashant le QR code, accéder aux notes du programme présentant et expliquant le programme du soir :
https://www.youtube.com/watch?v=mnSJe6u5kYM&list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-

 

 

 

 AUDITO-2.0-Orchestre-national-de-lille-classiquenews

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

 

 

SAMEDI 7 NOVEMBRE 2020
Emerveillement poétique
MOZART : Concerto pour piano n°21
WEINBERG : Symphonie de chambre n°4
Michal Nesterowicz, direction
Alexander Gavrylyuk, piano

 

 

 

SAMEDI 14 NOVEMBRE 2020
Emotions beethovéniennes
BEETHOVEN : LĂ©onore III, ouverture
BEETHOVEN : Symphonie n°4
Jan Willem de Vriend, direction

 

 

 

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2020
A la française
Compositeurs des années folles
Milhaud, Satie, Hahn

Karen Kamensek, direction

 

 

 

SAMEDI 28 NOVEMBRES 2020
François, Richard, Wolfgang & Dimitri
Carte blanche à François Leleux
R. Strauss : Sérénade pour instrument à vent
Mozart : Concerto pour hautbois
Chostakovitch : Symphonie de chambre
François Leleux, direction et hautbois

 

 

 

SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2020
La joie de Poulenc
TchaĂŻkovski : Concerto pour violon
Poulenc : Sinfonietta
Alexandre Bloch, direction
Patricia Kopatchinskaja, violon

 

 

 

Concerts à vivre en direct chaque samedi à 20h, en replay dans la PLAYLIST l’AUDITO 2.0

 

 ON-LILLE-Orchestre-national-de-lille-audito-2.0-concerts-annonce-critique-classiquenews

 
 

 

 

 

 L’Orchestre National de Lille  -  Photo : © Ugo Ponte / ON LILLE

 

 

 

 

 

 

Opéra de Paris / France Musique : WAGNER, LE RING JORDAN 2020

FRANCE MUSIQUE, WAGNER : Le Ring Jordan 2020, 23-28 nov 2020. LE RING 2020 de l’OpĂ©ra National de Paris sur France Musique. Alors que la TĂ©tralogie sera rĂ©alisĂ©e en huis clos en version de concert les 26, 28, 30 dĂ©cembre 2020 et 2 janvier 2021 Ă  l’OpĂ©ra Bastille, la maison parisienne en diffusera en direct chaque volet sur France Musique. Exemple Ă©loquent de diffusion large et gratuite vers le plus large public : une proposition opportune en pĂ©riode de confinement.

 

 

Dates et horaires des diffusions France Musique
L’Or du Rhin : Samedi 26 dĂ©cembre 2020 Ă  20h
La Walkyrie : Lundi 28 décembre à 18h30 à 20h
Siegfried : Mercredi 30 décembre à 20h
Le Crépuscule des dieux : Samedi 2 janvier 2021 à 20h

 

 

jordan - Philippe-Jordan-008L’initiative compense les empĂȘchements d’abord constatĂ©s dans la rĂ©alisation du Ring du directeur musical Philippe Jordan (depuis 2009), avant son dĂ©part prochain de la Maison parisienne. Le projet est au centre du travail du chef avec les musiciens parisiens, il s’agit de maintenir le niveau gĂ©nĂ©ral de la phalange française (depuis le 1er confinement de mars dernier obligĂ© Ă  rĂ©duire considĂ©rablement ses concerts et reprĂ©sentations). RĂ©vĂ©ler ses qualitĂ©s, questionner son identitĂ© : « Quelle personnalitĂ© et quelles couleurs une formation française pouvait-elle offrir Ă  l’interprĂ©tation de Wagner ? La programmation du Ring mais aussi de Tristan et Isolde, des MaĂźtres chanteurs de Nuremberg, de Lohengrin, Parsifal sous ma direction, ou encore du Vaisseau fantĂŽme et de TannhĂ€user sous la baguette de Peter Schneider et de Mark Elder, a Ă©tĂ©, Ă  bien des Ă©gards, formatrice pour nos musiciens qui maĂźtrisent dĂ©sormais pleinement ces partitions et forment l’un des plus grands orchestres wagnĂ©riens. Durant mes douze annĂ©es de mandat, Wagner a Ă©tĂ© un fil conducteur qui nous a menĂ©s au plus haut », ajoute le chef d’orchestre soucieux de « rĂ©veiller » l’orchestre et de le maintenir dans son excellence artistique, Ă©prouvĂ© encore et toujours par le dĂ©fi que reprĂ©sente le Ring de Wagner.

DĂ©cidĂ©e en version de concert, le Ring 2020 permet coĂ»te que coĂ»te aux instrumentistes de poursuivre leur travail avec le chef : « AprĂšs cette longue coupure liĂ©e Ă  la crise sanitaire avec pour consĂ©quence l’annulation regrettable de la production de Calixto Bieito, le maintien d’une version concertante s’imposait. Nous avions l’impĂ©ratif de re-fĂ©dĂ©rer l’Orchestre et le ChƓur autour d’un projet rare et important, qui puisse tout Ă  la fois engager nos forces artistiques sur la voie d’un travail collectif et marquer d’un jalon la fin de mon mandat au sein de la maison
 (
)
 Une version concertante peut ĂȘtre une chance, l’absence du metteur en scĂšne nous obligeant Ă  nous concentrer sur l’essentiel », prĂ©cise Philippe Jordan.
Distribution annoncĂ©e : Jonas Kaufmann (remplacĂ© par Stuart Skelton), Iain Paterson, Andreas Schager, Ricarda Merbeth, Ekaterina Gubanova
 l’affiche promet particuliĂšrement : « Notre plateau vocal rassemble, autour de grands habituĂ©s du rĂ©pertoire tels Eva-Maria Westbroek et Jonas Kaufmann (NDLR : fnalement remplacĂ©s au 18 nov par Lise Davidsen et Stuart Skelton), une nouvelle gĂ©nĂ©ration d’interprĂštes des rĂŽles, parmi lesquels les grands chanteurs que sont Iain Paterson en qualitĂ© de Wotan, Andreas Schager en Siegfried, Martina Serafin en BrĂŒnnhilde. La rĂ©union de ces artistes garantit une homogĂ©nĂ©itĂ© vocale et une vision partagĂ©e du chant wagnĂ©rien autour du traitement du texte et de ses nuances. Entendre une telle distribution Ă©tait une chance Ă  laquelle il Ă©tait impossible de renoncer. » renchĂ©rit le directeur musical de ce cyle Ă©vĂ©nement.

 

 

 

Le Crépuscule des dieux à l'Opéra Bastille, jusqu'au 16 juin 2013

Le Ring de Philippe Jordan Ă  l’OpĂ©ra Bastille, nouveau dĂ©fi  de novembre 2020, diffusĂ© sur France Musique en dĂ©cembre 2020 puis dĂ©but janvier 2021. (DR)

 

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

FESTIVAL SCÉNIQUE
EN UN PROLOGUE ET TROIS JOURNÉES
1869 / 1876
MUSIQUE ET LIVRET : Richard Wagner (1813-1883)
En langue allemande

« À l’occasion d’une solennitĂ© expressĂ©ment instituĂ©e dans ce but, je pense donner ces trois drames et le prologue, au cours de trois journĂ©es et d’une veille ; je considĂ©rerais le but de ces reprĂ©sentations comme entiĂšrement atteint, si moi et mes camarades artistes, les vĂ©ritables acteurs, parvenions en ces quatre soirĂ©es, Ă  communiquer artistiquement aux spectateurs rassemblĂ©s pour connaĂźtre mon intention, cette intention, Ă  la rĂ©elle intelligence sentimentale, ([c’est-Ă -dire] non critique). Tout autre rĂ©sultat doit m’apparaĂźtre d’autant plus indiffĂ©rent, qu’ [il me semble] superflu.»

Richard Wagner, Une communication Ă  mes amis, 1851

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Distribution par ouvrage

L’OR DU RHIN
DAS RHEINGOLD
PROLOGUE EN QUATRE SCÈNES (1869)

WOTAN Iain Paterson
DONNER Lauri Vasar
FROH Matthew Newlin
LOGE Norbert Ernst
ALBERICH Jochen Schmeckenbecher
MIME Gerhard Siegel
FASOLT Wilhelm Schwinghammer
FAFNER Dimitry Ivashchenko
FRICKA Ekaterina Gubanova
FREÏA Anna Gabler
ERDA Wiebke Lehmkuhl
WOGLINDE Tamara Banjeơević
WELLGUNDE Christina Bock
FLOSSHILDE Claudia Huckle

————————————————————————————————————————————————–

LA WALKYRIE
DIE WALKÜRE
PREMIÈRE JOURNÉE EN TROIS ACTES (1870)

SIEGMUND Jonas Kaufmann (remplacé par Stuart Skelton)
HUNDING Gunther Groissböck
WOTAN Iain Paterson
SIEGLINDE Eva-Maria Westbroek (remplacée par Lise Davidsen)
BRÜNNHILDE Ricarda Merbeth
FRICKA Ekaterina Gubanova
GERHILDE Sonja Ơarić
ORTLINDE Anna Gabler
WALTRAUTE Natalia Skrycka
SCHWERTLEITE Katharina Magiera
HELMWIGE Regine Hangler
SIEGRUNE Julia Rutigliano
GRIMGERDE Noa Beinart
ROSSWEISSE Marie-Luise Dressen

————————————————————————————————————————————————–

SIEGFRIED
DEUXIÈME JOURNÉE EN TROIS ACTES (1876)

SIEGFRIED Andreas Schager
MIME Gerhard Siegel
DER WANDERER Iain Paterson
ALBERICH Jochen Schmeckenbecher
FAFNER Dimitry Ivashchenko
ERDA Wiebke Lehmkuhl
WALDVOGEL Tamara Banjeơević
BRÜNNHILDE Ricarda Merbeth

————————————————————————————————————————————————–

LE CRÉPUSCULE DES DIEUX
GÖTTERDÄMMERUNG
TROISIÈME JOURNÉE EN TROIS ACTES (1876)

SIEGFRIED Andreas Schager
GUNTHER Johannes Martin KrÀnzle
ALBERICH Jochen Schmeckenbecher
HAGEN Ain Anger
BRÜNNHILDE Ricarda Merbeth
GUTRUNE, DRITTE NORN Anna Gabler
WALTRAUTE, ZWEITE NORN Michaela Schuster
ERSTE NORN Wiebke Lehmkuhl
WOGLINDE Tamara Banjeơević
WELLGUNDE Christina Bock
FLOSSHILDE Claudia Huckle

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 
————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Programme et présentation des 4 Journées
du RING de WAGNER par Philippe Jordan :

 

Samedi 26 dĂ©cembre 2020, 20h : L’Or du Rhin
Prologue : L’Or du Rhin (Das Rheingold)
Affiche_(portrait)_Le_Ring_2020(2)L’action naĂźt dans les profondeurs du Rhin : aprĂšs avoir renoncĂ© Ă  l’amour devant les trois filles du Rhin, gardiennes du trĂ©sor, le nain Nibelung Alberich dĂ©robe l’or, avec lequel son frĂšre Mime forge un anneau qui confĂšre Ă  son possesseur le pouvoir absolu sur les ĂȘtres et le monde. De son cĂŽtĂ©, calculateur et manipulateur, Wotan, maĂźtre des dieux, est contraint de conquĂ©rir l’anneau Ă  Nibelheim. Son fidĂšle « double », Log (dieu du feu, esprit de l’intelligence) lui souffle qu’il aura besoin de cet anneau pour duper les gĂ©ants Fafner et Fasolt, les bĂątisseurs de la future rĂ©sidence jupitĂ©rienne de Wotan sur le mont Walhala. Pour ĂȘtre sĂ»rs d’ĂȘtre payĂ©s en retour, les GĂ©ants ont pris en otage Freia, dĂ©esse de la jeunesse Ă©ternelle. Chez les Nibelungen, Wotan dĂ©robe Ă  Alberich, l’anneau et le voile magique, gage d’invisibilitĂ©. Alberich maudit alors l’anneau conquis par Wotan. L’or continue son Ɠuvre malĂ©fique : Fafner tue son frĂšre et cache le butin dans la forĂȘt. Plus tard, dans Siegfried, Fafner devenu dragon dĂ©fendra jusqu’à la mort son prĂ©cieux trĂ©sor
 Wotan victorieux mĂšne les dieux au Walhala ; ils s’enivrent grĂące Ă  leur jeunesse retrouvĂ©e. Pourtant, Wotan a signĂ© sa prochaine dĂ©chĂ©ance car il a trahi l’esprit des lois et la loyautĂ© qu’il avait lui-mĂȘme Ă©dicté 
Les moments de la partition Ă  ne pas manquer : le dĂ©but qui est l’ouverture de tout le cycle : de l’immatĂ©riel Ă  l’origine du monde au matĂ©riel incarnĂ© par le monde des dieux et leur duplicitĂ© vĂ©nale
 l’orchestre exprime ce mouvement qui organise peu Ă  peu la matiĂšre musicale et la fait jaillir hors des brumes initiales.
La fin du Prologue oĂč Wagner exprime l’élĂ©vation des dieux conquĂ©rants jusqu’au sommet de Walhala oĂč les gĂ©ants ont bĂąti le chĂąteau magnifique


 

 

Lundi 28 décembre 2020, 20h : La Walkyrie.
PremiĂšre journĂ©e : La Walkyrie (Die WalkĂŒre)

MUNICH : Ring wagnĂ©rien au Bayerische StaatsoperPar une nuit de tempĂȘte, le fugitif Siegmund, le fils de Wotan et d’une mortelle, trouve refuge chez le guerrier Hunding et son Ă©pouse Sieglinde. En rĂ©alitĂ©, tous deux sont frĂšres et soeurs (les Welsungen) et sont immĂ©diatement attirĂ©s l’un vers l’autre d’un amour irrĂ©sistible. Fricka, Ă©pouse de Wotan et protectrice du foyer conjugal, ne peut laisser s’accomplir une telle union, adultĂ©rine et de surcroĂźt incestueuse. Elle rappelle Ă  Wotan son obligation de protĂ©ger l’ordre moral : il obĂ©it et dĂ©pĂȘche sa plus fidĂšle fille, la Walkyrie BrĂ»nnhilde auprĂšs de Hunding pour le venger et tuer Siegmund.
Mais sujet central de l’opĂ©ra, BrĂŒnnhilde compatit au sort de Siegmund qui est son frĂšre : la Walkyrie est touchĂ©e par la sincĂ©ritĂ© de leur amour. Wotan paraĂźt et tue lui-mĂȘme Siegmund. Wotan poursuit la Walkyrie rebelle, la dĂ©choit de sa nature hĂ©roique : simple mortelle, la fille de Wotan devra reposer entourĂ©e d’un mur de flammes : seul un preux capable de vaincre la muraille enflammĂ©e pourra la conquĂ©rir et accomplir sa nature mortelle. Entre temps, la Walkyrie avait permis Ă  Sieglinde de fuir son Ă©poux, et lui trouver un refuge oĂč elle pourrait donner naissance au fils Ă  venir de Siegmund : Siegfried.
SĂ©quences mĂ©morables : le dĂ©but de l’opĂ©ra qui dĂ©bute par un orage orchestral et une course en panique, celle du fugitif Siegmund – le duo entre Siegmund / Sieglinde : la page amoureuse la plus bouleversante de tout le cycle du Ring – les adieux dĂ©chirants de Wotan au chevet de sa fille cernĂ©e de flammes (lĂ  encore, l’une des pages les plus dĂ©chirantes du cycle car tout l’amour d’un pĂšre obligĂ© de punir sa propre fille est ici exprimĂ©).

 

 

Mercredi 30 décembre 2020, 20h : Siegfried.
DeuxiÚme journée : Siegfried

wotan walkyrieElevĂ© dans la forĂȘt par le Nibelung Mime, silhouette frĂȘle et craintive, calculatrice et menteuse, a Ă©duquĂ© seul Siegfried, fils des jumeaux Siegmund et Sieglinde. L’enfant ne connaĂźt pas la peur et n’a jamais connu ses parents. Mime entend utiliser Siegfried pour tuer le dragon Fafner afin de dĂ©rober l’or et l’anneau. Dans ce but, Siegfried forge Ă  grands coups mĂ©talliques Nothung, l’épĂ©e de son pĂšre Siegmund, antĂ©rieurement tuĂ© par Wotan. Siegfried tue le dragon et goĂ»tant le sang du reptile, comprend le chant de l’oiseau de la forĂȘt qui le prĂ©vient de la machination de Mime : le guerrier le tue et part Ă  la conquĂȘte de son propre destin. Il croise Wotan devenu le « Voyageur », Ăąme dĂ©chue errante, condamnĂ©e Ă  cause de ses propres turpitudes. Siegfried amorce le dĂ©clin des dieux et l’avĂšnement des hommes
 Il atteint le rocher oĂč repose BrĂŒnnhilde dont il vainc la dĂ©fense de feu et tombe amoureux.

 

 

Samedi 2 janvier 2021, 20h : Le Crépuscule des dieux.
TroisiÚme journée : Le Crépuscule des dieux (GötterdÀmmerung)

wagner_brunnhilde_gotterdammerung_operarthur_rackhamTroisiĂšme et ultime JournĂ©e de la TĂ©tralogie wagnĂ©rienne, Le CrĂ©puscule des dieux s’ouvre prĂšs du rocher de BrĂŒnnhilde oĂč les Trois Nornes tissent les fils du destin ; le fil se rompt, annonce de la fin des dieux. Au lever du jour, Siegfried quitte BrĂŒnnhilde en lui confiant l’anneau en tĂ©moignage de fidĂ©litĂ©. Il rejoint le chĂąteau des Gibishungen : Gunther, sa soeur Gutrune et Hagen, fils d’AlbĂ©rich et comme lui, esprit malĂ©fique et manipulateur. Hagen entend venger son pĂšre et reprendre l’anneau Ă  Siegfried. Pour se faire, celui ci trop naĂŻf, boit le philtre qui lui fait oublier BrĂŒnnhilde et aimer
 Gutrune.
Sous l’identitĂ© de Gunther, Siegfried envoĂ»tĂ© prend de force BrĂŒnnhilde et l’anneau. Au chĂąteau, BrĂŒnnhilde accuse Siegfried (qui a recouvrĂ© la mĂ©moire) : Hagen exploite la colĂšre de BrĂŒnnhilde et organise avec sa complicitĂ© (elle a rĂ©vĂ©lĂ© le seul point faible du hĂ©ros invincible), la mort de Siegfried. Pendant la chasse, Hagen fait assassiner Siegfried. Comprenant la supercherie, BrĂŒnnhilde tĂ©moigne de sa douleur ; honore la mĂ©moire de Siegfried trahi et organise un vaste bĂ»cher oĂč les flammes purificatrices effacent la barbarie nĂ©e de l’anneau et de la duplicitĂ© des hommes. Les filles du Rhin apparaissent reprenant leur butin : elles entraĂźnent Hagen le maudit au fond des eaux vengeresses

Quel monde nouveau naĂźtra-t-il aprĂšs ce nouveau chaos ? L’espĂ©rance que fonde Wagner dans son final est l’annonce d’un monde rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©, portĂ© par l’esprit d’amour et de fraternitĂ©.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

A ÉCOUTER
Le podcast RING de WAGNER sur France Musique
https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/Le-Grand-feuilleton-du-Ring-1-5-il-%C3%A9tait-une%20fois-89330

WAGNER EN SUISSELe 13 mai 1876, Richard Wagner avec les finance et l’appui indĂ©fectible du jeune Roi Louis II de BaviĂšre, peut inaugurer le ThĂ©Ăątre de Bayreuth, conçu pour la reprĂ©sentation de ses opĂ©ras dont la TĂ©tralogie ou “L’Anneau du Niebelung. Dans ce podcast, les origines du “Ring” et du ThĂ©Ăątre jusqu’Ă  sa triomphale premiĂšre, un voyage de plus de 25 ans !
En 1848, Wagner commence amorce la composition d’n nouveau cycle lyrique inspirĂ© du mythe des Nibelungen. Il Ă©crit un rĂ©sumĂ© puis un livret autour du hĂ©ros Siegfried et de sa mort (le futur CrĂ©puscule des Dieux). Peu convaincu, il approfondit encore sa comprĂ©hension de la Saga dans sa globalitĂ©. Wagner rĂ©dige les 4 livrets de la future TĂ©tralogie dans l’ordre inverse, terminant avec celui de l’Or du Rhin, prologue du cycle. Il poursuit ensuite la composition (dans l’ordre chronologique des opĂ©ras. Mais une crise intervient en 1857 en pleine composition de Siegfried, son 3e opĂ©ra…

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRES. En novembre 2020, le Philharmonique de Vienne part en tournée au Japon

logoORCHESTRES. Le Philharmonique de VIENNE part en tournĂ©e. TournĂ©e de concerts pour le Wiener Philharmoniker au Japon du 5 au 14 nov 2020. MalgrĂ© la pandĂ©mie et les nombreux couvres feux et confinements imposĂ©s en Europe, l’administration du Philharmonique de Vienne confirme qu’il peut partir en tournĂ©e au Japon (Kitakyushu, Osaka, Kawasaki, Tokyo) sous la direction de Valery Gergiev.

PLUS d’infos : https://www.wienerphilharmoniker.at/orchestra/philharmonic-journal/year/2020/month/9/blogitemid/1474/page/1/pagesize/20

wiener-philharmoniker-philharmonique-de-vienne-valery-gergiev-concert-critique-classiquenews

Hyppolite et Aricie de Rameau, en direct

RAMEAU 2014 : sĂ©lection cdINTERNET, opĂ©ra en direct : RAMEAU, Hippolyte et Aricie, samedi 14 nov 2020, 20h. Les reprĂ©sentations d’Hippolyte et Aricie prĂ©vues au mois de novembre Ă  l’OpĂ©ra Comique, Salle Favart Ă  Paris, ne peuvent pas avoir lieu en prĂ©sence du public, confinement oblige. Les rĂ©pĂ©titions se poursuivent nĂ©anmoins et l’ouvrage sera jouĂ© sur internet, diffusĂ© sur ARTEconcert et le site de l’OpĂ©ra Comique. Une diffusion ultĂ©rieure sera proposĂ©e sur l’antenne d’Arte et sur France Musique.
ThĂ©Ăątre de dĂ©passement et d’enchantement, l’opĂ©ra de Rameau d’autant plus fort et signifiant en son premier opus de 1733 – le plus scandaleux aussi-, surgit dans toute sa force scĂ©nographiĂ©e dans son dĂ©ploiement matĂ©riel : jusqu’à Zoroastre, les opĂ©ras de Rameau touchent autant par leur science musicale que leur impact visuel et dĂ©coratif. Ici la tendresse (le couple Hippolyte et Aricie protĂ©gĂ© par Diane) s’oppose au pouvoir tendu, en phase d’implosion (incarnĂ© par PhĂšdre et ThĂ©sĂ©e qui apprend Ă  ses dĂ©pends que « les enfers sont chez lui » : PhĂšdre aime son beau fils, Hippolyte, contredisant toutes les biensĂ©ances et la morale. La reine en souffrance a ce tragique racinien auquel Rameau apporte une noblesse bouleversante ; tandis que ThĂ©sĂ©e, roi malgrĂ© lui, fils de Neptune, Ă©prouve la solitude du pouvoir, prĂ©fĂ©rant Ă  tout exercice temporel, son cher et tendre PirithoĂŒs. De tous les ouvrages, Hippolyte atteint un souffle spectaculaire grĂące Ă  son orchestre : l’acte des enfers, d’une puissance poĂ©tique inouĂŻe (acte II), invente le trio des Parques aux harmoniques jamais entendues jusque là


Hippolyte-et-aricie-rameau-Trio-parques-Pygmalion-pichon-critique-opera-classiquenews

————————————————————————————————————————————————–

 

Hippolyte et Aricie de RameauRAMEAU-jean-philippe-portrait-hippolyte-et-aricie-classiquenews
en livestream
sur ARTE Concert, sur le site de l’OpĂ©ra Comique
samedi 14 novembre Ă  20h, puis en REPLAY jusqu’au 13 mai 2021

Opéra comique
https://www.opera-comique.com/

ARTEconcert
https://www.arte.tv/fr/arte-concert/

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

Hippolyte : Reinoud van Mechelen
Aricie : Elsa Benoit
PhĂšdre : Sylvie Brunet-Grupposo
Thésée : Stéphane Degout
Oenone : SĂ©raphine Cotrez
Neptune/Pluton : Nahuel di Pierro
Diane : Eugénie Lefebvre
PrĂȘtresse de Diane, Chasseresse,
Matelote, BergĂšre : Lea Desandre
Tisiphone : Edwin Fardini
1Ăšre Parque : Constantin Goubet*
2e Parque : Olivier Coiffet*
3e Parque : Virgile Ancely *
Mercure : Guillaume Gutierrez*
Arcas : Martial Pauliat*

ChƓur et Orchestre : Pygmalion
(artistes issus du choeur Pygmalion)
Direction musicale : Raphaël Pichon
Mise en scĂšne : Jeanne Candel

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

LILLE, l’Orchestre National de Lille : Musiques de Psychose et Vertigo

ONL-orchestre-national-de-lille-logo-noir-sur-blanc-2016YOUTUBE. ON LILLE, Sam 31 oct 2020, 20h. La chaĂźne Youtube de l’ON LILE Orchestre National de Lille diffuse pendant le nouveau confinement de novembre 2020, un cycle de nouveaux concerts. Le premier volet est programmĂ© samedi 31 octobre 2020 Ă  partir de 20h : au programme, en liaison avec la programmation initialement prĂ©vue pour le week end d’Hallowen des 30 et 31 oct 2020, extraits musicaux accompagnĂ©s d’images les plus emblĂ©matiques des films Psychose et Vertigo d’Alfred Hitchcock, interprĂ©tĂ©s par les musiciens de l’ONL sous la direction d’Ernst Van Tiel.

ChaĂźne YouTube Orchestre National de LilleON-LILLE-confinement-orchestre-concert-classiquenews-logo-ON-LILLE-2020
Musiques de Psychose et Vertigo
Films d’Alfred Hitchcock
Musique de Bernard Hermann
Musiciens de l’ON LILLE Orchestre National de Lille
Ernst Van Tiel, direction

Samedi 31octobre 2020, 20h
En streaming gratuit jusqu’au lundi 2 nov 2020
https://www.youtube.com/user/ONLille

 

 

 hitchcock-symphonique-psychose-vertigo-orchestre-national-de-lille-sur-YOUTUBE-sam-30-octobre-2020-classiquenews

 

 

 

 

D’autres concerts inĂ©dits en novembre seront Ă©galement offerts et visibles sur YouTube (informations et grille de diffusion complĂšte Ă  venir).

LIRE notre présentation des concerts HITCHCOCK, Psychose et Vertigo
initialement prévus au Nouveau SiÚcle, les 30 et 31 octobre 2020
http://www.classiquenews.com/lille-week-end-hitchcock-psychose-vertigo/

 

 

 ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-maestro-alexandre-Bloch-concert-classiquenews-critique-annonce

 

 

 

————————————————————————————————————————————————– L’ON LILLE maintenait tous ses concerts avant le CONFINEMENT NOUVEAU dĂ©crĂ©tĂ© Ă  partir du vendredi 30 octobre 2020 : ————————————————————————————————————————————————–

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLELILLE, l’Orchestre National de Lille maintient tous ses concerts et change l’horaire du soir Ă  18h45. L’Orchestre National de Lille s’adapte Ă  l’évolution de la situation sanitaire. Depuis le dĂ©but de la saison 2020-2021, l’Orchestre National de Lille applique un protocole trĂšs strict concernant le respect des gestes barriĂšres et la fluiditĂ© des dĂ©placements. UN SEUL OBJECTIF : qu’artistes et public puissent se rendre aux concerts en toute sĂ©curitĂ©. Suite aux annonces prĂ©sidentielles et gouvernementales du 14 octobre 2020, la MĂ©tropole EuropĂ©enne de Lille est concernĂ©e par la pĂ©riode du couvre-feu imposĂ©. L’Orchestre maintient tous les concerts lillois : tous les spectacles en soirĂ©e dĂ©butent dĂ©sormais Ă  18h45 – afin de garantir un retour de tous avant 21h.

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CONCERTS d’OCTOBRE et de NOVEMBRE 2020
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Les concerts du soir sont programmés à 18h45

 

 

 

Pavane pour Georges V
Jean-Claude Casadesus, direction et Timothy Ridout, alto

Le 22 octobre ­| concert à 18h45
Le 25 octobre | concert maintenu Ă  17h

 

 

CinĂ©-concerts Hitchock – Week-end suspens
Ernst Van Tiel, direction / Orchestre de Picardie* / Orchestre National de Lille**

Psychose* 30 octobre | concert Ă  18h
Vertigo** le 31 octobre | concert Ă  17h30

 

 

 

 

NOVEMBRE 2020

 

Émerveillement poĂ©tique
Michal Nesterowicz, direction et Alexander Gavrylyuk, piano

Le 5 novembre | concert Ă  18h45

 

 

 

Émotions beethovĂ©niennes
Jan Willem de Vriend, direction et Kit Armstrong, piano

Le 12 novembre | concert Ă  18h45 – concert captĂ© en direct sur la chaĂźne YouTube Orchestre National de Lille

Le 14 novembre | concert supplémentaire à 18h30

 

 

 

À la française
Elena Schwarz, direction

Le 18 novembre | concert Ă  18h45

 

 

 

François, Richard, Wolfgang et Dimitri
François Leleux, direction et hautbois

Le 26 novembre | concert Ă  18h45
concert capté en direct sur la chaßne YouTube Orchestre National de Lille

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

TOUTES LES INFOS, le dĂ©tail des programmes, les modalitĂ©s de rĂ©servation et la billetterie sur le site de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

ONL-alexandre-Bloch-saison-2020-2021-bartok-haydn-concert-classiquenews-ouverture-siason-nouvelle-concert-orchestre-national-de-lille-classiquenewsVOIR aussi notre REPORTAGE vidĂ©o : Saison 2020 2021, L’Orchestre National de Lille, l’orchestre Ă  l’épreuve de la pandĂ©mie ? Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020

 

 

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’Orchestre National de Lille : ici

 

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLEON LILLE : saison 2020 – 2021 / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. A partir des 24 et 25 sept prochains, l’Orchestre National de Lille fait sa rentrĂ©e
 Somptueux Ă©clectisme qui grĂące Ă  plusieurs fils rouges approfondit encore ce geste dĂ©sormais caractĂ©risĂ©, acquis sous la direction du chef Alexandre Bloch, directeur musical depuis 2016. La saison derniĂšre, lâ€˜Ă©popĂ©e mahlĂ©rienne (Symphonies de Mahler) a ciselĂ© un son et une articulation passionnante Ă  suivre, dont classiquenews s’est fait l’écho (reportage spĂ©cial Symphonie n°8 de Mahler). Sur le thĂšme gĂ©nĂ©rique du HÉROS, l’Orchestre lillois interroge la fabuleuse odyssĂ©e des compositeurs « hĂ©roĂŻques », de Berlioz (Symphonie Fantastique, le 18 fĂ©v 2021) Ă  Richard Strauss (Ein Heldenleben / une vie de hĂ©ros, 11 et 12 fĂ©vrier 2021)
 de Beethoven (Eroica par Alexandre Bloch, le 18 nov ; 5Ăš symph par JC Casadesus, les 20 et 21 avril 2021) Ă  Poulenc et Bartok
 hymne flamboyant exprimant comme en miroir les mystĂšres de l’ĂȘtre humain – vertiges et espoirs, tout en permettant Ă  la formidable forge orchestrale de se dĂ©voiler


 

 

 

 

 

 

Dossier CADEAUX DE NOËL 2020 : cd, dvd, livres pour les fĂȘtes

MOZART-NOEL-2016-joyeux-noel-2016-avec-mozart-classiquenews-record-coffret-cd-musique-classique-classiquenews CADEAUX DE NOËL 2020 : notre sĂ©lection cd, dvd, livres. Nous avons passĂ© au crible les rĂ©alisations Ă©vĂ©nements parus rĂ©cemment ; voici donc nos meilleurs cd, dvd, livres Ă  offrir et Ă  partager pour les fĂȘtes de NoĂ«l 2020 et pour cĂ©lĂ©brer l’an neuf 2021. Quels titres Ă©ditĂ©s pendant l’annĂ©e 2020 ou plus rĂ©cemment sont-ils absolument Ă  offrir et Ă  partager ? La RĂ©daction de classiquenews a sĂ©lectionnĂ© le meilleur pour des instants hautement musicaux
 Et lĂ  encore, notre label “CLIC” de CLASSIQUENEWS distingue l’exceptionnel parmi la multitude d’éditions
 Consultez ce dossier rĂ©guliĂšrement d’ici fin dĂ©cembre et aprĂšs : nous actualisons notre sĂ©lection au fur et Ă  mesure des titres reçus et distinguĂ©s. Cette annĂ©e, offrez l’opĂ©ra romantique français, revenez Ă  la source mozartienne, partagez les meilleurs interprĂštes pianistes dans des programmes enchanteurs
 succombez Ă  Beethoven, vibrez au diapason du grand frisson symphonique
 Nous distinguons ici le meilleur des enregistrements parus sur l’annĂ©e : de quoi ravir vos amis, proches pour des instants de magie dont nous avons tous grand besoin actuellement.

CADEAUX DE NOËL 2020 : qu'offrir pour les fĂȘtes ?

 

 

CD : rééditions et nouveautés miraculeuses

 

 

A deux voix

deux-mezzos-sinon-rien-cd-concert-critique-classiquenews-CLIC-de-classiquenews-compte-rendu-annonce-KLARTHE-recordsCD Ă©vĂ©nement, critique. Karine Deshayes, Delphine Haidan. Deux mezzos sinon rien (1 cd Klarthe records) – Il revient ainsi Ă  Klarthe de fixer l’entente et la douce complicitĂ© de deux mezzos françaises particuliĂšrement bien associĂ©es. Le programme est Ă  la hauteur de la promesse : habilement Ă©quilibrĂ©, lieder de Brahms et de Mendelssohn auxquels rĂ©pondent plusieurs mĂ©lodies Ă©galement en duo, de Gounod, Saint-SaĂ«ns, FaurĂ©, Massenet
 parmi les moins connues et les plus Ă©vocatrices. Le jeu du compositeur et chef Johan Farjot apporte un tapis pianistique des plus articulĂ©s, opĂ©rant dans le registre que les deux voix dĂ©ploient sans peine : l’écoute complice, la complĂ©mentaritĂ© poĂ©tique.

 

 

Vertiges symphoniques

Symphonie 7 MAHLER, Alexandre BLOCH, Orchestre National de LilleCd Ă©vĂ©nement, critique. MAHLER : Symphonie n°7 (Orchestre National de Lille, Alexandre Bloch) – 1 cd Alpha. Dans le prolongement de leur « Ă©popĂ©e » symphonique dĂ©diĂ©e au Symphonies de Mahler et qui occupait une grande partie de leur annĂ©e 2019, les musiciens de l’Orchestre National de Lille, et leur directeur musical (depuis 2016) Alexandre Bloch proposent ici la moins enregistrĂ©e des symphonies mahlĂ©riennes, l’une des plus personnelles aussi, et qui repousse toujours plus loin les limites expressives de l’orchestre, dans un format inĂ©dit (5 mouvements oĂč le Scherzo « axial / central » est entourĂ© de deux mouvements lents « Nachtmusik). MystĂ©rieux, et presque Ă©nigmatique, le premier mouvement de plus de 20 mn se dĂ©veloppe avec une expertise rare des Ă©tagements et des atmosphĂšres. Cette sĂ©quence initiale pourrait tourner indĂ©pendamment des autres qui suivent tant son dĂ©veloppement repose sur un plan architectural Ă  la fois ample et fermĂ©. L’Orchestre joue heureusement des timbres des cuivres, cordes, bois et vents, dans un Ă©quilibre sonore constant, oĂč brillent aussi des accents parfaitement maĂźtrisĂ©s.

 

 

 

 

 

10 perles baroques pour Noël

________________________________________________________________________________________________

war peace guerre et paix jordi savall alia vox 2015 cd critique classiquenewsCD critique. GUERRE et PAIX : WAR AND PEACE : 1614 – 1714 (2 cd Alia Vox) – Dans ce coffret de 2 cd enregistrĂ© en 2014 (pour le plus rĂ©centes sessions), Jordi Savall pointait du doigt un flĂ©au malheureusement et honteusement emblĂ©matique de l’histoire humaine : l’essor des guerres produisant atrocitĂ©s, barbaries, traumatismes chez les peuples qui en sont les victimes, des deux cĂŽtĂ©s, vainqueurs et vaincus. La Guerre de Trente Ans, jusqu’en 1648, marque la premiĂšre moitiĂ© du XVIIĂš, siĂšcle des guerres de religions (catholiques / protestants) auxquelles politiques en opportunistes cyniques apportent leur soutien selon leur intĂ©rĂȘt et leur volontĂ© de puissance. Les musiques de ce siĂšcle martyrisĂ©, et du suivant (XVIIIĂš) illustrent Ă  la fois la majestĂ© dĂ©risoire des grandes nations belliqueuses (dont la France Ă©videmment, puis les Habsbourg autrichiens comme espagnols) mais aussi la vanitĂ© et les misĂšres terrestres. Y rayonnent solennitĂ© et puissance de Biber (Missa Bruxellensis, Requiem) et Lully, musiques autant fastueuses que ferventes, auxquelles Marc Antoine Charpentier offre sa profondeur non moins Ă©clatante. Pourtant serviteur de la solennitĂ© française, Lully compose un remarquable Motet (concerto) pour la Paix ; une espĂ©rance prolongĂ©e par le Te Deum de Charpentier) et le Jubilate Deo de Handel ; ils sont les formes usuelles pour cĂ©lĂ©brer la fin d’une guerre en une action de grĂące collective et ouverte.

 

 

cd-george-dandin-grotte-de-versailles-jarry-marguerite-louise-cd-critique-classiquenews-Versailles-cd-critiqueCD, critique. LULLY : La Grotte de Versailles, Georges Dandin (Marguerite Louise, 1 cd ChĂąteau de Versailles, fĂ©v 2020). DĂšs 1669, Madeleine de ScudĂ©ry tĂ©moignait de l’enchantement de Versailles, les charmes et Ă©blouissements de son parc, bosquets Ă  surprise, palais de verdure et autres grottes enchantĂ©es. Avait-elle en tĂȘte la Grotte de ThĂ©tis, construite en dur dans les jardins (lĂ  oĂč se trouve actuellement le vestibule de la Chapelle royale) et qui servit d’écrin comme de dĂ©cor naturel au divertissement de Lully : La grotte de Versailles, ici restituĂ© dans son Ă©tat originel de 1667 / 1668? La galanterie pastorale rĂšgne sans partage : nĂ©e de la premiĂšre coopĂ©ration Lully / Quinault, la partition Ă©voque l’accueil par la Titanide ThĂ©tys, d’Apollon (le Soleil) le soir, harassĂ© par sa course diurne. L’eau coulante, le dĂ©cor de coquillages et de nacre, l’orgue jouant des chants d’oiseaux recrĂ©ent un univers poĂ©tique dĂ©diĂ© au repos, au sommeil, Ă  l’abandon vers le rĂȘve et la langueur
 Girardon a sculptĂ© le fameux groupe d’Apollon servi par les nymphes (1670). A Lully revenait dĂ©jĂ  le privilĂšge d’exprimer musicalement ce rĂȘve absolu qui ajoute au mythe solaire de Louis XIV.

 

 

polifemo bononcini ensemble 1700 CD, critique. BONONCINI : Polifemo (Ensemble 1700, Dorothee Oberlinger, 2 cd DHM 2019). EnregistrĂ© live Ă  Postdam (Sans Souci) en juin 2019, la recrĂ©ation tient d’une rĂ©vĂ©lation tant l’écriture y paraĂźt aussi peu convenue qu’expressive, Ă©conome, sachant exprimer avec une force poĂ©tique le dĂ©sarroi sentimental et le dĂ©sir souverain des individus (superbe air d’Acis : « Partir vorrei », dĂ©chirante plainte sublimĂ©e par le soprano clair de Bruno de SĂĄ, assurĂ©ment l’un des temps forts d’une partition sertie de nombreux diamants vocaux). Lui rĂ©pondent l’incandescence et la vitalitĂ© Ă©motionnelle des airs de GalatĂ©e et de Silla auxquelles les voix de Roberta Invernizzi et Roberta Mameli insufflent une vĂ©ritĂ© criante, en fĂ©minitĂ©, dignitĂ©, flexibilitĂ© articulĂ©e. L’opĂ©ra a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 1702 Ă  la Cour de LĂŒtzenburg, jouĂ© par des musiciens professionnels et les commanditaires patriciens eux mĂȘmes musiciens dilettenti.

 

 

 

 

MARIN-MARAIS-CD-ALCIONE-jordi-Savall-concert-des-nations-cd-classiquenews-critique-dossier-noel-classiquenews-critique-cd-Cd Ă©vĂ©nement, critique. MARAIS : Alcione – Jordi Savall (3cd Alia Vox, 2017). En 1706, Marin Marais, chef d’orchestre Ă  l’AcadĂ©mie royale, adulĂ© pour ses dons de violiste et depuis toujours favorisĂ© par le Roi, livre Alcione, ultime tragĂ©die en musique du rĂšgne de Louis XIV. Il y a peu d’effusion amoureuse et heureuse dans une partition qui touche par son Ă©loquence instrumentale, sa progression tragique, ses rares duos sublimes (Alcione / PelĂ©e au IV et V), ses Ă©vocations maritimes et sa tempĂȘte, mĂȘlĂ©e au songe qui frappe Alcione. Jordi Savall accomplit en 2007 l’une des meilleures contributions au genre lyrique du Grand SiĂšcle, Ă©clairant mĂȘme cette modernitĂ© poĂ©tique de Marais, en particulier dans le flux irrĂ©pressible qui mĂšne le drame vers son dĂ©nuement finalement heureux quand Neptune touchĂ©, ressuscite les amants Ă©prouvĂ©s afin qu’ils engendrent les Alcions, protecteurs des marins, chasseurs de tempĂȘtes et donc de naufrages.

 

 

 

 

Lévitations funÚbres de Victoria 

VICTORIA requiem defunctorum la grande chapelle alber recasens critique cd review classiquenews CLIC de classiquenews hiver 2020CD Ă©vĂ©nement, critique. VICTORIA : Officium defunctorum (La Grande Chapelle, Albert Recasens, 2 cd Lauda). L’Officium defunctorum de TomĂĄs Luis de Victoria est le chant du cygne d’un auteur profondĂ©ment original qui Ă  l’opposĂ© d’un Palestrina et ses perfections classiques romaines, atteint par son Ă©criture ascensionnelle et imprĂ©visible, Ă  ce premier romantisme, sublimĂ© alors Ă  la fin de la Renaissance et en ce dĂ©but du XVIIĂš oĂč se construisent les compositions baroque d’un Rubens, aprĂšs le rĂ©alisme mystique du Caravage (d’ailleurs le visuel de couverture de ce double coffret est d’un peintre caravagesque : fine et opportune rĂ©fĂ©rence). ApĂŽtre de visions mystiques inclassables en rĂ©alitĂ©, TomĂĄs Luis de Victoria (1548 – 1611), tĂ©moin mĂ»r de l’humanisme caravagesque, interroge les limites de la foi confrontĂ©e aux vanitĂ©s du monde qu’incarne la matiĂšre pĂ©rissable des souverains espagnols. Ce regard poĂ©tique sur la fragilitĂ© de la condition terrestre concentre la question d’une Ă©poque traversĂ©e d’épreuves et de menaces (les turcs aux portes de l’Europe provoquent la ChrĂ©tientĂ© occidentale). Outre la justesse du geste interprĂ©tatif, la rĂ©alisation est Ă©ditorialement exemplaire et apporte une nouvel Ă©clairage sur ce decorum funĂšbre, Ă  la fois spectaculaire et introspectif propre au dĂ©but du XVIIĂš en Espagne.

 

 

 

 

les-timbres-buxtehude-cd--trios-critique-review-cd-classiquenews-CLIC-de-noel-2020CD Ă©vĂ©nement critique. BUXTEHUDE : Sonate (Les Timbres, 2017, 2018 1 cd Flora). Propres aux annĂ©es 1690 (l’Opus I est publiĂ© Ă  Hambourg en 1694 ; l’Opus II, en 1696, et dans la foulĂ©e du succĂšs du prĂ©cĂ©dent), les deux recueils de «  Sonate Ă  due, violino et violadagamba con cembalo ») s’inscrivent parfaitement dans l’esthĂ©tique phantasticus de cette fin de siĂšcle qui en terres germaniques, fusionne les Ă©critures italiennes (de Corelli Ă  Monteverdi
) et nordiques (sans omettre la touche d’élĂ©gance lullyste, marque d’une assimilation de la mode française. cf Sonata 5 de l’Opus I) : ici rĂšgne la libertĂ© d’une Ă©criture virtuose, sans prĂ©texte dramatique ni suite de danses (Ă  l’exception de la seule gigue finale de la Sonate 3 Opus II). Une premiĂšre offrande majeure Ă  l’essor de la musique pure et abstraite.

 

 

 

 

 

JS-BACH-weihnachts-oratorium-oratorio-de-noel-cd-savall-nations-catalunya-alia-vox-cd-critique-ALIA-VOX-critique-cd-classiquenews-AVSA9940COVEROratoriPREPCD Ă©vĂ©nement. JS BACH : ORATORIO DE NOËL / WEIHNACHTS-Oratorium (Savall, 2019  -  2 cd ALIA VOX) – Profitant de la respiration naturelle des prises live (dĂ©c 2019 Ă  Barcelone), ce cycle des cantates de NoĂ«l formant « oratorium » (bwv 248) affirme une cohĂ©rence progressive produite dans la continuitĂ© du geste musical ; la lecture dĂ©voile l’ampleur du projet spirituel Ă©laborĂ© par l’artisan Bach, son unitĂ© aussi : les 6 sĂ©quences cĂ©lĂšbrent le nom glorieux de l’Enfant, nouveau nĂ© miraculeux dans lequel se concentrent tous les espoirs, JĂ©sus de BĂ©thlĂ©em ; sa puissance surgit bientĂŽt car il est le Sauveur. Il appartient Ă  l’interprĂšte de suivre la conception de Bach ; dans la sensibilitĂ© orchestrale (raffinement instrumental dans les parties solistes des hautbois, cor, basson, flĂ»te, violon
), la vitalitĂ© des choeurs et la ferveur intime des chorals, se prĂ©cise une vision tendre et pastorale (prĂ©sence des bergers marchant jusqu’à BĂ©thlĂ©em en JudĂ©e) ; Jordi Savall rĂ©ussit tout cela, reliant surtout les partitions liturgiques au matĂ©riau orchestral prĂ©cĂ©dent ; car nul doute qu’ici s’affirme l’ambition lyrique et le goĂ»t des couleurs comme des grands effectifs du Cantor de Leipzig

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DANIIL T., un géant du piano

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Silver-Age daniil trifonov scriabine straninsky prokofiev 2 cd deutsche Grammophon critique cd review CLIC de classiquenews decembre 2020CD Ă©vĂ©nement, critique. DANIIL TRIFONOV, piano : SILVER AGE / l’Âge d’argent. Scriabine, Prokofiev, Stravinsky (Gergiev, 2 cd DG Deutsche Grammophon 2019). De tous les albums du jeune Daniil Trifonov, Ă©ditĂ©s par DG, voici assurĂ©ment le plus dense, le plus personnel, portĂ© par une volontĂ© interprĂ©tative qui fait feu de tout bois. La digitalitĂ© manifeste, d’une facilitĂ© dĂ©concertante sert un plan poĂ©tique, un calibrage sonore qui rĂ©ussit Ă  concilier intensitĂ© et profondeur (en cela ses Prokofiev sont d’une maturitĂ© ahurissante). Dans chaque partition choisie, le pianiste semble rĂ©vĂ©ler l’ineffable, il ouvre des portes et envisage des perspectives jamais Ă©coutĂ©es avant lui ; c’est un alchimiste lunaire, Ă  la fois facĂ©tieux et prodigieusement musical ; son acuitĂ© sonore s’exprime dans une Ă©lĂ©gance technicienne qui s’efface au profit du sens. Sublime maturitĂ© qui s’expose ici sans artifice et interroge les possibilitĂ©s du clavier invitĂ© Ă  Ă©galer voire surpasser les mille Ă©clats de l’orchestre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livres

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

fosse-notes jean noel CROCQ livre clic de classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Jean-NoĂ«l Crocq : FOSSE NOTES : une autre histoire de l’opĂ©ra (Editions PremiĂšres Loges). Musicien de l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Paris, Jean-NoĂ«l Crocq s’intĂ©resse Ă  un volet inĂ©dit de la fosse d’orchestre. Que se passe-t-il pendant les rĂ©pĂ©titions et les soirs de reprĂ©sentation sous la conduite des chefs ? A l’OpĂ©ra de Paris, la partition manipulĂ©e par quantitĂ© de musiciens qui se succĂšdent aux pupitres devient au fil des reprĂ©sentations (et des humeurs), support de graphies plus ou moins habiles, rĂ©vĂ©lant parfois de vrais dessinateurs au crayon acĂ©rĂ© : elle est aussi moyen de communication pour des remerciements, des voeux, des commentaires, de confrĂšres Ă  confrĂšres. Tout ce qui passe par la tĂȘte des musiciens s’y concrĂ©tise, en marge des mesures et des notes, sur la page de garde et directement sur les manuscrits d’époque : croquis et portraits d’instrumentistes jouant, portraits charges voire caricatures des compositeurs venus diriger leurs Ɠuvres : Meyerbeer, Offenbach, Rossini dont le nez crochu semble ĂȘtre l’appendice gĂ©nĂ©rique (!) ; Verdi aussi, plus classicisĂ© qui pourtant au moment des rĂ©pĂ©titions de Rigoletto, 


 

 

 

 

livre-histoire-de-l-opera-herve-lacombe-fayard-critique-presentation-classiquenews-livres-clic-de-classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. FAYARD : Histoire de l’opĂ©ra français, du Consulat au dĂ©but de la IIIĂš RĂ©pubique (HervĂ© Lacombe). Voici le premier volume d’une Histoire en 3 volumes, prometteuses et particuliĂšrement enrichissante dĂšs ce premier volume (parution : 14 octobre 2020). L’opĂ©ra est en France est depuis sa structuration sous Louis XIV, une institution d’état, richement subventionnĂ©e. A Paris, ses deux scĂšnes en tĂ©moignent : palais Garnier et OpĂ©ra Bastille, voulu par le prĂ©sident Mitterand en 1989 pour le bicentenaire de la RĂ©volution française.  Dans ce volume I – premier d’une trilogie Ă©clairante, le spectre s’interroge en 21 chapitres, sur la pĂ©riode du Consulat au dĂ©but de la IIIĂš RĂ©publique. Soit la sĂ©quence historique et chronologique qui a produit les oeuvres aujourd’hui les plus cĂ©lĂšbres  : Guillaume Tell, LakmĂ© et Les Huguenots, OrphĂ©e aux Enfers et Les Contes d’Hoffmann, Carmen et Manon


 

 

 

 

BORODINE-andre-lischke-bio-bleu-nuit-editeur-critique-analyse-classiquenewsLivre Ă©vĂ©nement : BORODINE par AndrĂ© Lischke (Bleu Nuit Ă©diteur). Excellente bio dĂ©diĂ©e Ă  l’un des plus importants membres du « Groupe des Cinq », fondateur (avec ses pairs) de la musique symphonique russe, sans omettre la musique de chambre : Alexandre Borodine (1833 – 1887) a su mĂȘler en un Ă©quilibre puissant et solaire les trois influences majeures en Russie : l’identitĂ© slave, l’orientalisme, la musique occidentale, celle des germaniques Schumann et surtout dans son cas, Mendelssohn (comme l’atteste sa PremiĂšre Symphonie). Mort jeune, auteur lent et finalement rare, Borodine fut surtout un
 chimiste, reconnu dont l’activitĂ© comme compositeur devait s’accommoder d’une vie scientifique dĂ©jĂ  bien remplie…

 

 

 

 

BRITTEN Benjamin Francois PORCILE Bleu nuit Ă©diteur critique livre classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. François Porcile : BRITTEN (Bleu Nuit Ă©diteur). La biographie de François Porcile rĂ©capitule les Ă©vĂ©nements marquants de la vie du compositeur britannique Benjamin Britten (1913 – 1976), nĂ© devant la mer du Nord, soit « la mer d’Allemagne », un milieu qui s’avĂšre fĂ©cond pour lui, comme en tĂ©moignent les opĂ©ras marins, Peter Grimes qui le rĂ©vĂ©la, ou Billy Budd, d’abord boudĂ© par un public refroidi mais depuis quelques annĂ©es, rĂ©estimĂ©, Ă  juste titre. Le collĂ©gien se montre particuliĂšrement inspirĂ© (dĂ©jĂ  une centaine d’oeuvres Ă  14 ans !) ; puis l’apprentissage chez Frank bridge (1928-1930) ; 
 tout indique trĂšs vite une pensĂ©e musicale qui s’interroge sur le sens de la forme, l’efficacitĂ© et la synthĂšse, loin des effluves « boursouflĂ©es et soporifiques » du victorien Elgar
 Britten apprend ce souci du dĂ©veloppement musical Ă  l’école du cinĂ©ma et du documentaire, quand il travaille pour le GPO Film Unit de 1935 Ă  1939, Ă©pisode souvent nĂ©gligĂ©.
En couple avec le tĂ©nor Peter Pears, rencontrĂ© en 1937 et dont le timbre lui rappelait Ă©trangement celui de sa mĂšre, Britten collectionne les Ă©preuves et les expĂ©riences dont l’exil aux USA de 1939 Ă  1942 ; Ă  son retour en Grande-Bretagne, le compositeur n’est plus le mĂȘme : il se consacre presque exclusivement Ă  l’opĂ©ra.
________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Sélection spéciale 250 ans LUDWIG VAN BEETHOVEN

________________________________________________________________________________________________

 

beethoven 1803 apres Symphonie 1 creation symphonies romantiques classiquenews review compte rendu cd critique 800px-Beethoven_3DOSSIER BEETHOVEN 2020 : 250 ans de la naissance de Beethoven. L’anniversaire du plus grand compositeur romantique (avec Berlioz puis Wagner Ă©videmment) a Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ© tout au long de la saison 2020. Mettant en avant le gĂ©nie de la forme symphonique, le chercheur et l’expĂ©rimentateur dans le cadre du Quatuor Ă  cordes, sans omettre la puissance de son invention, dans le genre concertant : Concerto pour piano, pour violon, lieder et sonates pour piano, seul ou en dialogue avec violon, violoncelle
 Le gĂ©nie de Ludwig van Beethoven nĂ© en 1770, mort en 1827) accompagne et Ă©blouit l’essor du premier romantisme, … retrouvez ici notre dossier spĂ©cial BEETHOVEN 2020 et aussi notre sĂ©lection cd, dvd, livres Ă  connaĂźtre absolument.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dvd

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 à l’Ă©cole des petits rats

Kalioujny-alexandre-sacha-danse-opera-paris-etoiles-dvd-belair-danse-critique-danse-ballet-classiquenews-dvdDVD Ă©vĂ©nement, critique. La CLASSE d’Alexandre Kalioujny (1 DVD BelAir classiques) – Le film passe les portes de l’École de Danse du Ballet de l’OpĂ©ra de Paris pour une immersion exceptionnellement vivante dans les coulisses et le laboratoire des jeunes danseurs en apprentissage ; les fameux « petits rats », ici pilotĂ©s par leur mentors et pĂ©dagogues les danseurs Étoiles Élisabeth Platel (directrice de l’École de Danse) et Charles Jude, transmetteurs du « style Alexandre Kalioujny », gĂ©nial et lĂ©gendaire pĂ©dagogue dont la leçon a marquĂ© de façon indĂ©lĂ©bile le propre style de l’OpĂ©ra français.
Alexandre Kalioujny dit « Sacha », naĂźt Ă  Prague en 1923 de parents russes Ă©migrĂ©s. Danseur Étoile au sein du Ballet de l’OpĂ©ra national de Paris alors dirigĂ© par Serge Lifar, Kalioujny est nommĂ© professeur de danse au Conservatoire de Nice. L’OpĂ©ra de Paris le rappelle en 1970, plĂ©biscitĂ© par l’ensemble des Étoiles parisiennes pour qu’il poursuive la transmission de son art. Sa mĂ©thode de travail est d’autant plus apprĂ©ciĂ©e des danseurs qu’elle cultive trĂšs haute technique et fluiditĂ© du mouvement.

 

 

 

bac182-bayadere duato  BELAIR dvd classiquenews critique dvdDVD, critique. La BayadĂšre : ThĂ©Ăątre Mikhailovsky (1 dvd nov 2019 BelAir classiques). A la suite de ces lectures des grands classiques (La Belle au bois dormant et Casse-Noisette), le chorĂ©graphe Nacho Duato, directeur artistique du Ballet du ThĂ©Ăątre Mikhailovsky Ă  Saint-Petersbourg, aborde Ă  son tour La BayadĂšre, mythe amoureux lĂ©gendaire qui associe passion et malĂ©diction. Ainsi dans une Inde fantasmĂ©e, la prĂȘtresse et le guerrier ne peuvent rĂ©aliser leur amour ni sur cette terre ni dans l’au-delĂ . La lecture de Duato reste respectueuse de la conception originelle de Marius Petipa et Ludwig Minkus : nĂ©anmoins l’espagnol fluidifie l’action, Ă©carte les lourdeurs et poncifes antĂ©rieurs; pour une Ă©vocation Ă©lucidĂ©e, clarifiĂ©e des tableaux orientalistes (exit les pantomimes statiques) oĂč la reconstitution de la cour des Maharajas offre une nouvelle conception de la danse classique, Ă  la fois Ă©lastique et acrobatique. Un dĂ©fi rĂ©ussi pour le Ballet du ThĂ©Ăątre Mikhailovsky dont l’écalt et l’assurance s’appuient sur les Ă©toiles de la troupe : Angelina Vorontsova, Victor Lebedev, Andrea LaĆĄĆĄĂĄkovĂĄ, ce dernier…

 

 

 

 

CD événement, annonce. RAMEAU : Les Boréades, Vaclav Luks (3 cd CVS)

RAMEAU-cd-boreades-vaklav-luks-cd-critique-classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, annonce. RAMEAU : Les BorĂ©ades, Vaclav Luks (3 cd CVS) – NervositĂ©, Ă©loquence, onirisme : Luks a tout pour rĂ©ussir une somptueuse et Ă©clatante production des BorĂ©ades, ultime opĂ©ra d’un Rameau octogĂ©naire. Le dĂ©but exulte de rebonds sylvestres grĂące Ă  l’accord magicien des instruments oĂč percent et rayonnent la caresse amoureuse des cors, l’aubade enchantĂ©e des clarinettes : emblĂšme de cette inclination d’Alphise pour Abaris, malgrĂ© la dĂ©claration des princes BorĂ©ades. Tout est dit et magnifiquement maĂźtrisĂ© dans cette ouverture au charme pastoral persistant. Rameau immense orchestrateur et poĂšte lyrique se rĂ©vĂšle dans toutes ses nuances. Le hĂ©ros isolĂ© confrontĂ© Ă  un destin qui le dĂ©passe et l’éprouve, c’est Alphise « forcĂ©e » et inquiĂ©tĂ© par les BorĂ©ades ; c’est dĂ©jĂ  au I, le souffle fantastique de l’ariette de SĂ©mire « un horizon serein » oĂč la suivante d’Alphise souligne la fragilitĂ© du sort quand orage et tempĂȘte Ă©prouvent la sincĂ©ritĂ© des cƓurs justes. OpĂ©ra des saisons, Les BorĂ©ades est un chef d’oeuvre français qui fait rugir les timbres de l’orchestre dans une pensĂ©e poĂ©tique et universelle inĂ©dite. Vaklav Luks dont le geste exploite les tempĂ©raments des chanteurs solistes, frappe un grand coup : CLIC_macaron_20dec13maĂźtrise des nuances, conception structurĂ©e, claire, raffinĂ©e, particuliĂšrement souple comme expressive (vitalitĂ© fluide des danses et des divertissements) ; l’orchestre de Rameau respire, s’enivre, exulte
 le chef tchĂšque soucieux d’intelligibilitĂ©, signe une version de rĂ©fĂ©rence, produite et portĂ©e par le ChĂąteau de Versailles – enregistrĂ©e Ă  l’OpĂ©ra royal en janvier 2020. Critique complĂšte Ă  venir dans le mag cd dvd livres de classiquenews. CLIC de CLASSIQUENEWS d’octobre 2020.

CD événement, annonce. RAMEAU : Les Boréades, Vaclav Luks (3 cd CVS Chùteau de Versailles Spectacles)

SCEAUX : récital de Laurent Cabasso, piano

Schubertiade de Sceaux Logo copiable logo 2018CABASSO-Laurent-1-crédit-Damien-Boisson-Berçu-classiquenews-portrait-piano-critique-concert-festival-la-schubertiade-de-sceauxSCEAUX, La Schubertiade, 14 et 15 nov. Laurent Cabasso, piano. Le premier concert de la nouvelle saison 2020 2021 de la Schubertiade Ă  Sceaux invite le pianiste Laurent Cabasso, tempĂ©rament poĂ©tique d’une Ă©vidente Ă©loquence. L’instrumentiste fait paraĂźtre Ă  l’automne 2020 un nouveau cd dĂ©diĂ© aux 7 Toccatas de JS Bach (cd Paraty Ă  venir d’ici mi novembre 2020), perles mĂ©connues que le canadien Glenn Gould avait abordĂ© avec l’intelligence textuelle qui lui est propre.  A Sceaux, dans les murs de l’HĂŽtel de ville, Laurent Cabasso associe JS Bach, Ă  Beethoven (Sonate n°16) et Schubert, compositeur emblĂ©matique du cycle musical (Sonate n°20 D 959).

Laurent Cabasso associe la Toccata en rĂ© majeur BWV 912 de JS BACH) Ă  deux Ɠuvres majeures pour le clavier : la Sonate n°16 op. 31 n°1 en sol majeur de Beethoven (Ă©crite peu aprĂšs le testament de Heiligenstadt, texte confession bouleversante oĂč Ludwig Ă©voque la souffrance que lui inflige la perte de l’ouĂŻe), et la Sonate n°20 D959 de Schubert, l’une des 3 Sonates composĂ©es moins de deux mois avant sa mort. « Dans cette sonate, notre rapport au temps est modifiĂ©, comme suspendu. Tout a Ă©tĂ© dit sur la douloureuse mĂ©lancolie de l’andantino ; je m’extasie devant la modernitĂ© de sa partie centrale, son ĂąpretĂ©, ses dissonances incroyables, ses Ă©lans, ses soubresauts, et surtout, la maniĂšre avec laquelle Schubert nous ramĂšne au thĂšme initial, avec ces quatre notes rĂ©pĂ©tĂ©es et lancinantes qui en accentuent la fragilitĂ© comme la dĂ©solation. Tout cela est bouleversant », prĂ©cise Laurent Cabasso.
Schubertienne, la sonate de Beethoven qui se sait sourd, est pourtant heureuse, lumineuse, pastorale, suscitant mĂȘme la rĂȘverie. La Toccata de Bach est une Ɠuvre pleine de fantaisie et de surprise

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Samedi 14 novembre 2020 Ă  17h30boutonreservation
Dimanche 15 novembre Ă  17h.
RĂ©cital de Laurent Cabasso, piano

J-S. Bach : Toccata en ré majeur BWV 912
Beethoven : sonate n° 16
Schubert : sonate n°20 D959

Toutes les infos, les programmes, sur le site de la Schubertiade de Sceaux
http://www.schubertiadesceaux.fr/edition-2020-2021/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Prochain concert à Sceaux : samedi 5 décembre 2020
Amatis Piano Trio, Trio Atanassov
Haydn: Trio  ; Beethoven : Trio op.1 n°1 – variations sur l’air de Mozart « Bei MĂ€nnern, welche Liebe fĂŒhlen » pour violoncelle et piano – Trio «A l’archiduc».

Concert Ă  la Mairie de Sceaux
122 rue Houdan 92330 Sceaux
https://www.sceaux.fr/

Renseignements
06 72 83 41 86 – schubertiadesceaux@orange.fr

 

 

 

 
 

 

 

 

LE RING de Philippe Jordan (Bastille et Radio France)

ring-opera-de-paris-ph-jordan-critique-annonce-classiquenewsPARIS, WAGNER : FESTIVAL RING 2020 : dĂšs  le 26 dĂ©cembre. Le Ring de Wagner est un dĂ©fi pour chaque maison d’opĂ©ra. Le cycle conçu par Wagner et crĂ©Ă© en 1876 Ă  Bayreuth, 4 volets (L’Or du Rhin, La Walkyrie, Siegfried, Le CrĂ©puscule des dieux), totalise 16h de musique, plus de 100 musiciens, une quinzaine de solistes
 Crise sanitaire oblige, l’OpĂ©ra de Paris a maintenu son cycle soit 2 festivals dans une version non scĂ©nique. Il Ă©tait important que les musiciens de l’OpĂ©ra de Paris reprennent le travail et se retrouvent autour d’un projet fort et trĂšs ambitieux. La premiĂšre sĂ©rie / le premier cycle inaugure la rĂ©ouverture de l’OpĂ©ra Bastille Ă  partir du 26 dĂ©cembre  2020. L’Orchestre de l’OpĂ©ra national de Paris se produit ainsi aux cĂŽtĂ©s de Jonas Kaufmann (Siegmund), Iain Paterson (Wotan), Andreas Schager (Siegfried), Martina Serafin (BrĂŒnnhilde), Ricarda Merbeth (BrĂŒnnhilde), Ekaterina Gubanova (Fricka)


Plus d’informations sur le site de l’OpĂ©ra national de Paris :
https://www.operadeparis.fr/saison-20-21/evenements/lanneau-du-nibelung

————————————————————————————————————————————————–

 
Dates et horaires des diffusions France Musique
L’Or du Rhin : Samedi 26 dĂ©cembre 2020 Ă  20h
La Walkyrie : Lundi 28 décembre à 18h30 à 20h
Siegfried : Mercredi 30 décembre à 20h
Le Crépuscule des dieux : Samedi 2 janvier 2021 à 20h

————————————————————————————————————————————————–

Richard Wagner
L’OR DU RHIN / DAS RHEINGOLD / 2h30
LA WALKYRIE/ DIE WALKÜRE / 5h
SIEGFRIED / 5h
LE CRÉPUSCULE DES DIEUX / GÖTTERDÄMMERUNG / 5h35
version de concert
Diffusion sur France Musique (cycle joué à Bastille)

FESTIVAL SCÉNIQUE EN UN PROLOGUE ET TROIS JOURNÉES
1869 / 1876
MUSIQUE ET LIVRET
Richard Wagner (1813-1883)

DIRECTION MUSICALE : Philippe Jordan
CHEF DES CHƒURS : JosĂ© Luis Basso
Orchestre et ChƓurs de l’OpĂ©ra national de Paris

Wotan / Der Wanderer : Ian Paterson
Alberich : Jochen Schmeckenbecher
Mime : Gerhard Siegel
Erda Wiebe Lehmkuhl

Siegmund : Jonas Kaufmann
Sieglinde : Eva-Maria Westbroeck
Hunding : Gunther Groissböck
BrĂŒnnhilde : Martina Serafin (24 / 26 / 28 nov), Ricarda Merbeth (1er / 4 / 6 dĂ©c)

Siegfried : Andreas Schager

Gunther : Johannes Martin KrÀnzle
Hagen : Ain Anger
Gutrune : Anna Gabler



————————————————————————————————————————————————–

VIDEOS : Le Ring c’est quoi ? (L’Or du Rhin)
https://www.operadeparis.fr/saison-20-21/evenements/lanneau-du-nibelung#gallery

En direct de Venise, Salieri / Mozart sur Culturebox

Mozart Wolfgang portrait par classiquenews -by-Croce-1780-81EN DIRECT de LA FENICE, Culturebox, mardi 20 oct. Salieri / Mozart. La Fenice prĂ©sente un travail menĂ© par son Ă©quipe de jeunes chanteurs, en formation au Teatro Malibran Ă  Venise. L’empereur Joseph II commande en 1786 un nouveau divertissement pour sa Cour Ă  Vienne ; il s’agira de confronter en une joute poĂ©tique et musicale, deux types d’opĂ©ras Ă  la mode : l’opĂ©ra italien et le singspiel germanique. L’impresario / Der Schauspieldirektor permet au jeune Mozart d’éblouir alors en un acte (5 tableaux) grĂące Ă  sa verve opĂ©ratique (ouverture) et le raffinement de son contrepoint. Tandis que Prima la musica e poi le parole du compositeur alors officiel, Salieri, indique clairement la maĂźtrise de l’auteur dans le genre comique voire caricatural : Salieri y brosse sans dĂ©tour le portrait Ă  charge et drĂŽlatique du Librettiste Da Ponte et du cĂ©lĂšbre castrat Luigi Marchesi
 La production prĂ©sentĂ©e par LA FENICE au Teatro MALIBRAN mĂ©rite d’ĂȘtre connue et Ă©coutĂ©e, en particulier parce que la direction sobre et prĂ©cise de l’excellent Federico Maria Sardelli, grand spĂ©cialiste de l’opĂ©ra napolitain, devrait ciseler chaque situation dans sa cocasserie et sa tendresse (s’agissant surtout du jeune Mozart)…
Plus d’infos sur le site de La Fenice :
https://www.teatrolafenice.it/event/prima-la-musica-e-poi-le-parole-der-schauspieldirektor/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

Teatro La Fenice, Venezia
En direct sur culturebox
Mardi 20 oct 2020 Ă  19h

 

 

 

SALIERI
Prima la musica e poi le parole
divertimento teatrale in un atto
libretto di Giovanni Battista Casti

WA MOZART
Der Schauspieldirektor

singspiel in un atto kv 486
libretto di Gottlieb Stephanie

 

 

 

 

Distribution / Cast :

Prima la musica e poi le parole
Maestro di cappella: Szymon Chojnacki
Donna Eleonora: Francesca Boncompagni
Tonina RocĂ­o: PĂ©rez
Poeta: Francesco Vultaggio

Schauspieldirektor
Frank: Karl-Heinz Macek
Eiler: Marco Ferraro
Buff: Szymon Chojnacki
Herz: Francesco Bortolozzo
Signora Pfeil: Michela Mocchiutti
Signora Krone: Roberta Barbiero
Signora Vogelsang: Valeria de Santis
Signor Vogelsang: Valentino Buzza
Signorina Silberklang: Francesca Boncompagni
Signora Herz: Rocio Perez

Orchestre del Teatro La Fenice
Federico Maria Sardelli, direction

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

EN REPLAY SUR CULTUREBOX ici (jusqu’au 4 nov 2021) : https://www.france.tv/spectacles-et-culture/2075349-prima-la-musica-e-poi-le-parole-der-schauspieldirektor-au-teatro-malibran.html

 

 

 
 

 

 

LILLE, l’Orchestre National de Lille maintient tous ses concerts et change l’horaire du soir à 18h45

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLELILLE, l’Orchestre National de Lille maintient tous ses concerts et change l’horaire du soir Ă  18h45. L’Orchestre National de Lille s’adapte Ă  l’évolution de la situation sanitaire. Depuis le dĂ©but de la saison 2020-2021, l’Orchestre National de Lille applique un protocole trĂšs strict concernant le respect des gestes barriĂšres et la fluiditĂ© des dĂ©placements. UN SEUL OBJECTIF : qu’artistes et public puissent se rendre aux concerts en toute sĂ©curitĂ©. Suite aux annonces prĂ©sidentielles et gouvernementales du 14 octobre 2020, la MĂ©tropole EuropĂ©enne de Lille est concernĂ©e par la pĂ©riode du couvre-feu imposĂ©. L’Orchestre maintient tous les concerts lillois : tous les spectacles en soirĂ©e dĂ©butent dĂ©sormais Ă  18h45 – afin de garantir un retour de tous avant 21h.

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CONCERTS d’OCTOBRE et de NOVEMBRE 2020
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Les concerts du soir sont programmés à 18h45

 

 

 

Pavane pour Georges V
Jean-Claude Casadesus, direction et Timothy Ridout, alto

Le 22 octobre ­| concert à 18h45
Le 25 octobre | concert maintenu Ă  17h

 

 

CinĂ©-concerts Hitchock – Week-end suspens
Ernst Van Tiel, direction / Orchestre de Picardie* / Orchestre National de Lille**

Psychose* 30 octobre | concert Ă  18h
Vertigo** le 31 octobre | concert Ă  17h30

 

 

 

 

 NOVEMBRE 2020

 

Émerveillement poĂ©tique
Michal Nesterowicz, direction et Alexander Gavrylyuk, piano

Le 5 novembre | concert Ă  18h45

 

 

 

Émotions beethovĂ©niennes
Jan Willem de Vriend, direction et Kit Armstrong, piano

Le 12 novembre | concert Ă  18h45 – concert captĂ© en direct sur la chaĂźne YouTube Orchestre National de Lille

Le 14 novembre | concert supplémentaire à 18h30

 

 

 

À la française
Elena Schwarz, direction

Le 18 novembre | concert Ă  18h45

 

 

 

François, Richard, Wolfgang et Dimitri
François Leleux, direction et hautbois

Le 26 novembre | concert Ă  18h45
concert capté en direct sur la chaßne YouTube Orchestre National de Lille

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

TOUTES LES INFOS, le dĂ©tail des programmes, les modalitĂ©s de rĂ©servation et la billetterie sur le site de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille 

 

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

ONL-alexandre-Bloch-saison-2020-2021-bartok-haydn-concert-classiquenews-ouverture-siason-nouvelle-concert-orchestre-national-de-lille-classiquenewsVOIR aussi notre REPORTAGE vidĂ©o : Saison 2020 2021, L’Orchestre National de Lille, l’orchestre Ă  l’épreuve de la pandĂ©mie ? Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020

 

 

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’Orchestre National de Lille : ici

 

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLEON LILLE : saison 2020 – 2021 / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. A partir des 24 et 25 sept prochains, l’Orchestre National de Lille fait sa rentrĂ©e
 Somptueux Ă©clectisme qui grĂące Ă  plusieurs fils rouges approfondit encore ce geste dĂ©sormais caractĂ©risĂ©, acquis sous la direction du chef Alexandre Bloch, directeur musical depuis 2016. La saison derniĂšre, lâ€˜Ă©popĂ©e mahlĂ©rienne (Symphonies de Mahler) a ciselĂ© un son et une articulation passionnante Ă  suivre, dont classiquenews s’est fait l’écho (reportage spĂ©cial Symphonie n°8 de Mahler). Sur le thĂšme gĂ©nĂ©rique du HÉROS, l’Orchestre lillois interroge la fabuleuse odyssĂ©e des compositeurs « hĂ©roĂŻques », de Berlioz (Symphonie Fantastique, le 18 fĂ©v 2021) Ă  Richard Strauss (Ein Heldenleben / une vie de hĂ©ros, 11 et 12 fĂ©vrier 2021)
 de Beethoven (Eroica par Alexandre Bloch, le 18 nov ; 5Ăš symph par JC Casadesus, les 20 et 21 avril 2021) Ă  Poulenc et Bartok
 hymne flamboyant exprimant comme en miroir les mystĂšres de l’ĂȘtre humain – vertiges et espoirs, tout en permettant Ă  la formidable forge orchestrale de se dĂ©voiler


 

 

 

 

 

 

FONTAINEBLEAU, salle de Bal : Concert RENAISSANCE

hengelborock-thomas-musique-renaissance-bonaparte-fontainebleauFONTAINEBLEAU, dim 18 oct : Concert RENAISSANCE par Thomas Hengelbrock, Ens Balthasar Neumann. Le chef allemand, spĂ©cialiste des interprĂ©tations historiquement informĂ©es, inaugure sa rĂ©sidence artistique Ă  Fontainebleau par un cycle de premiers concerts. Ce Dim 18 oct, rv incontournable dans la SALLE DE BAL du ChĂąteau Ă  11h puis 15h30 : madrigaux, ballets et scĂšnes d’opĂ©ra de la Renaissance jouĂ©s, notamment lors des fĂȘtes donnĂ©es Ă  la cour des Valois. Programme : madrigaux de Gesualdo et du 8e Livre de Monteverdi, chansons de compositeurs ayant Ă©crit pour Fontainebleau dont le cĂ©lĂšbre « Chant des oiseaux » de ClĂ©ment Janequin ou des chants sur le thĂšme de l’amour comme « Mignonne, allons voir si la rose » de Guillaume Costeley ou « Languir me fais » de Claude de Sermisy
 Fontenaibleau ressuscite enfin grĂące Ă  l’essor nouveau de son rayonnement musical.

 
 
salle-de-bal-fontainebleau-concert-renaissance-thomas-hengelbrock-classiquenews
 

 Salle de bal – ChĂąteau de Fontainebleau (DR)

————————————————————————————————————————————————–

 
 

Informations et réservation sur : chùteaudefontainebleau.fr
https://www.chateaudefontainebleau.fr/

————————————————————————————————————————————————–

 

 

fontainbleau-escalier-chateau-classiquenews-concerts-musiqueProchains concerts : les sam 8 et dim 9 mai 2021 pour le bicentenaire de la mort de NapolĂ©on 1er : Bonaparte et l’Egypte. IsraĂ«l en Egypte de Georg Friedrich Haendel / Lorsque Bonaparte se lance en 1789 dans la campagne d’Égypte, son objectif est de renforcer l’influence de la France ; de faire de l’Égypte une province française. L’entreprise se heurte Ă  la rĂ©sistance militaire de la Grande-Bretagne (Nelson) et finit par Ă©chouer. Mais il reste un engouement pour l’Egypte jamais dĂ©menti depuis
 L’oratorio pour chƓur « IsraĂ«l en Égypte » d’Haendel est antĂ©rieur Ă  cet Ă©pisode mais Ă©voque dans le paysage Ă©gyptien, la fuite du peuple d’IsraĂ«l de sa captivitĂ© en Égypte. Le souffle dramatique de Haendel est complĂ©tĂ© par des textes relatant l’expĂ©dition d’Égypte de NapolĂ©on.

 
 
 

LILLE. Récital événement Nemanja RADULOVIC

recital_ concert nemanja radulovic_01_328px_20-21LILLE, le 15 OCT 2020 : RĂ©cital Nemanja RADULOVIC Ă  20h. Le violoniste virtuose Nemanja Radulovic retrouve « sa famille de Lille », celle qui lui a fait confiance dĂšs ses dĂ©buts, avec d’autant plus d’intensitĂ© ce 15 octobre 2020, que son premier rv Ă  Lille fut annulĂ© (24 sept dernier) aprĂšs qu’il ait Ă©tĂ© testĂ© positif Ă  la covid 19. RĂ©tabli, en pleine forme, respectant les mesures sanitaires de rigueur au Nouveau siĂšcle Ă  Lille, le violoniste serbe retrouve sa complice pianiste Laure Favre-Kahn, dans un rĂ©cital Ă  deux instruments, premier jalon de sa rĂ©sidence au sein de l’Orchestre national de Lille en cette nouvelle saison 2020 2021. Avec Alexandre Bloch, Nemanja Radulovic reconnaĂźt retrouver un partenaire de premier plan : « Alexandre et moi respirons ensemble, notre rythme interne est en phase  » avoue le soliste. Avec ce premier concert, Nemanja Radulovic inaugure un nouveau format de concert prĂ©sentĂ© par l’Orchestre National de Lille, le rĂ©cital de soliste en soirĂ©e


 

 

 

NEMANJA RADULOVIĆboutonreservation
Un moment d’exception avec l’un des plus grands prodiges du violon.
Jeudi 15 octobre 2020 Ă  20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
Réservez votre place : https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/nemanja-radulovic/

 

 

________________________________________________________________________________________________

Programme

BEETHOVEN
Sonate pour violon et piano n° 5, “Le Printemps”
FRANCK
Sonate pour violon et piano en la majeur
DE BÉRIOT
ScĂšne de ballet

Nemanja Radulović, violon  -  ‹Laure Favre-Kahn, piano
1h sans entracte

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Auditorium du Nouveau siĂšcle Ă  Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40
Accueil-billetterie : 3 place MendĂšs France
Ouvert du lundi au vendredi de 10h Ă  18h

 

 

VOIR aussi notre REPORTAGE vidĂ©o : Saison 2020 2021, L’Orchestre National de Lille, l’orchestre Ă  l’épreuve de la pandĂ©mie ? Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020

LIRE aussi notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’Orchestre National de Lille : ici

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : La nouvelle saison 2020 2021 / cd 7Ăšme de Mahler

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLEL’ON LILLE Orchestre National de Lille a lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021 : prĂ©sentation des thĂ©matiques, des temps forts ; prĂ©sence des femmes cheffes d’orchestre ; la rĂ©sidence d’artistes… PrĂ©sentation du nouveau cd des musiciens de l’Orchestre et de son directeur musical Alexandre Bloch : la 7Ăš Symphonie de Mahler (1 cd Alpha) qui prolonge le formidable cycle des symphonies de Mahler, rĂ©alisĂ© en 2019 – Reportage exclusif PARTIE 2 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020 – RĂ©alisation : Philippe-Alexandre PHAM – Entretiens avec François Bou (Directeur GĂ©nĂ©ral), Alexandre Bloch (directeur musical), Fabio Sinacori (dĂ©lĂ©guĂ© artistique)


VOIR aussi notre REPORTAGE vidĂ©o : Saison 2020 2021, L’Orchestre National de Lille, l’orchestre Ă  l’Ă©preuve de la pandĂ©mie ? Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020

LIRE aussi notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’Orchestre National de Lille : ici

PONTOISE, 35Ăš Festival Baroque : 3 derniers concerts (14, 16, 17 oct 2020)

pontoise festival baroque logo visuel 2020 critique annonce classiquenews 2020PONTOISE, derniers concerts pour le 35Ăš Festival Baroque de Pontoise dont le thĂšme est Migrazione / Migration : le 14 oct (18h30), rĂ©cital de Virgile Roche, clavecin (claviers italiens, hier et aujourd’hui, Conservatoire de Cergy Pontoise) ; le 16 oct (20h30), Ferrabosco, un italien Ă  Londres par JĂ©rĂŽme HantaĂŻ / Spes Nostra (Eglise St-Aubin, Ennery) ; ClĂŽture avec Orpheus XXI : les voix lointaines le 17 oct, 20h30 au DĂŽme de Pontoise. De quoi nous rĂ©galer et exciter notre goĂ»t des rencontres et des mĂ©tissages
 La culture et le baroque n’ont jamais paru plus vivants que lorsqu’ils Ă©taient source de croisements, partages, dĂ©couvertes. De ce point de vue, le 35Ăš Festival Baroque de Pontoise a gĂ©nĂ©reusement rempli sa mission.

LIRE aussi notre présentation du 35Ú Festival Baroque de Pontoise, entretien avec Pascal Bertin, directeur du Festival

http://www.classiquenews.com/35eme-festival-baroque-de-pontoise-25-sept-2020-21-juin-2021-migrazione-2/

http://www.classiquenews.com/entretien-avec-pascal-bertin-directeur-artistique-du-festival-de-pontoise/

FEST’INVENTIO en replay : 5 concerts Ă  voir jusqu’au 13 dĂ©cembre 2020

INVENTIO-replay-video-leo-marillier-video-classiquenews-replayINTERNET, le Festival INVENTIO en replay. Pour prolonger son Ă©dition 2020, le festival INVENTIO portĂ© par son directeur artistique le violoniste LĂ©o Marillier propose jusqu’au 18 octobre 2020, de visionner une sĂ©lection des concerts prĂ©sentĂ©s l’étĂ© dernier en Seine et Marne. C’est son offre virtuelle baptisĂ©e CANAP’PLUS ; de quoi revoir ou (re)dĂ©couvrir les concerts de l’Ă©dition Fest’Inventio 2020. Au total, 5 captations vidĂ©os ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es. La premiĂšre fixe le concert BEETHOVEN / BRAHMS rĂ©alisĂ© Ă  la Galleria Continua…

 

 

_____________________________

FEST’INVENTIO en REPLAY du 10 au 18 octobre 2020 :

CONCERT REPLAY 1
Quatuor Joyce

LĂ©o Marillier et Apolline Kirklar, violons
LoĂŻc Abdelfettah, alto
Emmanuel Acurero, violoncelle
InvitĂ©e d’honneur : Claire Merlet, alto

Beethoven, Quintette op. 29 en do majeur
Brahms, Quintette n°2 op. 111 en sol majeur

Concert enregistrĂ© Ă  la Galleria Continua, le 5 septembre 2020, Ă  l’ombre d’une oeuvre monumentale d’Anish Kapoor. 77169 Boissy le ChĂątel / Seine et Marne

 

 

 

 

CANAP’PLUS, l’offre vidĂ©o replay du Festival INVENTIO, visionnable jusqu’au 18 octobre 2020 : toutes les infos ici : https://www.inventio-music.com/canap-plus/

 

 

 

 

 

 

CANAP’PLUS : 5 concerts BEETHOVEN en Replay

_________________________________________________________________________

 

 

 

QUAND ? DĂšs le 10 octobre et jusqu’au 18 octobre 2020 inclus, Canap’plus retransmet tout d’abord le concert en quintette qui s’est tenu Ă  la Galleria Continua Les Moulins (La FertĂ©-Gaucher) Ă  l’ombre de la sculpture monumentale “Cave” d’Anish Kapoor en septembre dernier.
Quatuor Joyce et Claire Merlet, alto
Beethoven, Quintette op. 29 en do majeur
Brahms, Quintette n°2 op. 111 en sol majeur

Les 4 autres concerts en ligne sont programmĂ©s selon le calendrier ci dessous jusqu’Ă  la mi-dĂ©cembre 2020 :

Du 24 octobre au 1er novembre : Trio Guersan concert “Filiations” sur instruments d’Ă©poque : Haydn, Albrechtsberger, Hummel, Beethoven (Beauchery saint Martin)

Du 7 au 15 novembre : Geister duo, intĂ©grale 4 mains oeuvres de Beethoven (Les MarĂȘts)

Du 21 au 29 novembre : Quatuor Joyce Schönberg/Beethoven (Chapelle expiatoire, Paris)

Du 5 au 13 dĂ©cembre 2020 : Kojiro Okada piano, Caroline Sypniewski violoncelle et LĂ©o marillier violon : Concert Beethoven autour du trio “Les Esprits” (Abbaye de Preuilly)

 

 

 

 

COMMENT ? RĂ©servations sur https://www.billetweb.fr/canap-plus-beethoven – la veille de l’Ă©vĂ©nement le spectateur reçoit un lien privĂ© de retransmission.  Le film est accompagnĂ© de l’envoi de la note de programme et du portrait des artistes invitĂ©s pour une expĂ©rience la plus qualitative possible.

Abonnement pour les 5 concerts,
contribution demandĂ©e : 25 € (au lieu de 30 €)

DÉCOUVRIR  le clip-vidĂ©o de prĂ©sentation de Canap’plus rĂ©alisĂ© par LĂ©o Marillier :
https://www.youtube.com/watch?v=n7rJaH0aO_Y

 

 

 

 

 

 

 

Approfondir

_________________________________________________________________________


LIRE notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale du Festival INVENTIO 2020, l’entretien avec LĂ©o Marillier : http://www.classiquenews.com/seine-et-marne-festinventio-2020-celebre-beethoven/

fest inventio beethoven 2020 annonce concerts classiquenewsSEINE ET MARNE (77). FEST’INVENTIO jusqu’au 26 sept 2020. BEETHOVEN
 Hors des sentiers battus et urbains, le Festival INVENTIO : « FEST’INVENTIO » propose en Seine et Marne plusieurs concerts chambristes dans des sites inĂ©dits. La formule privilĂ©gie les rencontres et l’intimisme, la dĂ©couverte et le partage. Cette 5Ăš Ă©dition cĂ©lĂšbre le gĂ©nie de Beethoven jusqu’au 26 septembre 2020. Un choix artistique logique en cette annĂ©e 2020 qui marque les 250 ans de la naissance du compositeur nĂ© Ă  Bonn, actif Ă  Vienne, pilier de la rĂ©volution romantique. Pour Fest’inventio 2020, le violoniste LĂ©o Marillier, directeur artistique, conçoit une programmation Ă©clectique et gĂ©nĂ©reuse comprenant concerts, film, scĂšne ouverte, confĂ©rence, ateliers
 et mĂȘme une scĂšne virtuelle “Canap’plus” (diffusion en octobre des concerts filmĂ©s).

 

 

EXPO, Paris : Les musiques de Picasso Ă  la Philharmonie

musiques-de-picasso-catalogue-gallimard-cecile-godefraoy-exposition-classiquenewsEXPO, Paris. Les Musiques de Picasso Ă  la Philharmonie, jusqu’au 3 janvier 2021 : c’est l’expo Ă©vĂ©nement de cette rentrĂ©e post confinement. La musique chez Picasso est d’autant plus passionnante Ă  mesurer et dĂ©couvrir que le sujet fut source de passion et de dĂ©clarations spectaculaires voire dĂ©finitive de la part du peintre. S’il a dĂ©clarĂ© qu’il n’aimait pas la musique, Picasso comme Victor Hugo avait une idĂ©e trop haute de la crĂ©ation musicale et des citations instrumentales pour accepter leur dĂ©voiement. Pas une toile ou une composition de Picasso qui en reprĂ©sentant un instrument ou un instrumentiste, n’ait Ă©tĂ© minutieusement rĂ©flĂ©chie. L’emblĂšme de cette prĂ©occupation premiĂšre dans son Ɠuvre, demeure la grande toile « La FlĂ»te de Pan » de 1923, manifeste d’une conception qui relit l’antiquitĂ© grecque Ă  travers deux adolescents en slips dont la nuditĂ© cite l’harmonie arcadienne au diapason d’un instrument diffuseur d’éternitĂ© sereine. La sĂ©lection des objets et oeuvres exposĂ©s renseigne des premiĂšres scĂšnes de la vie gitane aux joueurs de flĂ»te des annĂ©es 1970, sans omettre les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, la collaboration avec les Ballets russes (ballet Parade de 1917 sur la musique de Satie) ou la conception du cycle dĂ©diĂ© aux bacchanales et aux trĂšs nombreuses scĂšnes nĂ©o antique oĂč un faune musicien enivre une belle nymphe ouverte et alanguie


————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

EXPOSITION « Les Musiques de Picasso » Ă  la Philharmonie de Paris jusqu’au 3 janvier 2021. Illustration : © Succession Picasso 2020

Horaires : Dans le cadre de l’épidĂ©mie de Covid-19, merci de prendre contact avec les lieux pour vĂ©rifier la programmation et les contraintes d’accĂšs avant de vous dĂ©placer – Du 22 septembre au 16 octobre : vendredi samedi dimanche de 11h Ă  20h, mardi mercredi jeudi de 11h Ă  18h. ; Du 17 octobre au 1er novembre : mardi mercredi jeudi de 10h Ă  19h, vendredi samedi dimanche de 10h Ă  20h. ; Du 2 novembre au 18 dĂ©cembre : vendredi samedi dimanche de 11h Ă  20h, mardi mercredi jeudi de 11h Ă  18h. ; Du 19 dĂ©cembre au 31 dĂ©cembre : mardi mercredi jeudi de 10h Ă  19h, vendredi samedi dimanche de 10h Ă  20h. ; Du 1er janvier au 3 janvier 2021 : vendredi samedi dimanche de 10h Ă  20h.

PARIS, MusĂ©e de la Musique – Philharmonie de Paris 2 – 221 avenue Jean-JaurĂšs 75019 Paris – Jusqu’au dimanche 03 janvier 2021 – visitez le site de l’exposition Les Musiques de Picasso ici :
https://philharmoniedeparis.fr/fr/exposition-les-musiques-de-picasso

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

musiques-de-picasso-catalogue-gallimard-cecile-godefraoy-exposition-classiquenewsIncontournable pour prĂ©parer votre visite comme comprendre les enjeux de l’exposition “Les Musiques de Picasso”, le catalogue Ă©ditĂ© par Gallimard, sous la direction de CĂ©cile Godefroy, commissaire de l’exposition prĂ©sentĂ©e jsuqu’au 3 janvier 202I – 312 pages – Les Musiques de Picasso, Ă©ditions Gallimard

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

Lancement de la nouvelle saison 2020 2021 de l’ON LILLE Orchestre National de Lille. L’Orchestre Ă  l’Ă©preuve de la pandĂ©mie ?

REPORTAGE VIDEO. L’ONL Orchestre National de Lille Ă  l’Ă©preuve de la covid 19. Comment l’Orchestre a t il lancĂ© sa nouvelle saison 2020 2021, comment s’adapte-t-il aux contraintes nouvelles imposĂ©es par les mesures sanitaires ? Quel est son fonctionnement en terme de relation au public, de programmation et de billetterie ? Comment le travail des musiciens se poursuit-il avant le retour de l’Orchestre au complet sur la scĂšne ? Reportage exclusif PARTIE 1 / 2 © studio CLASSIQUENEWS 2020 – RĂ©alisation : Philippe-Alexandre PHAM – Entretiens avec François Bou (Directeur GĂ©nĂ©ral), Alexandre Bloch (directeur musical), Fabio Sinacori (dĂ©lĂ©guĂ© artistique), Edgar Moreau (violoncelle / Concerto pour violoncelle n°1 de Haydn, concert d’ouverture du 24 sept 2020 au Nouveau SiĂšcle Ă  Lille)


 

 

ONL-alexandre-Bloch-saison-2020-2021-bartok-haydn-concert-classiquenews-ouverture-siason-nouvelle-concert-orchestre-national-de-lille-classiquenews

Concert d’ouverture inaugurant la nouvelle saison de l’Orchestre National de Lille / ON LILLE – Alexandre Bloch, direction (© classiquenews.com)

 

 

 

CD

_________________________________

Symphonie 7 MAHLER, Alexandre BLOCH, Orchestre National de LilleL’actualitĂ© de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille, c’est aussi la parution en octobre 2020, du cd de la 7Ăšme Symphonie de Mahler par l’Orchestre National de Lille et Alexandre Bloch : une partition majeure qui tĂ©moigne des avancĂ©es de l’Orchestre dans le prolongement du cycle dĂ©diĂ© aux Symphonies de Mahler en 2019… LIRE notre annonce ici ; notre critique complĂšte ici.

 

 

 

 

Temps forts de la saison 2020 – 2021

_________________________________

LIRE aussi notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’ON LILLE Orchestre National de Lille (thĂ©matiques, temps forts, fonctionnement…) :

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLEON LILLE : saison 2020 – 2021 / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. A partir des 24 et 25 sept prochains, l’Orchestre National de Lille fait sa rentrĂ©e
 Somptueux Ă©clectisme qui grĂące Ă  plusieurs fils rouges approfondit encore ce geste dĂ©sormais caractĂ©risĂ©, acquis sous la direction du chef Alexandre Bloch, directeur musical depuis 2016. La saison derniĂšre, lâ€˜Ă©popĂ©e mahlĂ©rienne (Symphonies de Mahler) a ciselĂ© un son et une articulation passionnante Ă  suivre, dont classiquenews s’est fait l’écho (reportage spĂ©cial Symphonie n°8 de Mahler). Sur le thĂšme gĂ©nĂ©rique du HÉROS, l’Orchestre lillois interroge la fabuleuse odyssĂ©e des compositeurs « hĂ©roĂŻques », de Berlioz (Symphonie Fantastique, le 18 fĂ©v 2021) Ă  Richard Strauss (Ein Heldenleben / une vie de hĂ©ros, 11 et 12 fĂ©vrier 2021)
 de Beethoven (Eroica par Alexandre Bloch, le 18 nov ; 5Ăš symph par JC Casadesus, les 20 et 21 avril 2021) Ă  Poulenc et Bartok
 hymne flamboyant exprimant comme en miroir les mystĂšres de l’ĂȘtre humain – vertiges et espoirs, tout en permettant Ă  la formidable forge orchestrale de se dĂ©voiler
 EN LIRE PLUS

 

 

 

 

 

La Dame Blanche de Boieldieu

boieldieu-la-dame-blanche-nicolas-simon-orchestre-les-siecles-opera-CLIC-critique-de-CLASSIQUENEWSBOIELDIEU : La Dame Blanche, 6 nov 2020 – 5 fĂ©v 2021. CrĂ©ation. Écosse, 1759. Un chĂąteau, abandonnĂ©, dresse ses ruines encore majestueuses. Autrefois y vivaient les Avenel qui ont du fuir. Protectrice du site chargĂ©e d’histoire, la mystĂ©rieuse dame blanche, apparition qui fascine et effraie tout autant. Mais le cupide Gaveston souhaite s’approprier tant de patrimoine dĂ©laissĂ©, tandis que les paysans demeurent fidĂšles Ă  la mĂ©moire des Avenel. Surgit George, soldat solitaire Ă  la recherche d’un amour perdu
 Sur le livret de Scribe, Boieldieu signe un ouvrage propre aux annĂ©es 1825, influencĂ© par le gothique fantastique de Walter Scott, et le goĂ»t pour le genre historique (plutĂŽt monarchique). L’opĂ©ra-comique Ă  l’époque de la Restauration tend Ă  louer un ordre harmonieux perdu (sacralisation des Avenel et de leur hĂ©ritier loyal, George). L’intrigue souligne l’attente des paysans : tous souhaitent le retour du seigneur. La production prĂ©sentĂ©e par Les SiĂšcles et Nicolas Simon transpose l’action dans un monde imaginaire animalier, Ă  la fois fantastique et onirique ; taille dans les dialogues parlĂ©s – trop datĂ©s aujourd’hui, qui sont rĂ©Ă©crits et actualisĂ©s. Le spectacle veut souligner combien Ă  trop vĂ©nĂ©rer un ordre perdu, on s’enferme dans une prison. La peur de l’inconnu empĂȘche le renouvellement pourtant vital des sociĂ©tĂ©s. L’opĂ©ra de Boieldieu demeure l’un des plus grands succĂšs de l’OpĂ©ra-Comique : la place devant la salle Favart est baptisĂ© « place Boieldieu » en 1851, miroir de son succĂšs historique.

AUX ORIGINES DE L’OPERA ROMANTIQUE FRANCAIS
 Les airs de Boieldieu tiennent d’autant de tubes qui ont marquĂ© les esprits : air de George du premier acte : « Ah ! Quel plaisir d’ĂȘtre soldat », la ballade de Jenny, les couplets de Marguerite, l’air d’Anna du troisiĂšme acte : « Enfin, je vous revois ». Boieldieu sait habilement mĂȘlĂ© comĂ©die et profondeur, lĂ©gĂšretĂ© et romantisme. Au coeur du drame, George est ce hĂ©ros en quĂȘte d’identitĂ©, qui a perdu la mĂ©moire puis la retrouve « D’oĂč peut naĂźtre cette folie ? D’oĂč vient ce que je ressens ? » (acte III). MaĂźtre du fantastique, Boieldieu cisĂšle aussi les accents purement surnaturels de la partition quand paraĂźt la Dame Blanche
 au son du cor, timbre de l’accomplissement magique. C’et d’ailleurs tout l’apport des SiĂšcles sous la direction de Nicolas Simon que d’offrir l’acuitĂ© caractĂ©risĂ©e des timbres propre aux instruments historiques (en l’occurrence ceux de l’orchestre berliozien).

boieldieu-la-dame-blanche-opera-critique-annonce-opera-classiquenews-boieldieu-par-BoillyL’écriture de François-Adrien Boieldieu  (1775-1834)  influence toute une gĂ©nĂ©ration de compositeurs français depuis son Ă©lĂšve Adolphe Adam (1803-1856) jusqu’à Georges Bizet (1838-1875), LĂ©o Delibes (1836-1891) et Emmanuel Chabrier (1841-1894). En aoĂ»t 1824, Rossini s’est installĂ© Ă  Paris oĂč sur la scĂšne du ThĂ©Ăątre-Italien, il triomphe avec Le Voyage Ă  Reims (1825). Son rival, Boieldieu compose ce dernier chef d’Ɠuvre, reprenant un projet amorcĂ© par Scribe en 1821. Scribe s’inspire de deux romans de Walter Scott (1771-1832), : Guy Mannering (1815)  et  Le MonastĂšre  (1820). Avant Wagner trĂšs admiratif de l’ouvrage, Weber s’écrit : « C’est le charme, c’est l’esprit. Depuis Les Noces de Figaro de Mozart on n’a pas Ă©crit un opĂ©ra-comique de la valeur de celui-ci ».

________________________________________________________________________________________________

François-Adrien Boieldieu (1775 – 1834)
LA DAME BLANCHE
Opéra-comique en trois actes créé le 10 décembre 1825
Ă  l’OpĂ©ra-Comique Ă  Paris.
Livret d’Eugùne Scribe d’aprùs Walter Scott
Nouvelle production
Création de la version pour 14 chanteurs, 19 instrumentistes et un chef

Mise en scÚne :  Louise Vignaud
Direction musicale : Nicolas Simon
Orchestre Les SiĂšcles

Georges Brown, jeune officier anglais (ténor) : Sahy Ratia
Dikson, fermier (ténor comique) : Fabien Hyon
Jenny, sa femme (soprano) : Sandrine Buendia
Gaveston, ancien intendant (basse) : Yannis François
Anna, sa pupille (soprano) : Caroline Jestaedt
Marguerite, domestique (mezzo-soprano) : Majdouline Zerari
Mac-Irton, juge de paix (basse) : Ronan Airault

Le CortĂšge d’OrphĂ©e / direction : Anthony Lo Papa
Clara Bellon, MylĂšne Bourbeau, Caroline Michel ou Camille Royer
LĂ©o Muscat, Olivier Merlin, Henri de Vasselot
Roland Ten Weges, Ronan Airault.

________________________________________________________________________________________________

15 représentations, du 6 nov 2020 au 5 fév 2021
ven 6 et sam 7/11/20 – CompiĂšgne – Le ThĂ©Ăątre ImpĂ©rial – 20h30
ven 20/11/20 – Tourcoing – ThĂ©Ăątre Raymond Devos – 20h
dim 22/11/20 – Tourcoing – ThĂ©Ăątre Raymond Devos – 15h30
mar 24/11/20 – Dunkerque – Le Bateau-Feu – 20h
mer 25/11/20 – Dunkerque – Le Bateau-Feu – 19h

mar 1 et mer 2/12/20 – Quimper – Le thĂ©Ăątre de Cornouaille, 20h
jeu 10 et ven 11/12/20 – Rennes – OpĂ©ra de Rennes – 20h
dim 13/12/20 – Rennes – OpĂ©ra de Rennes – 16h
lun 14/12/20– Rennes – OpĂ©ra de Rennes – 14h30 (scolaire)

mar 19/01/21 – Besançon – Les 2 ScĂšnes – ThĂ©Ăątre Ledoux – 20h
mer 20/01/21 – Besançon – Les 2 ScĂšnes – ThĂ©Ăątre Ledoux – 19h
ven 5/02/21 – Amiens – ScĂšne nationale – 20h

 

 

________________________________________________________________________________________________

PLUS D’INFOS sur le site la CO OPERA TIVE :
http://www.lacoopera.com

VOIR la page dédiée à La Dame Blanche
http://www.lacoopera.com/la-dame-blanche

Crésus de Keiser (1710)

PIEGE-A-LOUPS-2_web2-300x225KEISER : CrĂ©sus, jusqu’au 16 octobre 2020. Le compositeur baroque germanique Reinhard Keiser (1674-1739) ressuscite, en particulier son Ă©criture lyrique, grĂące Ă  la recrĂ©ation de son opĂ©ra CrĂ©sus, qui tĂ©moigne de l’essor d’un opĂ©ra de langue allemande Ă  l’époque des JS Bach et Haendel. Directeur de l’Oper am GĂ€nsemarkt de Hambourg, centre musical majeur au dĂ©but du XVIIIĂš, Keiser compose ici une partition colorĂ©e et lĂ©gĂšre voire humoristique dont les accents ont Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©s au disque par RenĂ© Jacobs (grand dĂ©fricheur de l’opĂ©ra vĂ©nitien du Seicento : Cavai et Cesti en tĂȘte). CrĂ©sus, roi de Lydie, est crĂ©Ă© en 1710, repris en 1730 par son auteur. Voici donc la version scĂ©nique d’un drame qui Ă©pingle la fragilitĂ© des honneurs de ce monde, Ă  travers « gloire, chute et grĂące de CrĂ©sus »  Le chant lyrique regorge d’airs italiens virtuoses ; l’action, de situations cocasses et truculentes ; le style de Keiser, de registres et de maniĂšres, en une partition Ă©clectique, fantasque parfois dĂ©lirante. La verve de Keiser a parfaitement assimilĂ© et compris le goĂ»t des spectateurs hambourgeois, habituĂ©s de l’opĂ©ra publique, car aprĂšs Venise en 1637, Hambourg en 1678 inaugure son premier opĂ©ra « du marchĂ© aux oies », oĂč tout un chacun, sans qu’il soit noble ou patricien, peut assister Ă  une reprĂ©sentation pourvu qu’il paye sa place. RecrĂ©ation Ă©vĂ©nement Ă  ne pas manquer.
Quand l’or aveugle et trompe
 En Lydie (actuelle Turquie), le roi CrĂ©sus se pense invincible et supĂ©rieur grĂące Ă  la fortune amassĂ©e (et au fleuve Pactole). Mais le philosophe grec Solon l’enjoint Ă  plus de modestie car la fortune comme la gloire sont des biens Ă©phĂ©mĂšres et fragiles. A travers une sĂ©rie d’avatars et de sĂ©quences qui relĂšvent du roman guerrier (guerre avec Cyrus), CrĂ©sus apprend la rĂ©alitĂ© cynique du monde comme la vanitĂ© de la condition humaine
 Son fils Atys, d’abord muet, recueille les prĂ©ceptes de sagesse pour une vie plus sage et raisonnable.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Athénée Louis Jouvet
jusqu’au 10 octobre 2020
RÉSERVATIONS :
https://www.athenee-theatre.com

BenoĂźt BĂ©nichou, mise en scĂšne
Johannes Pramsohler et l’Ensemble Diderot

CRESUS, Opéra baroque
Musique de Reinhard Keiser (Hambourg, 1711-1730)
Livret de Lukas von Bostel

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Spectacle reprise

au PERREUX SUR MARNE : Centre des Bords de Marne
les 15 et 16 octobre 2020

http://www.cdbm.org

Ă  HERBLAY, Th Roger Barat
les 15 et 16 avril 2021

https://herblaysurseine.fr/mes-loisirs/culture/le-theatre-roger-barat

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

NOTRE AVIS… En 1711, Keiser Ă  Hambourg renouvelle et prolonge en mĂȘme temps l’opĂ©ra vĂ©nitien lĂ©guĂ© par Cavalli : intrigue richissime aux registres mĂȘlĂ©s (tragique et comique, hĂ©roĂŻque et amoureux) dont le mordant cynique renvoie Ă  notre barbarie contemporaine. Ce thĂ©Ăątre souvent noir mais qui sait s’alanguir trouve un Ă©cho Ă  notre Ă©poque violente et dĂ©senchantĂ©e oĂč pĂšse la grande menace d’un cataclysme planĂ©taire. La mise en scĂšne est ascĂ©tique et le jeu des acteurs rĂ©duits a minima. Le violoniste et chef Johannes Pramsohler, les vingt-deux musiciens de son Ensemble Diderot apportent un bel Ă©clairage articulĂ© Ă  une langue aussi expressive et directe que raffinĂ©e et Ă©lĂ©gante, qui se souvient autant de l’intelligence critique de Cavalli que des sensualitĂ©s lascives de Monteverdi (dĂ©sir ardent et tendre du prince Atys, le fils de CrĂ©sus). Le plateau est jeune et vert. Et cela s’entend parfois.

Les MĂ©tamorphoses de Strauss par l’Orchestre National de Lille

BLOCH alexandre ON LILLE metamorphosesLILLE, ON LILLE : 7 et 8 oct 2020 : MĂ©tamorphoses. Les 23 cordes solistes requises pour rĂ©aliser l’une des ultimes partitions du compositeur bavarois Richard Strauss (10 violons, 5 altos, 5 violoncelles, 3 contrebasses), tĂ©moignent de la difficultĂ© et des dĂ©fis multiples pour la rĂ©ussir : aprĂšs le bombardement de l’opĂ©ra de Munich, le 2 oct 1943, Strauss anĂ©anti semble recueillir toute la dĂ©solation d’un monde en perdition. Lui qui a dĂ©jĂ  vĂ©cu les horreurs de la premiĂšre guerre (l’orchestre cosmique tellurique de son opĂ©ra La Femme sans ombre, en tĂ©moigne) se concentre dans une nouvelle Ɠuvre chambriste rĂ©servĂ©e aux seules cordes. MĂ©ditation, lamentation, « deuil de Munich », citĂ© natale oĂč furent crĂ©Ă©s tous ses chefs d’Ɠuvres, les MĂ©tamorphoses sont aussi portĂ©es par un esprit supĂ©rieur, universel et humaniste qui absorbe les vertiges et les secousses d’une civilisation certes ruinĂ©e mais dĂ©jĂ  promise Ă  se rĂ©gĂ©nĂ©rer, en une mĂ©tamorphose inĂ©luctable et probablement profitable : c’est dĂ©jĂ  une thĂ©matique de la continuitĂ© et du passage dĂ©jĂ  abordĂ©e dans l’opĂ©ra Ariane Ă  Naxos (oĂč l’hĂ©roĂŻne aux portes de la mort, renaĂźt miraculeusement grĂące Ă  sa rencontre avec ….Bacchus).

 

 

 Les MĂ©tamorphoses de Strauss : le nouveau dĂ©fi des cordes de l’ONL

 

Dans sa villa de Garmisch, en mars et avril 1945, Richard Strauss compose ce chef d’Ɠuvre Ă  la texture dense, mais claire et profonde, crĂ©Ă©es ensuite Ă  Zurich (Tonhalle, en janvier 1946) pour ne plus jamais richard-strauss.jpgquittĂ© l’affiche. Tous les pupitres de cordes des grands orchestres au monde aiment affronter la polyphonie inquiĂšte et sinueuse, enveloppante et hypnotique des MĂ©tamorphoses. C’est pour les instrumentistes du National de Lille, un travail qui prolonge l’engagement et l’exigence abordĂ©s en ouverture de la nouvelle saison 2020 2021 avec le Divertimento pour cordes de Bartok (concert d’ouverture du 24 sept dernier / couplĂ© avec le Concerto pour violoncelle n°1 de Haydn / Soliste : Edgar Moreau, violoncelle : lire ici notre compte rendu critique du concert). En effectif rĂ©duit, les musiciens sous la direction d’Alexandre Bloch, directeur musical du National de Lille cultivent une curiositĂ© et une vitalitĂ© partagĂ©e Ă  l’échelle du collectif (concert prĂ©sentĂ©e Ă  Lille, Nouveau SiĂšcle puis Ă  la Philharmonie de Paris).

Ce second programme dirigĂ©e par Alexandre Bloch comprend aux cĂŽtĂ©s des MĂ©tamorphoses (autour de 27 mn selon les versions), les Nocturnes de Bruch et Tchaikovski, Variations sur un thĂšme rococo du mĂȘme Tchaikovsky, avec la complicitĂ© du violoncelliste russe Mischa Maisky. Photos : Alexandre Bloch, directeur musical de l’ON LILLE Orchestre National de Lille / Richard Strauss (DR).

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Programme

TCHAÏKOVSKI : Nocturne opus 19 n°4
BRUCH : Kol Nidrei pour violoncelle et orchestre opus 47
TCHAÏKOVSKI : Variations sur un thùme rococo pour violoncelle et orchestre opus 33
R. STRAUSS : MĂ©tamorphoses pour 23 cordes solistes opus 142

Mischa Maisky, violoncelleboutonreservation
Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction

 

 

 

LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcle
Mercredi 7, jeudi 8 octobre 2020, 20h

RÉSERVATIONS, INFOS :
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/metamorphoses/

 

 

________________________________________________________________________________________________

Diffusion en direct sur la chaüne YOUTUBE de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Jeudi 8 octobre 2020, 20h
https://www.youtube.com/user/ONLille

Tarifs : 6 Ă  55 euros
RĂ©servations sur www.onlille.com
à la boutique de l’Orchestre national de Lille
3 place MendĂšs France – Lille
Renseignements : 03 20 12 82 40
Du lundi au vendredi : 10h – 18h

 

 

________________________________________________________________________________________________

PARIS, Philharmonie
Vendredi 9 octobre 2020, 20h30
RÉSERVATIONS, INFOS : https://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/concert-symphonique/21495-metamorphoses?date=1602268200

 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

LIRE notre prĂ©sentation de la nouvelle saison 2020 2021 de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :
http://www.classiquenews.com/on-lille-orchestre-national-de-lille-concerts-douverture-saison-2020-2021/

SAISON 2020 2021 de l'Orchestre National de LILLEON LILLE : saison 2020 – 2021 / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. A partir des 24 et 25 sept prochains, l’Orchestre National de Lille fait sa rentrĂ©e
 Somptueux Ă©clectisme qui grĂące Ă  plusieurs fils rouges approfondit encore ce geste dĂ©sormais caractĂ©risĂ©, acquis sous la direction du chef Alexandre Bloch, directeur musical depuis 2016. La saison derniĂšre, lâ€˜Ă©popĂ©e mahlĂ©rienne (Symphonies de Mahler) a ciselĂ© un son et une articulation passionnante Ă  suivre, dont classiquenews s’est fait l’écho (reportage spĂ©cial Symphonie n°8 de Mahler). Sur le thĂšme gĂ©nĂ©rique du HÉROS, l’Orchestre lillois interroge la fabuleuse odyssĂ©e des compositeurs « hĂ©roĂŻques », de Berlioz (Symphonie Fantastique, le 18 fĂ©v 2021) Ă  Richard Strauss (Ein Heldenleben / une vie de hĂ©ros, 11 et 12 fĂ©vrier 2021)
 de Beethoven (Eroica par Alexandre Bloch, le 18 nov ; 5Ăš symph par JC Casadesus, les 20 et 21 avril 2021) Ă  Poulenc et Bartok
 hymne flamboyant exprimant comme en miroir les mystĂšres de l’ĂȘtre humain – vertiges et espoirs, tout en permettant Ă  la formidable forge orchestrale de se dĂ©voiler
 mais la richesse de cette nouvelle saison 2020 2021 s’affirme aussi par la prĂ©sence de nombreuses femmes chefs d’orchestre, invitĂ©es Ă  diriger l’ON LILLE Orchestre National de Lille ; les Ɠuvres de Mozart, le nouveau principe des artistes en rĂ©sidence, l’anniversaire du chef fondateur Jean-Claude Casadesus, le renouvellement permanent des formes de concerts pour une expĂ©rience orchestrale de plus en plus captivante au fil des programmes prĂ©sentĂ©s, malgrĂ© la pandĂ©mie actuelle, et dans le strict respect des mesures sanitaires… EN LIRE PLUS

Alexandre NEEF, nouveau directeur de l’OpĂ©ra de Paris

Alexandre-NEEF-directeur-opera-de-Paris-classiquenews-portraitFRANCE MUSIQUE, Lun 5 oct 2020, 8h20 : ALEXANDER NEEF. Le nouveau directeur de l’OpĂ©ra s’exprime sur les ondes de France Musique au moment oĂč il vient de prendre ses fonctions (1er septembre dernier) : beaucoup de questions demeurent sans rĂ©ponse car la situation Ă©conomique de la maison lyrique parisienne est considĂ©rablement dĂ©gradĂ©e
 Alexandre Neef, rĂ©pond ainsi aux questions de Jean-Baptiste Urbain sur France Musique de 8h20 Ă  9h Ă  l’occasion de la rentrĂ©e de l’opĂ©ra. Il a acceptĂ© de quitter son poste de directeur gĂ©nĂ©ral de la Canadian Opera Company Ă  Toronto de maniĂšre anticipĂ©e pour remplacer StĂ©phane Lissner.

Parmi les sujets qui seront évoqués :

- Son arrivĂ©e anticipĂ©e Ă  la tĂȘte de l’OpĂ©ra de Paris
- Ses objectifs et principales orientations
- Le budget allouĂ© pour redresser l’opĂ©ra est-il suffisant ?
- Quel nouveau modĂšle Ă©conomique pour l’OpĂ©ra de Paris ?
- A quoi ressemblera l’OpĂ©ra de demain ?
- La crise dans le monde

Alexander Neef, directeur de l’OpĂ©ra de Paris
Invité de Musique matin
[Photo portrait : Alexander Neef © E. Bauer - OnP.jpg]

Luxeuil les Bains (Franche ComtĂ©) : inauguration de l’orgue de la Basilique

orgue-luxeuil-les-bains-concert-JC-ABLITZER-concert-classiquenews-culture-70LUXEUIL LES BAINS, dim 4 oct 2020, 16h30. Inauguration de l’orgue. AprĂšs une longue campagne de restauration menĂ©e par les facteurs d’orgues Jean Deloye et Michel Formentelli, la Ville de Luxeuil-les-Bains, en partenariat avec Culture 70, organise l’inauguration de l’orgue historique de la basilique Saint-Pierre et Saint-Paul par l’organiste Jean-Charles Ablitzer, fidĂšle artiste associĂ© au Festival Musique et MĂ©moire. C’est dans le cadre du Festival fondĂ© et dirigĂ© par Fabrice Creux que chaque Ă©tĂ©, les festivaliers peuvent apprĂ©cier un concert de musique baroque au pied du buffet, vĂ©ritable Ă©crin dĂ©coratif.
ÉdifiĂ© en 1617 et agrandit en 1685, l’orgue de Luxeuil les Bains fait partie des plus anciens de Franche-ComtĂ©. Le buffet d’orgue, imposante Ɠuvre en chĂȘne du XVIIe siĂšcle, qui reçoit un trĂšs ambitieux programme sculptĂ©, est portĂ© par un atlas reposant au sol. Chaque panneau, sĂ©parĂ©s par des atlantes, est ornĂ© d’un mĂ©daillon : au centre, le Christ remettant les clefs Ă  saint Pierre accompagnĂ© de saint Paul ; Ă  droite, sainte CĂ©cile jouant de l’orgue, patronne des musiciens et Ă  gauche, le Roi David jouant de la harpe.
De 1974 Ă  1980, les facteurs Jean Deloye et Philippe Hartmann opĂšrent une reconstruction complĂšte. Ils restituent Ă  ce magnifique instrument son aspect originel et une disposition sonore dans le style classique. L’instrument est doublement classĂ© au titre des monuments historiques, en 1846 pour son buffet et en 1972 pour sa partie instrumentale.

————————————————————————————————————————————————–

Dimanche 4 octobre, 16h30boutonreservation
Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul, Luxeuil-les-Bains
RĂ©cital inaugural de l’orgue historique par Jean-Charles Ablitzer
Concert inaugural gratuit

En raison de la crise sanitaire, le nombre de places est limitĂ© / RĂ©servation obligatoire au 03 84 93 90 09, cabinet@luxeuil-les-bains.fr – Port du masque obligatoire

PLUS D’INFOS sur le site culture70 :
http://culture70.fr/newsletter/orgue-historique-de-luxeuil-les-bains-0

L’inauguration de l’orgue de la Basilique de Luxeuil les Bains fait partie d’un vaste plan de restauration et de valorisation des orgues en France ComtĂ©. A prĂ©cĂ©dĂ© rĂ©cemment, l’inauguration de l’orgue de l’église Saint-Martin de Grandvillars, superbe instrument de facture espagnole (inaugurĂ© au printemps 2018), dont un disque superlatif « Siglo de Oro » a Ă©tĂ© enregistrĂ© par Jean-Charles Ablitzer. Lire ici notre annonce et critique du cd Siglo de Oro / JC ABLITZER – CLIC de CLASSIQUENEWS, paru en fĂ©v 2019 :
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-annonce-siglo-de-oro-jean-charles-ablitzer-2-cd-festival-musique-memoire-2018/