Mao Fujita joue Rachmaninov (Lucerne, 2022)

RACHMANINOV-operas-elako-le-chevalier-ladre-classiquenews-dvd-rachmaninov-troika-rachmaninov-at-the-piano-1900s-1378460638-article-0ARTE, Dim 25 sept 2022, 18h40. Mao Fujita joue Rachmaninov. Octobre 1901, Sergueï Rachmaninov (1873-1943) interprète lui-même, pour la création à Moscou, son Concerto pour piano n° 2 en do mineur, opus 18. Trépidante et énergique, mais aussi de tendre et subtile, l’œuvre est un sommet du concerto romantique. Passionné par Rachmaninov, le chef Riccardo Chailly poursuit au Festival de Lucerne 2022, le cycle qu’il lui consacre depuis 2019. Outre le Concerto n°2 joué par le jeune pianiste japonais, Mao Fujita, nouvel espoir du clavier asiatique, le public lucernois écoute ici la Symphonie n° 2 en mi mineur, opus 27. Composée à Dresde entre 1906 et 1907 , marquante par son néoromantisme, la partition demeure la plus jouée des 3 symphonies de Rachmaninov. Avec :
Mao Fujita (piano), Lucerne Festival Orchestra, Riccardo Chailly (Lucerne 2022).

EN REPLAY accessible sur ARTE.TV (jusq’24/10/2022) :
https://www.arte.tv/fr/videos/109355-000-A/rachmaninov-au-festival-de-lucerne/

___________________________

Symphonie n°2 de Rachmaninov : le retour à l’écriture

Rachmaninov, jeune génie lyrique !En mi mineur opus 21, la 2è Symphonie de Rachmaninov est le retour du compositeur à l’écriture, après son échec traumatisant dû aux critiques émises à la création de sa première symphonie. Créée à Saint-Pétersbourg en mars 1897, la Première Symphonie mal dirigée par Glazounov (qu’on a dit fortement alcoolisé) suscite les vives reproches de César Cui : il n’en fallait pas davantage pour marquer le jeune Rachmaninov (24 ans) à qui tout semblait sourire… A Dresde, le jeune musicien, pourtant encouragé par Tchaikovski et qui a à son effectif plusieurs compositions plus que convaincantes (dont l’opéra Aleko, 1893) reprend goût à la création : en découlent après Aleko deux autres ouvrages fantastiques et saisissants (Le Chevalier ladre, 1906 ; Francesca da Rimini, 1904) et aussi cette nouvelle symphonie, emblème d’un équilibre enfin recouvré. En Saxe, Rachmaninov retrouve l’envie d’écrire et d’affirmer son tempérament puissant et original. Il est donc naturel que l’Orchestre de la Staatskapelle de Dresde (dont le directeur musical actuel est Chritian Thielemann) s’intéresse à cette œuvre liée à son histoire. Le chef invité Antonio Pappano dirige les musiciens dans ce concert enregistré en 2018.

EN LIRE PLUS Symphonie n°2 de Rachmaninov, ici :
http://www.classiquenews.com/rachmaninov-symphonie-n2/

Comments are closed.